Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

25/01/2019

130 L’HOMME NOUVEAU


RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :

L’HOMME NOUVEAU


INTRODUCTION


« Car il (le Seigneur Jésus-Christ) est notre paix, lui des deux n'ayant fait qu'un et ayant détruit (luo : détruire, dissoudre, annuler, renverser, éliminer, abolir, délier, lâcher, lever, libérer ; cf. lien, limite) le mur mitoyen (mesotoikon : mur mitoyen ; mesos : milieu ; toikos : mur de maison, bordure) de séparation (phragmos : haie, clôture, palissade ; cf. fragmentation) , la haine (ektra : inimitié, haine), ayant rendu inactif (katargeo : rendre inactif, inutile, annuler, abroger, abolir, s’affranchir de) par sa chair l’usage (nomos : loi, précepte, règle, usage, coutume, opinion, mode de vie ; cf. normes) des commandements (evtolè : ordre, commandement, instruction) dans ses dogmes (dogma : dogmes, doctrine, ordonnances, philosophie, enseignement systématique, décret, arrêt)  afin de créer (ktidzo : bâtir, fonder, instituer, créer, accomplir, mettre en place, posséder)  en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, (kainos : neuf, fait récemment, récent, qui vient d’être produit, inventé, frais, non usé, nouvelle sorte, qui sert pour la première fois, sans précédent, rare, inouï, différent de ce qui était, innové, inauguré, extraordinaire, inattendu, imprévu) en établissant la paix et de les réconcilier (apokatalasso : réconcilier complètement, réunir, l'un et l'autre en un seul corps avec Dieu par la croix, en détruisant (apokteino : tuer, exécuter, faire périr, détruire, supprimer, abolir) en elle la haine. » (Ephésiens 2 :14-16).
L’homme nouveau est ici composé du Peuple d’Israël, des Juifs messianiques plus particulièrement d’une part et d’autre part des chrétiens issus des nations. Cet homme nouveau n’existe pas vraiment à ce jour d’après ce passage.
On en voit par contre des prémices dans les Actes des Apôtres d’où l’extraordinaire puissance et rayonnement de l’Eglise primitive composée de Juifs puis de chrétiens issus des nations. Plus tard on en voit des traces dans les lettres de Jésus Glorifié entre autres à l’Eglise d’Ephèse justement typologie de l’Eglise primitive (Apocalypse 2 :47 ; cf. « chandelier »), de Philadelphie, typologie des églises dites évangéliques (Apocalypse 3 :7b-10a+12) et de Laodicée, typologie des églises pentecôtisto-charismatiques au sein desquelles se convertirent librement les premiers Juifs dits plus tard « messianiques ». Ces églises sont actuellement les plus proches d’Israël et essayent de manifester leur amour à l’égard du Peuple élu. Les promesses à l’Eglise de Philadelphie parlant du Temple et de Jérusalem sont évidemment significatives par rapport à cette présence juive. Les promesses à l’Eglise de Laodicée dont surtout la promesse de la montée sur le Trône avec Jésus-Christ Glorifié est l’accomplissement de Deutéronome 28 :13 entre autres passages : « L'Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas ».
L’appellation « sacrificateurs et rois » (représentants du Peuple d’Israël et au-delà des nations auprès de YHWH ELoHiM ; Apocalypse 5 :10 ; cf. Exode 19 :6) de celles et ceux qui seront montés les premiers au « Ciel-Pays promis céleste » et/ou « Salle du Trône-Saint des Saints », permet aussi de déduire que la présence et le leadership (Cf. Apocalypse 7 :5-8 et 14 :1-5) de Juifs convertis sera déterminante dans le processus de formation de l’homme nouveau, créé EN Christ c’est à dire de l’Eglise montée des Vainqueurs.
Bien entendu nous retrouverons la même unité et la même composition « Israël - Eglise issue des nations » de l’Eglise des Vainqueurs tout au long des textes de l’Apocalypse qui suivent, confirmant clairement Romains 11 :12-15, passage qui trouvera son accomplissement plus particulièrement en Apocalypse 7 :5-8 et suivants.       


1.    Le Messie avait, a et aura BESOIN du Peuple d’Israël pour que l’homme nouveau puisse exister

Revenons à la période décrite par le livre de la Genèse avant Abraham. Après la chute, YHWH ELoHiM essaya d’assurer la lignée devant écraser la tête du Serpent au niveau de l’humanité toute entière. Les histoires de Caïn et d’Abel, de Noé, de la tour de Babel démontrèrent chaque fois l’échec dû à la perversion de l’humanité dans son ensemble. Celle-ci était initialement désignée par YHWH ELoHiM comme partenaire et dans ces conditions, il fallait impérativement être deux pour réussir ! Mais…
YHWH ELoHiM changea alors de stratégie et progressivement Se choisit un Peuple qu’Il Se mit à part. Celui-ci devait vivre sur une Terre bien précise avec sa Capitale et son Temple.
Pourquoi ? Tout simplement pour créer à partir d’un ancêtre-patriarche fidèle et fiable Abraham, le père de la foi, un Peuple régi par Sa Loi ou la Torah (ayant entre autres un rôle pédagogique de garde-fou, de mieux vivre, de rappel de son histoire avec YHWH ELoHiM ainsi que de la manière de L’approcher), avec une langue au moins à 4 D, l’hébreu, dans un environnement protégé la Terre promise d’Israël et un lieu de rencontre et de communion avec YHWH ELoHiM à Jérusalem dans Son Temple.
Il fallait un environnement impérativement protégé de l’Ennemi et de ses acolytes tant au niveau d’êtres humains enseignés et formés par Sa Parole avec le moins d’entraves possibles de génération en génération qu’au niveau espace-environnement pour la mise en pratique libre de ladite Parole. Bref il Lui fallait, au sein de l’humanité, mettre à part (sanctifier, élire, choisir) un Peuple, vecteur et porteur de Son Plan de Salut et de rétablissement de ce qui existait avant la chute !
Comment ? En faisant venir en son sein le Messie, l’Envoyé, le Christ, l’Oint, le Choisi qui écraserait la tête du Serpent ! Il avait besoin en outre de cet environnement « protégé » à tous niveaux pour mettre en route l’expiation totale et définitive du péché sur la croix accompagnée de la preuve et confirmation de ladite expiation à savoir la résurrection suivie de ses actualisations par la glorification révélée.
A cause du CHOIX SOUVERAIN de YHWH ELoHiM de mettre en place ledit environnement protégé, il se trouve qu’à ce titre le Messie avait de la sorte BESOIN du Peuple d’Israël pour venir S’incarner et y accomplir la première partie de Sa mission. De même Il aura toujours encore BESOIN dudit Peuple avec son environnement décrit plus haut pour finaliser la deuxième partie de Sa mission dite apocalyptique en vue de Son règne visible et éternel !!!
Pourquoi ? A cause de son identité juive, remontant notamment à Abraham en passant par David, qui fait partie de Lui-même pour l’Eternité, caractérisant la spécificité juive de Son humanité, de Sa nature humaine aujourd’hui glorifiée donc éternelle sur laquelle il n’est absolument pas possible de faire l’impasse ! (Cf. Apocalypse 5 :5 ; 22 :16).
A cause de cette réalité incontournable issue du choix souverain du Père Il a donc toujours BESOIN du Peuple d’Israël dans son Pays avec sa Capitale et son Temple ! Même assis sur le Trône céleste, Il est toujours encore prévu dans le plan de salut de YHWH ELoHiM qu’Il parte et travaille aussi A PARTIR de Son identité et nature humaine propre d’appartenance au Peuple d’Israël qu’Il n’a pas perdue après la Résurrection et la Glorification (Apocalypse 3 :7 ; 5 :5 ; 22 :16). En conséquence c’est prioritairement avec Son Peuple, Son Pays, Sa ville Jérusalem et Son Temple qu’Il doit finaliser (Cf. Apocalypse 14 :1ss) pour régner, notamment durant le Millénium.
Comme dit, cela correspondait au choix souverain de Son Père qui a choisi et élu ce Peuple depuis Abraham pour accomplir le plan messianique ! C’est pourquoi Jésus a exercé Son ministère quasi exclusivement en Israël auprès de Ses compatriotes parce qu’Il n’a été « envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël » (Cf. Matthieu 15 :21-28). Ce processus prioritaire pour Israël ne s’est pas tout d’un coup arrêté au moment de la Résurrection mais bien au contraire Il l’a confirmé auprès de Ses disciples leur recommandant d’être Ses témoins d’abord à Jérusalem, puis en Judée, puis en Samarie et ensuite seulement jusqu’aux extrémités de la terre !!! Les choses sont claires : il aurait fallu qu’Israël prenne toute sa place auprès du Messie durant Sa période prépascale et au-delà jusque dans l’Eternité où la Jérusalem nouvelle assimilée à l’Epouse porte d’abord les noms des douze tribus ensuite ceux des apôtres (Cf. Apocalypse 21 : 2b+12-14). Voilà l’ordre des choses prévues par le Père pour et jusque dans l’Eternité !   
Pour confirmation, les prophètes, inspirés du Saint Esprit, associent constamment le règne du Messie au Peuple d’Israël, à la Terre promise, à Jérusalem et au Temple. Comme cette association ne s’est pas encore concrétisée, elle ne pourra l’être que dans l’avenir, notre avenir, justement en vue de la formation de « l’homme nouveau » dont parle Paul !

2.    La stratégie du Serpent pour le divorce entre Israël et l’Eglise issue des nations

Le Serpent savait que le Seigneur Jésus-Christ avait besoin du Peuple d’Israël, c’est pourquoi il a joué depuis 2000 ans une série de cartes visant à éloigner le Peuple d’Israël de son Messie à commencer par le refus de Son ministère suivi du refus de l’évidence et de la preuve de la Résurrection (Matthieu 28 :11-15).
C’est pourquoi, Jésus, connaissant cette carte jouée par l’Ennemi, pleura sur Jérusalem (Matthieu 23 :37 ; Luc 19 :41-48 ; Actes 7 :51-53) et fut en même temps très dur avec ses contemporains juifs pour essayer, en les « secouant », de les ramener à Lui et par là de contrer le jeu maléfique de l’Ennemi (Matthieu 21 :23-33 ; Jean 8 :44 par ex. et bien d’autres textes).
L’autre carte sera le « divorce » entre les Juifs et l’Eglise issue des nations qui sera de plus en plus consommé jusqu’à se transformer très rapidement en haine !!!
Tout d’abord l’Ennemi tenta de supprimer l’Eglise naissante, adorant au Temple, via les persécutions perpétrées par les Juifs (Saul le futur Apôtre Paul fut le persécuteur le plus connu). Il tenta aussi de supprimer le Peuple Juif en provoquant plus tard la destruction du Temple suivi de l’exil organisé par les Romains (en 70 et 132).  Ensuite quand l’Eglise se confondit avec l’Empire Romain, il suscita les longues et terribles persécutions millénaires de la part de cette dernière. Nous pensons aussi aux propos antisémites de Martin Luther évidemment récupérés par les nazis et Hitler en personne dans son livre « Mein Kampf » pour « justifier » la Shoah ! Nous dirions que l’inimitié et la haine dont parle l’Apôtre Paul furent poussées dans les extrêmes de l’horreur de la part de l’Eglise soi-disant agissant au nom de Jésus-Christ ! Seule la repentance et la demande de pardon collective et individuelle auprès des Juifs et de YHWH ELoHiM peut commencer à effacer ces horreurs par le Sang du grand pardon du Crucifié. Par ailleurs ce « divorce » engendra les divisions et « divorces » qui ont eu lieu et ont lieu au sein de l’Eglise à travers les siècles. Se couper du tronc commun (Israël) ne peut qu’engendrer la division et la dispersion.
Sachons par conséquent qu’aussi longtemps que cette haine existera, même s’il ne s’agit que d’inimitié, il n’y aura tout simplement pas d’homme nouveau car celui-ci est le résultat de l’unité réelle et effective « des DEUX », à savoir l’Israël messianique et l’Eglise issue des nations ! Que les choses soient dites et écrites très clairement à la suite de l’Apôtre Paul !

3.    Ne pas confondre l’Election d’abord réservée à Israël et l’Evangile universel proposé à toutes les nations

L’image de l’Apôtre Paul des racines et de l’olivier franc (Israël - prémices) sur lequel sont greffées les branches de l’olivier sauvage à savoir l’Eglise issue des nations est plus que parlante, car si on coupe ces branches du tronc nous savons qu’elles se dessèchent et meurent obligatoirement (Cf. Romains 11 :17ss). L’Election fait d’Israël les racines et le tronc de l’olivier source commune d’où vient la sève donc la vie.
Il existe malheureusement encore des relents de la « théologie du remplacement » d’Israël par l’Eglise issue des nations due à la confusion entre l’élection concernant uniquement Israël et le salut universel par l’Evangile proposé à l’humanité toute entière, les Juifs y compris bien entendu.
En effet « Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme, ni femme », ceci au titre de l’Evangile uniquement ! (Cf. Romains 10 :12 ; 1 Corinthiens 1 :23-24 ; 12 :13 ; Galates 3 :28 ; Colossiens 3 :11).
Mais c’est premièrement Israël qui est l’Eglise et ceci de par son Election ! (Cf. Romains 1 :16 ; Romains 2 :9-10).
Paul nous confirme tout cela : « En ce qui concerne l'Évangile, ils sont ennemis à cause de vous ; mais en ce qui concerne l'élection (eklogè : choix, élection, cf. klèsis : appel ; ek : hors de ; ekklèsia : église ; BaHiR : élu, bien aimé ; BaHaR : choisir, élire, aimer, désirer), ils sont aimés à cause de leurs pères. Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel. » (Romains 11 :28-29).

4.    Un homme véritablement « nouveau », VIVANT d’entre les morts

En outre, en Romains 11, Paul donne à Israël, le Peuple élu, un rôle de victime expiatoire « devenue péché » (« ennemis » A CAUSE de vous ; cf. croix) par leur rejet POUR ceux qui vivaient autour d’eux (nations) suivie d’une « résurrection » par leur réintégration. Il souligne par-là la parenté JUIVE messianique et christique entre le Peuple d’Israël et Jésus-Christ : « Car si leur rejet (apobolè : rejet, mort ; apo : loin de ; bolè : jet ; cf. « envoyer bouler ») a été la remise en ordre (katalagè : réconciliation, ajustement, restauration, remise en ordre, retour en faveur ; cf. cataloguer, mettre en ordre, classer) de ceux qui vivaient autour d’eux (kosmos : convenance, parure, décoration, ornement, ce qu’il y a autour, ce qui est en surface, monde, cosmos, ordre mondial, de l’univers ; cf. cosmétiques), que sera leur réadmission (proslempsis : action de prendre, d’accroître, addition, admission, reprendre, réintégrer), sinon une VIE d'entre les morts ? » (Romains 11 :15 ; cf. Ezéchiel 37).
Cette réintégration aura des effets absolument inimaginables tant au niveau de la sanctification et de la gloire que des fruits ! Il s’agira effectivement de l’homme véritablement « nouveau » vivant d’entre les morts, c’est-à-dire immortel préalablement monté ! Pour l’instant, à moins de ne pas avoir les yeux en face des trous, nous sommes plutôt au régime sec « ancien », morts entre les morts, malgré les bénédictions d’une foi pentecôtisto-charismatique dont le réveil initial merveilleux se sclérose malheureusement de plus en plus puisqu’il n’a pas atteint le but de la formation l’homme nouveau !
Ainsi le salut vient des Juifs d’abord EN Jésus le Messie, puis du Temple, de Jérusalem, de la Terre promise (Jean 4 :22) pour s’étendre à « ceux qui sont autour » jusqu’au « Cosmos » ou univers. Voilà le « catalogue », le « classement », la « remise en ordre » de YHWH ELoHiM !
            Ainsi leur réintégration impliquera la création de « l’homme nouveau » uni ! Le « mur mitoyen » sera détruit, à la dispute de « voisinage » transformée en haine meurtrière au fil des millénaires suivra la réconciliation pour aller jusque dans la formation d’un seul corps avec YHWH ELoHiM Lui-même EN Christ Jésus : l’homme nouveau ! (Cf. 1 Pierre 2 :4-12).
En Galates 6 :14-16 Paul rejoint à nouveau cette pensée d’union entre les deux : « Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! Car ce n'est rien que d'être circoncis ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature. Paix et miséricorde sur tous ceux (=Eglise issue des nations d’une part) qui suivront cette règle, ET sur l'Israël de Dieu (Eglise juive messianique d’autre part) ! » (Trad. Segond 1910).
            Dans cette union formant l’homme nouveau ou la nouvelle créature (Apocalypse 7 : 14b+c ; 11 :3-4+10+12 avec les typologies de Moïse-Israël et d’Elie-nations ; 12 :1 : couronne de 12 étoiles = union des 12 tribus et 12 apôtres ; 17 :14c : « élus » = Israël, « appelés » et « fidèles » tout l’ensemble et/ou l’homme nouveau), Israël gardera éternellement sa spécificité et ses missions particulières dues à l’Election (Apocalypse 7 :4-8 avec l’énumération des tribus, 144 000 ; 11 :1 avec l’adoration au Temple, typologie Moïse ; 14 :1ss 144000 ; 20 :9, où le règne millénariste terrestre est exercé à Jérusalem ; 20 :12+14 noms des tribus d’abord, noms des apôtres ensuite ) tout en étant parfaitement uni aux croyants issus des nations.
            Il apparaît aussi clairement que l’homme nouveau ainsi décrit ne se formera que dans la perspective puis la réalisation de l’Eglise des Vainqueurs montée esprit, âme et corps métamorphosé dans l’Immortalité (Cf. « vie d’entre les morts » et « nouvelle créature ») et la Gloire ! Il est évident que la réalisation la plus visible et la plus « massive » de l’homme nouveau n’aura lieu qu’à la deuxième montée en Apocalypse 7.

5.    Israël vecteur prophétique et indicateur prophétique du plan de salut : quelques parallélismes

a)    Israël vecteur prophétique :
-       Le Peuple d’Israël est appelé à rayonner en bénédiction sur le monde entier pour frayer le chemin en vue du salut universel messianique en Jésus-Christ. En parallèle : Non pas à Rome ou à Genève ou autre dénomination, mais à Jérusalem avec ses Juifs messianiques !!!
-       La Terre promise est l’endroit terrestre où ce Peuple doit revenir ou « monter » pour être dans le projet spécifique de protection que YHWH ELoHiM avait prévu avec Abraham, Moïse et Josué. Elle est un espace de vital pour le Peuple qui lui permet d’être le point de départ pour rayonner sur le monde entier dans la perspective messianique. Il suffit de constater la recrudescence de l’antisémitisme violent à travers le monde. En parallèle : Le ciel est la Terre promise, « espace vital protecteur » notamment de la Grande Tribulation qui ne tardera pas, espace d’où l’homme nouveau est appelé à trouver sa sécurité et à agir dans le monde entier.  
-       Jérusalem est la capitale abritant le Temple avec entre autres le Grand Sacrificateur entrant dans le Saint des saints. De là devra s’opérer la gouvernance mondiale. C’est pourquoi il y aura l’usurpation de l’Anti[é]-Christ qui voudra à partir de là gouverner le monde et par là tenter d’atteindre le Trône céleste pour s’y installer (2 Thessaloniciens 2 :4). En parallèle : Du Trône céleste (= Saint des saints) où siège YHWH ELoHiM devra s’opérer avec l’homme nouveau la gouvernance générale dans les cieux et sur la terre ou le cosmos. Cela sera possible grâce au Messie Yeshouah Grand Sacrificateur et en même temps victime expiatoire parfaite, Agneau pascal, (Apocalypse 3 :21 ; 5 :6+8+12-13 ; 6 :1 etc…) en compagnie de Son Epouse (Homme nouveau) sur le Trône (Apocalypse 3 :21).

b)    Israël indicateur prophétique relativement récent :
-       1897 : 1er congrès sioniste à Bâle - En parallèle : Réveil exceptionnel pentecôtisto-charismatique de la fin du 19ème siècle et particulièrement d’Azusa Street 1906 (Cf. Fête de la Pentecôte ou celle de la remise de la Loi au Sinaï suivie de la marche dans le désert ou « espace-matière-temps).
-       1948 : Création de l’Etat d’Israël - En parallèle : peu après la 2ème guerre mondiale : Message du Feu et du Salut du Corps pour la montée au ciel et la création de la 8ème Eglise ou de « l’homme nouveau » ou de l’Eglise des Vainqueurs, reçu de la part du Saint Esprit et promu par Franklin Hall.
-       1967 : Guerre des 6 jours miraculeusement victorieuse pour Israël, mais restitution malheureuse par Israël à ses ennemis de diverses parties conquises de la Terre promise notamment à Jérusalem - En parallèle : Réveil pentecôtisto-charismatique intensifié dans le monde entier dans les années 1970-2000 qui aurait dû aboutir au salut du corps par le Feu divin suivi de la montée mais qui a trouvé beaucoup d’oppositions dans le monde pentecôtisto-charismatique. Des renoncements et des incompréhensions de certains grands ministères charismatiques sont malheureusement intervenus par rapport au message du Salut du Corps et de la 8ème église de Franklin Hall.
-       2018 et années suivantes, 70 ans après la création de l’Etat d’Israël : Des événements majeurs se préparent pour Israël, logiquement visant à la reconquête totale du Pays promis, à une Aliyah intensifiée indispensable et à la reconstruction du 3ème Temple. Une intensification de l’attente prophétique messianique par les Juifs en Israël est en cours - En parallèle : Prières et combats renouvelés dans l’Esprit en vue de la montée de l’Epouse sur le Trône aux côtés de son Epoux, c’est-à-dire la mise en place de l’homme nouveau ou de la nouvelle créature. Fondements bibliques et doctrinaux de ce message de plus en plus étayés. Rapprochements d’amour d’Eglises issues des nations avec les Juifs, croissance des églises messianiques composées de Juifs reconnaissant en Yeshouah leur Messie. Il s’agit là incontestablement de la CLE de David (Cf. aussi Saint Esprit) entre les mains du « Saint » et « Véritable » qui nous ouvrira concrètement les portes du Lieu Saint puis du Lieu très Saint, c’est à dire du Ciel puis de la Salle du Trône !!! (Apocalypse 3 :7 ; cf. Esaïe 22 :22).

Conclusion

Isaac le deuxième patriarche bénit Jacob-Israël le troisième patriarche avec ces paroles : « Que des peuples te soient soumis et que des nations se prosternent devant toi ! Sois le maître de tes frères et que les fils de ta mère se prosternent devant toi (Cf. Esaü frère de Jacob ancêtre typologique de l’Occident) ! Maudit soit quiconque te maudira et béni soit quiconque te bénira. » (Genèse 27 :29).
Nous voulons bénir Israël pour être bénis richement, glorieusement, dans l’immortalité et surtout lui reconnaître humblement sa position première d’autorité, liée à son Election.
Nous voulons craindre YHWH ELoHiM en respectant Son choix souverain d’Election d’Israël : « Le fruit de l'humilité, de la crainte de YHWH, c'est la richesse, la gloire et la vie. » (Proverbes 22 :4).
Aussi sûr qu’Israël est revenu dans son Pays, aussi sûr nous monterons dans notre Pays céleste.
La clé davidique entre les mains de notre Messie Yeshouah nous ouvrira la porte du ciel, permettra la métamorphose de notre corps et la montée à la Salle du Trône ! Des DEUX, Israël et églises issues des nations ou « gentils », nous formeront par l’opération du Saint Esprit (Clé de David) EN Christ UN seul corps, l’homme nouveau, la nouvelle créature, l’Epouse montée ! Qu’il en soit ainsi, amen !  
                       

En Jésus, Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire