Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

dimanche 3 janvier 2016

6 Limité ? Passez à l’illimité ! … ou, changez de forfait ?



« Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de ce que nous demandons ou pensons, à Lui soit la gloire ! » Ephésiens 3:20
Vous est-il arrivé de sentir vos limites, d’avoir même l’impression d’être arrivé « au bout de votre foi », d’avoir tout fait et de sentir que votre vie arrive au bout, votre foi, votre passion, votre engagement, votre vision, semble atteindre son terme…? Vous êtes même sur le point d’abandonner, ou d’accepter la mort de pans entiers de votre existence, parce que vous semblez avoir tout épuisé ? C’est alors que vous êtes ramenés (parfois assez violemment) à votre réalité d’être limité…
Mais ce n’est pas la fin ! Plus encore, j’oserai affirmer que Dieu nous permet d’arriver à ce point, si ce n’est qu’il nous y conduit, afin que nous réalisions de nouveau ce que nous sommes par nous mêmes, et que nous apprécions tout à nouveau l’oeuvre de Sa grâce et puissance dans nos vies. La finalité de tels moments, n’est pas de nous laisser tout abandonner, en nous morfondant sur nous mêmes, mais que nous saisissions cette prise de conscience pour nous abandonner encore davantage à Lui ; qu’en mourrant un peu plus à nous-mêmes, nous naissions encore plus à l’Esprit illimité qui nous introduit dans des domaines inespérés et inexplorés de Sa richesse et gloire.
Quand votre foi semble au bout, quand vos forces, ressources, efforts, engagements semblent épuisés, rappelez vous que « Ses bontés ne sont pas épuisées, elles se renouvellent chaque matin » ! Dieu nous demande de vivre par la foi, le juste vivra par sa foi; mais il ne se limite pas à nous laisser opérer au niveau LIMITE de notre propre foi seule; il nous demande d’engager notre propre foi pour accéder aux richesses infiniment variées de Sa connaissance, afin qu’Il puisse ensuite se saisir de cette foi et nous amener à opérer dans le domaine de SA foi. C’est pourquoi Jésus nous dit : « Ayez la foi de Dieu ». Ce que vous ne pouvez pas atteindre par votre propre foi, la foi de Dieu l’accomplit. Mais cela ne vient pas de nous, afin que nul ne s’en glorifie…
Dieu désire que nous passions de nos possibilités « finies » (limitées) à « l’infinie grandeur de Sa puissance », « l’infinie richesse de sa grâce », que nous atteignions « la mesure de la stature parfaite de Christ ». Par notre foi, nous acceptons que Dieu existe et accédons à Sa connaissance; par notre foi, nourrie par Sa Parole – or la foi vient de ce qu’on entend de la Parole – nous obtenons l’accomplissement de Ses promesses – car c’est par la foi et la persévérance que nos prédécesseurs ont obtenu miséricorde (Hébreux 11). Mais Dieu désire nous introduire au-delà…!
Lorsque Dieu manifestait Sa puissance, il nous introduit à une vision bien supérieure à nos limites. Dieu créa l’univers avec une telle diversité, tant d’espèces, tant de nuances de couleurs, un corps humain si complexe mais aussi une âme si complexe, et un esprit nous ouvrant à d’autres domaines… Lorsque des offrandes furent récoltées pour la construction du Tabernacle, il y eut tant de ressources que Moïse dut demander qu’on cesse d’en amener. Le Temple construit par Salomon fut si impressionnant que même des autorités étrangères en eurent « le souffle coupé ». Il est dit au Psaume 23 « tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde ». Lorsque Pierre avait pêché toute la nuit sans résultat, – dans la limite de ses propres capacités -, et que Jésus le renvoie avec une instruction nouvelle, la barque fut tellement remplie qu’elle commençait à couler. Quand une foule fut nourrie avec cinq pains et deux poissons, non seulement chacun était rassasié, mais il restait encore des paniers pleins… Dans tous ces exemples, répondre au besoin eut été suffisant. Mais ce qui nous aurait déjà impressionné nous aurait en même temps laissé camper dans notre « limité », pendant que Dieu souhaite à travers ces exemples et bien d’autres nous initier à « l’illimité » !
Si vous vous sentez limité, semblez être arrivé au bout, et voudriez même « lâcher l’affaire », si ce n’est déjà fait… Entendez aujourd’hui cet appel. Loin d’abandonner, vous pouvez être aujourd’hui au seuil de nouvelles percées. Dieu vous invite à passer de votre « limité » à Son « illimité » ! Vous avez peut être perdu beaucoup, peut être avez vous commis des erreurs. A travers son expérience de dépouillement, Job finit par reconnaître la toute souveraineté de Dieu. Alors même qu’il aurait eu des raisons d’abandonner, qu’on l’a même encouragé à renier Dieu et mourir, Job est sorti renforcé. Et Il a ensuite été restauré au double de ce qu’Il avait auparavant. Saul de Tase était entêté, persécuteur vif de l’Eglise; mais eut une révélation de