Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

dimanche 12 février 2012

Le dessein de Dieu


   Yves GRAVET

 Prenons un instant en ce jour pour mesurer les paroles de ce Psaume 100.

Elle retentit des lieux célestes vers la terre, et non l'inverse (V; 1.) Elle s'adresse à nous qui sommes de la nature terrestre.
La question se pose donc : alors où sont-ils ceux qui sont parvenus à passer du terrestre à la nature céleste ?

Jacques nous explique que le prophète Elie était un homme de la même nature que nous (Jacques 5 : 17). Or, Elie est passé concrètement du terrestre au céleste, et cela aux yeux d’Élisée qui le suivait de près (2 rois 2 : 9 à 14) ; dans sa persévérance à suivre Elie, il sera au bénéfice de ce qu'il cherchait à voir et connaître du Dieu d'Elie !
Désormais, nous sommes invités à venir avec allégresse dans la présence du Céleste, Jésus Le Parfait, afin de passer, comme Elie, du terrestre au céleste (v.2).
Comment pourrions-nous "le connaître" si l'on ne vise pas à s'unir réellement à Lui dans sa nature glorieuse, tel qu'Adam et Eve se sont connus ? Cette nature ne vient pas de nous. Elle est la création de Dieu, l'homme nouveau tiré de la nature de Jésus glorifié, tel que Ève a été tirée de la nature de l'homme créé par Dieu pour se donner à Adam et lui appartenir ; de même devons-nous, nous aussi, nous donner esprit, âme "et" corps à Jésus, en étant baptisé réellement dans sa nature céleste et naître concrètement de nouveau (esprit, âme et corps), afin de Lui appartenir dans sa gloire céleste ; c'est lui qui nous a "faits", à "son image" (v.3). Nous sommes son peuple, et en Lui nous possédons pleinement ce qu'il possède pour faire les mêmes oeuvres que Lui.

Les portes sont ouvertes. Nous pouvons, dans la louange, accéder dans ses parvis et célébrer le culte autrement que nous le faisons traditionnellement dans nos églises, mais ici d'une manière véritable pour laquelle Paul nous exhorte : "Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés (métamorphosés) par le renouvellement de l'intelligence (nos neurones), afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait." (Romains 12 : 1 et 2). Quelle perspective !!! Quelle destinée Royale !!!
Il ne s'agit pas de se sacrifier pour mourir. Là n'est pas le but. Au contraire. Afin d'échapper à la mort, nous devons désirés à être immergés (baptisés) en Jésus Glorifié, soit dans la plénitude de sa gloire pour passer ainsi comme Jean du terrestre au céleste. Alors nous pourrons connaître véritablement la liberté, car là où est l'Esprit du Seigneur Jésus, là est la liberté. Ce qui revient à dire que nous ne sommes plus liés aux conditions physiques de ce monde tel que le vieillissement ; ce qui contraste en effet avec le fait que Jésus se présente à Lui-même cette Eglise glorieuse, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable (Ephésiens 5 : 27). Tous dans ce monde aspirent à la liberté, bien que vivant dans une certaine opulence pour certains, et dans la pauvreté pour d'autres. Là est la captivité pour laquelle Jésus a accepté d'accompli l'oeuvre de la croix pour que nous soyons libérés.
Voulons-nous entendre Ses instructions ? Son appel, Son Invitation et nous rendre là où il nous attend ? La foi vient de ce qu'on entend de la Parole de Dieu, et l'action vient de ce que l'on voit faire dans les lieux célestes.
Nous pouvons donc, par le moyen de la foi, passer du terrestre au céleste, et bien entendu vis et versa ; c'est dire que l'oeuvre de Dieu se fera alors dans sa perfection, car c'est Lui qui fait tandis que nous sommes unis à Lui dans Son ouvrage parfait pour libérer les captifs de ce monde. C'est ce que ce monde attend : La révélation des fils de Dieu, ceux-là qui sont à l'image réelle du Fils premier-né, qui siège à la droite du Père.
Là est le miracle de l'amour de Dieu, un miracle qui ne se limite pas à l'homme intérieur, mais qui intègre l'homme esprit, âme et corps.
Dieu est fidèle. Ce qu'il  dit, il l'accomplit.
Bonne journée en Lui.
Yves GRAVET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire