Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

lundi 21 juillet 2014

7 Jean 10.7 je suis la porte des brebis

Jean 10.7 - Jésus leur dit encore : 
En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.

   En ce moment, le Seigneur m'interpelle sur les portes ! Et beaucoup de passages dans la Parole de Dieu, nous parlent des portes. J'ai donc de quoi faire. Le verset sur lequel je veux m'arrêter aujourd'hui nous dit que Jésus est notre porte. Celle qui donne accès au Dieu tout puissant. Le Créateur du ciel et de la terre. Wouaaahhh n'est ce pas merveilleux ?

   Je voudrais vous proposer une image. Vous êtes devant votre porte de chambre. Imaginez un instant que derrière cette porte se trouve la présence même de Dieu. Oui, Il est là, juste derrière et Il vous attend. Qu'allez-vous faire ? Rester devant cette porte ou entrer et plonger dans cette présence ?

   Je crois que l'invitation du Seigneur pour chacun de nous c'est qu'en Jésus, la porte de l'amour, nous entrions dans la présence de Dieu. Cet endroit si merveilleux où tout reprend vie en nous mais aussi autour de nous. Ezéchiel 47.12 nous dit : Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n’auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède.

   Aussi, n'attendons plus un seul instant, allons dans la présence de notre Roi des rois en passant par Jésus qui nous donne un libre accès auprès du Père. Seigneur, nous ne voulons pas rester sur le rivage mais nous voulons perdre pied en ton amour et ensuite offrir au monde ce que Tu nous a donnés.

   Bonne immersion ! Avec tout notre amour.

   Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2014



Claudy et Corinne

220 L’ACTION DE GRACES PEUT RESSUSCITER LES MORTS !

220 L’ACTION DE GRACES 
PEUT RESSUSCITER LES MORTS !



Jean 11 :41-42

41…Et Jésus leva les yeux en haut et dit « Père je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé.
42  Pour moi je sais que tu m’exauces toujours. »


Après que Jésus ait dit ces paroles, Il a crié d’une voix forte. « Lazare, sors du tombeau. »
Et l’homme qui était mort depuis quatre jours est sorti de la tombe !

C’est un des plus grands miracles que Jésus ait fait. Lazare était mort depuis quatre jours quand Jésus l’a ramené à la vie ! Vous êtes d’accord que la mort est vraiment un problème extrême ? Ne pas avoir d’argent à la banque, être malade et perdre votre travail, aussi graves que ces problèmes soient, ils ne sont pas aussi graves que la mort !

Mais voilà ce que je veux que vous voyiez. Si Jésus, dans le problème le plus extrême, nous montre que la solution est encore « Père, je te remercie » , combien plus devrions-nous rendre grâces à Dieu au milieu des problèmes moins graves auxquels nous faisons face. Si l’action de grâce peut ressusciter celui qui est mort, et bien rendons grâces en dépit des circonstances négatives, et nous verrons la victoire.

Malheureusement, nous avons tendance à faire le contraire – à murmurer et à nous plaindre. Mais murmurer et se plaindre ne font que grossir le problème. L’action de grâce d’un autre côté est le langage de foi qui plaît à Dieu. Je ne dis pas que nous rendons grâces pour les problèmes que nous avons. Non, nous remercions Dieu parce qu’Il est notre réponse, et qu’Il nous a déjà donné toutes les bénédictions. (Ephésiens 1 :3)

« Mais Pasteur Prince, ce que j’ai représente si peu ! »

Mon ami, remerciez Dieu pour le peu que vous avez, et il sera multiplié. Jésus a remercié Son Père pour les cinq pains et les deux poissons, le déjeuner d’un petit garçon, et ils ont été multipliés au point de pouvoir nourrir plus de 5000 personnes, avec en plus 12 paniers qui contenaient ce qui restait. (Jean 6 :8-13) Et notez que quand le Saint-Esprit reparle de cet évènement, Il mentionne spécialement le Seigneur rendant grâces : « …près du lieu où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâces. » (Jean 6 :23). Le Saint-Esprit semble être plus content de l’action de  grâce que du miracle de multiplication, ou des 12 paniers pleins de ce qui restait.

Bien aimé, plus vous remerciez Dieu, plus vous lui faites plaisir. Le peu que vous avez sera multiplié, et ce qui est mort dans votre vie sera ramené à la vie.



Pasteur Joseph Prince


28 QUEL CONTENU DONNEZ-VOUS À LA PRIERE ?

28 QUEL CONTENU DONNEZ-VOUS À LA PRIERE ?


Quand vous priez, que se passe-t-il en réalité ? Est-ce une pratique religieuse que vous appliquez ou parlez-vous à Dieu ?
Matthieu 6 : 5 (Lecture du jour)
Ce verset est la description de la mauvaise prière : c’est la prière de l’hypocrite. La vie de l’hypocrite n’est pas conforme à la Parole de Dieu car son objectif c’est de tout faire pour être vu et s’attirer la gloire des hommes. Or la vraie prière ne consiste pas en de vaines paroles, des rites, des habitudes ou à l’exhibitionnisme mais en de choses vraies et sincères.
Matthieu 6 : 6
Ce verset s’adresse à celui qui connait le nom de Dieu, sa sainteté et à celui qui est sincère. La vraie prière est :
- Entrez dans votre chambre : cela implique une intimité vraie et réelle avec Dieu, une relation sincère et sans équivoque. C’est entrer dans une dimension d’intimité avec Dieu. En Hébreu cela signifie entrer dans dans la vérité en vous-même. Toute personne qui entre dans cette dimension, va en tout temps bouleverser l’ordre des choses. Prier c’est établir une communion avec Dieu et c’est par la prière que le contact avec Dieu s’établit.
- Fermez la porte : c’est fermer la porte de la chair, c’est réduire au silence les passions et les désirs de la chair. La prière est la puissance du chrétien c’est pourquoi le Seigneur dit dans 1 Thessaloniciens 5 :17 : « prier sans cesse ».
- Priez votre père qui est dans les cieux, qui est dans le secret c'est-à-dire dans votre cœur. Il n’y a plus que Dieu et vous dans le secret donc ne lui cachez rien. Soyez sincères et vrais car c’est en cela que Dieu vous répondra.

Actes 4 : 23-31
Les disciples n’ont pas prié pour la punition de leurs ennemis, mais ils ont plutôt demandé au Seigneur de leur donner d’annoncer sa Parole avec assurance et Dieu les exauça. Ne cherchez pas à vous faire voir par les gens ni à vous faire voir comme le meilleur.
Si vous voulez voir votre montagne trembler, vos soucis disparaître, ne cherchez pas à faire votre propre justice mais ayez les yeux sur le Seigneur Jésus Christ. Désormais, c’est en tout lieu où vos pieds fouleront, que le miracle de Dieu se produira.


Pasteur David TRAORE Boari

2 QUOI 2-9 SUR LE NET ? N°2

QUOI 2-9 SUR LE NET ?
Bulletin N°2


Bonjour à tous

     Il est au détour de la navigation sur le net des oasis de fraîcheur, des oasis de vérité qui procurent des moments de détente. C’est le sentiment que j’ai ressenti en parcourant la lecture de ce blog. Pour tous ceux qui possèdent une connexion internet, je vous encourage à aller le visiter ( http:// breathe.over-blog.com ) Pour les autres, je vais vous faire partager le témoignage de cette jeune sœur. Mais au fait, c’est quoi un blog ?
     (Un weblog (mot-valise anglais issu d'une contraction de web et log, littéralement carnet web) est un site web sur lequel une ou plusieurs personnes s'expriment de façon libre, sur la base d'une certaine périodicité. Dans son usage francophone comme anglophone, weblog est fréquemment raccourci en blog et francisé en blogue.
On désigne ainsi sous le même nom un journal intime, un journal personnel qui permet de partager avec les autres ce que l’on a soi-même reçu …
Chut… Laissons maintenant la parole à Nathie … 

Gérard et Priscille

         
Cher lecteur,
Je m'appelle Nathalie, mais beaucoup de monde m'appelle Nathie (j'aime bien!)
J'habite en Provence. Je suis étudiante en psychologie (eh oui ! Il faut de tout pour faire un monde!) et j'ai 19 ans. De plus, je suis aide à domicile chez des petites mamies (c'est super comme boulot!)

Tout d'abord, je ne suis pas une fanatique, si je ne parle que de Jésus sur mon blog, c'est que Jésus en est le thème…  
J'ai bien conscience de tout ce qui se passe dans le monde  dans lequel nous vivons : des guerres, de la souffrance, la famine etc… 
Et c'est pour ça que j'ai envie de t'exposer ma solution : LA solution qui réglerait tout : Jésus !
Il est vrai que j’ai vu plusieurs fois Jésus agir et beaucoup de gens ont eu leurs vies   transformées par le Christ ! 
J’ai vu des drogués sortir de l'enfer, des gens qui avaient leurs vies brisées par un viol ou des coups, être complètement guéris dans leur cœur et dans leur corps par Jésus !
Moi même, ce n'était pas tout rose avant d'expérimenter Sa guérison profonde. 
Attention, ta vie pourrait changer!

Ce que Dieu a changé !
Bon, je voudrais partager avec vous ma petite histoire perso :

Ma vie avant
Jusqu’en octobre 2004 environ, j’ai vécu des hauts et des bas. 
Ma vie avec Dieu, c’était un peu des montagnes russes. Mes bas ont été parfois assez bas !!
Disons que dans mes « bas », j’ai cherché dans tout ce que le monde apporte pour remplir mon vide intérieur : j’ai déjà goûté au shit (bon je n’étais pas une droguée mais en soirée ça me plaisait bien), j’ai déjà bu jusqu’à en être malade (limite proche du coma éthylique, pour ceux qui ont déjà essayé, ils voient bien de quoi je parle), et je fumais la cigarette depuis 3 ans, et je vous passe d’autres détails.
Disons que je croyais en Dieu, en Jésus, j'allais à l’Eglise que fréquentaient mes parents, et je connaissais (et connais encore) toutes les histoires de la Bible, les vies changées et tout ça… mais c’est pas ce que je vivais moi, perso. J’y croyais, mais de loin… 
Je me disais que les « bonnes choses », les bénédictions, c’était pour les autres…. »
Puis un jour, je ne sais pas pourquoi ce dimanche-là et pas un autre, ce que j’entendais depuis 10 ans tout les dimanches a pris un sens décisif pour moi.
 Le Seigneur m’a fait prendre conscience tout au fond de mon cœur que je n’étais pas là où Il voulait que je sois et que j’étais en train de m’autodétruire. Je vous passe les larmes et les remises en question …
Alors j’ai décidé de mettre ma vie en règle avec Lui. Je vous promets que son coup de pouce s'est fait ressentir  immédiatement !!

Ma vie maintenant
J’ai donc pris des décisions que j’ai tenues. Je lui ai dit par exemple : "bon j’arrête de fumer, maintenant c’est fini", et  j’ai demandé à Jésus de m’aider : puis voila : cela fait 7 mois que je n’ai pas fumé, c’était un jeudi…
Pour prendre l'exemple de la cigarette, de manière concrète, je ne peux pas dire que je n’ai plus envie de fumer mais quand je suis super tentée je demande à Jésus de m’aider et Il me donne la force de tenir !! 
Et, çela est vrai aussi pour d’autres domaines.
Sinon, c’est pareil, je ne peux pas dire que je ne vis plus de déprimes et de déceptions, mais je les vis différemment : je remets tout ça dans les mains de mon Seigneur et Il me remplit de Paix ! 
Et Sa paix à Lui, je vous assure qu’il faut la connaître pour la croire !!

Ben ouais, moi aussi je ne crois qu’à ce que je vois : je vois vraiment l’action de Dieu en moi et autour de moi !!

Si je devais décrire en trois mots la vie chrétienne, je dirais que même lorsqu’on traverse des tempêtes, on a un ami à côté de nous pour nous soutenir. C’est vraiment un Dieu d’amour qui veille sur nous...
Il y a un verset dans La Bible que j’aime bien c’est : «Car je connais les projets que j’ai formés  pour vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur afin de vous donner un avenir et de l’espérance» Jérémie 29.11
J’ai encore pleins de choses à apprendre et je n’ai pas fini d’avancer avec Dieu, mais j’ai la Foi, et je fais confiance à Dieu : Il m’aidera !
   

Merci à Nathie pour ce témoignage et rendez-vous sur le site  http://www.jesustheme.com  …

vendredi 11 juillet 2014

27 COMMENT ETRE ELEVE DANS LE ROYAUME DE DIEU ?

27 COMMENT ETRE ELEVE 
DANS LE ROYAUME DE DIEU ?

Bien qu’ayant confessé Jésus Christ, certains chrétiens qui n’ont pas compris les lois du royaume de Dieu. Ils imitent les gens du monde (païens) pour être élevés. Or, Dieu a ses voies et ses manières d’agir. Quand tu rentres dans le royaume de Dieu, c’est une nouvelle loi qui régit ta vie et tu ne seras plus entrain d’agir comme le monde mais tu agiras comme le suggère l’Esprit de Dieu.
Matthieu 20 : 26-27 (Lecture du jour)
Ceci est la loi de Dieu. Pour être grand, soit serviteur. Cette loi est contraire à la loi du monde. Etre serviteur, c’est se positionner comme catalyseur pour faciliter l’aisance dans la vie des autres.
Jésus est le fils de Dieu dont le témoignage a été fait par plusieurs et devant plusieurs personnes, mais Jésus s’est toujours fait serviteur. Il allait de village en village et de ville en ville faisant du bien aux gens. Il a marché humblement parmi les hommes comme un homme malgré qu’il soit Dieu, il s’est fait appeler fils de Dieu et il ne sait pas mis au dessus d’aucun de ses frères. Celui qui veut être le premier, qu’il soit l’esclave de tous (soumission). Selon l’ordre de Dieu, le travail du premier n’est généralement pas visible car il travaille dans le secret : il prie, jeûne et veille pour tout ce qui concerne les autres. 
Philippiens 2 : 5-11
Pour être grand, premier, il faut se faire serviteur et esclave de tous. Ayez les sentiments qui étaient en Christ.
A son arrestation, Jésus avait les moyens de sa défense mais il a marché humblement jusqu’à la croix. Etre humble, c’est accepter de la part du Seigneur des choses qu’on n’aurait pas accepté ordinairement, c’est suivre l’Esprit de Dieu dans son mouvement. Les disciples de Jésus ne se sont pas fiés à leur capacité intellectuelle mais ils se sont soumis à la volonté de Dieu et ils ont été élevés. 
Les sentiments qui étaient en Jésus étaient la vision du royaume de Dieu. Tout ce qu’il faisait n’était que dans l’intérêt des autres. La première chose qu’il fit a été de se dépouiller de sa vie céleste pour venir comme un simple homme sur terre afin que la volonté du Père s’accomplisse. Il n’a pas accepté se faire roi ou riche par les hommes mais il est resté serviteur et semblable aux hommes. Il s’est humilié jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé et lui a donné un nom au-dessus de tout nom afin que tout genou fléchisse et toute langue confesse que Jésus est Seigneur.
De même, pour être de ceux que Dieu élève, deux choses vous sont nécessaires : l’humilité et le dépouillement de vous-mêmes. Ayez donc en vous les sentiments qui étaient en Jésus et soyez élevés.


Pasteur David TRAORE Boari

1 NET INFO N°01

QUOI 2 - 9 sur le NET ?



NET INFO N°01 

 L’actualité chrétienne au gré des découvertes ….

Les Webmasters qui font bouger la Toile pour Dieu
Histoire d’un site au travers d’une entrevue avec Didier Biava du Top chrétien



Didier : 
Peux-tu te présenter un peu ?
Gérard :
 Nous sommes un couple tout ce qu’il y a de plus normal. Je m’appelle Gérard, j’ai 52 ans et j’ai fait une rencontre personnelle avec le Seigneur il y a 22 ans. Je suis vendeur  en grande surface meubles. Mon épouse Priscille, connaît le Seigneur depuis sa plus tendre enfance, car elle est née dans une famille chrétienne et elle vit sa propre expérience avec Dieu depuis l’âge de 11 ans. Elle est assistante maternelle agréée et garde des enfants. Nous avons deux enfants : Matthieu 19 ans et Silvain 11 ans qui nous comblent de bonheur. Nous habitons au bord de la mer, dans le sud de la France, à La Ciotat, pas très loin de Marseille. Nous servons le Seigneur dans le domaine du chant et de la vidéo-projection …

Didier : 
Comment t’es-tu lancé sur le net ?
Gérard :
Tout a commencé par un travail de correction du magazine mensuel «  Vie Comblée » (  via internet ) de l’association Vie Comblée. Par la suite, nous avons eu envie de créer un site parlant de Dieu, et celui-ci a été mis en place dans les semaines qui ont suivi. Puis nous avons pensé étoffer ce site, en le rendant plus « consistant ». Nous avons changé le programme de conception web afin d’obtenir une trame plus conviviale. C’est alors qu’est né : www.jesustheme.com , en février 2001. Tout petit au départ, le site ne cesse de grandir, de s’enrichir pour le confort de tous. De nouvelles rubriques voient le jour régulièrement et des projets sont encore à venir …
Didier : 
Quelles ont été tes motivations pour construire ton site ?
Gérard :
Notre motivation était de faire partager aux autres ce que nous avons vécu avec Dieu. Nous voulions, au travers de ce site, permettre au plus grand nombre de rencontrer Celui qui peut changer les vies. Que tous ceux qui viennent sur le site puissent avoir envie d’aller plus loin avec notre Sauveur. Nous voulions offrir un support de lecture permanent en proposant la lecture de la Bible en intégralité et dans différentes langues ; une rubrique « réponse à tout »  permettant de trouver une réponse précise pour de nombreux sujets divers .
Didier :
De quoi parle ton site ?
Gérard :
Le site propose différents thèmes (comme son nom l’indique ), parmi lesquels : «  La voix du cœur » . Cette pensée propose une courte pensée hebdomadaire pour apprendre à mieux connaître Dieu. La rubrique « Témoignage »  donne des témoignages de vies transformées par l’amour et la puissance de Dieu. Plus « musclées », les rubriques : « Le message du mois » et « Les études »  sont un support pour approfondir la Parole de Dieu. « Jésus T’M Junior » s’adresse aux enfants. Elle peut servir de support aux parents pour apporter un enseignement à leurs petits. « Information TV »  donne tous les renseignements pour recevoir les programmes de télévision  sur Astra et dans le bouquet TPS de TBN Europe où sont diffusées entre autre les émissions «  Réflexion ».
Il est bon de soutenir ce qui se fait au travers de la télévision, moyen là aussi important pour véhiculer la Parole de Dieu. L’association Vie Comblée y contribue largement en diffusant les émissions  qu’elle produit.
Didier : 
Comment vois-tu l’avenir de ton site ?
Gérard :
Au vu des courriers reçus et des encouragements, cela laisse présager une suite favorable pour le site. Des idées nouvelles sont en gestation, avec l’aide de tous ceux qui nous écrivent. Toutes les idées sont à prendre en considération et nous tenons compte de ces courriers dans le but d’améliorer sans cesse le site.
Didier :
Certains pensent que Dieu n’a rien à faire sur le net, et toi qu’en penses-tu ?
Gérard :
En lisant les courriers et les messages que nous recevons, nous pensons qu’apporter la Parole de Dieu sur le net est VITAL. Dans Sa Parole, Jésus nous dit de faire parmi toutes les nations des disciples et, internet est un moyen parmi tant d’autres pour toucher toutes sortes  de personnes, sans limite de frontières, sans limite de races ou de confessions religieuses. Internet est un moyen pour véhiculer les pensées. Dans notre société, les hommes se servent de ce support pour faire « passer » leurs idées qui sont souvent mauvaises. Nous devons, en tant que chrétiens, prendre notre place (au milieu des loups) pour apporter la Parole de Dieu.
Didier :
Penses-tu que Dieu peut parler à travers le net ?
Gérard :
OUI. Dieu peut parler au travers du net. Il est dit dans sa Parole : « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. Job 33-14 » Donc, en s’appuyant sur la Parole de Dieu, il n’y a aucune raison d’en douter. Dieu veut sauver tous les hommes, et ce moyen en est un parmi d’autres.
Didier :
As-tu des choses à rajouter ?
Gérard :
Notre site encourage, relève, console, dérange parfois même. Tant que nous recevrons des courriers, des paroles d’encouragement et que des personnes nous disent avoir reçu quelque chose de la part de Dieu au travers du site, nous aurons rempli notre mission de partager l’amour de Dieu avec notre prochain. Il est dommage que certaines personnes ne le voient pas ainsi  … prions pour elles, en nous appuyant sur les paroles de Dieu et ses promesses afin que Dieu puisse trouver le chemin de leur cœur. 
Puisse le site être un tremplin pour la conversion de nombreuses âmes …


Merci Gérard

219 JETEZ VOS FILETS EN PLEINE EAU


219 JETEZ VOS FILETS EN PLEINE EAU


Luc 5 :4

4 Avance en pleine eau et jetez vos filets pour pêcher.

Dieu veut vous bénir – énormément ! C’est pour cette raison qu’Il a dit à Simon, « Avance en pleine eau et jetez vos filets pour pêcher. »  La pleine eau est l’endroit où vous trouvez beaucoup de poissons. Vous ne les trouverez pas près du bord où l’eau est peu profonde.
Mais pour jeter vos filets en pleine eau, vous devez vous éloigner du confort  du rivage.

Mon ami, Dieu veut que vous vous éloigniez de votre zone de confort  et fassiez le pas de la foi, afin de faire ce qu’Il a mis dans votre cœur. Ce peut être quelque chose de simple mais que vous n’avez jamais fait avant, ou dont vous avez seulement  rêvé, comme faire partie d’un groupe d’entraide. Une personne de notre église à fait juste cela et a trouvé l’amour. Aujourd’hui elle est mariée et heureuse.

Maintenant, notre Seigneur Jésus qui a dit « Allez en pleine eau… » a aussi dit « Jetez vos filets pour pêcher. » Remarquez qu’Il utilise le pluriel pour « filets » et pas le singulier. 
Bien aimé, Dieu veut vous donner au-delà de ce dont vous avez besoin. Son rêve pour vous est plus grand que ce dont vous avez pu rêver. Rêvez en grand, et Dieu fera au-delà de vos rêves, parce qu’Il prend plaisir à vous donner excessivement et abondamment, au-delà de tout ce que vous demandez ou pensez. (Ephésiens 3 :20).

Un autre membre de notre église qui travaillait pour quelqu’un d’autre avait décidé de démarrer sa propre compagnie. En priant avec lui, j’ai reçu pour lui une parole du Seigneur
qui disait qu’il devait jeter son filet. Quand il a fait cela, il a fait un énorme profit tout seul, à la fin du premier mois ! Aujourd’hui il possède plusieurs compagnies et ses affaires sont florissantes. Dieu le bénit au-delà de ses rêves les plus fous !

Bien aimé, Dieu veut vous bénir au-delà de vos rêves les plus fous. Il l’a fait pour Simon qui était étonné par la taille de la prise. (Luc 5 :9). Mais c’est lorsqu’il a jeté les filets en pleine eau que Simon a fait une prise sur le point de casser les filets et de faire couler le bateau. (Luc 5 :6-7). Vous aussi, vous serez étonné par la prise que vous ferez, lorsque vous quitterez votre zone de confort et que vous lancerez vos filets en pleine eau pour le Seigneur !





Pasteur Joseph Prince

1 Rois 19.3 et 4 Faut-il vivre ou mourir

Faut-il vivre ou mourir? 

1 Rois 19.3 et 4 : Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie... après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C’est assez ! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.
   Ceci n’est qu’une brève pensée qui mériterait d’être développée. J’espère cependant, qu’elle vous encouragera.

   Cela ne vous est-il jamais arrivé de vous dire, j’en ai marre, je suis fatigué(e), je me sens si seul(e) ? C’est comme un combat au fond de notre cœur qui dit : Bah, vas-y, avale des cachets ou jette-toi sous une voiture, tu seras enfin débarrassé(e) de toutes ces souffrances ! Et d’un autre côté, il y a un profond désir de vivre, l’espoir en Dieu et en ce qu’Il nous a promis que cela soit au travers du prophétique ou au travers de sa Parole de Vie.

   A moins que ma compréhension me fasse défaut, il semblerait qu’Elie, le grand prophète, ait un jour expérimenté le sentiment cité plus avant. Si l’on continue notre lecture après le verset du jour, et je vous invite à le faire, nous verrons comment Dieu va se manifester à lui, comment il va l’interpeller et lui dire en premier lieu : Elie, que fais-tu ? Croyez-vous que Dieu était pris au dépourvu et qu’Il se demandait : Mais enfin, il fait quoi là mon serviteur ? Non, je ne crois pas, je pense tout simplement que Dieu voulait amener Elie à s’exprimer et à se laisser interpeller une fois de plus par Lui. Je pense aussi que le profond désir de Dieu était qu’il sorte de sa caverne, cet endroit qui peut paraître protecteur mais si sombre et dans lequel, aucune vision sur l’extérieur et sur son avenir, n’est possible à moins d’en sortir. Une fois sortit de la caverne, Elie va devoir tendre l’oreille pour entendre ce que son Dieu veut lui dire.

   Il nous est dit dans les écritures que devant l’Eternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers, l’Eternel n’était pas dans ce vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre, l’Eternel n’était pas dans le tremblement de terre. Et après le tremblement de terre, un feu : l’Eternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger (1 Rois 19.11 et 12). Ce que j’ai sur mon cœur c’est que tous ces éléments étaient d’une part bruyants, mais aussi pouvaient provoquer la panique et il nous est dit : l’Eternel n’était pas dans ….

   Quand des tempêtes viennent briser nos cœurs, quand tout tremble en nous, quand nous avons ce sentiment de passer par le feu, le Seigneur nous dit : (mettez votre prénom) que fais-tu ? Là, Il t’invite à Lui exprimer ta douleur et ensuite à ne plus regarder aux événements qui se déchaînent autour de toi mais juste à tendre l’oreille et à attendre ses directives. Ecoute Le te dire : Va reprend ton chemin ! J’ai des choses nouvelles pour ta vie.

Soyez pleinement béni(e)s.
   Ezéchiel 37 Ministères © Janvier 2014

-- 

Claudy et Corinne

54 AVOIR UN COUP D’AVANCE

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :
54
AVOIR UN COUP D’AVANCE


INTRODUCTION

« Révélation de Jésus-Christ que Dieu lui (à Jean) a donnée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. » (Apocalypse 1 : 1).
Dieu a donné à Jean et à Ses Serviteurs la révélation de ce qui doit arriver bientôt. Pourquoi ? Pour qu’ils aient « un coup d’avance ».
Il existe un jeu très intéressant dont les origines remontent au 6ème siècle : le jeu d’échecs. Quand on a les « blancs », on a le droit de jouer le premier coup. Mathématiquement, si aucune erreur n’est commise, les blancs gagnent toujours de ce fait. Cela apparaît encore plus clairement de façon beaucoup plus simplifiée dans le jeu du moulin. Pour gagner il faut toujours avoir au moins un coup d’avance. Il n’y a pas de hasard dans ces jeux, sachant que la seule inconnue ou le seul « hasard » peut être l’erreur propre ou celle de l’Adversaire laquelle peut évidemment tout faire basculer.
Dieu, par Sa Révélation, nous donne par conséquent toujours « les blancs » et donc le « coup d’avance » en vue de la victoire. Malheureusement l’erreur ou bibliquement parlant, le péché et le refus d’écouter et d’obéir, nous a fait et nous fait souvent perdre la partie.
Toutefois il est possible de continuer la partie grâce au sacrifice expiatoire de Jésus-Christ et au pardon accordé s’il y a repentance véritable.
Ce qui est certain : Dieu a décidé que nous jouions la partie parce qu’Il veut nous faire participer à la victoire. Une grâce mal comprise pourrait nous conduire soit à une passivité résignée et à un attentisme extrêmement dangereux soit au contraire à un activisme impatient et effréné menant dans l’impasse. C’est pourquoi l’Eglise et l’humanité a subi et subit encore de nombreux coups durs malgré la révélation donnée par le Seigneur. Comment avoir « le coup d’avance » ?

1. SURVOL HISTORIQUE ET DE L’ACTUALITE

L’Adversaire a mis en place une stratégie que nous avons décrite en partie dans notre écrit « Le Regard et la Face de Dieu ». Nous revenons à la dernière corne de la bête terrible correspondant aux pieds de fer et d’argile de la statue de Daniel qui représente l’Occident au sens très large et l’Islam.
Nous y avons démontré que l’ancêtre des Arabes et de leur religion principale actuelle l’Islam est Ismaël et que l’ancêtre de l’Occident est Esaü ou Edom.
Ismaël et Esaü ont subi chacun des injustices. Agar et Ismaël furent chassés injustement dans le désert et Esaü a subi la tromperie de Rebecca et de Jacob et il a été privé de la bénédiction de l’aîné de la part du patriarche Isaac. Certes, il y eut mépris des personnes, de la révélation, des bénédictions et des promesses de Dieu de la part de ces « rejetés et trompés ». Mais à cause de ces erreurs et mauvais coups dans la partie de la part d’Abraham et de Jacob, l’Adversaire a eu la possibilité de mettre en place une stratégie symbolisée par les pieds de fer (Esaü - Edom - Occident) et d’argile(Ismaël-Islam) et parla dernière corne de l’animal terrible avec des yeux  d’homme et une bouche qui parlait avec arrogance qui fait la guerre aux saints et l’emportera sur eux (Daniel 7 :8+20-21 ; Apocalypse 11 :7 ; 13 :7).
La stratégie édomite de l’Adversaire a abouti jusqu’à présent à un summum avec la Shoah et la persécution dans les pays marxistes. Toutefois la réponse de Dieu à la Shoah fut le retour des Juifs dans une partie de leur terre d’Israël en 1948 et les très puissants réveils charismatiques de la deuxième moitié du 20ème siècle.
Edom représente donc l’Occident au sens très large dont le catholicisme romain avec ses pogroms et les croisades, le papisme avec le Saint Empire romain germanique, l’Espagne de l’Inquisition et la France « fille aînée de l’Eglise » aussi persécutrice des huguenots, l’occident qui a généré le marxisme - communisme athée en Russie et en Orient et le nazisme qui ont largement persécuté les chrétiens authentiques et les Juifs.
Esaü – Edom par l’esclavage en Egypte, l’exil à Babylone, les Grecs – Macédoniens avec Alexandre le Grand, les Romains dont Hérode l’Edomite adoubé par l’empereur romain, l’Empire romain, l’Eglise catholique romaine persécutrice des Juifs et des chrétiens authentiques, Hitler, Staline, Mao et leurs successeurs dont la Chine et surtout la terrible Corée du Nord avec les aspects que nous venons de décrire de l’Occident et peut-être d’autres à venir font qu’Esaü s’est déjà largement vengé dans le cadre de la stratégie édomite de l’Adversaire. Edom continuera toutefois dans cette voie quand les circonstances stratégiques le permettront à nouveau.
Quels peuvent être les coups stratégiques de l’Adversaire construits sur l’erreur faite à Esaü - Edom que nous discernons à ce jour ?
- Remarquons la forme du bâtiment du Parlement européen à Strasbourg qui ressemble étrangement à la tour de Babel inachevée.
- Remarquons la porte d’Ishtar de l’ancienne Babylone, porte de l’enfer, reconstituée au Pergammonermuseum à Berlin. Babel, Babylone est le repaire et l’origine mondiale de la sorcellerie, des fausses religions démoniaques et de la révolte contre Dieu (cf. représentations affreuses dans les religions orientales, bouddhisme, hindouisme et autres religions dont celles de l’Amérique du Sud avec les sorcelleries africaines et autres).
Ce Musée abrite « comme par hasard une section pour l’art islamique... !
- Remarquons la reconstitution à Berlin du grand autel de Pergame dédié à Zeus puis à Jupiter et au culte de l’empereur romain, qualifié de trône de Satan par Jésus-Christ Glorifié (Apocalypse 2 :13). Les dimensions et les proportions de cet autel correspondent au nombre d’or que nous retrouvons dans la franc-maçonnerie et les cathédrales.
- Remarquons la vénération de Nabuchodonosor dans un temple au pinacle surélevé en forme de tour de Babel au dieu babylonien Mardouk ou Bel-Mardouk qui deviendra Baal, dieu serpent – dragon (cf. Extrême Orient), associé à la planète Jupiter = Zeus, devenu père des dieux, qui se transforme en taureau aux cornes en forme de croissant de lune symbole islamique.
Nous retrouvons en partie la succession du livre de Daniel : Tête d’or – lion = Babylone (625-538 av. J-C) Poitrine et bras d’argent – ours = Mèdes et Perses (539-330 av. J-C) Ventre et cuisses d’airain - léopard = Macédoine et Grèce (avec Alexandre le Grand 334-323 av. J-C et ses successeurs).
Jambes de fer – animal terrible dix cornes = Rome à l’ouest et à l’est (70 av. J-C jusqu’en 313 après J-C - Edit de Milan – Constantin qui institua le christianisme romain). Pieds de fer et d’argile – dernière corne de l’animal terrible avec des yeux d’homme et une bouche qui parlait avec arrogance qui fit la guerre aux saints et l’emporta sur eux (Daniel 7 :8+20-21 ; Apocalypse 11 :7 ; 13 :7) = christianisme romain - occident romain (313 - ???), Islam.
- Remarquons la statue de la princesse Europe représentée à Bruxelles et d’autres villes dont Berlin, sur des monnaies et autres effigies violée par Zeus le « Père des dieux » qui s’était d’abord métamorphosé en taureau blanc aux cornes – croissant de lune pour séduire la « reine noire de l’échiquier »... Pensons au traité de Rome qui mit en place l’Europe, Rome, ville aux 7 collines avec le Vatican (Apocalypse 17 :9) où réside la grande prostituée assise sur la bête.... (Apocalypse 17 :7).
- Remarquons la prééminence de l’Allemagne actuelle en Europe avec justement Berlin comme capitale, prééminence déjà recherchée à l’époque du 3ème Reich et même par l’Empereur Guillaume II lors de la première guerre mondiale qui, avant, fit venir ces monuments « babyloniens et gréco-romains » à la fin du 19ème siècle, début du 20ème. Ces monuments portent bibliquement parlant une très lourde charge spirituelle négative capitale et centrale. Babylone et Berlin auraient-elles un lien spirituel « caché » ? L’Italie avec le Vatican et Mussolini n’est d’ailleurs pas en reste. Les autres pays européens dont la France meurtrière des huguenots et ayant pratiqué la terreur, sans parler de la Russie qui a des montagnes de sang sur les mains subissent aussi des « ancrages » forts pour l’Adversaire et sa stratégie.
- Remarquons le dollar américain, devise qui domine le monde, comportant des symboles maçonniques. En effet les francs maçons et illuminatis créèrent l’Amérique capitaliste prédatrice. Ils sont à l’origine du capitalisme prédateur corrompu et de la mondialisation capable de mettre économiquement à genoux des pays entiers. Ce capitalisme prédateur a aussi largement envahi la Russie et l’Extrême-Orient qui ont toutefois gardé des régimes politiques dictatoriaux excepté le Japon. Bien entendu l’Europe et tous les autres continents, particulièrement l’Afrique sont les victimes de ce capitalisme.
- Remarquons la corruption liée au capitalisme prédateur mondialiste et l’immoralité légalisée (ex. : avortement, euthanasie, homosexualité etc.) qui seront autant d’armes pour persécuter celles et ceux qui ne se soumettrons pas aux lois iniques dont obligatoirement les Juifs et les chrétiens authentiques. L’espace de liberté y sera de plus en plus restreint notamment aussi pour dans un premier temps lutter contre le totalitarisme islamique radical qui s’infiltre fortement en Occident.
- Remarquons l’Occident prônant la laïcité et qui, en voulant trop l’imposer pour lutter contre l’islam totalitaire deviendra par là persécuteur des chrétiens et des Juifs (cf. .signe ostentatoires etc.). La laïcité au nom de la tolérance interdit déjà le prosélytisme dans les services et certains lieux publics. Pour faire barrage à l’islam totalitaire, il enferme ainsi Dieu dans les synagogues et les églises et finit par L’éjecter d’une société matérialiste et soi-disant humaniste. La laïcité est le fruit de la réflexion entre autres maçonnique.
Nous voyons clairement que l’Adversaire avance ses pions et ses figures sur l’échiquier dans des pays jusqu’à présent considérés comme relativement
« protégés et vivables » qui font encore semblant de soutenir les chrétiens authentiques et Israël mais qui commencent déjà et finiront par se retourner contre ces derniers à cause d’une pression montante musulmane de plus en plus radicalisée surtout au niveau des jeunes générations. D’autres éléments peuvent et pourront être découverts pour étayer ces constatations qui vont toutes dans le même sens.
La stratégie ismaélite de l’Adversaire fut principalement la création de la religion musulmane à caractère très totalitaire englobant non seulement l’âme (intelligence, pensée, culture, identité, corpus législatif, charia), le corps (habillement, nourriture, sexualité, statut de la femme, traditions diverses) mais encore l’esprit de l’homme (cf. fondements et pratiques de l’Islam). On parle ainsi de « société musulmane » ou de « pays islamiques » qui englobe aussi la politique qui ne peut qu’être à terme répressive et guerrière car elle ne tolère aucune autre forme de pensée voire de style de vie.
Comme nous l’avons vu : Mardouk, Baal, Zeus – Jupiter, taureau - bête avec des cornes en forme de croissant de lune dont les pointes se dressent contre le ciel et qui se trouve aux sommets des mosquées, symbole de reconnaissance utilisé par les satanistes est aussi le dieu lune et en réalité Satan retenu par Mahomet à la Mecque au détriment des autres idoles et dieux qui étaient adorés dans ce lieu.
Cette stratégie consiste surtout à contrer à la fois Israël et les chrétiens authentiques par la violence meurtrière aveugle alimentée par une haine viscérale transmise et inculquée de génération en génération. Les chrétiens et les Juifs sont quasiment inexistants en nombre dans les pays musulmans et là où il y en a encore un peu, ils diminuent à cause des persécutions et des massacres quasiment sans retenue surtout là où sévissent les plus radicaux. De tout temps l’Islam et l’Occident se sont violemment combattus et risquent encore de se combattre terriblement.
Mais dès à présent, le pétrole et l’immigration massive avec la multiplication démographique des musulmans en Occident consistent à tenter de séparer complètement l’Occident des Juifs et des chrétiens authentiques pour former un tant soit peu un socle formé de fer et d’argile, à savoir les pieds sensés soutenir la lourde statue décrite dans le livre du prophète Daniel.
Le fer et l’argile ne se mélangeront certes pas, mais formeront malgré tout un ensemble de compromis et d’arrangements sur le dos des chrétiens authentiques et des Juifs et/ou d’Israël qui seront de plus en plus persécutés et combattus de concert.
Esaü a, comme écrit plus haut, largement assouvi sa vengeance et par là s’est montré depuis la Shoah et la fin de la deuxième guerre mondiale beaucoup plus tolérant vis à vis des Juifs et aussi des chrétiens authentiques, mais cela ne durera pas. Le coup de la partie contre l’Adversaire fut le retour au Pays promis des Juifs et le mouvement charismatique chrétien, le réveil le plus puissant de l’Histoire de l’Eglise à ce jour. Mais Israël n’a pas récupéré l’ensemble des territoires du Pays Promis et les chrétiens authentiques n’ont pas encore obtenu le réveil qui aura bouleversé le monde entier.
Cela vient du fait qu’Ismaël n’a pas encore assouvi sa vengeance. L’erreur sur l’échiquier d’Abraham avec Agar n’est pas encore résorbée. La possibilité stratégique ismaélite de l’Adversaire est encore ouverte et donc inéluctable comme elle le fut dans le cas d’Edom.
La stratégie actuelle de l’Adversaire apparaît de plus en plus clairement depuis la création de l’Etat d’Israël. Aujourd’hui, la radicalisation, l’immigration et la forte croissance démographique islamique en Occident sont devenues un très gros problème pour Israël et les pays occidentaux, particulièrement pour les Juifs se faisant régulièrement agresser et/ou assassiner. Le nouveau Califat situé sur une partie de la Syrie et de l’Irak, l’évolution afghane et pakistanaise ainsi que celle d’une partie de l’Afrique démontrent de plus en plus cette stratégie ismaélite de l’Adversaire.
Par le pétrole, le gaz et ses capitaux, les investissements en Occident, les rachats d’entreprises occidentales, les prises d’intérêts de plus en plus prononcées en Occident par les islamiques, provoqueront l’interdépendance et le rapprochement des deux partis. L’argile et le fer seront de plus en plus liés de façon structurelle et irréversible. Pour sauver la paix, qui s’avèrera fausse tôt ou tard, pour essayer de s’assurer une certaine tranquillité autant financière qu’économique, Esaü - Edom fera de très grandes concessions à l’agressif Ismaël. Rappelons que l’arrière-plan spirituel d’Edom et d’Ismaël est identique si on pense au dieu babylonien Mardouk. Celui-ci était vénéré dans un temple au pinacle surélevé en forme de tour de Babel, puis, selon les civilisations suivantes se nomma Baal, puis Zeus, Jupiter un taureau - bête avec des cornes en forme de croissant de lune dont les pointes se dressent contre le ciel qui viole l’Europe. Ce croissant de deux cornes se trouve aux sommets des mosquées et est un symbole de reconnaissance utilisé par les satanistes. Il est aussi le dieu lune ou Allah et en réalité Satan se manifestant sous la forme de la troisième bête à deux cornes (Apocalypse 13 :11) qui dirige aussi les francs maçons, les illuminatis, les satanistes, les divers mouvements New Age et tous les autres mouvements semblables.
Cette réalité spirituelle négative couvre finalement le monde entier telle un filet qui se resserre de plus en plus. On ne pourra plus se réfugier dans tel ou tel pays comme autrefois et encore aujourd’hui pour échapper aux horreurs de l’Adversaire.
Ainsi le prochain coup de l’Adversaire sur l’échiquier sera échec au roi blanc mais pas échec et mat.
Il n’y a qu’une seule échappatoire pour s’en sortir, qu’un seul coup à jouer : profiter du « coup d’avance » montré par la Révélation de la part de Jésus-Christ Glorifié. Quel est-il ?

2. LECOUP D’AVANCE

Comme le monde entier sera pris dans le filet et que les mailles se resserreront de plus en plus, il n’y aura plus d’échappatoire ici-bas (Apocalypse 3 :10b ; 6 : 14-17 ; 13 :8+16-18). Quand Edom et Ismaël auront aboutit à une fausse paix sur le dos d’Israël et des chrétiens authentiques viendra la Grande Epreuve. La Grande Tribulation générera mondialement une guerre atroce (Apocalypse 6 :3-4), une crise économique terrible (Apocalypse 6 :5-6), un taux de mortalité énorme par la guerre, la famine, les épidémies et les fauves (Apocalypse 6 :7-8), la persécution des chrétiens (Apocalypse 6 :9-11), et après le répit du grand réveil (Apocalypse 7) encore des catastrophes naturelles et calamités inimaginables dues entre autres à l’apparition de forces destructrices carrément démoniaques sur terre (Apocalypse 6 :12-17 ; 8 :7 à 9 :21). Après l’expulsion du Dragon et de ses acolytes du ciel commencera le règne terrible de l’imitation trinitaire sur terre ou de l’Anti-Christ (Apocalypse 13ss) avec toutes ses catastrophes.
Deux possibilités resteront ouvertes :
- soit rester résigné sur terre pour subir les catastrophes atroces et
souffrir la persécution et le martyre ainsi qu’assister à la victoire sur terre de l’Adversaire malgré un combat héroïque acharné des deux témoins (Apocalypse 11 :3-13) ; toutefois, il faudra tenir et si on tient le coup c’est finalement pour mourir avec souvent la torture préalable en prime ... ! (Apocalypse 6 :9-11 ; 11 :7 ; 12 :17-18 ; 13 :7a +10 ; 14 :12-13 ;16 :6 ;17 :6).
- soit « jouer » avec le bénéfice du « coup d’avance » en expérimentant la métamorphose du corps pour monter sans mourir à la Salle du Trône du Père et en tant qu’Eglise des Vainqueurs « jouer les coups qui resteront à jouer jusqu’à l’échec et mat du roi noir ». (Romains 8 :19-23 ; 2 Corinthiens 3 :18 ;. Apocalypse 2 :7 +17+26-28 ; 3 :5+10+12+21 ; 4 :1c ; 5 :10 ; 6 :2 ; 12 :1+5+11-12a ; 14 :1-5 ; 17 :14 ; 19 :7-8+14 ; 20 :1-3+4a+9-10 ). Ce coup d’avance sera la pierre qui mettra en pièces les pieds de fer et d’argile dont il est question dans le livre de Daniel (Daniel 2 :34-35+45). Cette pierre sera l’Eglise des Vainqueurs et l’Armée des Anges (cf. Daniel 7 :13+22 ; Apocalypse 6 :2 ; 7 ; 12 : 5+11 ; 19 :14).
Comme Jésus nous aime et ne veut pas nous laisser dans la panade, Il nous a donné la révélation en nous montrant quel coup jouer pour continuer la partie et finalement aboutir à l’échec et mat au roi noir.
Les missions décrites dans l’Apocalypse seront les coups suivants à jouer. Nous insisterons sur les suivants :

Le réveil de gloire (Apocalypse 7) sans pareille opéré à partir de la Salle du Trône (Apocalypse 5 :10 ; 6 :2) après la Grande Tribulation, avec Israël qui aura lavé ses vêtements dans le Sang de l’Agneau (Apocalypse 7 :14), sera ce que le réveil charismatique n’aura pas pu apporter et correspondra à l’exaucement de la prière de Jésus en Jean 17 :21-26 : «...qu’ils soient en nous ...que tous soient un ...afin que le monde croie...qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée... » (cf. aussi Ephésiens 2 :14-21) et surtout au Millénium (Apocalypse 20 :4-6).
La victoire de la femme glorieuse sur Edom et Ismaël car elle aura la lune sous ses pieds qui apparaîtra dans le ciel en Apocalypse12 :1 : C’est l’Eglise des Vainqueurs composée d’Israël et des nations ! (Couronne de 12 étoiles).
Ejection du ciel du Dragon et de ses acolytes dans un premier temps (Apocalypse 12 :7-11) et après trois ans et demi de règne d’imitation trinitaire sur terre : la défaite (Apocalypse 19 :20 à 20 :3+9b-10). Echec et mat au roi noir !!!

CONCLUSION

Les événements à venir seront bien plus sérieux et graves qu’une petite partie d’échecs.
Mais la question qui se pose est de savoir si c’est nous avec et par le Seigneur qui fixons le programme, qui donnons le tempo, qui remplissons notre agenda ou si c’est l’Adversaire qui le fait parce que nous devons subir ses attaques et ses stratégies.
Le Seigneur Jésus-Christ Glorifié par Son retour auprès de Jean et des Siens nous a donné le « coup d’avance » à jouer. C’est la métamorphose de notre corps pour pouvoir monter dans la Salle du Trône et travailler à partir de là. C’est la révélation des fils et des filles de Dieu que la création attend impatiemment ! (Romains 8 :19). C’est le passage d’un état d’enfance à un état de fils et de filles adultes (Romains 8 :17ss ; 1 Corinthiens 13 :9-12). Subir comme un enfant ou combattre efficacement pour gagner comme un adulte : voilà le choix qui nous est proposé aujourd’hui dans l’urgence car les événements peuvent s’enchaîner très vite !
La voie par excellence est l’amour qui est Dieu, la perfection : « Mais quand viendra la perfection ce qui est partiel sera aboli. Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Devenu homme, j’ai mis fin à ce qui était propre à l’enfant. A présent, nous voyons à travers un miroir de façon diffuse mais alors ce sera face à face. A présent, je connais en partie, alors je connaîtrai vraiment comme j’ai été effectivement
connu. » (1 Corinthiens 13 :10-12). La métamorphose du corps pour la montée à la Salle du Trône, face à face avec Dieu comme l’Apôtre Jean voilà la venue de la perfection dont parle l’Apôtre Paul, voilà le passage de l’enfance à l’état adulte, voilà la connaissance totale qui nous permet de connaître comme nous avons été connus !
Que le moteur de l’amour irrépressible pour Dieu, pour notre prochain et pour nous soit notre motivation !
En Jésus,
Martin BUSCH

Avoir un coup d’avance - Martin BUSCH

mardi 1 juillet 2014

Jean 2.5 - Sa mère dit aux serviteurs : Faites ce qu’il vous dira.

Aux enseignants de la Parole !!

Jean 2.5 - Sa mère dit aux serviteurs : Faites ce qu’il vous dira.

J'aimerais, à partir de ce verset, faire quelque chose d'un peu particulier et m'adresser à tous ceux qui ont charge d'enseigner le peuple de Dieu et j'espère que vous arriverez à me suivre. La mère de Jésus est l'image des enseignants et les serviteurs sont ceux qui sont enseignés.

Or, un principe primordial saute aux yeux c'est : Faites ce qu'Il vous dira. Quand nous enseignons le peuple de Dieu, cela nous confère une autorité et pour beaucoup la tendance est : Faites ce que je vous dis. Mais ce principe primordial, c'est que nous devons équiper les saints pour qu'ils apprennent à écouter Dieu et à faire en fonction de cette Parole.

Dans l'enseignement de la Parole il existe une attitude infantilisante, celle de donner des vérités toutes cuites ! L'enseigné est nourri mais il ne grandit pas en maturité, restant un consommateur de l'éclairage d'un autre. La première mission des ministères c'est d'apprendre à ceux que Dieu nous a confiés d'entendre sa voix à Lui. Nous devrions enseigner beaucoup sur comment trouver une intimité avec Dieu, comment entendre ce qu'Il a à nous dire personnellement. Le chemin vers la maturité passe toujours par cette capacité à entendre nous-mêmes la voix de Dieu.

Ensuite nous devrions leur enseigner comment mettre en pratique cette Parole "rhéma" pour eux, à les faire entrer dans le "faire" ! Trop d'enseignements se bornent à une liste de chose à faire ou à ne pas faire, sans l'explication du bien fondé de l'obéissance qui est demandée. Ce bien fondé c'est l'explication de ce que Dieu en pense, et pour comprendre ce que Dieu en pense, nous devons avoir une intimité avec Lui.

Mes bien aimés, si nous voulons voir grandir en maturité chrétienne nos auditeurs, nous devons les détacher de nous-mêmes pour les "pousser" dans les bras de leur Seigneur. Leur apprendre à Lui parler personnellement et à percevoir sa propre voix. Jésus a dit : Mes brebis entendent ma voix (Jean 10.27). Après nous les aidons à mettre en pratique cette Parole pour leur vie et gloire à Dieu, mission accomplie, quand ils n'auront plus besoin de nous pour ce faire.

Bonne réflexion !

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2014

Corinne et Claudy

Jean 11.44 - Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.

Jean 11.44 - Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.

   Dernièrement, nous vous avons partagé une pensée intitulée : Otez la pierre. Nous avons vu ensemble ce que pourrait être cette pierre et comment l'ôter. Aujourd'hui je vous livre la suite.

   Lazare est ressuscité, ça c'est merveilleux ; mais le voilà lié par des bandelettes. Difficile de faire quoi que ce soit ainsi, n'est ce pas ? En plus, il a le visage enveloppé d'un linge. Pas simple d'avancer hein ? Jésus, là encore, aurait pu d'un mot faire tomber toutes ces bandelettes. Mais non, il demande à ceux qui sont spectateurs de cette résurrection de se mettre à l'action et de délier Lazare. Mais que peuvent représenter ces bandelettes ?

   Ces bandelettes sont des liens qui nous empêchent d'avancer dans l'œuvre de Dieu, de rentrer dans notre destinée, à cause de cela nos pieds ne peuvent pas aller annoncer la bonne nouvelle de l'Evangile, nos mains ne peuvent travailler à l'œuvre de Dieu, nous sommes vivants car nous avons reçu la vie de Jésus mais nous sommes "morts". Ces liens nous empêchent de vivre pleinement notre résurrection.

   Et ce linge qui enveloppe le visage ? Même si Lazare a reçu la vie de Jésus, il ne peut pas le voir, son audition aussi est également moindre, son équilibre de même. Vous avez déjà essayé de marcher avec un linge sur la tête. Essayez, vous allez voir comme c'est simple!

   Beaucoup d'entre nous, ont reçu la vie de Jésus, mais ne marche pas dans la vie que Jésus leur a donné parce que liés par tant et tant de choses. Le péché nous enveloppe si facilement ! Le Seigneur délivre mais Il a choisi d'utiliser des hommes et des femmes pour rentrer dans cette pleine et entière délivrance. Nous avons besoin des autres et Dieu a décidé d'avoir besoin de nous !

   Maintenant, nous aimerions faire une petite remarque. Si bons nombres d'entre nous se sont retrouvés liés et aveuglés par leurs propres actions, Lazare a été lié par des hommes (il ne pouvait le faire lui-même puisque mort, n'est ce pas ?). Ces bandelettes dans ce cas pourraient représenter toutes ces paroles de mort prononcées sur une personne, ces paroles de condamnation, de méchanceté. Le Seigneur demande là aussi à des hommes et des femmes : Enlevez ces bandelettes, prononcez des paroles de vie sur cette personne, manifestez votre amour.

   En conclusion, Dieu peut tout mais Il a choisi d'utiliser des hommes et des femmes. Nous avons besoin les uns des autres. Acceptons donc que Dieu utilise des personnes pour nous permettre d’avancer dans notre vie en Dieu et acceptons d’œuvrer avec Dieu pour bénir et devenir de ceux qui enlèveront les bandelettes .

Bonne réflexion.

   Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014


Claudy et Corinne d'Ezéchiel 37 Ministères





218 DIEU VEUT VOUS PREPARER A RECEVOIR UNE BENEDICTION

218 DIEU VEUT VOUS PREPARER 
A RECEVOIR UNE BENEDICTION


Ruth 2 :12

12 Que l’Eternel te rende ce que tu as fait, et que ta récompense soit entière de la part de l’Eternel, le Dieu d’Israël, sous les ailes duquel tu es venue te réfugier !


Ne vous êtes-vous jamais demandé, pourquoi dans certaines histoires de la Bible Dieu demandait aux gens de Lui donner le peu qu’ils avaient ? Cela peut sembler cruel, mais la vérité est que Dieu les préparait à recevoir une bénédiction ! La tactique de Dieu est d’utiliser ce que nous avons, puis de nous le rendre multiplié, une fois que nous l’avons mis entre ses mains.

La veuve de Sarepta n’avait qu’une poignée de farine et un peu d’huile pour préparer un dernier repas pour elle et son fils, avant de mourir de faim. Mais elle a fait confiance à Dieu, et a utilisé le peu qu’elle avait pour faire un gâteau au prophète Elie. Et Dieu l’a récompensée en faisant en sorte que son pot de farine et sa jarre d’huile ne soient jamais vides, avant  la fin de la famine. (1 roi 17 :8-16)

De la même façon, le garçon qui a donné son repas composé de cinq pains et deux petits poissons a   bien mangé, et  il a pu les voir aussi utilisés pour nourrir plus de 5000 personnes, avec en plus des paniers pleins de ce qui restait (Jean 6 :1-13)

Quand nous donnons à Dieu le peu que nous avons, que ce soit de l’argent, du temps ou de l’énergie, cela ouvre grand nos cœurs, afin que Dieu puisse nous remplir avec plus. Et quand nous donnons nos vies à Dieu, nous pouvons faire confiance qu’Il va mettre toute chose en place pour nous, et être Celui qui récompense notre foi.

Quand Ruth, une veuve moabite sans enfant a quitté le confort de sa maison pour suivre Naomi sa belle-mère et le Dieu d’Israël, en retournant dans une terre étrangère (Ruth 1 :16), le Seigneur lui a donné une récompense totale. Dieu a donné à Ruth la protection et s’est assuré qu’elle aurait tout ce qu’il faut à travers Boaz, un riche parent qui a joué le rôle du parent ayant le droit de rachat pour elle et Naomi (Ruth 2 :9 ; 4 :9-10)

Bien Aimé, quand vous faites confiance à Dieu avec ce que vous avez aujourd’hui, sachez qu’Il vous aime et qu’Il vous prépare à recevoir plus de bénédictions. Attendez-vous donc à voir encore plus de Sa provision et de Son abondance dans les jours qui viennent !




Pasteur Joseph Prince

217 UTILISEZ LA DOUBLE PORTION DE PUISSANCE QUE VOUS AVEZ QUAND VOUS PARLEZ

217 UTILISEZ LA DOUBLE PORTION DE PUISSANCE QUE VOUS AVEZ QUAND VOUS PARLEZ




1 Pierre 2 :9

9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis…

Dieu nous appelle « un sacerdoce royal ». Cela signifie que nous sommes aussi bien rois que prêtres sous le sacerdoce royal de Jésus. Cela n’est jamais arrivé avant dans l’histoire du peuple de Dieu. Dans l’Ancien Testament, les rois et les prêtres étaient deux groupes distincts.
Vous étiez soit roi, soit prêtre, mais jamais les deux en même temps.

Aujourd’hui, parce que nous sommes en Christ, nous sommes rois et prêtres – un sacerdoce royal. Cela signifie que nous, nous avons une double portion de puissance, lorsque nous parlons, parce qu’en tant que rois : « …la parole du roi est puissante. » (Ecclésiaste 8 :4) et en tant que prêtres ; « …et ce sont eux qui doivent prononcer sur toute contestation et sur toute blessure. » (Deutéronome 21 :5)

Alors si vous êtes un homme d’affaires chrétien, vous aurez un avantage sur les hommes d’affaires du monde. Ce que vous direz sur vos affaires se passera. Et si vous êtes faussement accusés, sachez que par vos paroles, toute contestation et toute blessure seront réglées !

Et en tant que roi et prêtre, lorsque vous êtes parents, quand vous bénissez vos enfants, vos paroles ont la puissance de mettre en route des évènements surnaturels qui les conduiront dans l’abondante prospérité et la super abondante grâce de Dieu. Et il y aura en eux un tel courage et une telle détermination que cela leur donnera la capacité de gagner tous les combats de la vie !

Quand le diable vient vous dire que vous mourrez jeune parce que votre père et votre grand père sont morts jeunes, ou que vous ne réussirez jamais parce que vous n’avez pas une bonne éducation, vous devez vous rappeler que le diable n’est ni roi, ni prêtre. Il n’y a aucun pouvoir dans ses mots. Mais il y a du pouvoir dans les vôtres parce que vous êtes roi et prêtre en Christ !

Alors au lieu d’écouter ce qu’il vous dit, croyez et déclarez ; « Je ne mourrai pas jeune. Il me rassasiera de longs jours et je verrai Son salut ! » Dites : « le Seigneur rend ma voie prospère et me donne un bon succès ! » Utilisez  la double puissance que vous avez quand vous parlez, et voyez ces bénédictions se manifester !





Pasteur Joseph Prince

26 VOIR LE ROYAUME DE DIEU ET Y ENTRER

26 VOIR LE ROYAUME DE DIEU ET Y ENTRER 

Le pire pour un chrétien, c’est de ne pas être enlevé à l’avènement de Christ. Ne laissez personne vous séduire ou vous empêcher en quoi que ce soit à tel point que vous ratiez le ciel. Beaucoup connaissent, parlent et enseignent des réalités du royaume mais ne les vivent pas. Ils n’y auront donc pas accès. Voir et entrer dans le royaume sont deux choses distinctes. La volonté de Dieu c’est que vous y entrez. Comment donc y entrer ?
Jean 3 : 1-5 (Lecture du jour)
La parole de Dieu dit : « si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. »
Naître de nouveau est donc une condition primordiale pour entrer dans le royaume de Dieu. Nicodème, un docteur de la loi avait la révélation qu’une sagesse exceptionnelle était en Jésus-Christ, qu’il était capable de sauver, qu’il était le Messie. Cependant, cela était insuffisant car Jésus-Christ lui dit : il faut naître de nouveau.
De nos jours, beaucoup ont accepté Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur de leur vie, croient qu’il est le Messie, témoignent de lui, sont membres ou responsables d’une église mais cela est insuffisant car il faut naître de nouveau. Naître de nouveau c’est confesser Christ et accepter de vivre les réalités de cet engagement que vous avez pris, c’est vivre un changement radical dans votre vie ; c’est naître d’eau et d’esprit.
Jean 3 : 5
Naître d’eau c’est :
- Vivre réellement l’engagement que vous avez pris avec Christ, accepter de témoigner devant Dieu et devant les hommes ;
- Permettre que les termes de l’alliance de Christ soient réellement et définitivement fixés dans votre vie ;
- Vivre la parole de Dieu et la laisser demeurer en vous.
Naître d’esprit : c’est vivre de l’Esprit. Cette vie de l’Esprit se caractérise par trois choses :
- Avoir une conscience libérée : c'est-à-dire que tout ce que vous devez entreprendre doit s’établir sur la Parole de Dieu car son jugement commence dans votre conscience ;
- Avoir une vie induite par l’intuition du Saint-Esprit car la loi de l’esprit de vie en Christ te libère de la loi du péché ou de la mort. Romains 8 : 2
- L’onction d’adoration : la vie de l’esprit produit une puissante onction d’adoration, de reconnaissance dans votre vie. Cela vous permet de discerner les choses les plus subtiles du diable.
La vie de l’esprit amène une vie épanouie. Il faut mettre en œuvre le royaume de Dieu dans votre vie. Ceci est pour vous, voir le royaume de Dieu et y entrer.

Pasteur David TRAORE Boari 

25 AU JOUR DU SEIGNEUR ? SERAS-TU ENLEVABLE ?

25 AU JOUR DU SEIGNEUR ? SERAS-TU ENLEVABLE ?

La Bible dit que Jésus revient bientôt pour enlever ses élus. Serez-vous "enlevables" ce jour ? Serez-vous dans les conditions qui lui permettent de vous enlever ?
Matthieu 24 :36-44 (Lecture du jour)
Pour ce qui est du retour de Christ, personne ne connait ni l’heure ni le jour, cela se passera comme au temps de Noé. Noé avait prêché annonçant le déluge qui devrait arriver mais le monde ne l’a point cru, le prenant pour un fou. Seules huit personnes ont cru à la parole de Dieu qui s’accomplit. Ils furent ainsi sauvés.
Bien que le monde s’évertue à réfuter totalement la réalité de l’enlèvement, celle-ci s’accomplira certainement. Et seul ceux qui s’y sont préparés seront enlevés (Amos 4 : 12).
De nos jours, la jeunesse est la cible préférée du diable qui les tente à travers l’adultère, la rébellion, l’alcoolisme, la drogue, etc. Mais nous chrétiens, laissons nous avertir par la Parole de Dieu afin de ne point être séduits. Pour cela il faut :
- Etre un serviteur fidèle : c'est-à-dire agir conformément à la Parole de Dieu.
- Etre prudent ou vigilant : ne point se laisser tromper car nous sommes établit pour dispenser la Parole de Dieu. (Matthieu 24 :45)
- Accomplir avec dévouement la mission que Dieu vous a confié (Matthieu 24 :46).
- Ne point se rebeller contre Dieu et ses oints car quelques soient les injustices et souffrances que vous subirez, elles ne sauraient se comparer à la justice que Dieu vous a faite. Pour rien au monde ne perdez point cette espérance de voir le Seigneur face à face. Donc, bien aimés restez enlevables.

Genèse 4 : 9-10. L’homme peut cacher à autrui ses actes. Cependant nul ne peut se soustraire du regard et des arrêtés de Dieu. Jonas croyant se soustraire du plan de Dieu pour Ninive fut englouti par un grand poisson qui le vomit par la suite à Ninive où il dût accomplir la mission de Dieu.
Dieu est omnipotent, omniprésent, omniscient.

Biens aimés, faites tout pour qu’au jour de l’avènement du Seigneur vous soyez trouvés enlevables. Soyez prudents et fidèles, que rien ne puisse vous séduire. Mieux vaut être vieux dans le plan de Dieu que jeune dans le décor car Dieu est le maître du temps.


Pasteur David TRAORE Boari »

53 SOUVERAINETE ET LIBERTE DE DIEU ET SOUVERAINETE ET LIBERTE DE L’HOMME

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 
53 
SOUVERAINETE ET LIBERTE DE DIEU 
ET
SOUVERAINETE ET LIBERTE DE L’HOMME


INTRODUCTION

Si Dieu est souverain, s’Il sait tout à l’avance, s’Il « est en contrôle », s’Il est tout puissant alors où peut encore se situer la liberté de choix de l’homme, sa responsabilité et finalement sa condamnation ou son salut ?
Si l’homme est prédestiné (prooridzo = prédestiner, destiner d’avance, établir, prévoir, fixer ; Romains 8 :29-30 ; Ephésiens 1 :5,11) par le Dieu souverain (Romains 9 :10-25) alors où se situent la liberté et la responsabilité de l’homme ? L’homme n’est-il pas dans un système régi par le déterminisme ? Dieu n’a-t-Il pas démontré à Job Sa toute puissance et Sa souveraineté (Job 40 :1ss) quand Il S’est révélé à lui dans Sa gloire ? La réponse de Job fut sans contour : « Je reconnais que tu peux tout et que rien ne s’oppose à tes pensées. Quel est celui qui a la folie d’obscurcir mes desseins ? Oui j’ai parlé sans les comprendre, de merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas. Ecoute-moi et je parlerai ; je t’interrogerai et tu m’instruiras. Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. » (Job 42 :2-6).
Face à la souffrance et à tout ce qui se passe à travers le monde, l’homme ne serait-il pas une espèce marionnette (Job 1 :6ss) que l’on teste ou que l’on laisse tester par le Diable au prix de souffrances innommables et humainement injustes comme ce fut le cas pour Job ?
Voyons voir ce qu’il ou elle « a dans les tripes » pour savoir ce qu’il ou elle vaut ! Dieu n’a pas besoin de ce test puisqu’Il sait tout et Il savait à l’avance tout particulièrement comment les choses allaient se terminer notamment en ce qui concernait Job par exemple. Alors pourquoi Job a-t-il été tout de même testé ?

Il est vrai que ces problématiques telles la prédestination, la souffrance liées à la souveraineté de Dieu et la liberté et responsabilité de l’homme a fait couler beaucoup d’encre dès les premiers siècles  de notre ère (Pères de l’Eglise face aux non-conformistes de l’époque) en passant par la Réforme (Prédestination calviniste, libre-arbitre luthérien, justification par les œuvres catholique etc…) jusqu’à nos jours.
     
Dieu est  souverain et tout puissant

« Qui es-tu donc homme pour entrer en contestation avec Dieu ? L’ouvrage va-t-il dire à l’ouvrier : Pourquoi m’as-tu fais ainsi ? Le potier n’est-il pas maître de son argile pour faire de la même pâte tel vase d’usage noble, tel autre usage d’usage ordinaire ? » (Romains 9 :20-21).
La distance entre le Créateur et la créature ressemble à celle entre le potier et le vase. Elle semble infinie. Voilà qui nous invite à un maximum d’humilité !
Face à Dieu, on peut simplement dire comme Job : « Je reconnais que tu peux tout… Oui j’ai parlé sans les comprendre, de merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas.» Socrate n’a rien inventé : « Je sais que je ne sais rien ». Il est aussi vrai que plus on en sait, plus on se rend compte qu’on ne sait rien tout au moins pas grand chose. Chaque découverte implique toujours des milliers d’inconnues supplémentaires.
 La Bible entière glorifie le Seigneur qui est l’Alpha et l’Oméga, le Tout Puissant, Père Eternel, le Créateur, le « Je suis » etc...
Dans la même foulée se pose évidemment le problème de la prédestination. Dieu est souverain, tout puissant et omniscient dans l’élection du peuple d’Israël et la prédestination au salut : « J’ai aimé Jacob et j’ai haï Esaü. Qu’est-ce à dire ? Y aurait-il de l’injustice en Dieu ? Certes non ! Il dit en effet à Moïse : je ferai miséricorde à qui je veux faire miséricorde et je prendrai pitié de qui je veux prendre pitié. Cela ne dépend donc pas de la volonté ni des efforts de l’homme mais de la miséricorde de Dieu. » (Romains 9 :12b-16)
« Ceux que d’avance il a connus, il les aussi prédestinés à être conformes à l’image de son Fils » (Romains 8 : 29)
« Il nous a choisis en lui avant la fondation du monde…Il nous prédestinés à être pour lui des fils adoptifs par Jésus-Christ…En lui aussi, nous avons reçu notre part : suivant le projet de celui qui mène tout au gré de sa volonté : nous avons été prédestinés pour être à la louange de sa gloire ceux qui ont d’avance espéré dans le Christ. » (Ephésiens 1 : 4-5, 11-12).
Autrement dit : avant la fondation du monde les jeux étaient faits !!! Si ce n’était pas le cas, Dieu ne serait effectivement pas Dieu. En tant que Dieu, Il doit englober d’un seul regard l’Histoire du début à la fin et connaître en même temps le nombre de cheveux de chaque être humain (Luc 12 :7) sans compter tout le reste et particulièrement s’il est sauvé ou pas, c’est dire… !
Calvin aurait-il eu raison avec sa doctrine de la prédestination ? L’offre de grâce du salut en Jésus-Christ ne serait-elle pas universelle mais uniquement pour les élus prédestinés à l’avance à être sauvés, ceux auxquels Dieu fait miséricorde ? La grâce ne serait-elle prévue que pour certains et pas pour d’autres ? Pourquoi faudrait-il encore « aller de par le monde faire des disciples ? » Comment peut-on encore affirmer : « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé et celui qui ne croira pas sera condamné » ? Que fait-on du verset phare « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle » ? N’y a-t-il plus de place pour la volonté et la liberté de choix de l’homme et par conséquent de sa responsabilité permettant sa condamnation ou son salut ?  Pourquoi se fatiguer si tout est déjà joué d’avance par l’omni connaissance et la volonté suprême de Dieu ?  Pourquoi accomplir des œuvres bonnes et travailler à la sanctification si de toute façon tout est programmé à l’avance par Dieu ?


Le salut en Jésus-Christ est-il finalement destiné à tous les hommes ?

« …Dieu notre Sauveur veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (1 Timothée 2 :4)
Le même Paul après avoir écrit aux Romains à  propos de la prédestination et de l’élection souveraine de Dieu excluant non seulement la volonté de l’homme  mais imposant aussi un choix souverain divin et omniscient parmi les hommes en ce qui concerne le salut, écrit à Timothée que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité !!!
Si Dieu veut que tous les hommes soient sauvés pourquoi ne le sont-ils pas ? (Apocalypse 20 :15 ;21 :8 etc.…) Pourquoi ne croient-ils pas tous en Jésus le seul Médiateur qui S’est donné en rançon pour tous ? (1 Timothée 2 :5). Le Saint Esprit ne ferait-Il pas Son travail en convainquant le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement ? (Jean 16 :8). Le Père ne ferait-Il pas Son travail en « n’attirant » pas tous les hommes pour qu’ils puissent venir à Jésus ? (Jean 6 :44). Le Père ne donnerait-Il pas tous les hommes à Jésus pour qu’ils viennent à Lui ? (Jean 6 :37). Pire, Dieu envoie-t-Il en prime une puissance d’égarement pour que les endurcis soient condamnés ? (2 Thessaloniciens 2 :10-12).
Evidemment nous répondrons par un non vigoureux et sans appel aux questions qui remettraient en cause le Saint Esprit et le Père dans leur volonté, leur rôle et leur action en ce qui concerne le salut proposé à tous les hommes !!!
Dieu veut en effet que tous les hommes soient sauvés et il n’y a aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes pour être sauvé à savoir Jésus-Christ ! (Actes 4 :11-12). C’est pourquoi le Père a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle ! (Jean 3 :16)


Les nécessaires paradoxes ou contradictions

Nous nous trouvons donc devant un paradoxe ou une contradiction : d’un côté Dieu dans Sa volonté souveraine et Son omniscience ou omni connaissance prédestine, élit, sait à l’avance qui sera sauvé ou non et d’un autre côté tout autant par Sa même volonté souveraine veut que tous hommes soient sauvés ce qui exclurait tout choix, élection et prédestination de Sa part. Là il s’agit d’un salut à portée universelle sans exclusive aucune donc sans élection et prédestination.
Un paradoxe semblable est mis en évidence par voie de conséquence quand d’un côté Jésus dit : « Nul ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… »  (Jean 6 :44) et d’un autre côté la foi en la grâce est nécessaire pour être sauvé (Ephésiens 2 :8 ; etc. …). En effet c’est l’homme qui a la foi ou non et qui par voie de conséquence est totalement responsable par rapport à son salut ou sa condamnation. De plus, le « je te montrerai la foi par mes œuvres » (Jacques 2 :18) et  le « recherchez…la sanctification, sans laquelle nul ne verra le Seigneur » (Hébreux 12 :14) en rajouterait notamment au niveau de la responsabilité de l’homme et en faveur de ceux qui croient au salut par les œuvres. Devant cette situation paradoxale fondamentale le curseur des polémiques et des interprétations est allé d’un extrême à l’autre en passant par les Sacrements, le Baptême, l’Eucharistie, la conception de l’Eglise, des ministères et évidemment le Salut avec en général la majorité des sujets à controverse en prime !
La logique grecque et en général humaine même théiste chrétienne admet difficilement le paradoxe ou la contradiction.  
Pourtant la Bible nous présente un Dieu unique étant à la fois totalement un et à la fois trois personnes Père, Fils et Saint Esprit totalement différenciées ! Pourtant la Bible nous présente Jésus-Christ pleinement homme, même dénommé « esclave » dans les limites de l’espace-matière-temps et pleinement Dieu sans limitations aucunes. Nous avons largement expliqué et justifié les tenants et les aboutissants de cet état de fait d’après l’exégèse de textes bibliques et par la méthode systématique dans certains de nos écrits précédents ! L’Eglise a à notre avis maintenu ces bases fondamentales paradoxales et contradictoires relatives au Dieu de la Bible à travers les siècles mais n’a pas reporté ces bases sur les autres sujets de doctrine.
De même nous considérons que les paradoxes ou contradictions sont nécessaires et indispensables. Dieu en effet pour être Dieu doit être souverain, englober l’Histoire, tout savoir à l’avance notamment connaître ceux qui seront sauvés dès avant la fondation du monde, connaître le nombre de cheveux de chacun d’entre nous au quotidien, être le divin potier et donc pouvoir décider à Sa convenance ou prédestiner qui Il veut à cause de Sa puissance et omniscience totales. Dieu pour être Dieu doit aussi être juste (1 Jean 4 :8 ; Jean 3 :16). Il doit par là obligatoirement offrir le salut à tous les hommes sans distinction aucune à cause de Sa justice parfaite car chacun doit avoir la même chance d’être sauvé. Pourtant dans la Bible, c’est le même Dieu mais un discours obligatoirement contradictoire et paradoxal sinon Dieu ne serait pas Dieu.
Revenons sur la Christologie : si Dieu reste uniquement en-dehors de l’espace-matière-temps, Il ne pourrait être Dieu car Il serait resté fondamentalement en-dehors d’un domaine qu’Il a certes créé mais pas assumé notamment jusqu’à la mort expiatoire de la croix ce qui était absolument nécessaire. C’est un peu comme un patron qui ne sait pas ce qu’est la condition ouvrière parce qu’il n’y a pas passé pour l’assumer au moins pendant une période, d’où les problèmes que l’on connaît.
Revenons sur la Trinité : Dieu n’est pas Dieu s’Il ne peut se suffire à Lui-même c’est à dire s’Il n’est pas trois personnes totalement différentes, le nombre minimum pour qu’il y ait vis à vis nécessaire pour la relation et possibilité de comparaison de l’une des trois personnes entre les deux autres en vue de l’identification réciproque et donc la possibilité de conscience propre. Dieu n’est pas Dieu s’Il n’est pas aussi fondamentalement un car Il serait alors un panthéon de trois dieux obligatoirement avec partage et divisions des compétences donc avec une connaissance, une omniscience et une puissance divisées nécessairement concurrentielles qui ne sont plus par définition totales et absolues. La puissance absolue ne peut être qu’une et indivisible.
En ce qui concerne la grâce : si la grâce est grâce ou don totalement gratuit, si elle est totale et entière il faut obligatoirement que Dieu soit entièrement souverain, le potier qui fait ce qu’Il veut avec Son vase, qu’Il fasse miséricorde à qui Il veut faire miséricorde, que le Père attire l’homme souverainement à Jésus et que l’homme ne joue aucun rôle dans l’offre de la grâce ni dans le choix des êtres humains auxquels la grâce est offerte.
En ce qui concerne la foi, la sanctification et les œuvres : si l‘homme est responsable de son salut ou de sa condamnation, il doit obligatoirement être totalement libre et souverain de croire ou de ne pas croire, de se convertir ou de ne pas se convertir, de se sanctifier ou de ne pas se sanctifier et d’accomplir des œuvres pour aller prêcher l’Evangile, faire des disciples, aider et aimer son prochain ou de ne pas les accomplir.
Ainsi Dieu est totalement libre, souverain de par son offre d’amour inconditionnel et de grâce et l’homme parce qu’il est totalement responsable de son salut ou de sa condamnation est par là totalement libre et…souverain face à l’offre d’amour divin de la grâce qu’il peut donc refuser ou accepter en toute liberté et souveraineté !!!
Nous nous retrouvons là encore face à une contradiction et un paradoxe : La souveraineté absolue et la liberté de Dieu d’un côté et la souveraineté absolue et la liberté de l’homme de l’autre côté. Logiquement la souveraineté et donc la liberté ne se partagent pas : soit elles appartiennent à l’un ou à l’autre mais pas aux deux sous peine de n’être pas souveraineté sauf si on accepte la contradiction et le paradoxe.
De par ces paradoxes et contradictions constatables, obligatoires et nécessaires, nous aboutissons à deux parties totalement libres et souveraines qui peuvent à présent se dire réciproquement oui sans aucune contrainte donc en pleine souveraineté et liberté et ainsi réellement concrétiser l’Amour. Voilà le mariage d’amour inconditionnel et parfait idéal !!!

Quelles sont les conséquences de la liberté et de la souveraineté de l’homme ?

La liberté et la souveraineté de l’homme peut comporter deux conséquences : celui de la condamnation à mort ou celui du salut total pour la vie à toujours.
Rappelons que Dieu Lui-même dans Sa souveraineté a institué cette liberté souveraine de l’homme par l’interdit de l’arbre de la connaissance et du mal donnant ainsi à l’homme le choix, base de la liberté. Plus tard ce choix est rappelé au Peuple d’Israël par la voix de Moïse : « Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal…j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie afin que tu vives, toi et ta postérité. » (Deutéronome 30 :15+19). Enfin cette liberté est offerte par la grâce du salut proposée en Jésus-Christ à tous les hommes.
Si nous revenons à l’histoire de Job, nous voyons un homme qui veut absolument plaire à Dieu, avoir le contact avec Dieu et le maintenir pour lui et sa famille via les sacrifices notamment pour ses fils au cas où ils auraient péché (Job 1 :1-5). Voilà un peu l’image du chrétien actuel classique qui veut, dans ce qu’il a compris, servir sincèrement et de tout son cœur le Seigneur.
Job est dans la situation intermédiaire espace-matière-temps que nous connaissons. Dans le ciel a lieu en même temps une scène étrange devant l’Eternel où Satan qui a accès au Trône, lance un défi concernant Job où il dit que ce dernier ne sert pas Dieu de façon désintéressée et qu’il maudirait Dieu s’il perdait sa famille, ses biens et sa santé. Satan, comme encore malheureusement aujourd’hui, a accès à la Salle du Trône pour accuser les chrétiens et mettre Dieu au défi les concernant (Apocalypse 12 : 10c).
Dieu relève le défi et les tribulations de Job commencent, durent et perdurent atrocement. Les discours de Job et de ses amis sont extrêmement intéressants et abordent quasiment pour ne pas dire totalement toutes les questions relatives au sens de la vie, au péché et à la justice, à Dieu et évidemment à la souffrance et ses causes éventuelles. Mais le « Qui est celui qui obscurcit mes desseins par des discours sans intelligence ? » de Dieu (Job 38 :2) relativisera largement les réflexions humaines.
C’est très exactement ce qui peut toucher le chrétien actuel classique, nous en avons malheureusement que des exemples trop nombreux avec tout se qui peut se dire ou s’écrire autour.
Allons tout de suite à la fin de l’histoire : Job n’a pas maudit Dieu qui S’est révélé à lui dans Sa gloire car il a dit : « Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil te voit » (Job 42 :5). Cette gloire a entraîné la repentance de Job (Job 42 :6). Pourtant, à vues humaines Job n’avait pas grand chose à se reprocher, c’est le moins qu’on puisse dire…. Cela nous rappelle étrangement l’appel à la repentance de Jésus Glorifié dans Ses lettres aux 7 églises (Apocalypse 2 :5b+16 etc. …).
La situation de Job devint heureusement encore beaucoup plus appréciable après ces événements terribles (Job 42 :10ss).
Le même appel de Jésus Glorifié s’adresse au chrétien actuel classique qui veut, dans ce qu’il a compris, servir sincèrement et de tout son cœur le Seigneur, pour justement l’encourager à sortir de l’espace-matière-temps lieu de vulnérabilité, de tentations, de souffrances, de connaissances partielles et partiales pour passer métamorphosés à la Salle du Trône dans la gloire où la situation est de loin beaucoup plus appréciable.
Pourquoi ?
A cause de la souveraineté et de la liberté l’homme qui aura choisi la grâce en Jésus-Christ. La souveraineté et la liberté de l’homme, si elle est réelle, ne peut se contenter des limitations de l’espace-matière-temps. Par définition la souveraineté et la liberté ne peuvent être ni admises ni défendues comme devant rester dans un cadre quelconque. C’est tout simplement impossible par définition. Comme Dieu en devenant homme en Jésus-Christ, a assumé à notre place la prison espace-matière-temps, nous avons la possibilité d’en sortir car il est indispensable au titre de notre liberté et souveraineté d’aller réellement auprès de Celui que nous avons choisi d’aimer et qui a choisi de nous aimer le premier.
Jésus n’a-t-Il pas repris le Psaume 82 :6 en disant que nous sommes des dieux ? (Jean 10 :34). Dotés de la liberté et de la souveraineté, nous sommes effectivement des dieux, des fils du Très Haut. Cette liberté et cette souveraineté ne se cantonnent pas uniquement au oui initial de la conversion à Jésus-Christ. Elles ont des conséquences nécessairement illimitées dont notre transfiguration suivie du passage au ciel puis de la réalisation en tant tels des missions à accomplir décrites dans l’Apocalypse ! Dans notre développement nous pensons particulièrement à l’expulsion de Satan et de ses acolytes des lieux célestes pour qu’il n’ait plus accès à au Trône pour lancer des défis et des accusations à notre encontre !!! (Apocalypse 12 :7-11)


Où l’Eglise en est-elle au niveau de ses enseignements ?

Les différents enseignements chrétiens n’ont pas osé affirmer cette liberté et cette souveraineté absolues et nécessaires de l’homme parce qu’ils ont eu peur du paradoxe et de la contradiction. Ils ont aussi eu peur de l’accusation de vouloir ainsi remplacer Dieu par l’homme qui se ferait ainsi Dieu et pècherait par orgueil comme  le Diable. C’est d’ailleurs une des accusations les plus graves des pharisiens à l’encontre de Jésus qui a dit des paroles très osées et pourtant vraies (Jean 10 :33).
      Enfin qu’est-ce qui nous permet encore d’affirmer la liberté et la souveraineté de l’homme ? C’est Dieu libre et souverain Lui-même qui l’a décidé ainsi par la prédestination !
« Ceux que Dieu a connu d’avance ont été prédestinés à être conformes à l’image de son fils afin que celui-ci soit le premier d’une multitude de frères ; ceux  qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés, ceux qu’il a appelés, il les aussi justifiés et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés » ! (Romains 8 :29-30) Que signifie « glorifié » ? La conformité à l’image de Jésus, la restauration totale, esprit, âme et corps, dont la métamorphose indispensable du corps, bref la liberté et la souveraineté totales et sans limites de l’homme dans la gloire dont nous avons parlé durant tout notre exposé !!!
L’Eglise s’est tout simplement arrêtée aux problématiques de la justification et du salut avec la mort comme passage obligatoire et tenté d’éviter toute contradiction.
Pour les Calvinistes, comme nous l’avons précisé, c’est la prédestination sans nuance que nous appellerons déterminisme. Pour les luthériens, il y a un espace pour le libre-arbitre de l’homme et la foi mais la souveraineté et la grâce de Dieu prédominent très largement notamment au niveau de l’administration des sacrements. Pour les catholiques nous en sommes carrément  au niveau des œuvres et des rituels de leur église et de leur système qui justifient. Pour les évangéliques il y a une insistance sur la liberté de choix de l’homme au niveau de la conversion et la sanctification en vue de la justification. Il y a aussi une très forte spiritualisation avec la division entre le corps, l’âme et surtout l’esprit. Le corps ne peut être sauvé de la mort malgré des guérisons plus ou moins possibles selon les uns ou les autres. L’enlèvement ouvre toutefois une possibilité de salut du corps face à la mort.
Nous constatons que la problématique de la glorification n’est soit pas abordée, soit mal comprise ou alors réduite à l’enlèvement ou reportée au moment du passage définitif dans l’éternité.

CONCLUSION

Le curseur doctrinal des Eglises glisse d’un extrême à l’autre à cause de l’affirmation considérée comme dangereuse de la nécessaire liberté et souveraineté totales sans limitations de l’homme voulues et instituées par Dieu Lui-même, libre et souverain ! Ce paradoxe de souveraineté et de liberté totales nécessaires de deux partis se résout non pas dans un processus de domination destructeur de l’un voire des deux mais d’amour et de vie.
Au même titre que Dieu dans Sa liberté et Sa souveraineté totales devait assumer l’espace-matière-temps en venant en Jésus-Christ sur terre y accomplir Ses missions, au même titre l’homme au corps lié à l’espace-matière-temps, dans sa liberté et sa souveraineté totales doit assumer les lieux célestes et y accomplir ses missions. C’est là tout le message de Jésus Glorifié via le livre de l’Apocalypse.
 
En Lui,
         Martin BUSCH