Christ et en sortit métamorphosé. J’ai moi-même, comme sans doute la plupart de vous qui êtes nés de nouveau, goûté à la grâce et puissance de Christ, et je lui suis si reconnaissant pour son salut glorieux et tout ce qu’il m’a été donné d’expérimenter pour ma croissance spirituelle. Au long d’un parcours marqué de son amour et sa bonté, j’ai bénéficié d’apports de plusieurs, et de l’action de l’Esprit sur la Parole pour m’amener à servir humblement de ce qu’Il m’avait donné, je pouvais avoir – gloire à DIeu – de quoi être satisfait à titre personnel et spirituel. Mais à un moment donné j’ai eu l’impression que c’en était assez, que tout allait se terminer ; j’ai alors repris de plein fouet la mesure de ma faible réalité en moi même… et l’impérieuse nécessité de la nature divine ! Je dus accepter et me rappeler combien j’étais moi même limité, que j’avais commis des erreurs, et y renoncer. Le Père m’a alors amené à une compréhension nouvelle de Sa grâce (que je n’ai pas fini d’explorer !), et à renoncer à mon « limité » pour élever mon regard vers Son « illimité ». Je ne peux vous dire avec des mots quel effet cela produit d’être ainsi « ressuscité » alors que j’étais déjà résolu à abandonner. Je peux maintenant avec Paul dire plus consciemment « ce n’est plus MOI qui vis, c’est CHRIST qui vit en moi », et quelle réalité que « Christ en vous, l’espérance (et je dirai l’expérience) de la gloire ». Dans sa grâce Il m’a restauré, non tel que j’étais, non au « limité » que j’étais et qui m’avait conduit dans l’impasse faute d’avoir su m’ajuster (que celui qui est fort (ou croit l’être) prenne garde)… mais à de toutes autres réalités… (je confesse être toujours si limité moi même, mais j’associe foi à ce que dit Dieu pour être saisi par Sa foi – et vous exhorte à veiller, à nous laisser ajuster autant que nécessaire jusqu’à Sa conformité).
Le temps des oeuvres plus grandes, d’une gloire sans pareil, de manifestation sans précédent, est arrivé, mais – si vous me permettez l’analogie – pour y accéder, il nous faut « changer de forfait » ! De nouvelles technologies de communication et d’opération demandent généralement de nouvelles configurations. Pour revenir aux expressions bibliques, « on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres », et « on ne coud pas un tissu neuf sur un viel habit ». Permettez aujourd’hui au Saint-Esprit d’opérer une « mise à jour ». Le coût a déjà été payé, au prix de l’amour de Jésus Christ qui s’est rendu obéissant jusqu’à la mort de la Croix, dont le sang a coulé pour nous purifier et nous renouveler, sacrifice unique et éternel, efficace sans limite. Renouvelez votre foi en Son oeuvre rédemptrice. Mort avec Lui vous êtes aussi ressuscité avec Lui pour vous faire asseoir dans les lieux célestes en Lui. Et Il a fait habiter en nous l’Esprit Saint, de sorte qu’en contemplant Sa majesté, nous soyons « transformés de gloire en gloire » !
La foi qui est nécessaire pour votre salut, la foi qui est nécessaire pour soutenir votre vie au quotidien, la foi qui est nécessaire pour voir ses promesses accomplies est une chose indispensable, bonne et excellente… mais elle se limite forcément à ce que nous « espérons et pensons » car elle naît d’une parole de Dieu mais doit être bâtie notre coeur et appelle l’action (nos paroles, nos actions…) jusqu’à la réalisation; elle n’est à ce titre qu’un TREMPLIN pour nous donner accès à LA FOI DE DIEU et opérer dans le domaine de l’ILLIMITE (insaisissable, « au delà de ce que nous espérons ou pensons »). S’ouvrent alors des champs inespérés, inimaginés, et (malheureusement encore bien trop) inexplorés… auxquels vous êtes invité !
Dieu a formé le plan de nous transformer, alors que Christ grandit en nous, afin qu’à travers nous tous connaissent Sa sagesse infiniment variée. Etes-vous prêt à épouser ce glorieux appel ? A ce que ce ne soient plus les instruments limités aux paroles,capacités, et -disons le- résultats limités qui soient en vue; mais que JESUS illimité soit révélé à travers les pierres vivantes qui forment Son édifice, la vraie Eglise ? C’est là une condition aux oeuvres plus grandes, telles qu’on ne les croirait pas si on nous les racontait, après lesquelles tant aspirent à raison, et qui font l’objet du battement du coeur du Père pour notre temps…
« Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de ce que nous demandons ou pensons, à Lui soit la gloire ! » Amen.
Prenez le temps de méditer et d’agir sur cette pensée si elle trouve écho dans votre coeur. (Re)venez au Père et recevez une nouvelle mesure de grâce pour opérer dans un nouveau niveau de gloire… Prenez la résolution quotidienne de vous exposer à sa présence, à sa Parole, à son écoute… et bienvenue au domaine de l’illimité !


Fabien Weigel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire