Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

dimanche 4 mars 2012

Vivre dans la plénitude de Christ


Yves GRAVET
Pasteur Missionnaire

C'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. Ainsi, ce que nous semons en paroles et en actes, nous le récoltons inévitablement.

Chaque jour que Dieu nous offre est unique. L'inquiétude arrive bien souvent par des petites choses qui sont comme des renards qui dévorent la vigne.
Il est donc important de choisir ce qui est essentiel et de laisser de côté les futilités.

L'apôtre Paul nous enseigne dans ses lettres : "Car c'est en lui, c'est dans son corps qu'habite toute la plénitude de ce qui est en Dieu. Et par votre union avec lui, vous êtes pleinement comblés, car il est le chef de toute Autorité et de toute Puissance. C'est aussi dans l'union avec lui que vous avez été circoncis, non d'une circoncision  opérée par les hommes, mais de la circoncision que demande le Christ et qui consiste à être dépouillé de ce qui fait l'homme livré à lui-même." (Colossiens 2 : 9 à 11)

Quel langage tenons-nous, alors que nous sommes sensés être unis à Christ, le chef de toute Autorité et de toute Puissance ? S'attendre au hasard n'est pas la foi. Nous pouvons être dans l'inquiétude, donc préoccupés par des situations négatives. C'est dans la nature de l'être humain. Or, en laissant l'inquiétude agir dans notre vie, nous nous laissons empoisonner jusqu'à en perdre le sommeil, la paix, la stabilité intérieure. C'est le comportement négatif, celui du péché.

Ce comportement nous rend improductifs et nous tire vers le bas. Il se concrétise par des critiques, de l'agressivité. Bien souvent, ces aspects négatifs sont justifiés comme s'ils étaient causés par des choses extérieures. Or, toutes les raisons revendiquées ne viennent pas de l'extérieur, mais sont à l'intérieur de la personne qui est divisée en elle-même. Devant chaque besoin (financier, physique ou autre), il y a un choix ! Nous pouvons nous laisser soigner par l'Amour de Dieu. Il se trouve dans notre union avec Christ, et uniquement avec Christ. La source est là, et uniquement là, en Lui !

Apprendre à vivre dans la plénitude avec Christ, c'est tout simplement commencer par accepter le pardon du Seigneur pour avoir manqué la cible, c'est le péché.

Ensuite, c'est accepter le conseil que Dieu nous offre par sa Parole et l'appliquer. Il désire nous faire atteindre des objectifs fixés par Lui, afin que notre joie soit complète. Autrement dit, nous amener à vivre dans la plénitude de Sa grâce. Là se trouvent nos solutions.

Or, notre langage provient de la source à laquelle nous nous abreuvons. Et notre coeur, c'est le terrain que nous ensemençons par nos paroles.

Dans notre union avec Christ, nous sommes comblés de ce qui est en Dieu. Les oppressions négatives peuvent rôder autour de nous. Il nous reste toujours le choix de proclamer ce que nous sommes en Christ. Le meilleur remède de tenir les petits renards éloignés, c'est d'entretenir notre coeur du feu de l'Amour de Dieu par les prières.

Jésus n'a pas fait l'économie de la prière. Lui, le Chef de toute Autorité et de toute Puissance s'est souvent mis à part. Il souffrait de voir l'incrédulité tandis qu’Il avait ce désir de nous conduire vers notre destinée.

L'Amiral Philippe De Gaulle, parlant des mémoires de guerre de son père, le Général Charles De Gaulle, disait à quelques mots près ceci : "Il désirait devenir un chef. Or, pour devenir chef, il faut choisir de s'éloigner pour être à part. On souffre à l'intérieur. Le chef est toujours en haut pour conduire le peuple vers sa destinée."

Soulignons ce que l'apôtre Paul enseigne : "C’est dans son corps (celui de Christ) qu'habite toute la plénitude de ce qui est en Dieu...." Or, le corps de Christ est glorieux. Nous sommes unis au moyen de la foi à son corps glorifié. La question que nous devons nous poser, c'est : Où est l'intérêt de parler des oeuvres des ténèbres, des "attaques du diable" pour reprendre une expression bien courante chez certaines personnes ?

Jésus, notre Chef, celui de notre foi, est en haut et nous sommes avec Lui. Il a triomphé et nous a fait asseoir avec Lui dans les lieux célestes. Chaque membre que nous sommes, nous formons le Corps de Christ, un Corps d'Armée. C'est de notre Chef que nous recevons les "ordres". Il n'a qu'un désir : celui de nous conduire vers notre destinée glorieuse. Il a vaincu le monde des ténèbres.

Son feu de gloire doit donc être entretenu dans notre coeur par la prière victorieuse.

La prière, c'est exprimer ses promesses. Elles demeurent en nous par notre union avec Lui. Jésus en nous est le Chef !

La prière, c'est exprimer nos besoins, certes, c'est lui demander aussi comment faire pour que nous  sortions de certaines situations. Nous savons que dans les épreuves, Il nous donne le moyen d'en sortir. C'est là l'oeuvre de Sa grâce.

Ces solutions peuvent venir par le moyen de quelqu'un d'autre, en particulier d'un membre de son Corps qui, conduit par le Saint-Esprit, est amené à intervenir, motivé par l'Amour de Dieu, à servir ce qui viendra nous aider à avancer, à gagner.
Un exemple : Un frère dans le ministère s’est retrouvé sans voiture. Le serviteur de Dieu se déplaçait en bicyclette. Une sœur, membre du Corps de Christ, partant en voyage, a eu sur son cœur de mettre sa voiture à la disposition du serviteur durant son temps d’absence.

La prière, c'est parfois recommencer à maintes reprises, persévérer jusqu'à aboutir au but.

Il y a des domaines où l'exaucement tarde à venir. Il est recommandable de ne pas stagner sur de multiples questions sans réponse. En attendant de discerner la volonté de Dieu, cette situation est positive dans le fait qu'elle nous amène à réformer certaines choses dans notre vie. Il y a des situations dans lesquelles nous nous sommes installés confortablement, cependant nous sommes devenus improductifs. Or, la foi suscitée par les promesses du Seigneur est une action productive.

Les héros de la foi ne se sont jamais complus dans un cadre de vie. Ils sont allés de gloire en gloire, en réformant dans leur vie ce qui devait être réformé.

La plénitude de notre vie en Christ ne peut pas se comprendre avec notre tête. Elle découle de ce que nous puisons dans l'Amour de Dieu jusqu'à être ivres de l'Esprit Saint.

Cette plénitude s'entretient par ce que nous exprimons et ce que nous mettons en pratique. Ce que nous exprimons, c'est ce que nous devons exercer avec foi. Nous devons donc penser juste en veillant sur notre cœur pour agir juste par amour.

Vivre dans la plénitude de Christ est un exercice de foi au quotidien qui garde notre coeur et nos pensées en Jésus.
Réussir, c'est faire ce qu'Il dit que nous devrions faire dans notre union avec Lui.

Nos paroles issues de notre union avec Lui doivent être suivies par des actes.

De tels actes produisent de bonnes façons de faire.

Ces bonnes façons de faire produisent une récolte sur le plan de notre caractère.

Ce caractère conduit à notre destinée.

"Heureux l'homme qui trouve son plaisir dans la loi de l'Eternel, et qui la médite jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne flétrit point : tout ce qu'il fait lui réussit." (Psaume 1 : 2 et 3).

Laissez-vous dépouiller de ce qui est stérile. Revêtez-vous du vêtement de gloire que Jésus vous offre en étant unis à Lui.

Lire, confesser, mettre en pratique la Parole de Dieu,... c'est vivre au bénéfice de la grâce surabondante de Dieu.

Alors, bon travail ! Persévérez. C'est à votre portée. Vous pouvez le faire. Vous pouvez vivre cette plénitude.
Dieu ne vous refuse aucun bienfait.


Yves GRAVET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire