Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mercredi 29 août 2018

123 Rois briseurs de vases


RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :
ROIS BRISEURS DE VASES

INTRODUCTION

« Le vainqueur, celui qui garde (tèréo : observer, pratiquer, garder) jusqu’à la fin mes œuvres, je lui donnerai autorité sur les nations et il les fera paître avec un bâton (sceptre) de fer, comme on brise des vases d’argile de même que moi aussi j’en ai reçu pouvoir de mon Père. » (Apocalypse 2 :26-28).
« Le vainqueur, je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon Trône, comme moi aussi j’ai vaincu et je me suis assis avec mon Père sur son Trône. » (Apocalypse 3 :21)
« Tu fais d’eux pour notre Dieu des rois et des sacrificateurs et ils règneront sur la terre. » (Apocalypse 5 :10).

  1. Que signifie briser les vases d’argile ?

En Romains 9 c’est Dieu qui brise les vases d’argile de colère pour en faire des vases de miséricorde qui doivent « disparaître, se fondre » dans la Gloire ou être métamorphosés : 
« … et pour qu’Il fasse connaître la richesse de Sa gloire envers des vases de miséricorde qu’Il a préparés d’avance pour la gloire ? » (Romains 9 :23).
Qu’est-ce qu’un vase ? Un contenant d’un liquide ou autres biens. Il est la « limite » indispensable pour mesurer et éventuellement conserver un contenu ici-bas !  Il est aussi ce qui apparaît, ce que l’on voit au premier abord. 
Nous savons par ailleurs qu’Adam fut tiré de l’argile rouge et formé par YHWH ELoHim tel un vase. Il fut ensuite plongé, imprégné dans la Gloire à tel point que le vase disparut dans le Feu et la Lumière divins. Le vase de « miséricorde » était « préparé pour la gloire ». En ce qui concerne Adam et Eve, comme le péché n’avait pas encore eu lieu en ce qui les concerne, la Gloire du Souffle de YHWH ELoHiM pouvait en effet d’emblée être pleinement attribuée et leur permettre de vivre dans le Paradis en tant que tels auprès de Lui. 
Comme dit, le vase du départ disparut sous la Gloire, la Lumière et le Feu divins. Il y avait métamorphose, c’est-à-dire le vase d’argile était « brisé » pour être remplacé par ce qui n’était plus un contenant, une limitation, un cadre !!! Le vase était remplacé par « autre chose », c’est à dire la Gloire, d’où les possibilités constantes de métamorphose dans les lieux célestes (Epouse, Femme glorieuse, Reine, Rois, Sacrificateurs, Serviteurs, Armée…) !!! 
Dans la gloire il y a uniquement « l’Etre » : la véritable ressemblance à YHWH : « Je suis Celui qui suis » ! Merveilleusement Il « dépasse, va totalement au-delà » toutes nos conceptions terrestres possibles et imaginables !   

  1. Prendre l’autorité royale, le sceptre (bâton, verge) pour briser notre vase et celui des autres préparés pour la Gloire

  1. Affirmer avec l’autorité d’un roi ou d’une reine la nécessité de la métamorphose ou du vase brisé

Pour régner, s’asseoir sur le Trône, il faut évidemment d’abord combattre et être vainqueur suite au combat. Autrement dit il faut passer dans la Gloire auprès du Seigneur Jésus-Christ Glorifié qui nous accueillera alors sur le Trône pour régner avec Lui en tant qu’Epouse - Reine - Rois. Il s’agit bien entendu de briser la première limite de notre corps déchu ou « vase de colère ». Pour ce faire il faut devenir un vase de miséricorde (justification par la foi en Jésus-Christ) après avoir été un vase de colère (incrédule, inconverti). 
Il est écrit que notre vase de miséricorde est PREPARE D’AVANCE pour la Gloire. Comme dans la gloire il n’y a plus de limites ni de limitations (cf. Jésus-Christ ressuscité et glorieux), il faut donc obligatoirement qu’elles soient brisées ou métamorphosées. Les repères espace-matière-temps sont brisés ! 
Cette nouvelle situation nous permettra de passer à la Salle du Trône pour revenir sur terre et inversement et faire le travail correctement sans limitations dans tous les sens du terme c’est-à-dire au niveau de la connaissance (1 Corinthiens 13 :9-13) et physique comme Jésus ressuscité (cf. aussi Jean 3 :13).
Nous savons que le combat efficace et la victoire ne s’obtiennent qu’à partir d’En-Haut, du Trône car si c’était possible en-bas cela se saurait, d’autant plus que l’Eglise a déjà essayé de dominer le monde à partir d’en-bas pour aboutir aux catastrophes que nous connaissons ! 
Il paraît qu’il existe à nouveau un courant généralement appelé « dominationisme » dans certaines églises actuellement considérées comme réveillées et puissantes outre-Atlantique et en Afrique où les fidèles sont appelés à prendre des postes et positions clé pour dominer la société et l’influencer dans « le bon sens » !  Quelle gageure quand on sait que cela a déjà échoué après Constantin jusque dans le Moyen-Age voire bien au-delà !!!


  1. Aboutir au brisement du vase au niveau du renouvellement de l’intelligence avec le sceptre royal (Romains 12 :1-2 : le renouvellement de l’intelligence, aussi une forme de repentance – métanoïa – changement – autre - méta de connaissance noïa, nous permet la métamorphose).

  • La nouvelle naissance ou la naissance En-Haut
Il ne faut pas confondre la nouvelle naissance ou la naissance d’En-Haut avec la conversion ou la repentance ou encore avec le baptême du Saint Esprit. La conversion et la repentance, c’est d’abord l’acceptation de Jésus-Christ comme notre Sauveur et Seigneur personnel (justification par la foi).
Le baptême du Saint Esprit nous introduit et nous confère la vie charismatique (donc spirituels, ministères, services…).
La nouvelle naissance ou la naissance En-Haut (gennètè anoten Jean 3 :3 ; pas d’En-Haut ek anoten) est ce qu’elle veut dire au sens premier c’est-à-dire naître à nouveau physiquement dans un corps de gloire et ceci En-Haut !!! 
Naître d’eau et d’Esprit (Jean 3 :5) signifie qu’il faut naître sur terre puisque notre corps terrestre est pour la plus grande partie composé d’eau et naître d’Esprit c’est-à-dire naître à nouveau En-Haut ou être métamorphosé par l’opération du Saint Esprit (2 Corinthiens 3 :18). En effet ce qui est « né de la chair [ou corps non glorifié] est [effectivement] chair et ce qui est né de l’Esprit est esprit (= glorieux, céleste, spirituel, réellement en Esprit, en Jésus-Christ) ». (Jean 3 :6) 
Il est indispensable de prendre une autorité royale pour le renouvellement de l’intelligence ou un changement de connaissance (métanoïa) et casser le vase avec le bâton-sceptre. L’autorité royale a toujours une vision de perspectives et d’issues pour éviter de tourner en rond comme en prison avec pleins de catastrophes à la clé à cause des limitations terrestres. 
Ainsi comprendre et affirmer la métamorphose sous cet angle consiste à tordre « royalement » le coup aux pieux mensonges et erreurs largement enseignés jusqu’à présent notamment dans les églises dites évangéliques qui font là de graves confusions !!!  

  • La mort obligatoire ?
Si Jésus S’est sacrifié pour que nous ne périssions pas (Jean 3 :16), s’Il met à notre disposition l’immortalité (2 Timothée 1 :10 ; Romains 2 :7 ; Apocalypse 2 :7b) affirmons royalement que c’est non seulement possible mais très souhaitable pour que le plan de révélation de Dieu puisse s’enclencher et s’accomplir ! S’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois (Hébreux 9 :27), cela ne veut évidemment pas dire que TOUS les hommes doivent mourir car dans ce cas la Bible se contredirait notamment par rapport à Hénoch et Elie pour commencer et par rapport à la Parole de Jésus qui dit : « Tel est le pain qui descend du ciel, pour que quiconque en mange ne meure pas ! » (Jean 6 :50). Pour Jésus comme pour nous, certes la mort frappait la majorité des hommes et Il parlait de ce fait aussi de la résurrection (Jean 6 :54) mais Il considérait aussi la possibilité de l’immortalité qui s’obtenait en Le mangeant, c’est-à-dire en mangeant Son Corps glorifié de Feu et de Lumière célestes !!!
N’est-ce pas avoir un cœur de berger (« fera paître ») et d’amour de Roi-Reine que de vouloir préserver la vie de ses brebis et/ou sujets ? Simplement il faut être responsable, voir juste, connaître les bons pâturages et se battre contre le loup comme un Roi-Reine, un berger pour avoir les moyens de son amour !!!

  1. L’état d’esprit royal est d’être vrai et authentique et non pas rêveur car c’est indispensable pour pouvoir aborder les réalités vraies. 

Il est indispensable d’être vrais et authentiques : si nous sommes par exemple assis sur une chaise ici-bas nous ne sommes pas assis sur le Trône.
Ephésiens 2 :6 est souvent mal interprété à cet effet : « …avec lui, il nous a ressuscités et fait asseoir avec lui dans les hauts cieux en Christ Jésus. » 
Il y est question de la grâce et d’une résurrection en Christ après une mort par nos fautes au verset 5. En réalité nous sommes dans une affirmation uniquement juridique et pas physique car Paul et ses lecteurs étaient en vie malgré leur ancien état de péché donc ils ne pouvaient évidemment pas être ressuscités puisqu’ils n’étaient pas morts. Ici il ne peut en effet s’agir que d’une affirmation juridique pour ne pas dire imagée de justification par la grâce. Il en est de même de l’expression « être assis avec Lui dans les lieux célestes ». Cela veut dire que nous sommes assurés d’être sauvés en cas de décès.  
Par notre propos, nous voulons être dans un message de réalité, de faits réels, d’authenticité et de vérité et pas de pieuses projections virtuelles incantatoires qui ne font que provoquer les moqueries de notre Ennemi depuis belle lurette car il ne marche pas au « bluff » s’il n’y a pas d’effets réels et effectifs !!! 
Jésus n’a pas fonctionné ainsi ni quand Il était sur terre, et les démons le savaient bien, (miracles, délivrances faits réels suite à Ses Paroles vraiment efficaces notamment), ni quand Il est venu du ciel en Gloire auprès de Jean !!! 
L’Eglise de l’époque n’a pas écouté l’Esprit Saint et ne s’est pas repentie. L’inefficacité et la déchéance postérieures de l’Eglise à travers 2000 ans d’histoire nous autorisent aujourd’hui de par ce recul bimillénaire, sur la base des paroles de l’Apocalypse et surtout celles de Jésus-Christ Glorifié à ouvrir et à rechercher d’autres perspectives que celles généralement prônées. Celles-ci furent d’ores et déjà proposées dès le début avec l’attente de l’église primitive de la Révélation du Seigneur Jésus-Christ (1 Corinthiens 1 :7) suivie de ladite Révélation au début de l’Apocalypse (Apocalypse 1 :1), devant entraîner celle des fils et des filles de Dieu par le salut du corps ou la métamorphose (Romains 8 :19+23 ; Apocalypse 1 :6 ; 5 :10).

  1. L’Evangélisation initialement prévue par Jésus consistait aussi à « briser les vases »

Dans l’Apocalypse c’est le vainqueur – roi - reine ou l’Eglise initiale Glorifiée des Vainqueurs qui, à la suite et avec Jésus (Psaume 2 :7-9 ; Apocalypse 2 :28), brise les vases ! 
On change totalement de méthode de témoignage et d’évangélisation ! 
  • D’abord le Vainqueur apparaît glorifié non limité par les lois systémiques de l’espace-matière-temps. Il est d’emblée lui-même, « physiquement » un témoignage dès le départ. 
  • La Parole d’autorité royale qu’il prononce est telle une épée flamboyante donc efficace. 
  • Il voit à la fois dans les lieux terrestres et célestes et peut efficacement délivrer les personnes de l’aveuglement notamment par les démons, de leurs problèmes psychiques et évidemment physiques en « brisant leur vase ». 
  • Il a reçu l’autorité, le sceptre royal (le bâton, la verge) pour « briser les vases » c’est-à-dire métamorphoser ou commencer à métamorphoser le corps de ses interlocuteurs par la puissance du Saint Esprit ! 
  • Il apporte par-là la seule vraie solution pour qu’elles puissent justement définitivement échapper à ces problèmes et en être délivrées ! 

Voilà le travail et cela change la donne ! C’est pourquoi le cavalier couronné d’Apocalypse 6 :2 ou le Vainqueur parti en vainqueur et pour vaincre réussira vraiment l’évangélisation mondiale telle que Jésus l’a ordonnée et aussi telle qu’Il l’avait initialement prévue déjà pour Ses apôtres ! 
Briser les vases est aussi signifié par le baptême, l’immersion dans l’identité ou dans le NOM de YHWH ELoHim, Père, Fils et Saint Esprit, c’est-à-dire le baptême de gloire !!! 
Quand on n’est pas un vase de miséricorde le vase brisé peut aussi signifier la mort (Jérémie 25 :34 ; cf. Apocalypse 11 :5).

Ce résultat efficace est décrit en Apocalypse 7les Juifs de toutes les tribus et les êtres humains de toutes les nations,(exactement selon le commandement de Jésus : Matthieu 28 :19 ; Actes 1 :8 sachant que le rôle du Saint Esprit était aussi de les métamorphoser, condition sine qua non pour la réussite de leur ordre de mission) issus de la Grande Tribulation se repentiront, se convertiront (« laveront leurs robes dans le Sang de l’Agneau ») en très très grande masse (vases de miséricorde) pour monter, se retrouver devant le Trône parce qu’ayant leur « vase brisé » c’est-à-dire leur corps métamorphosé délivré de toute limitation  (vieillissement, mort, espace-matière-temps, difficultés) et donc ayant la possibilité par la glorification de passer dans les lieux célestes !
 Il faut évidemment aussi comprendre que cela se passera juste avant et durant la première partie de la Grande Tribulation : « Les rois de la terre, les grands et les chefs d’armées, les riches et les puissants, tous, esclaves et hommes libres se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes. Ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous et cachez-nous loin de la face de celui qui siège sur le trône et loin de la colère de l’Agneau… » (Apocalypse 6 :15-16).   
Voilà le problème crucial très concret, c’est le moins qu’on puisse dire, car il ne suffira plus de dire de belles paroles même « justes » ! Il faudra en effet pouvoir sortir concrètement, physiquement et non plus seulement l’âme et l’esprit les gens de l’horreur planétaire. Il faudra « briser les vases » ou métamorphoser ces personnes pour qu’elles puissent réellement en sortir et s’en sortir !  

Conclusion

Soyez des rois-reines « briseurs de vases » car la tiédeur est insupportable au Seigneur (Apocalypse 3 :16). Mais l’état d’esprit d’autorité royale davidique face au géant Goliath et autres adversités nous conduira à être vainqueur et à réellement siéger sur le Trône avec Jésus-Christ Glorifié ! 

En Jésus, Martin BUSCH 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire