Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

vendredi 3 février 2017

109 LE FIL ROUGE SANG


INTRODUCTION


Que ce soit pour le Peuple d’Israël ou l’Eglise, l’Histoire nous a prouvé les infidélités notoires et constantes perpétrées à l’encontre de l’Alliance.
Mais il existe ce que nous appellerons un fil rouge sang reliant les lieux célestes avec l’espace-matière-temps qui ne se rompra jamais, celui qui représente l’engagement de YHWH par l’Alliance du Sang vis-à-vis de Ses enfants malgré leurs infidélités à l’égard de ladite Alliance. En effet, Il la garantit tant par Ses promesses prophétiques que par son identité :
« …si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même. » (2 Timothée 2 :13 ; cf. aussi Ecclésiaste 4 :12).
Ce fil rouge sang, possède avant tout un cœur messianique qui apparaît tout particulièrement chez le prophète Esaïe (-766 à -701 env. dans le Royaume de Juda) dont les prophéties couvrent à la fois la période de prédominance assyrienne (-722 prise de Samarie par les Assyriens), à la fois la période babylonienne (-586 prise de Jérusalem, destruction du Temple, exil) et enfin celle des Perses (-538 décret de Cyrus roi de Perse pour le retour des Juifs en Israël en vue de la reconstruction du Temple ; cf. Esaïe 45 :1).
Nous essayerons de discerner ce fil rouge sang à l’aide des merveilleux textes du prophète Esaïe que nous citerons abondamment, souvent appelés le « 5ème Evangile ». De plus, de nombreux textes et enseignements de ce prophète sont repris dans le Nouveau Testament et rendent aussi compte de ce fil rouge sang qui ne se rompra jamais mais que le Serpent essayera constamment de couper et de déchirer.
Les rédacteurs du Nouveau Testament ne s’y sont pas trompés car Esaïe a prophétisé bien des aspects précis et exacts qui ont fondé scripturairement leur foi à commencer par celle qu’ils avaient en Jésus le Messie : cœur du fil rouge sang, engagement central de YHWH à l’égard de Ses créatures.
Il est en effet le premier et le dernier, c’est-à-dire Celui qui est donc obligatoirement avant le commencement et après la fin de l’Histoire. Il tient donc la totalité des tenants et des aboutissants du temps et de l’Histoire dans Sa main, notamment la pérennité de ce fil rouge sang qui ne tient que grâce à Lui :
« Ainsi parle l'Éternel, roi d'Israël et son rédempteur, l'Éternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier et hors de moi il n'y a pas de Dieu. Qui a, comme moi, fait des prédictions : qu'il le déclare et me le prouve depuis que j'ai fondé le peuple ancien ? Qu'ils annoncent l'avenir et ce qui doit arriver ! N'ayez pas peur et ne tremblez pas ; ne te l'ai-je pas depuis longtemps annoncé et déclaré ? Vous êtes mes témoins : Y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n'y a pas d'autre rocher, je n'en connais pas. » (Esaïe 44 :6-8 ; cf. Apocalypse 1 :18 ; 2 :8 ; 22 :13).
Esaïe n’a pas simplement prédit par révélation de la part de YHWH l’Evangile relatif à Jésus-Christ le Messie mais encore la période de l’Eglise du début et les périodes de l’Apocalypse. D’où l’intérêt de ces textes relatif à l’Eglise des Vainqueurs.

  1. Le fil rouge sang au milieu des péchés et des souffrances

a)    Le reste

« Cieux, écoutez ! terre, prête l'oreille ! Car l'Éternel parle. J'ai nourri et élevé des enfants, Mais ils se sont révoltés contre moi. Le bœuf connaît son possesseur et l'âne la crèche de son maître : Israël ne connaît rien, Mon peuple n'a point d'intelligence. Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités, à la race des méchants, aux enfants corrompus ! Ils ont abandonné l'Éternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël. …Votre pays est dévasté, vos villes sont consumées par le feu, des étrangers dévorent vos campagnes sous vos yeux, ils ravagent et détruisent, comme des barbares. Et la fille de Sion est restée comme une cabane dans une vigne, comme une hutte dans un champ de concombres, comme une ville épargnée. Si l'Éternel des armées ne nous eût conservé un faible RESTE, nous serions comme Sodome, nous ressemblerions à Gomorrhe. » (Esaïe 1 :2-9).
Cette prophétie fait référence aux « amabilités » assyriennes dans le pays qui pourtant n’arrivera pas à prendre Jérusalem : le reste à ce moment-là.
Il y aura une route pour le reste qui pourra échapper à l’Assyrie pour revenir au Pays promis, comme il y en eut une pour celles et ceux qui sortirent d’Egypte pour aller au Pays promis : « Et il y aura une route pour le reste de son peuple qui se sera échappé de l'Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d'Égypte. »
Une « route » sera aussi tracée pour le « reste du moment », le Royaume du Juda, qui pourra rester un peu plus longtemps au sud du Pays et après l’exil reviendra de Babylone : « Ne crains rien, vermisseau de Jacob, faible RESTE d'Israël ; je viens à ton secours, dit l'Éternel et le Saint d'Israël est ton sauveur. » (Esaïe 41 :14).
Il y aura un « reste » d’après Romains 9 :27 qui reprend Esaïe 10 :22 : « Car, quand ton peuple, ô Israël, serait comme le sable de la mer, c'est un reste qui reviendra. »
Ce reste, d’après l’argumentaire de Paul, reprenant ce passage d’Esaïe, concerne les juifs qui voudront s’approcher de Dieu non plus par la Loi mais par la Foi en la Grâce offerte en Jésus-Christ et bien entendu dorénavant les croyants issus des nations inclus. C’était le « reste du moment ».
Enfin la thématique du « reste » est reprise selon le même schéma dans la lettre de Jésus-Christ Glorifié à l’Eglise de Sardes : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant et tu es mort. Sois vigilant et affermis le RESTE qui est près de mourir ; car je n'ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu et garde et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes. Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. » (Apocalypse 3 :1-5).
Le reste du moment concerne celles et ceux qui ne sont pas tout à fait « morts », un peu comme nous, et qui sont malgré tout toujours encore susceptibles de devenir l’Eglise des Vainqueurs. Celle-ci revêtira alors des vêtements blancs, c’est-à-dire qu’elle aura été métamorphosée de gloire en gloire !
Comme pour Israël dont l’existence s’est perpétuée à travers les restes, il en sera de même pour l’Eglise dont seul un reste gardera la Parole de Dieu, se repentira, vaincra, sera métamorphosé et même honoré par Jésus devant le Père et les anges. Ce reste sera composé de croyants qui marcheront réellement avec Jésus en vêtements blancs (métamorphosés) parce qu’ils en seront dignes. Cette dignité ne s’acquière que par la repentance, un changement de « logiciel », de mentalité suite au fait de vouloir garder la Parole reçue et entendue, particulièrement celle de Jésus-Christ Glorifié en vue de la montée.
Pour Israël le but fut, est et restera de « monter » en faisant la conquête ou plus tard l’Aliyah (retour, montée) au Pays promis terrestre mais il ne s’agira que toujours d’un « reste du moment » !
Pour l’Eglise le but fut, est et restera de vaincre pour « monter » au Pays promis céleste, mais là encore, il ne s’agira que d’un reste et ce ne sera une fois de plus que le « reste du moment » !
Le reste est toujours composé de croyants qui sont pleinement dans le plan de Dieu, dans le coup, au top par rapport à ce plan à un moment donné de l’Histoire.
Ces « restes du moment » furent souvent méprisés, exclus, persécutés. Esaïe, par exemple, lui aussi faisant partie du « reste du moment de son époque », fut, d’après certaines sources, scié en deux sur ordre de Manassé, roi de Juda…
Par conséquent la continuité et la survie de la réalisation du plan de Dieu ne tient toujours qu’à un fil : le fil rouge sang composé que d’un « reste », toujours présent malgré tous les aléas terribles de l’Histoire, prouvant qu’il n’est pas rompu !
La majorité, fut-elle nombreuse comme « les grains de sable de la mer », ne fait jamais partie du petit « reste » dont l’accès est toutefois ouvert à tous de prime abord, précisons-le, mais peu veulent l’emprunter. YHWH Elohim fait pourtant tout pour avertir l’ensemble du Peuple par ses prophètes dont Esaïe pour Israël et l’Apôtre Jean pour les chrétiens. Il voudrait que tous entrent dans Sa volonté pour pouvoir réellement marcher dans Ses pas ! Mais il n’y a malheureusement que le reste qui se met à part pour pouvoir se mettre en marche avec Lui dans la sainteté : « Et les restes de Sion, les restes de Jérusalem seront appelés saints » (Esaïe 4 :3 ; cf. Apocalypse 20 :9).

b)    Le prophète

La majorité subira à terme l’extermination par l’exil. Seul le reste sera épargné. C’est tout le drame terrible de la merveilleuse vocation d’Esaïe.   
« L'année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé et les pans de sa robe remplissaient le temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes ; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. Ils criaient l'un à l'autre, et disaient : Saint, saint, saint est l'Éternel des armées ! Toute la terre est pleine de sa gloire ! Les portes furent ébranlées dans leurs fondements par la voix qui retentissait, et la maison se remplit de fumée.
Alors je dis : Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j'habite au milieu d'un peuple dont les lèvres sont impures et mes yeux ont vu le Roi, l'Éternel des armées. Mais l'un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu'il avait prise sur l'autel avec des pincettes. Il en toucha ma bouche et dit : Ceci a touché tes lèvres ; ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié. J'entendis la voix du Seigneur, disant : Qui enverrai-je et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi. Il dit alors : Va, et dis à ce peuple : Vous entendrez et vous ne comprendrez point ; Vous verrez, et vous ne saisirez point. Rends insensible le cœur de ce peuple, endurcis ses oreilles et bouche-lui les yeux pour qu'il ne voie point de ses yeux, n'entende point de ses oreilles ne comprenne point de son cœur ne se convertisse point et ne soit point guéri. Je dis : Jusqu'à quand, Seigneur ? Et il répondit : Jusqu'à ce que les villes soient dévastées et privées d'habitants ; jusqu'à ce qu'il n'y ait personne dans les maisons et que le pays soit ravagé par la solitude ; jusqu'à ce que l'Éternel ait éloigné les hommes et que le pays devienne un immense désert et s'il y reste encore un dixième des habitants, ils seront à leur tour anéantis. Mais, comme le térébinthe et le chêne conservent leur tronc quand ils sont abattus une sainte postérité renaîtra de ce peuple. » (Esaïe 6 :1-13).

Esaïe fit l’expérience merveilleuse et impressionnante de la Salle du Trône et de la Gloire et il put voir le Seigneur. Face à la sainteté de YHWH ADoNaÏ, il aurait dû être physiquement anéanti. On pourrait penser que du sang aurait dû couler quelque part pour son expiation et sa préservation. Mais en réalité un séraphin lui donna ce qui est une préfiguration de la Sainte Cène de Gloire et de Feu en touchant sa bouche et ses lèvres avec un charbon ardent de l’autel. Esaïe était purifié de son péché par le FEU de l’AUTEL qui est par préfiguration le Corps et le Sang glorifiés actuels de Jésus-Christ. Aux yeux de YHWH c’est la seule possibilité qui pouvait lui permettre de rester en vie devant Son Trône de Sainteté.
Du même coup il était ainsi rendu apte à remplir la mission que le Seigneur allait lui confier. Il accepta d’être envoyé ne connaissant pas la suite !!! S’il avait su par avance le style de mission proposé, il aurait peut-être davantage hésité ?!
En effet cette mission consistant à d’emblée bloquer mentalement et spirituellement le Peuple n’était absolument pas gratifiant. Il devait leur dire qu’ils ne comprendraient rien, qu’ils ne verraient rien, qu’ils ne se convertiraient pas… ! C’est en principe tout le contraire d’une com efficace et convaincante ! Autrement dit, le prophète devait avertir et parler au Peuple et en même temps savoir d’avance et dire que cela ne servirait de toute façon à rien. Mais malgré le fait que le cœur du Peuple fut en béton armé, YHWH continue tout de même dans Son amour à s’adresser à lui par Son prophète tout en sachant que le résultat serait catastrophique.
La question d’Esaïe « Jusques à quand ? » démontre clairement qu’il déchantait carrément. Prophétiser pour être ni écouté ni entendu dès le départ, quelle sinécure !
Ce qui allait suivre était encore plus déprimant pour un homme qui aimait le Peuple d’Israël passionnément. Il lui fallait voir ou du moins entrevoir l’extermination future quasi-totale. Toutefois il sait et annoncera qu’il subsistera une souche, un reste, bref tout de même un brin d’espérance : le fil rouge sang qui ne se rompra jamais.
Cette expérience nous fait bien entendu penser à celle de l’Apôtre Jean devant Jésus-Christ Glorifié et quand il est ensuite monté devant le Trône. Le fil rouge sang devint le Feu et la Lumière correspondant d’une certaine façon au charbon ardent issu de l’Autel qui lui permit d’être « circoncis », purifié de la chair, métamorphosé pour monter et se tenir devant le Trône comme Esaïe.

c)    Egypte, le faux refuge

Par rapport au message de l’Apôtre Jean et de Jésus Glorifié, il est fort probable que l’Eglise après 2000 ans de refus suivi rapidement d’un oubli total, passera par la situation terrible de « souche », d’impasse, de sécheresse, seul moyen de l’amener à la repentance véritable ! Durant le 20ème siècle elle reçut la grâce de rentrer à nouveau dans une période charismatique à l’image de l’Eglise primitive. L’Eglise charismatique correspond à Israël dans le désert et/ou en exil.
 Par conséquent le phénomène charismatique du Saint Esprit de notre époque devrait obligatoirement et prioritairement la mener à revenir au Pays promis, au Paradis, dans les lieux célestes, devant le Trône conformément à l’exhortation que Jésus-Christ Glorifié avait faite aux sept églises !
Ainsi plus que jamais, l’exhortation d’Esaïe à ne pas retourner en Egypte appellation signifiant « limites, clôture, prison » (MiTSRaïM : Egypte ; cf. espace-matière-temps), prend tout son relief.
Israël était en effet mainte fois tenté de « descendre » en Egypte, comme ce fut aussi le cas à l’époque des pérégrinations au désert, au lieu d’aller et de rester « En-Haut » au Pays promis. Ils cherchaient des solutions humaines hors du contexte du « Pays promis » mis à part, sanctifié pour se protéger au lieu de regarder vers le Saint d’Israël qui a prévu de les préserver d’abord sur cette terre : 
« Malheur, dit l'Éternel, aux enfants rebelles qui prennent des résolutions sans moi et qui font des alliances sans ma volonté pour accumuler péché sur péché ! Qui descendent en Égypte sans me consulter pour se réfugier sous la protection de Pharaon et chercher un abri sous l'ombre de l'Égypte ! La protection de Pharaon sera pour vous une honte et l'abri sous l'ombre de l'Égypte une ignominie. » (Esaïe 30 :1-3).
« Malheur à ceux qui descendent en Égypte pour avoir du secours, qui s'appuient sur des chevaux et se fient à la multitude des chars et à la force des cavaliers, mais qui ne regardent pas vers le Saint d'Israël et ne recherchent pas l'Éternel ! (Esaïe 31 :1). « Car le secours de l'Égypte n'est que vanité et néant ; C'est pourquoi j'appelle cela du bruit qui n'aboutit à rien. » (Esaïe 30 :7). « L'Égyptien est homme et non dieu ; Ses chevaux sont chair et non esprit. Quand l'Éternel étendra sa main, Le protecteur chancellera, le protégé tombera et tous ensemble ils périront. » (Esaïe 31 :1-3).
Cette exhortation est tout aussi vraie pour l’Eglise qui est appelée à monter, à revenir mais à être domicilié En-Haut pour ne pas croupir dans les « limites-prisons-Egypte » terrestres, l’espace-matière-temps. Il est en effet impossible de prendre des décisions vraiment selon la volonté de YHWH quand il n’y a pas de proximité effective et tangible avec Lui. Le seul secours consiste à se tourner vers le KeDOSH (Saint) d’Israël par la recherche de Son aide pour pouvoir résider au Pays !
Par conséquent malheur autant à Israël qu’à l’Eglise qui chercheraient les solutions systémiques « égyptiennes » ici-bas pour avoir du secours et résoudre les problèmes ! Rester dans le SYSTEME de la condition humaine et même si on peut s’en servir à notre avantage, mène malgré tout à la « souche » !
L’espace-matière-temps (système de l’Egypte) n’est que « vanité et néant, une honte, une ignominie, du bruit qui n’aboutit à rien ». Il nous cantonne dans les limitations humaines et charnelles de mort sans protection ni sécurités aucunes. Le système carcéral totalitaire égyptien-pharaonique répétitif et cyclique englobant climat, crues du Nil, économie, politique, religion et arts doit être brisé pour pouvoir s’en échapper. Il n’y a pas de protection contre la mort et l’extermination sous souveraineté ennemie.
Là encore le fil rouge sang tiendra bon à travers le ministère et la Parole prophétiques même si l’arbre est coupé : un rejeton nouveau repoussera à partir de la souche.

  1. Le messianisme selon Esaïe : le cœur du fil rouge sang

a)    L’identité du Messie

Seule la souche enracinée dans le sol de l’arbre coupé produira une sainte (KoDeSH : saint, pur, consacré, séparé, à part) postérité (TZeRaH : sperme, semence, postérité, fils, enfant) à commencer par un « rejeton » qui s’appelle Jésus-Christ, le Messie : « Puis un rameau sortira du tronc d'Isaï et un rejeton naîtra de ses racines. » (Esaïe 11 :1).
« Voici, la vierge (HaLeMaH : vierge, jeune fille) deviendra enceinte, elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel (HiMaNOUEL : Dieu avec nous). » (Esaïe 7 :14).
« Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort : une lumière resplendit…Car un enfant nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule ; on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu (El : contraction d’Elohim : Dieu) puissant (GiBOhR : puissant, vaillant, héroïque, brave), Père (AV : Père) éternel (HaD : éternel, à jamais, toujours, perpétuel), Prince de la paix. » (Esaïe 9 :1-6).
Ici l’identité du Messie Jésus-Christ est à la fois enfant juif, descendant d’Isaïe, le père de David, vrai homme et en même temps vrai Dieu avec toutes Ses qualités et attributs de perfection divine. Son Père céleste, YHWH Elohim, Dieu, féconda Marie, être humain et descendante d’Isaïe-David. Marie accoucha donc réellement et physiquement de Jésus-Christ, le Messie qui endossa notre condition humaine.
Il est au cœur du fil rouge sang en tant que vrai Dieu et vrai Homme : ainsi par cette identité une et indivisible, Il est le lien d’amour indéfectible entre Dieu et les hommes, le Chemin de la terre au ciel, la Vérité par Sa Parole et la Vie éternelle avec l’Immortalité ! (Cf. Jean 14 :6).

b)    Le ministère du Messie

« L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel. » (Esaïe 11 :2).
« L'Esprit du Seigneur, l'Éternel, est sur moi, car l'Éternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté et aux prisonniers la délivrance ; pour publier une année de grâce de l'Éternel et un jour de vengeance de notre Dieu ; pour consoler tous les affligés ; pour accorder aux affligés de Sion, pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d'un esprit abattu afin qu'on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l'Éternel, pour servir à sa gloire. » (Esaïe 61 :1-3).
« Il viendra lui-même et vous sauvera. Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf et la langue du muet éclatera de joie. » (Esaïe 35 : 4-6).
« Voici mon serviteur, que je soutiendrai, mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J'ai mis mon Esprit sur lui ; Il annoncera la justice aux nations. Il ne criera point, il n'élèvera point la voix, Et ne la fera point entendre dans les rues. Il ne brisera point le roseau cassé et il n'éteindra point la mèche qui brûle encore ; Il annoncera la justice selon la vérité. Il ne se découragera point et ne se relâchera point, jusqu'à ce qu'il ait établi la justice sur la terre et que les îles espèrent en sa loi… Moi, l'Éternel, je t'ai appelé pour le salut et Je te prendrai par la main, Je te garderai et Je t'établirai pour traiter alliance avec le peuple pour être la lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles pour faire sortir de prison le captif et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres. » (Esaïe 42 : 1-7).
« L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. » (Luc 4 :18). 
« …le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j'ai mis toute mon affection. » (Luc 3 :22 et parallèles).

Le ministère de Jésus est indissociable du Saint Esprit qui est SUR Lui et qui a parfaitement accompli avec Lui et par Lui ce qu’Il avait à accomplir. Cette réalité est absolument incontournable et indispensable pour la compréhension du ministère de Jésus. Il est envoyé pour annoncer une Parole, une bonne nouvelle et délivrer de tous les maux dans une parfaite connexion avec le Saint Esprit et par Sa puissance. Pour définir son ministère et son rôle, Jésus a Lui-même repris un passage d’Esaïe qui parle justement du Saint Esprit.
Son ministère terrestre relaté dans les Evangiles montre qu’Il a commencé à réaliser tout ce qui fut annoncé par Esaïe dès que le Saint Esprit était sur Lui. Toutefois on se rend compte notamment en ce qui concerne Esaïe 11 après le verset 2 et bien d’autres passages qu’il y a encore bien d’autres choses qui doivent encore se passer notamment « l’établissement de la justice sur la terre », ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.
            Le Saint Esprit et le Père confirment l’identité et le ministère du Messie étant le cœur du fil rouge sang. 

c)    Le sacrifice et la résurrection du Messie

« Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l'Éternel ? 2 Il s'est élevé devant lui comme une faible plante comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée ; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards et son aspect n'avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ; et nous l'avons considéré comme puni, frappé de Dieu et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous. Il a été maltraité et opprimé et il n'a point ouvert la bouche, semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment ; et parmi ceux de sa génération, qui a cru qu'il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple ? On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, quoiqu'il n'eût point commis de violence et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche. Il a plu à l'Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours et l'œuvre de l'Éternel prospérera entre ses mains. A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes et il se chargera de leurs iniquités. C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, parce qu'il s'est livré lui-même à la mort et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes et qu'il a intercédé pour les coupables. (Esaïe 53 :1-12).

Ce merveilleux texte a fait que certains commentateurs parlent de 5ème Evangile, texte qui a été écrit environ 700 ans avant les événements avec des détails saisissants ! Toute la foi et tout l’enseignement central chrétien est contenu dans ces versets d’Esaïe !
Il s’agit d’un texte extraordinaire qui ne laisse aucun doute quant à son caractère messianique. Le Messie, le rejeton de la souche d’Isaïe, Jésus-Christ, a été frappé pour le peuple : ici ce n’est pas le peuple qui est frappé. Il a livré Sa vie en sacrifice pour le péché du peuple. Son rôle expiatoire est mis plusieurs fois en évidence sans équivoque. Il était parfait, « sans fraude, sans violence ». Ensuite, après qu’il ait livré sa vie en sacrifice, Il ressuscitera puisqu’Il « verra une postérité et surtout prolongera ses jours ». De plus l’œuvre de YHWH « prospérera entre Ses mains ».
Le fil rouge sang est imprégné du sang justificateur du Seigneur Jésus-Christ, le Messie, le Serviteur parfait, l’Agneau du sacrifice expiatoire. Son sacrifice dans la perfection Lui ouvrit la victoire de la résurrection et la perspective d’une postérité.

  1. La Sainte Postérité

a)    L’Eglise charismatique

« Car je répandrai des eaux sur le sol altéré et des ruisseaux sur la terre desséchée ; Je répandrai mon esprit sur ta race et ma bénédiction sur tes rejetons. » (Esaïe 44 :3).
« Voici mon alliance avec eux, dit l'Éternel : Mon Esprit qui repose sur toi et mes paroles que j'ai mises dans ta bouche ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de la bouche des enfants de tes enfants, dit l'Éternel, dès maintenant et à jamais. » (Esaïe 59 :20-21).
« Alors son peuple se souvint des anciens jours de Moïse : Où est celui qui les fit monter de la mer avec le berger de son troupeau ? Où est celui qui mettait au milieu d'eux son Esprit Saint …Comme la bête qui descend dans la vallée, l'Esprit de l'Éternel les a menés au repos. C'est ainsi que tu as conduit ton peuple pour te faire un nom glorieux. » (Esaïe 63 :11-14).
Non seulement le prophète et le Messie sont remplis, revêtus et guidés par l’Esprit Saint, mais aussi le Peuple de Dieu, Israël à terme sur sa terre « arrosée », l’Eglise à la Pentecôte et à présent celle du réveil charismatique du 20ème siècle et du début du 21ème siècle !
Les ministères et les dons spirituels accordés par le Saint Esprit doivent non seulement permettre de faire comme Jésus sur terre à savoir l’annonce puissante de la Bonne Nouvelle confirmée pas des miracles merveilleux mais encore à monter dans les lieux célestes pour la mise en route de la sainte postérité !
La connexion par le Saint Esprit à travers le fil rouge sang n’est pas simplement réservée au prophète et au Messie mais aussi au Peuple de Dieu en vue de la sainte postérité.

b)    L’Epouse et son fils

« Mais, comme le térébinthe et le chêne conservent leur tronc quand ils sont abattus une sainte postérité renaîtra de ce peuple. » (Esaïe 6 :1-13).
« …on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu (El : contraction d’Elohim : Dieu) puissant (GiBOhR : puissant, vaillant, héroïque, brave), Père (AV : Père) éternel (HaD : éternel, à jamais, toujours, perpétuel), Prince de la paix. » (Esaïe 9 :6).
Car l'Éternel met son plaisir en toi…Et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, ainsi tu feras la joie de ton Dieu. » (Esaïe 62 :1-5).
Le Messie Rédempteur est aussi le Fiancé, l’Epoux (Esaïe 54 :5 ; 2 Corinthiens 11 :2 ; Apocalypse 21 :2) qui est par définition le mari d’une Fiancée-Epouse :
« Je me réjouirai en l'Éternel, mon âme sera ravie d'allégresse en mon Dieu ; car il m'a revêtu des vêtements du salut, Il m'a couvert du manteau de la délivrance comme le fiancé s'orne d'un diadème, comme la fiancée se pare de ses joyaux. » (Esaïe 61 :10).
Avec l’Epouse sauvée esprit, âme et corps, montée, délivrée par son revêtement, Il est normalement censé devenir Père.
Il se trouve justement qu’Esaïe parle de Jésus-Christ non seulement en tant que Dieu puissant mais encore en tant que Père éternel ! Ici le Fils ne peut pas être confondu ou assimilé à Son Père céleste même s’ils sont par ailleurs au niveau de la Trinité aussi parfaitement UN.
En effet le Fils-Epoux deviendra aussi Père. Il faudra que Son Epouse métamorphosée à Son image, l’Eglise des Vainqueurs préalablement montée sur le Trône auprès de Lui, puisse être fécondée et accoucher d’un enfant, d’un fils, d’une postérité comme c’est relaté en Apocalypse 12 :5. Cette postérité sera sainte, pure, aux gènes parfaits, consacrée, séparée par l’enlèvement au Trône, à part, pour être en capacité de vaincre et d’éjecter le Dragon et ses acolytes des lieux célestes de façon définitive.
Le fil rouge sang sera dans la semence, le sperme glorieux introduit dans la femme glorieuse métamorphosée à l’image de son Epoux, « sans taches ni rides », l’Eglise initiale des Vainqueurs, qui accouchera d’une POSTERITE, d’un enfant, d’un fils parfaitement saint notamment au niveau de ses gènes parfaits.

c)    Les promesses d’accueil

Actuellement Israël et l’Eglise sont malheureusement encore loin de la Face du Rédempteur :
« Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes plus… Car ton créateur est ton époux : L'Éternel des armées est son nom et ton Rédempteur (GoEL : Celui qui EPOUSE, rachète, affranchit, libère, venge) est le Saint d'Israël : Il se nomme Dieu de toute la terre ; car l'Éternel te rappelle comme une femme délaissée et au cœur attristé comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu. Quelques instants je t'avais abandonnée, mais avec une grande affection je t'accueillerai ; dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, dit ton Rédempteur, l'Éternel. »  (Esaïe 54 :1-8).  
« Ainsi parle maintenant l'Éternel qui t'a créé, ô Jacob ! Celui qui t'a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète [t’épouse], Je t'appelle par ton nom: tu es à moi ! » (Esaïe 43 :1).
Si ces passages concernent d’abord Israël qui revient sur sa terre, préalablement délaissé dans ses exils successifs, de plus devenu une « femme stérile », malédiction parmi les malédictions, il concerne aussi l’Eglise qui est appelée à revenir sur sa terre céleste paradisiaque, délaissée loin de la face de son Bien-Aimé Rédempteur, le Saint d’Israël, son Epoux, Jésus. Il l’accueillera avec un amour éternel et avec compassion c’est à dire avec un amour inconditionnel !
A ce jour les juifs devraient beaucoup plus repeupler la Terre promise dans son intégralité et reconstruire enfin le Temple. L’Aliyah n’est de loin pas terminée. Israël dans sa Terre et son Temple est incontestablement entre autres aspects l’indicateur et le réalisateur prophétiques de plus en plus visibles pour l’Eglise et au-delà pour l’Histoire du Salut et l’Histoire en général d’où son urgence ! Nous comprenons par-là pourquoi l’Ennemi veut tout le temps détruire Israël, l’éjecter de sa terre, bien entendu de Jérusalem et il veut particulièrement le priver du Mont du Temple.
De même l’Eglise est plutôt stérile, elle est loin de faire de plus grandes choses que Jésus (Jean 14 :12-14). Il lui faut faire son « Aliyah » dans les lieux célestes devant la face de son Rédempteur pour avoir une postérité abondante c’est-à-dire des fruits en conséquence !
 Par son amour éternel, YHWH Rédempteur-Epoux-Père nous prouvera Sa compassion. Il nous accueillera en nous sortant de la situation actuelle de femme stérile abandonnée et répudiée, loin de Sa Face !  
 Le fil rouge sang est dans Son amour, Sa compassion garants de Sa promesse d’accueil qui se réalisera à coup sûr !

d)    Les démarches à suivre

-       Chercher YHWH :
« Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve ; Invoquez-le, tandis qu'il est près. » (Esaïe 55 :6).
-       Se repentir :
« Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme d'iniquité ses pensées ; Qu'il retourne à l'Éternel qui aura pitié de lui. A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. » (Esaïe 55 :7).
-       Passer aux pensées et à la Parole efficace de YHWH :
            « Car mes pensées ne sont pas vos pensées et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées. Comme la pluie et la neige descendent des cieux et n'y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre et fait germer les plantes sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins. » (Esaïe 55 :8-11).
Il est en effet indispensable de passer aux pensées du Seigneur pour pouvoir prier selon Sa volonté et pour être exaucé (1 Jean 5 :14). Mais comment faire ? Ses pensées sont tellement éloignées de nos pensées ! Il faut évidemment Le rejoindre là où Il se trouve. Les pensées sont à l’origine de la Parole : si nous voulons une Parole efficace venant de Lui qui fasse alors son effet, encore une fois, il faut penser comme Lui ce qui n’est totalement possible qu’à partir de la Salle du Trône. Certes nous avons la Bible mais ce n’est pas suffisant (cf. 1 Corinthiens 13 :9-12) !!! Ici-bas nous ne connaissons qu’en partie. Si Paul, l’auteur le plus instruit de Nouveau Testament, l’écrit, c’est que cela doit être vrai : nos pensées sont au mieux niveau « petite enfance » malgré les dons spirituels… !
-       Communiquer une Parole de repentance et d’authenticité et agir par un jeûne puissant permettant la libération et l’amour du prochain :
« Crie à plein gosier, ne te retiens pas élève ta voix comme une trompette et annonce à mon peuple ses iniquités… Tous les jours ils me cherchent, ils veulent connaître mes voies ; comme une nation qui aurait pratiqué la justice … Ils désirent l'approche de Dieu... Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller… Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, pour que votre voix soit entendue en haut
Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude renvoie libres les opprimés et que l'on rompe toute espèce de joug ; Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, couvre-le et ne te détourne pas de ton semblable. » (Esaïe 58 : 1-7).
Il existe des interprétations qui préconisent qu’en réalité le jeûne devrait purement et simplement être remplacé par l’action sociale alors qu’il doit toujours être pratiqué d’après ce texte. Il doit toutefois être réorienté en vue d’ôter le malheur du prochain par la puissance qu’il génère et notamment celle qui permettra de « monter » à la Salle du Trône à partir de laquelle notre efficacité sera optimale pour répondre véritablement aux problèmes.
-        S’investir et investir (= « acheter ») pour la métamorphose de gloire en gloire et contracter l’Alliance de Gloire :
« Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n'a pas d'argent ! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer ! … Prêtez l'oreille et venez à moi, écoutez et votre âme vivra : Je traiterai avec vous une alliance éternelle… » (Esaïe 55 :1-3)
« Alors ta lumière poindra comme l'aurore et ta guérison germera promptement ; Ta justice marchera devant toi et la gloire de l'Éternel t'accompagnera. » (Esaïe 58 :8 ;).
« …je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs (revêtement de Gloire, de Lumière, de Feu), afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas et un collyre pour oindre tes yeux afin que tu voies... Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi (=Ste Cène de gloire, alliance éternelle ; cf. Apocalypse 5 :6c).» (Apocalypse 3 :18+20).
-       Sortir de la prison espace-matière-temps et passer dans la gloire du Trône
« Oui, vous sortirez avec joie et vous serez conduits en paix ; les montagnes et les collines éclateront d'allégresse devant vous et tous les arbres de la campagne battront des mains. Au lieu de l'épine s'élèvera le cyprès, au lieu de la ronce croîtra le myrte et ce sera pour l'Éternel une gloire, un monument (Trône) perpétuel, impérissable. » (Esaïe 55 :1-13).
« Au lieu où tu étais délaissée et haïe et que personne ne te parcourait, Je ferai de toi un ornement pour toujours, un sujet de joie de génération en génération… tu sauras que je suis l'Éternel, ton sauveur, ton rédempteur, le puissant de Jacob…  Je ferai régner sur toi la paix. » (Esaïe 60 :15-22).

« Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône » (Apocalypse 3 :21).
Celles et ceux qui sont déjà passés avec leur esprit et leur âme dans les lieux célestes témoignent souvent d’une nature beaucoup plus belle et surtout vivante, voire « communicante », dans la louange, comparée à celle de la terre beaucoup plus inerte voire « morte ». Ces descriptions d’Esaïe désignent par conséquent une « sortie », un passage vers le Pays promis mais plus précisément hors de l’espace-matière-temps dans le ciel et la Salle du Trône.
Le fil rouge sang implique toujours la manifestation de la volonté et de l’acceptation du croyant car le Seigneur ne force pas c’est pourquoi Il vérifie toujours la sincérité et la liberté issues d’un amour authentique du cœur.

  1. La Grande Tribulation et le règne de l’Imitation Trinitaire

a)    La Grande Tribulation

La Grande Tribulation (Apocalypse 6 à 12 :12a) correspond chez Esaïe (Esaïe 1 à 39) à la première période d’envahissement de la Terre d’Israël par la Syrie (Esaïe 7 :1) et par l’Assyrie qui prendra Samarie (Esaïe 8 :2-4), la capitale du Royaume du Nord en -722. Le Pays entier sera dévasté mais Jérusalem ne sera pas encore prise (Cf. Esaïe 36 à 37 merveilleuse histoire de la délivrance de la ville suite à la foi du roi Ezéchias et d’Esaïe contre l’arrogance des Assyriens).
La dévastation d’Israël par les Assyriens fut notoire et absolument terrible.

       -  Esaïe, pourtant, avait préalablement averti et exhorté le Peuple (Esaïe 21 :10) de même que l’Apôtre Jean en ce qui concerne l’Eglise :
« Le Seigneur, l'Éternel des armées, vous appelle en ce jour à pleurer et à vous frapper la poitrine (=repentance), à vous raser la tête et à ceindre le sac (=jeûne). Et voici de la gaîté et de la joie ! On égorge des bœufs et l'on tue des brebis, on mange de la viande et l'on boit du vin : Mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! » (Esaïe 22 :12-13 ; cf. 1 Corinthiens 15 :32 ; Apocalypse 2 :5). La mentalité d’hier et d’aujourd’hui consiste à dire : profitons-en aujourd’hui car nul ne sait ce que nous réserve le lendemain ! « Carpe Diem » : « Cueilles le jour », manges, bois, jouis sous-entendu demain le train sera peut-être passé et la jouissance du jour évanouie ?  Et la repentance ???   
« Écoutez donc la parole de l'Éternel, moqueurs, vous qui dominez (=chefs et dirigeants juifs) sur ce peuple de Jérusalem ! Vous dites : Nous avons fait une alliance avec la mort, nous avons fait un pacte avec le séjour des morts ; Quand le fléau dévastateur passera, il ne nous atteindra pas, car nous avons la fausseté pour refuge et le mensonge pour abri » (Esaïe 28 :14-18 ; Apocalypse 6 :8-9).
Les chefs d’Israël pratiquaient probablement une forme de spiritisme pour rentrer en contact avec le séjour des morts ou l’Hadès, les morts et la Mort. Ils espéraient de par les pseudo-connaissances soi-disant surnaturelles mensongères être capables d’échapper aux malheurs et aux jugements.
Très souvent dans l’enseignement chrétien actuel, la mort est considérée comme une alliée parce qu’il faut apparemment obligatoirement passer par elle, alors autant la mettre de son côté, la récupérer pour espérer en souffrir le moins possible et le plus tard possible. Que de cérémonies et de rites religieux mensongers quand elle intervient, elle est devenue une « délivrance », « elle fait partie de la vie » ! etc. etc. Quels mensonges !
La mort est une ennemie terrible (1 Corinthiens 15 :26) ! Il faut au contraire la combattre en recherchant l’immortalité pour pouvoir en échapper et dès à présent monter via la métamorphose ! (Romains 2 :7 ; 2 Timothée 1 :10 ; 2 Corinthiens 3 :18).

-       L’horreur de la Grande Tribulation :
« Entre dans les rochers et cache-toi dans la poussière pour éviter la terreur de l'Éternel et l'éclat de sa majesté. » (Esaïe 2 :10).
« On entrera dans les cavernes des rochers et dans les profondeurs de la poussière, pour éviter la terreur de l'Éternel et l'éclat de sa majesté… » (Esaïe 2 :19).
Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône et devant la colère de l'agneau » (Apocalypse 6 :15-16).
Autant la terreur occasionnée par les Assyriens était horrible, autant la Grande Tribulation dont les descriptions nous sont données en Apocalypse 6,8 et 9 sont absolument terrifiantes. Vouloir se cacher dans les cavernes, sous les rochers ou encore peut-être dans des bunkers antiatomiques de nos jours, démontre ce que fut la cruauté des Assyriens connus pour cela à l’époque et l’horreur inimaginable de la Grande Tribulation à l’avenir.

-       Deux réveils durant la Grande Tribulation (Apocalypse 7+11) :
« Écoute maintenant, ô Jacob, mon serviteur ! O Israël, que j'ai choisi ! …Mon Israël, que j'ai choisi… Je répandrai mon esprit sur ta racevous êtes mes témoins » (Esaïe 44 :1-3+8).
Ce passage de par son contenu fait clairement référence aux 12 tribus (Jacob et Israël : le Peuple au complet bénéficiaire de l’Esprit) citées en Apocalypse 7 : 4-8 ayant subi la Grande Tribulation et à Apocalypse 11 où une partie de l’Eglise des deux témoins (« Vous êtes mes témoins ») est une typologie de Moïse représentant des Juifs messianiques eux aussi restés dans la Grande Tribulation. Ces juifs issus de ces deux réveils monteront (Apocalypse 7 : 9b+14 ; 11 :12) et complèteront l’Eglise initiale des Vainqueurs.
  
 « J'ai exaucé ceux qui ne demandaient rien, Je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas ; J'ai dit : Me voici, me voici ! A une nation qui ne s'appelait pas de mon nom. » (Esaïe 65 :1).
Esaïe passe ici à l’universalisme du salut qui n’est plus réservé au seul Peuple d’Israël. Le plus grand réveil de l’Histoire parmi les nations aura lieu durant la Grande Tribulation (Apocalypse 7 :9-17). Le Seigneur utilisera l’Eglise initiale des Vainqueurs préalablement montée partie en vainqueur et pour vaincre (Apocalypse 6 :2) pour la concrétisation inédite de ce réveil qui touche non seulement Israël mais aussi les nations. L’expression « Me voici, me voici » signifie que YHWH ne restera plus caché et qu’Il révélera ouvertement, visiblement Sa Gloire comme jamais auparavant pour le salut du plus grand nombre. En Apocalypse 11 l’autre partie de l’Eglise des deux témoins est une typologie d’Elie le Tischbite (l’étranger) représentant les croyants des nations restées elles aussi dans la Grande Tribulation. Ces croyants issus des nations et de la Grande Tribulation de ces deux réveils monteront (Apocalypse 7 :14 ; 11 :12) et complèteront l’Eglise initiale des Vainqueurs. Ils ne pourront faire l’économie du salut en Jésus-Christ :
« C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j'ai mis pour fondement en Sion une pierre, une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée ». (Esaïe 28 :16 ; cf. 1 Pierre 2 :6).
Tous, Juifs d’une part et croyants issus des nations d’autre part, auront lavé leur robe dans le Sang de l’Agneau (Apocalypse 7 :14) c’est-à-dire qu’ils se seront appuyé sur la pierre angulaire qui est Jésus-Christ (Ephésiens 2 :20).
Le fil rouge sang se manifestera malgré tout par les deux réveils aboutissant chaque fois à la montée dans le contexte de la Grande Tribulation avec des souffrances et des malheurs dont on n’a pas encore idée à ce jour.

b)    Le règne de l’Anti[é]-Christ ou de l’Imitation Trinitaire :

-       Babylone dominatrice du monde
Le règne de l’Anti[é]-Christ ou de l’Imitation Trinitaire (Apocalypse 12 :12b à 20 :3) correspond chez Esaïe (Esaïe 39 à 66) à la seconde période d’envahissement de la Terre d’Israël par Babylone qui prendra Jérusalem (Esaïe 39 :6-7), la capitale du Royaume du Sud en -586. Le Pays entier sera dévasté et le Temple sera détruit.
La dévastation d’Israël par les Babyloniens fut encore plus terrible que celle des Assyriens, d’autant plus que la capitale et le Temple étaient rasés.
Babylone installa sa domination sur le monde connu d’alors. Esaïe avait prophétisé cela au roi Ezéchias (environ vers -701, c’est-à-dire à peu près un siècle avant les premières attaques babyloniennes : -597 puis -586:
« Alors Ésaïe dit à Ézéchias : Écoute la parole de l'Éternel des armées ! Voici, les temps viendront où l'on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu'à ce jour ; il n'en restera rien, dit l'Éternel. Et l'on prendra de tes fils qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone. (Esaïe 39 :5-7).

Babylone sera à nouveau la capitale du règne mondial terrestre de l’Anti[é]-Christ ou de l’Imitation Trinitaire (Apocalypse 17 et 18) :
« Babylone, l'ornement des royaumes » (Esaïe 13 :19 ; cf. Apocalypse 18 :16).
« Tu n'as pas eu pour eux de la compassion, tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard... (cf. Apocalypse 13 :7+10+17-18) Tu disais : A toujours je serai souveraine !... Ta sagesse et ta science t'ont séduite. Et tu disais en ton cœur : Moi, et rien que moi ! … Malgré le grand nombre de tes enchantements. Tu avais confiance dans ta méchanceté… la multitude de tes sortilèges auxquels tu as consacré ton travail dès ta jeunesse. » (Esaïe 47 :2-12 ; cf. Apocalypse 18 :2b).

-       La fin programmée de Babylone et du règne de l’Anti[é]-Christ
Esaïe prophétisa la fin de Babylone comme l’Apôtre Jean le fera bien plus tard :
« La fière parure des Chaldéens sera comme Sodome et Gomorrhe que Dieu détruisit… Elle est tombée, elle est tombée, Babylone et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre ! » (Esaïe 21 :9 ; cf. Apocalypse 18 :2ss).
« On ne t'appellera plus délicate et voluptueuse… Ote ton voile, relève les pans de ta robe, découvre tes jambes, traverse les fleuves ! Ta nudité sera découverte et ta honte sera vue... » (Esaïe 47 :1 ; cf. Apocalypse 17 :15-16 ; 19 :2b « Babylone prostituée »)
            A Cyrus le roi des Mèdes et des Perses, vainqueur des Babyloniens, est accordé un rôle messianique de délivrance et de restauration :
« Je dis de Cyrus : Il est mon berger et il accomplira toute ma volonté ; Il dira de Jérusalem : Qu'elle soit rebâtie ! Et du temple : Qu'il soit fondé ! » (Esaïe 44 :28).
« Ainsi parle l'Éternel à son oint, à Cyrus » (Esaïe 45 :1).
C'est moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice et j'aplanirai toutes ses voies ; Il rebâtira ma ville, et libérera mes captifs, sans rançon ni présents, dit l'Éternel des armées. » (Esaïe 45 :13).
On pourrait aisément mettre le nom de Jésus à la place de Cyrus le meilleur chef de guerre de l’époque dans ces versets. C’est pourquoi cette prophétie est à mettre en parallèle avec le Seigneur Jésus-Christ, chef de guerre comme il n’y en a jamais eu auparavant, qui instaurera le Millénium après une extraordinaire bataille (Apocalypse 19 :11ss).
C’est pourquoi Esaïe comme Jean exhortent ceux qui restent du Peuple à sortir de Babylone :
« Sortez de Babylone, fuyez du milieu des Chaldéens ! » (Esaïe 48 :20).
« Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n'ayez point de part à ses fléaux. » (Apocalypse 18 :4).
Là encore se pose la question : fuir certes, mais fuir où ? Pour les juifs c’était évidemment la Terre promise d’Israël et pour les chrétiens encore restés sur terre exposés aux péchés et aux fléaux, ce sera incontestablement la montée à la « Terre promise céleste ». En effet celles et ceux qui seront appelés à sortir de Babylone seront alors capables, d’après le Seigneur, de la punir, ce qui, vu le contexte totalitaire absolu de ce règne, n’était possible qu’à partir de la Salle du Trône :
« Payez-la comme elle a payé et rendez-lui au double selon ses œuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double. Autant elle s'est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil. Parce qu'elle dit en son cœur : Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil ! » (Apocalypse 18 :6-7).
En fait ceux qui sortiront feront alors partie des armées du ciel qui suivront Jésus-Christ Chef de guerre dans le cadre de l’Eglise montée des Vainqueurs en Apocalypse 19 :14 parce que ce n’est que dans cette position qu’ils seront en capacité d’exécuter l’ordre de Dieu cité ci-dessus.
Le fil rouge sang se manifestera toujours et encore durant ce qui sera la période la plus sombre de l’Histoire par une fidélité des croyants en Jésus-Christ presque systématiquement jusqu’au martyre, sachant que la sortie de Babylone vers les lieux célestes restera toujours une possibilité. Inutile de dire qu’il vaudrait mieux monter bien avant… !

  1. Le Millénium

a)    Bonne nouvelle

« Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. Parlez au cœur de Jérusalem et criez-lui que sa servitude est finie…Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l'Éternel, Aplanissez dans les lieux arides une route pour notre Dieu. Que toute vallée soit exhaussée, que toute montagne et toute colline soient abaissées ! … Alors la gloire de l'Éternel sera révélée et au même instant toute chair la verra ; … Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle…Voici, le Seigneur, l'Éternel vient avec puissanceles rétributions le précèdent. Comme un berger, il paîtra son troupeau, Il prendra les agneaux dans ses bras et les portera dans son sein ; Il conduira les brebis qui allaitent ». (Esaïe 40 :1-11).
                  « Qu'ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne !... Car l'Éternel console son peuple, Il rachète Jérusalem. » (Esaïe 52 :7+9).
« Les rachetés de l'Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête ; l'allégresse et la joie s'approcheront, la douleur et les gémissements s'enfuiront. » (Esaïe 35 :1-10).
Quelle consolation pour les exilés de Babylone par ces promesses de restauration au Pays. Quelle consolation pour les fidèles au Seigneur Jésus-Christ durant le règne de l’Anti[é]-Christ de savoir que le Messie viendra pour régner sur terre ! Ils ont entre autres la perspective des agneaux qui seront portés dans le sein du Seigneur face aux affreux coupeurs de têtes qui sévissent ! (Cf. Apocalypse 17 :6 ; 20 :4b)

b)    Combats, morts et destructions : Harmaguédon, victoire de Christ et de Ses armées sur les ennemis (Apocalypse 16 :16 ; 19 :21)

« L'homme au regard hautain sera abaissé et l'orgueilleux sera humilié : L'Éternel seul sera élevé ce jour-là. Car il y a un jour pour l'Éternel des armées contre tout homme orgueilleux et hautain contre quiconque s'élève, afin qu'il soit abaissé… L'Éternel seul sera élevé ce jour-là. » (Esaïe 2 :10-17 ; cf. « Babylone la grande ; grande cité, cité puissante » Apocalypse 17 :5b ; 18 :2+9-20).
« Car la colère de l'Éternel va fondre sur toutes les nations et sa fureur sur toute leur armée : Il les voue à l'extermination… Leurs morts sont jetés, leurs cadavres exhalent la puanteur…Mon épée s'est enivrée dans les cieux ; voici, elle va descendre sur Édom (Occident), sur le peuple que j'ai voué à l'extermination, pour le châtier. L'épée de l'Éternel est pleine de sang, couverte de graisse…un grand carnage dans le pays d'Édom car c'est un jour de vengeance pour l'Éternel, une année de représailles pour la cause de Sion. » (Esaïe 34 :1-8).
« De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. » (Apocalypse 19 :15-18).

c)    Arrivée du Millénium et la vie sur terre durant cette période

« Mais les ténèbres ne régneront pas toujours sur la terre où il y a maintenant des angoisses : … Les temps à venir couvriront de gloire le territoire des Gentils. » (Esaïe 9 :1).  
« Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive et la gloire de l'Éternel se lève sur toi… Des nations marchent à ta lumière et des rois à la clarté de tes rayons… Ils porteront de l'or et de l'encens et publieront les louanges de l'Éternel…et je glorifierai la maison de ma gloire. » (Esaïe 60 :1-7).
« Il n'y aura plus ni enfants ni vieillards qui n'accomplissent leurs jours ; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit…Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres et mes élus jouiront de l'œuvre de leurs mains… ils n'auront pas des enfants pour les voir périr ; car ils formeront une race bénie de l'Éternel et leurs enfants seront avec eux. Avant qu'ils m'invoquent, je répondrai ; avant qu'ils aient cessé de parler, j'exaucerai. Le loup et l'agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la pailleIl ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l'Éternel. » (Esaïe 65 :17-25).
« Bénis soient l'Égypte, mon peuple et l'Assyrie, œuvre de mes mains et Israël, mon héritage ! » (Esaïe 19 : 25).

d)    Règne du Messie à partir de Sion durant le Millénium

« Il respirera la crainte de l'Éternel ; Il ne jugera point sur l'apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire. Mais il jugera les pauvres avec équité et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre ; Il frappera la terre de sa parole comme d'une verge et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses flancs et la fidélité la ceinture de ses reins. Le loup habitera avec l'agneau et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau et le bétail qu'on engraisse seront ensemble et un petit enfant les conduira. La vache et l'ourse auront un même pâturage leurs petits un même gîte ; et le lion comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s'ébattra sur l'antre de la vipère, et l'enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l'Éternel comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. En ce jour, le rejeton d'Isaï sera là comme une bannière pour les peuples ; les nations se tourneront vers lui et la gloire sera sa demeure. Dans ce même temps, le Seigneur… élèvera une bannière pour les nations, Il rassemblera les exilés d'Israël et il recueillera les dispersés de Juda des quatre extrémités de la terre. La jalousie d'Éphraïm disparaîtra et ses ennemis en Juda seront anéantis ; Éphraïm ne sera plus jaloux de Juda et Juda ne sera plus hostile à Éphraïm. (Esaïe 11 :1-13).
« En ce temps-là, le germe de l'Éternel aura de la magnificence et de la gloire, et le fruit du pays aura de l'éclat et de la beauté pour les réchappés d'Israël... L'Éternel établira, sur toute l'étendue de la montagne de Sion et sur ses lieux d'assemblées, une nuée fumante pendant le jour, et un feu de flammes éclatantes pendant la nuit ; car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert. Il y aura un abri pour donner de l'ombre contre la chaleur du jour, pour servir de refuge et d'asile contre l'orage et la pluie. » (Esaïe 4 :2+5-6).
« L'Éternel découvre le bras de sa sainteté aux yeux de toutes les nations et toutes les extrémités de la terre verront le salut de notre Dieu…Voici, mon serviteur prospérera ; Il montera, il s'élèvera, il s'élèvera bien haut. De même qu'il a été pour plusieurs un sujet d'effroi, tant son visage était défiguré, tant son aspect différait de celui des fils de l'homme, de même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie ; devant lui des rois fermeront la bouche ; car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, ils apprendront ce qu'ils n'avaient point entendu. » (Esaïe 52 :10-15 ; cf. Apocalypse 20 : 4-7).
Ces descriptions montrent combien la vie sera merveilleuse sur terre sous le règne de Jésus-Christ le Messie à Jérusalem avec la colonne de Feu et de Fumée sur le Temple. Nous remarquons aussi que les mille ans se passeront sur terre, que les gens mourront très vieux mais mourront tout de même. Les méchants toujours encore présents jugés par le Messie mourront durant le Millénium. Il y aura aussi la chaleur du jour et de l’orage. Nous sommes clairement encore dans les catégories espace-matière-temps mais sous le règne de Christ et sachant que l’Ennemi sera enfermé et enchaîné dans l’abîme (Apocalypse 20 :1-2). L’Hadès et la Mort seront malgré tout toujours encore actifs durant cette période, bien qu’affaiblis. Ils ne seront précipités dans l’étang de feu qu’après le dernier combat suivant le Millénium (Apocalypse 20 :14). De plus l’espace-matière-temps ne disparaîtra définitivement qu’au moment du jugement dernier (Apocalypse 20 :11b).
            Le fil rouge sang aura un « boulevard » entre la terre et le ciel parce que Jésus-Christ Glorifié vrai homme (« terre ») et vrai Dieu (ciel) règnera en connexion parfaite et parfaitement sur terre comme au ciel.  

  1. L’Eternité : un nouveau ciel et une nouvelle terre (Apocalypse 21 à 22 :5)

« En ce jour, l'Éternel frappera de sa dure, grande et forte épée le Léviathan, serpent fuyard, le Léviathan, serpent tortueux ; et il tuera le monstre qui est dans la mer » (Esaïe 27 :1 ; cf. Apocalypse 20 :7-10). Ce passage fait clairement allusion au moment où Satan sera à nouveau relâché après le Millénium pour former une nouvelle coalition contre Christ et Son armée. Il arrivera jusqu’à investir Jérusalem la capitale du Millénium mais un Feu du ciel dévorera tous ses acolytes et il sera « tué » ou jeté dans l’étang de feu et de soufre (Apocalypse 20 :9-10).
« Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l'esprit…On n'y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris. » (Esaïe 65 :17-19 ; cf. Apocalypse 21 :1+4).
« L'Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux, de mets succulents, pleins de moelle, de vins vieux, clarifiés. Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations ; Il anéantit la mort pour toujours ; le Seigneur, l'Éternel, essuie les larmes de tous les visages, Il fait disparaître de toute la terre l'opprobre de son peuple (Esaïe 25 :8-10 ; cf. Apocalypse 21 :4).
Dans l’éternité on ne ressassera pas le passé car il sera effacé des mémoires. Quand le Seigneur essuiera toute larme des yeux des sauvés, leur mémoire sera guérie et les souvenirs affreux ne viendront plus gâcher et infecter l’éternité : le monde ancien aura complètement disparu et il fera place aux nouveaux cieux et à la nouvelle terre ! Ceux-ci ne feront plus qu’un. L’Hadès/l’enfer et la mort, le « voile » auront été définitivement jetés dans l’étang de feu comme derniers ennemis (Apocalypse 20 :14). En plus Esaïe nous parle d’un festin où personne n’aura plus besoin d’avoir peur des graisses, du cholestérol ou des sulfites, de l’alcool dans le vin : YHWH se révèlera être un super Chef étoilé comme il n’y en a jamais eu qui nous préparera un repas gastronomique « céleste » absolument inédit : ce sera la FETE totale !
« Ainsi parle l'Éternel : Le ciel est mon trône et la terre mon marchepied. » (Esaïe 66 :1 ; Apocalypse 21 :1-3).
« Il rendra son désert semblable à un Éden et sa terre aride à un jardin de l'Éternel. La joie et l'allégresse se trouveront au milieu d'elle, les actions de grâces et le chant des cantiques. ». (Esaïe 51 :3 ; cf. Apocalypse 21 :10 ; 22 : 2-3).
Nous nous retrouverons à nouveau dans la situation d’avant la chute, en Eden où le Royaume du Père et de l’Agneau (nouvelle terre, nouveau ciel) sera unifié et où Il sera tout en tous.
Le fil rouge sang de liaison ne sera plus nécessaire car tout sera un dans la Lumière et la Clarté de YHWH Elohim :
« Regarde Sion, la cité de nos fêtes ! Tes yeux verront Jérusalem, séjour tranquille ... C'est là vraiment que l'Éternel est magnifique pour nous… Aucun habitant ne dit : je suis malade ! » (Esaïe 33 :20-21 ; cf. Apocalypse 21 :10-27 ; 22 :2).
« Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, ni la lune qui t'éclairera de sa lueur ; mais l'Éternel sera ta lumière à toujours, ton Dieu sera ta gloire. Ton soleil ne se couchera plus et ta lune ne s'obscurcira plus ; car l'Éternel sera ta lumière à toujours et les jours de ton deuil seront passés. » (Esaïe 60 :19-20 ; cf. Apocalypse 21 :4+23-24 ; 22 :5).

      Conclusion

Le fil rouge sang entre ciel et terre est notre garantie de la part de YHWH Elohim. Le contact ne sera jamais rompu car rien ne pourra nous séparer de Son Amour (Romains 8 :31-39). L’Ennemi a fait, fait et fera tout pour essayer de le couper mais en vain. Le fil rouge sang n’existera plus dans l’Eternité car le nouveau ciel et la nouvelle terre seront UN.
Les textes d’Esaïe révèlent le fil rouge sang qui à la fois passe à travers l’Histoire et à la fois fait office de fil conducteur entre le ciel et la terre. Ils sont tels des diamants abondants et nombreux que l’on peut ramasser à l’envie pour capter la Lumière et la refléter à l’infini en vue de recevoir des éclairages prophétiques sans cesse renouvelés.
Les premiers chrétiens et Jésus Lui-même y puisèrent abondamment connaissances, force et courage pour asseoir bibliquement l’enseignement chrétien.
Il se trouve qu’ils nous offrent des fondations bibliques supplémentaires pour les enseignements issus de l’Apocalypse et évidemment relatifs à l’Eglise des Vainqueurs montée, Epouse du Messie.
Placés dans le contexte historique vécu par Israël, nous découvrons son importance capitale d’indicateur, de révélateur et de réalisateur prophétiques actuels. Israël fait partie intégrante du fil rouge sang par lequel nous désirons nous connecter le plus possible au ciel pour y « monter » dès à présent !


                                                                                       En Lui, Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire