Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

lundi 30 avril 2012

TV-VIECOM, sa naissance...




TV-VIECOM est le département audiovisuel de VIE COMBLEE.

Nous ne connaissions pas le domaine de la télévision, ce n'était à nos yeux qu'un domaine virtuel.
Nous n'avions aucune expérience. Pour autant, nous étions comme des enfants qui auraient aimé connaître cet univers médiatique, qui semblent renfermer des mystères réservés aux aventuriers.

Cependant, un jour nous ressentions un sentiment de lassitude dans notre activité missionnaire.
Nous avons, sous la forme d'une requête adressée à Dieu, posé la question : Comment partager à un plus grand nombre ce que nous avons la grâce de servir à quelques-uns par la page écrite, les missions ?
Un mot a jailli de la bouche de Michelle : Télévision !!! Et j'ai souri... en pensant : "Je voudrais bien, mais avec quoi ?  Je ne peux point." Mais j'ai gardé le silence... ne donnant pas accès à une telle confession... 

Peu de temps après, un ami de Paris vient nous rendre une visite à Royan. Il a son activité professionnelle dans le domaine de la télévision. Timidement, je l'interpelle discrètement quant aux possibilités matérielles pour faire de la vidéo. Il m'introduit alors par ses explications techniques, artistiques dans son univers médiatique ; ce n'était pas simple à saisir, mais je fais mine de comprendre en essayant d'imaginer.
Et puis,  histoire de se dégourdir les jambes, ensemble nous allons faire une ballade en ville.
C'est alors, voulant pousser le bouchon plus loin, il m'entraîne dans un magasin audiovisuel... Simple curiosité me suis-je dis. Soudain, comme l'oeil de l'aigle qui perçoit sa proie, il se dirige droit devant un matériel ressemblant à un magnétoscope et, s'en saisissant, il m'interpelle : 'Yves, voilà ce qu'il te faut pour commencer à te familiariser pour faire du montage vidéo'.
A la vue du prix, j'ai pensé au coût d'une formation et à bien d'autres accessoires qui doivent s'ajouter.... 
Le commerçant nous fait une démonstration quant à l'usage du matériel, et, en finalité, il veut me rassurer : 'c'est simple, vous savez, et nous pouvons vous aidez à commencer, il vous suffit de venir une semaine durant ou plus, nous vous aiderons à faire un bon usage de ce banc de montage'.
Après réflexion, l'ordre de Dieu m'était donné d'acquérir cet outil pour son oeuvre.
Au regard du prix, notre banquier nous accorde une aide pour la trésorerie de l'oeuvre. Et nous voici avec ce banc de montage. Alléluia !? Oui ! mais où est la caméra ?
Peu de jours après, notre commerçant me rappelle : 'Vous avez certainement besoin d'une caméra ? Or, j'ai certainement quelque chose qui devrait vous convenir pour commencer votre travail, passez me voir'.
Sur quoi, il nous présente une petite caméra DV qu'un jeune journaliste venait de mettre en dépôt. Nous avons donc conclu l'acquisition de cette caméra.

Et nous voici, avec l'aide d'un ami, commençant notre premier tournage, comme des 'professionnels'. 

En visite  missionnaire à Port-Gentil, au Gabon, dans le salon d'attente de mon hôtel, une équipe associative de 4 personnes dont une avec caméra sur épaule, font le tournage d'un clip. Le responsable vient s'asseoir à mes côtés et m'explique le but de leur action pour sensibiliser sur le problème du sida. Comprenant que je représente à ses yeux un sponsor potentiel, je témoigne de ma foi et comment notre Seigneur Jésus est venu convertir mon coeur.  Le soir, après ma réunion pastorale, des amis viennent à ma rencontre et témoignent m'avoir vu à la télévision rendre mon témoignage. 'Impossible' ai-je dis, je ne suis pas allé au studio de la télévision', mais ils insistèrent.
C'est alors que, me repassant le scénario de ma rencontre dans le salon de l'hôtel, j'ai compris que le cameraman avait enregistré, à mon insu, notre conversation qui allait servir de support à leur reportage diffusé durant les informations nationales.

Le lendemain, le pasteur qui me recevait, me présenta à un directeur d'une station de télévision locale.
Ayant emmené avec moi la maquette de notre émission 'RÉFLEXION' , je lui propose de visionner la vidéo. le regard professionnel : 'Combien d'émissions pouvez-vous me faire et à quel prix ?'
Effaçant d'entrée le coût de l'ouvrage, trop heureux de voir la porte ouverte, sans réaliser l'ampleur du travail, je me suis engagé pour 4 émissions par mois, à la surprise du directeur de la station.
Dieu nous ouvre les portes de la télévision.
Et peu de temps après, en France, nous accédons à une station européenne où nos émissions seront diffusées par satellite, et cela jusqu'au moyen orient.
Plus de 250 émissions télévisées "REFLEXION" ont été produites pour la diffusion sur des chaînes de télévision en Europe et Afrique Francophone.

Vous pouvez retrouver certaines de nos émissions et autres vidéos diffusées sur le site "Biblica TV" http://www.biblicatv.net/

Nous vous en présentons quelques-unes ici. Cliquez sur le lien ci-dessous.
http://viecombleeyvesetmichelegravet.blogspot.fr/p/tv-viecom_4947.html

Faites connaître à vos amis ...

Nous poursuivons sur internet...
Yves GRAVET

mercredi 25 avril 2012

Eglise des vainqueurs (Volume 3)

Martin BUSCH
Docteur en Théologie


SIEGER SUR LE TRONE AVEC CHRIST, 
LA FIN DU PROCES : 
LA CLE D’INTERPRETATION DE L’APOCALYPSE


suite...


4. Le nécessaire passage de la réalité terrestre à la réalité céleste

Dieu veut qui nous puissions aller dans les lieux célestes. Il est clair que nous louvoyons, perdons des batailles, sommes tenus dans l’échec parce qu’on ne sait pas, qu’on ne sens pas, qu’on ne voit pas, qu’on n’entend et qu’on ne comprend pas. Les dons spirituels et les ministères se transforment trop souvent en dons psychiques et au management seulement d’apparence spirituelle. Il faut réellement passer à la réalité céleste.  
Dieu veut que nous puissions chercher puis affectionner les choses « d’en haut » (Colossiens 3 : 1-2). Quand on cherche on finit par trouver et on ne peut aimer ou « s’affectionner » que de ce qu’on a découvert. Mais il est évident qu’il est nécessaire d’aller là où on doit être. 
Jésus nous donne l’exemple : « En vérité, en vérité, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement…car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci… » Jean 5 : 19 – 20.
Actuellement certains jouent « à la devinette évangélique » ou alors règlent leurs comptes avec des frères et sœurs de l’Assemblée à coup de prophéties « psychiques » certes d’apparence biblique et spirituelle.
Cela vient du fait que seul un salut à deux pieds est prêché et compris (pour l’âme et l’esprit) alors que la Bible enseigne clairement le salut de l’être humain dans son ensemble y compris celui du corps (cf. tabouret à trois pieds qui tient). L’être humain dans son entier et notamment le corps doit être sauvé en étant métamorphosé (transfiguré, transformé) de gloire en gloire 2 Corinthiens 3 : 18. Nous sommes appelés à voir, à contempler la gloire pour être transformés et pour pouvoir passer de la réalité terrestre à la réalité céleste. Paul fut aussi ravi au troisième ciel (2 Corinthiens 12 : 2ss). Jean passa aussi dans le ciel en Apocalypse 4 : 1 après avoir été visité par Jésus glorieux avant (Apocalypse 1 :10 – 18). Il fut transformé à ce moment-là pour pouvoir passer dans la salle du trône et voir Dieu. Dans notre corps périssable nous ne pouvons vivre et voir Dieu (Exode 33 :20). Il faut donc faire ce que recommande Paul en Romains 12 : 1 : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable (logique) ». Le culte qui plaît à Dieu est le sacrifice du corps, c’est à dire qu’il soit « consumé » par le feu du St Esprit et la « ferveur d’esprit » (Romains 12 : 11b) pour laisser place à un « corps brûlant » semblable à celui de Jésus : « Tel il est, tel nous sommes dans ce monde » (1 Jean 17a). Comment Jésus est-Il actuellement ? La réponse se trouve dans Apocalypse 1 : 13-16. (Flamme de feu, airain ardent, fournaise, soleil lorsqu’il brille dans sa force). Nous sommes appelés à être comme Lui DANS CE MONDE !

Le contexte de ces textes implique certes les aspects psychiques, comportementaux (âme) et évidemment spirituels (esprit) mais aussi l’aspect physique (corps). Certes le corps tel qu’il est ne peut voir le Royaume de Dieu, mais métamorphosé, transfiguré (comme Jésus, Elie ou Hénoch et d’autres d’après Hébreux 11 : 11,12, 35 ; 1 Corinthiens 15 : 51ss cf. exégèse de ce texte dans le livre «L’Église de Vainqueurs » et le texte « Nouveau mode de mise en pratique et de vécu de l’Alliance biblique »). Notre foi ne doit pas simplement être orientée pour la guérison du corps (ce qui est déjà merveilleux et cela fait du bien), mais pour sa métamorphose, sa transformation, sa transfiguration en vue de la « montée » (Apocalypse 4 : 1b) et seulement plus tard en vue de l’enlèvement (Apocalypse 12 : 5b ; 1Thessaloniciens 4 :16 – 17).
Jésus est venu sur cette terre pour mourir et ressusciter et Il est revenu glorieux pour les siens pour les baptiser dans le feu et  la gloire et leur donner le repas de gloire par une Ste Cène de gloire (Apocalypse 1 : 17ss et 3 : 20 cf. le texte « Nouveau mode de mise en pratique et de vécu de l’Alliance biblique »).
C’est en fait l’explication du texte d’Éphésiens 4 : 8-10 et 14. : «… C’est pourquoi il est dit : Étant monté en haut, il a emmené des captifs et il a fait des dons aux hommes. Or que signifie : Il est monté, sinon qu’Il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ? Celui qui est descendu, c’est le même qui monté au-dessus de tous les cieux afin de remplir toutes choses. … jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’hommes fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ… ».
Si quelqu’un me trouve quelqu’un à la mesure de la stature parfaite de Christ, qu’il me donne son adresse….
Pour être à la mesure de la stature parfaite de Christ il faut que le corps soit transfiguré dans le but de vraiment connaître Christ. Nous sommes des captifs prisonniers du temps, de l’espace et de la matière (ou de ce qu’on pourrait appeler le « hors paradis » où nous avons été chassés en Adam) et Jésus veut nous emmener dans les lieux célestes pour que nous puissions justement faire correctement le travail sur cette terre et vraiment relever les défis prévus par une Église de Vainqueurs qui vaincra (Apocalypse 3 :21 ; 6 : 2 et 12 : 11).
D’ailleurs comment peut-on parler de quelque chose que l’on ne connaît pas ? La Bible est la référence absolue mais comment bien l’interpréter et la comprendre si on ne connaît pas son auteur et les lieux célestes où nous sommes appelés à combattre de surcroît ? Comment parler des choses spirituelles et célestes si on ne les connaît pas, si on n’y a pas été ? Le rôle du St Esprit est de nous amener à Jésus-Christ glorifié ! C’est le premier message de ce  merveilleux livre l’Apocalypse qui veut être à la fois la révélation de la personne de Jésus-Christ glorifié et de Son message pour passer de la réalité terrestre à la réalité céleste : passage indispensable pour être dans Sa volonté parfaite et parvenir à la mesure de la stature parfaite de Christ.


5. Vers la fin du procès et au-delà du procès

Jésus nous dit en Apocalypse 3 : 21 : « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. »
Paul nous dit en Colossiens 3 : 1-2 « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez- vous aux choses d’en haut et non à celles qui sont sur la terre. »
En Éphésiens 2 : 6, il nous dit encore : « …nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ…. » (cf. Hébreux 1 : 3 ; Éphésiens 1 : 20).
Si nous sommes assis en Jésus-Christ dans les lieux célestes et de surcroît sur le trône, pourquoi encore le procès ? La réponse fusera immédiatement, c’est parce que ce n’est que « l’homme intérieur » ou l’esprit et l’âme qui y sont. Tout est intérieur et d’une certaine façon imperceptible même très imperceptible puisque  nous devons faire face à une situation réelle souvent désastreuse de l’Église même au niveau de « l’être intérieur » comme nous l’avons brièvement abordé plus haut. L’homme intérieur de nombre de chrétiens est dans un état désastreux. Il ne peut pas se trouver assis sur le trône en Christ en l’état actuel même s’il ne s’agit que de l’être intérieur. C’est pourquoi le procès continue : l’Église continue à souffrir dans sa médiocrité. Elle persiste à fonctionner dans le rationalisme et adapte par là sa théologie et sa morale aux réalités terrestres et matérielles alors qu’elle est appelée à parler du céleste à travers la révélation par le St Esprit de la personne de Jésus-Christ glorifié et du message de Jésus-Christ à Son Église et au monde. C’est pourquoi elle donna naissance à des systèmes religieux se réduisant à des idéologies religieuses et humanistes malheureusement souvent aliénantes et par là non libératrices. 

Quel est le chemin vers la fin du procès ?

1. Faire l’expérience de Jésus-Christ glorifié et du baptême de gloire en vue de la métamorphose de l’esprit, de l’âme et du corps (cf. livre «L’Église de Vainqueurs » et le texte « Nouveau mode de mise en pratique et de vécu de l’Alliance biblique »).
2. Faire l’expérience de la Ste Cène de gloire en vue de la métamorphose de l’esprit, de l’âme et du corps (livre «L’Église de Vainqueurs » et le texte « Nouveau mode de mise en pratique et de vécu de l’Alliance biblique »).
3. Monter au ciel en tant qu’être métamorphosé et avoir accès à la salle du trône (Apocalypse 4 : 1ss soit hors du corps, mais de préférence avec le corps – 2 Corinthiens 12 : 2-3).
4. Découvrir la salle du trône, son environnement et tous les êtres s’y trouvant (Apocalypse 4 : 1ss).
5. Découvrir l’Agneau glorifié dans le ciel et « Celui qui est assis sur le trône » pour L’adorer (Apocalypse 5 : 1ss).
6. Être avec tous les frères et sœurs en Christ uniquement de l’Église des Vainqueurs le cavalier vainqueur sur le cheval blanc (qui n’est pas un être de séduction par analogie aux autres chevaux qui suivent, mais l’Église des Vainqueurs) par lequel le Seigneur veut encore provoquer un réveil d’une puissance comme il n’y en a jamais eue auparavant avant une série de jugements terribles que l’on peut appeler la grande tribulation. (Apocalypse 6 : 1ss)
7. Assister à partir du ciel comme Jean au « marquage » sur le front du sceau des serviteurs de Dieu encore sur terre qui  n’ont pas fait partie de l’Église des Vainqueurs initiale, serviteurs issus des juifs ayant reconnu en Jésus leur Messie et la foule de chrétiens issus de cette grande tribulation ayant blanchi leur robe dans le sang de l’Agneau (Apocalypse 7 : 1ss).
8. Assister à la continuation des jugements sur la terre (Apocalypse 8 – 10)
9. Assister à l’action des deux témoins sur terre : les deux oliviers et les deux chandeliers représentent les juifs reconnaissant en Jésus leur Messie d’une part et les chrétiens issus des nations (ministères prophétiques typologiques de Moïse et d’Elie) d’autre part qui sont toujours encore restés sur terre. Ils seront tués par la bête mais seront enlevés après leur résurrection spectaculaire (Apocalypse 11 : 1ss).
10. Être la femme glorieuse apparaissant dans le ciel en tant qu’Église des Vainqueurs (Apocalypse 12 : 1).
11. Donner naissance en tant qu’Église des Vainqueurs (femme glorieuse) à ce fils qui doit paître les nations avec une verge de fer et être enlevé (Apocalypse 2 : 26-27 ; 12 : 1-5 et aussi Apocalypse 11 : 15a et 1 Corinthiens 15 : 52 où sonne la dernière trompette). Il faut  savoir que la femme glorieuse a aussi donné naissance à des chrétiens ne faisant pas partie de l’Église de Vainqueurs restés sur terre auxquels le Dragon fera la guerre une fois précipité sur la terre : les « restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. » 
12. Assister à la fin du procès avec l’expulsion de Satan du ciel par l’Archange Michel et ses anges.
13. Rester en tant qu’Église des Vainqueurs à la fois au ciel (fils) et sur terre (femme protégée au désert) préservée des attaques de Satan (Apocalypse 12 : 13-16).
14. Assister aux jugements suivants et aussi à l’extermination totale des chrétiens (convertis ultérieurement éventuellement) par le Dragon et les Bêtes, ne faisant pas partie de l’Église des Vainqueurs et encore restés sur terre sans salut du corps. (Apocalypse 13 : 7,15 et Apocalypse 13 – 19). 
Les  jugements avant l’apparition de la femme et l’action de l’Archange Michel ont abouti à l’expulsion de l’Accusateur des lieux célestes et à la fin du procès dans le ciel. 
Les jugements et les tribulations après ces événements ont abouti à l’expulsion de Satan de la terre et à son emprisonnement par un ange pour mille ans. Le Dragon, la première Bête et la seconde Bête en Apocalypse 13 sont une sorte d’imitation de la Trinité. Le Dragon imite Dieu le Père, la première Bête blessée d’une blessure mortelle mais guérie et vivante imite Dieu le Fils (Croix et Résurrection) et la deuxième Bête dotée de cornes (puissance avec prodiges à la vue des hommes – cf. aussi faux prophète Apoc.19 : 20) imite Dieu le St Esprit. Cette imitation exerce une dictature totale sans pareille (marque sur la main droite ou sur le front) avec évidemment l’exécution des restes de la postérité de la femme, c’est à dire des chrétiens restés sur terre ne faisant pas partie de l’Église des Vainqueurs. La partie issue des juifs de cette église persécutée, exécutée et restée sur terre apparaît avec l’Agneau sur la montagne de Sion (Apocalypse 14 : 1ss). Ils étaient en même temps devant le trône à chanter un cantique nouveau.
Une dernière évangélisation avec l’annonce du jugement par un ange est mise en œuvre (Apocalypse 14 : 6). Dieu veut donner un maximum de chances aux hommes pour qu’ils se convertissent.
Il ne reste plus qu’une solution pour les chrétiens sur terre : se convertir, rester fidèle au Seigneur et mourir martyr : « Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! » (Apocalypse 14 : 13a). Après vient la série de jugements avec la chute de Babylone. (Apocalypse 15 – 18) avec des moments de louanges dans le ciel devant le trône. Enfin vient la bataille victorieuse de Jésus-Christ sur le cheval blanc (Apocalypse 19 : 11ss) aboutissant à l’emprisonnement du Dragon par un ange pour mille ans. Ce règne de mille ans est dirigé par Jésus et par les martyrs ayant part à la première résurrection et ceux qui n’avaient pas adoré la Bête. L’Église des Vainqueurs de par sa position décrite plus haut, n’a pas adoré la Bête, ni reçu les marques de celle-ci, ni connu la mort, fait évidemment partie de cet ensemble. Les mille ans de règne de Jésus dont nous avons de nombreuses allusions dans l’Ancien Testament, sont une occasion supplémentaire donnée aux hommes de se donner à Dieu et de faire la différence d’avec le règne du Dragon et des Bêtes. Malheureusement de nombreux hommes délaisseront de nouveau le Seigneur au moment où le Dragon sera de nouveau relâché pour se mettre du mauvais côté, perdre la bataille finale être jugés et être jetés dans l’étang de feu. (Apocalypse 20). Enfin vient le nouveau ciel et la nouvelle terre décrits en Apocalypse 21 et 22.



à suivre 


DR DEAN HELLAND ET LE MORMONISME - MON TÉMOIGNAGE



Docteur Dean HELLAND

Première Partie

Je porte un intérêt particulier au Mormonisme parce que je suis né dans une famille qui était membre de L'Église Réorganisée de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Dans l'histoire du Mormonisme, c'est une scission qui suivit la première épouse de Joseph Smith, Jr" Emma Smith, et son fils, Joseph Smith III après la mort de Joseph Smith.

Emma Smith niait que son époux avait eu d'autres femmes et affirmait que c'était Brigham Young, et non son époux, qui avait introduit la polygamie dans l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (qui a son siège administratif à Salt Lake City dans l'Utah,1) L'Église Réorganisée a son siège administratif dans la ville d'Indépendence située dans le Missouri aux États Unis. Elle n'accepte pas les cérémonies secrètes des "temples" mormons (différent des chapelles qui sont ouvertes au public) où les liens de Joseph Smith avec la franc-maçonnerie sont évidents.

Ma mère a été élevée dans cette organisation dès l'âge de neuf ans. Mon père était de la croyance des "Pentecôtistes Seulement Jésus". Cependant, quand il lut le Livre de Mormon, il y trouva la doctrine unitaire (contre la trinité), à ce moment-là, et il commença à placer sa confiance dans le Livre de Mormon et sa doctrine.2 Il est alors devenu membre de l'Église Réorganisée. Après leur mariage, mes parents y ont appartenu dix autres années. Après avoir été désillusionnés, parce qu'ils croyaient que cette église n'était pas fidèle aux enseignements du Livre de Mormon, ils la quittèrent et allèrent dans un autre groupe de dissidents qui se trouvait à Indépendence dans le Missouri; ce groupe voulait également prêcher la "pureté du Livre de Mormon",

J'avais cinq ans quand nous sommes arrivés dans ce groupe qui s'appelait "L'Église de Christ". Le pasteur était une femme qui s'appelait Pauline Hancock. Nous y sommes restés quatre années jusqu'à mon neuvième anniversaire. Après quelques problèmes, nous sommes partis de là et avons commencé à fréquenter les églises pentecôtistes de Kansas City. Quelques années plus tard, presque toute ma famille fut baptisée du Saint-Esprit, parlant en langues, ayant des visions et voyant même des miracles. Par exemple où un homme sourd et muet commença à parler après nos prières! Cela nous a convaincus que Dieu nous appelait à prêcher avec les signes miraculeux; peu après, nous avons eu des visions qui nous indiquaient que nous devions aller prêcher l'Évangile du Livre de Mormon aux Indiens d'Amériques.
Ma famille croyait que nous étions les seules personnes sur la terre à prêcher la "pureté" de la doctrine du Livre de Mormon. C'est-à-dire, pas comme les Mormons de Utah, qui suivaient la polygamie et les cérémonies avec des serments secrets; ni comme l'Église Réorganisée, qui suivait des révélations de leurs prophètes qui ajoutaient beaucoup de choses à la doctrine du Nouveau Testament et du Livre de Mormon. Non, ma famille rejeta toutes les révélations de Joseph Smith après la parution du Livre de Mormon, croyant qu'il était un prophète tombé comme le roi Salomon (1 Rois 11: 1-6) et que le Livre de Mormon contenait la plénitude de l'Évangile restauré.

Selon le Livre de Mormon, son message doit être prêché parmi les Indiens des Amériques avec des grands signes et un jugement sur les païens.3 Il était vrai que les pentecôtistes avaient les signes et les miracles, mais selon le Livre de Mormon, toutes les églises existantes étaient souillées.4 Maintenant que ma famille avait reçu les manifestations puissantes du Saint-Esprit, (ce qui est rare parmi les autres groupes mormons), elle croyait que Dieu allait l'utiliser pour restaurer la vraie doctrine sur la terre et aussi la préparer pour le retour de Jésus-Christ.

J'avais douze ans quand ma famille a vendu, pour survivre, tout ce que nous possédions, excepté les biens de première nécessité, et nous partîmes dans l'État d'Arizona en obéissance au commandement de Dieu.
Il est important ici, d'examiner un peu l'Évangile selon le Livre de Mormon pour les Indiens d'Amérique. Il enseigne que les Indiens reconnaîtront la vérité de ce livre quand on le leur prêchera et qu'ils se rendront compte qu'ils sont d'Israël. Il en résultera : 1- La perte de la malédiction sur leur peau et ils redeviendront "blancs, très beaux et pleins de charme"5 comme leurs pères à l'origine. 2- Ils récupéreront leurs terres d'Amérique que les païens leur avaient arrachées autrefois, tout en détruisant ces derniers.6

Ceci était "l'Évangile" du Livre de Mormon que ma famille a prêché parmi les Indiens d'Amérique de l'État d'Arizona. Néanmoins, nous n'avons pas été reçus comme le Livre de Mormon le promettait. J'ai étudié à l'école secondaire de Tempe pendant quatre ans et à l'université "Arizona State University" de cette même ville les quatre années suivantes. J'ai obtenu en juin 1966 mon diplôme de «Sache/or of Arts in Education»7 spécialisé en espagnol, français et anglais. Mais je n'étais pas satisfait des maigres résultats de notre mission. Je décidais d'écrire un livre pour défendre le Livre de Mormon. L'objectif serait de répondre aux critiques du monde "chrétien" contre Le Livre de Mormon et de convaincre non seulement les Indiens, mais toutes les personnes qui avaient seulement la Bible et non pas la vérité du Livre de Mormon.

1) Gibson, Margaret Wilson, Emma Smith, The Elect Lady, p. 254-261, 318.
2) Livre de Mormon; Mosiah 15:1-5; Alma 11:26-29; Mormon 9:12; Eter 3:14.
3) Mormon 5:8-24; 9:19-26; Moroni 10:7-17.
4) Mormon 8:36.
5) 2 Nephi 30:6; Alma 23: 18.
6) 3 Nephi 16:11-16; 20:14-17; 21:11-13.
7) Bachelor of Arts in Education: Licence en Lettres et Pédagogie.

Les secrets d’un leader - Jésus savait dire ‘Merci’




Par le Pasteur Mac Hammond


Un des mots les plus puissants qu’un leader puisse utiliser est pourtant utilisé trop peu souvent. Ce mot au potentiel si fort est ‘merci’.
Un des secrets du leadership de Jésus est clairement sa constante expression d’un coeur rempli de gratitude. Lisez les paroles qu’il a prononcées et vous trouverez qu’il était reconnaissant envers Dieu et ceux qui étaient autour de lui.

La gratitude et la bonne volonté à l’exprimer est un élément clé d’un leadership efficace.

Ma question est : « Depuis quand ceux que vous essayez de diriger ne vous ont-ils pas entendus dire merci.
Décidez-vous aujourd’hui à être reconnaissants !



Traduit et adapté par Claude SOLD, Pasteur et Docteur de la Parole au Centre Chrétien « La Parole de la Foi » Pfaffenhoffen, France.


Source: Winner's Way Broadcast produced by Mac Hammond Ministries
(Minneapolis: Mac Hammond Ministries, 2005)
All rights reserved. Used by permission.

Où trouver le repos ?



Pasteurs David et Esther TRAORE

Il nous est dit en Mathieu 11 : 29 ceci : Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Cette déclaration est faite par le Seigneur Jésus lui-même. Toutes Ses actions et tous Ses enseignements ont toujours eu pour seul but d’introduire le peuple de Dieu dans cette dimension spirituelle où tout s’effectue en parfait accord avec la volonté du Père. Le peuple de Dieu jusqu’ici avait vécu et marché sous l’égide d’un pédagogue, qui ne faisait que rendre les choses de plus en plus difficiles et fastidieuses au point d’en faire la guerre à l’âme. Ainsi donc, la Parole faite chaire va nous inciter à prendre Son joug à Lui sur nous afin de mettre fin au règne de la loi pour enfin trouver du repos pour nos âmes.
Prendre le joug du Seigneur Jésus, c’est nous aligner sur la dynamique de Son enseignement et nous identifier à cet ouvrage où Dieu trouve son répondant. Cependant, nous devons nous assurer que nous ne sommes pas en train de nous identifier à une doctrine dénominationnelle ou confessionnelle, mais bien au joug du Seigneur, car c’est le seul qui nous procure la paix et nous prédispose à entendre sa voix pour ainsi recevoir ses instructions.
Les instructions du Seigneur nous introduisent au centre de Sa volonté ; ce sont elles qui doivent régir nos paroles, nos actes, nos comportements et nos attitudes. Les premiers disciples ont été appelés chrétiens, non pas parce qu’ils avaient des autocollants partout sur les pare-brises, ni des hauts parleurs sur toutes les rues, mais parce que tous les actes de leur quotidien les identifiaient à Christ. Les instructions qu’ils recevaient dans leur communion avec le Seigneur, les identifiaient comme des porteurs d’onction (Christ = oint ; chrétien = comme Christ). Ces instructions du Seigneur faisaient d’eux des artisans de la paix et des témoins vivants de la véracité de la Parole de Dieu. Bâtir son quotidien sur la Parole de Dieu influe énormément sur nos pensées qui vont conditionner nos agissements ; en agissant donc sur le fait de la pensée qui est alignée sur la Parole de Dieu, nous poserons donc des actes qui sont nés du cœur de Dieu. Et c’est parce que Ses disciples agissaient ainsi que Dieu permettait qu’il se produise des miracles et des prodiges quand ils prêchaient ou quand ils posaient quelques actes (Actes 2 :19). Cet état de fait procurait une assurance et un fort sentiment d’appartenir au Royaume de Dieu chez les disciples à telle enseigne qu’ils pouvaient dédier toute leur existence à Dieu et à tout ce qui touche aux intérêts de Dieu. Le repos de l’âme ne consiste pas en l’accumulation des biens (voitures, maisons, propriétés terriennes et autres) mais dans le fait que nous vivons une histoire d’amour vraie et réelle basée sur des signes et une démonstration de la manifestation du Royaume de Dieu. Nos pensées, nos sentiments, nos émotions et notre volonté se trouveront investis de la nature de Dieu au point d’en faire une fusion avec cette nature Divine, ce qui, à n’en pas douter, créera cette habitude de dépendre entièrement des directives Divines et de poser des actes sans ces luttes, ces transpirations et autres gestes inutiles.
Puisses-tu bien aimé (e) entrer dans ce repos du Seigneur où tu trouveras ton identité véritable et expérimenter cette douceur dont Lui seul peut t’en procurer.
Bon repos.

Le corps de gloire de notre Seigneur Jésus-Christ


Danielle ANTHONY 

Apocalypse 1 : 12 à 17 ; 19 : 11 à 16 ; Colossiens 1 : 16 et 17


Le corps glorifié de notre Seigneur Jésus-Christ, deuxième personne de la trinité est fait d’une substance nommée GLOIRE.
Notre corps est fait de chair et de sang, il est naturel. Le corps de gloire du Seigneur Jésus-Christ est spirituel. Notre corps naturel, mortel et corruptible, fait de chair et de sang doit devenir spirituel, immortel, incorruptible, car il ne peut hériter le royaume des cieux sans cette transformation.
1 Corinthiens 15 : 50, 53 à 57 ; Romains 13 : 14 : 1 Thessaloniciens 5 : 23.
Contrairement à ce que beaucoup de croyants pensent, cette transformation, cette METAMORPHOSE peut et même DOIT commencer ici-bas. En effet, la PERFECTION est à l’ordre du jour ! Sans changements notoires, pas de perfection.
Matthieu 5 : 48 ; Colossiens 1 : 28 ; Hébreux 6 : 1 ; Ephésiens 4 : 11 à 13.

De quoi exactement est fait ce corps de gloire ? Principalement, de quatre éléments ou « ingrédients » :
-          le feu ;
-          la fumée ;
-          la lumière ;
-          le parfum.
La GLOIRE est une manifestation du Saint-Esprit.
Romains 6 : 4 ; 8 : 11
Le Saint-Esprit est l’Esprit de VIE. Ses manifestations sont diverses : nuage, nuée, chaleur, feu, colonne de feu et de nuée, brillance, transfiguration, vent, parfum, paillettes d’or ou pierres précieuses…. et……fourmillements et picotements….. Ces manifestations diverses sont des ingrédients de VIE, source de guérison, restauration, transformations. Ces manifestations ont existé de tout temps.

Dans l’Ancien Testament :
- Nuée : Exode 40 : 34 et 35 ; Ezéchiel 10 : 4 ; 2 Chroniques 5 : 13 et 14 ; 1 Rois 8 : 10 et 11 ; Psaume 104 : 3 ; Exode 16 : 10 ; 13 : 21 et 22.
-          Fumée + fumée : Esaïe 4 : 5 ; 6 : 4 ; Exode 13 : 21 ; 14 : 24 ; Deutéronome 4 : 24 ; 4 : 12 ; 5 : 4 et 26 ; Exode 24 : 17 ; 19 : 18 ; Psaume 18 : 8
-          Lumière : Ezéchiel 1 : 28 ; 10 : 4 ; 43 : 2 ; Psaume 4 : 7 ; 44 : 4 ; 50 : 2 ; Daniel 2 : 22 ; Esaïe 60 : 19 et 20.
-          Parfum : Psaume 45 : 8 et 9 ; Cantique des cantiques 2 : 1 ; Exode 30 : 34 à 37.

Dans le Nouveau Testament :
-          Nuée : Luc 9 : 34 et 35 ; 21 : 27 ; Actes 1 : 9 ; 1 Corinthiens 10 : 1 et 2 ; Apocalypse 1 : 7 ; Matthieu 24 : 30.
-          Feu + fumée : Matthieu 3 : 11 ; Apocalypse 1 : 14 ; 2 Thessaloniciens 1 : 8 ; Hébreux 12 : 29.
-          Lumière : Luc 9 : 29 ; 2 : 9 ; Matthieu 17 : 2 ; Actes 22 : 6 ; 1 Jean 1 : 5 ; Jean 1 : 4 et 5.
-          Parfum : Ephésiens 5 : 2 ; 2 Corinthiens 2 : 14 à 16.

Ces ingrédients, cette substance de gloire font partie du baptême DANS le Saint-Esprit ET DE FEU, car la gloire de l’Eternel est pour l’homme :
Esaïe 60 : 1 et 2 ; 62 : 2 ; Jean 17 : 22 ; Psaume 8 : 5 et 6 ; 2 Thessaloniciens 2 : 14 ; 2 Corinthiens 3 : 18 ; Aggée 2 : 9 ; Hébreux 2 : 10 ; Proverbe 3 : 35 ; 1 Pierre 5 : 1 et 2 ¨Pierre 1 : 4.

Le baptême dans le Saint-Esprit et le feu se compose de deux parties :
-          Lui EN nous  Jean 17 : 23
-          Nous EN lui
La première partie ne pose aucun problème. La plupart des églises l’enseigne.
En ce qui concerne la deuxième partie, le « Nous EN lui », c’est une autre histoire.
Citons quelques références qui nous parlent de l’Esprit « SUR » nous. Ce sont les petits mots qui font toute la différence dans une phrase :
Jean 14 : 10, 11, 20 ; 15 : 4, 5, 7 ; 17 : 21 ; Romains 8 : 1 et 2 ; 1 Corinthiens 5 : 17 ; Galates 3 : 27 ; Colossiens 1 : 28 ; 1 Jean 2 : 24 ; 3 : 6, 24, etc….

Je voudrais vous rendre ATTENTIFS à ces petits mots qui font TOUTE la différence !
En effet, si nous prenons les versets tels Romains 8 : 1 ; 2 Corinthiens 5 : 17 ou 1 Jean 3 : 6, ces écritures prennent TOUTE leur valeur grâce au petit mot « EN » car celui qui est EN CHRIST a travaillé au perfectionnement de son salut tels que nous sommes exhortés à le faire en Philippiens 2 : 12 et est effectivement une NOUVELLE CREATURE ! Je ne suis pas en train de dire que nous pouvons apporter quelque chose au salut Parfait ( corps, âme et esprit) initié et proposé par notre grand Dieu, je dis qu’il nous MANQUE UNE DIMENSION CRUCIALE dans notre salut et que nous sommes des croyants NUS tant que Christ ne nous revêt pas de LUI-MEME !

Celui qui est « EN » Christ a forcément le même corps, la même substance que Christ, car autrement, il ne pourrait subsister. Le corps mortel a revêtu l’immortalité et véritablement cette personne-là est devenue une NOUVELLE CREATURE, qui ne peut plus pécher (1 Jean 3 : 6) et TOUT ce qu’il demande lui sera accordé (Jean 15 : 7). Ce changement se fait petit à petit, de gloire en gloire et de victoire en victoire (2 Corinthiens 3 : 18).

Dans le changement, la métamorphose que le Seigneur Jésus-Christ opère en nous et sur nous, il vise à devenir UN avec nous, à être INTIME ! Le but ultime est bien le mariage de l’agneau qui a quitté son Père pour devenir UN avec son épouse.
Que veut-il exactement ?
-          Que nous puissions ENTENDRE sa voix avec nos oreilles ! C’est pour cela qu’il nous les a données.
-          Que nous puissions le VOIR avec nos yeux !
-          Que nous puissions  SENTIR son odeur avec notre nez !
-          Que nous puissions ressentir son corps sur notre corps !
-          Que nous puissions goûter sa bonté, son pain et son vin avec notre bouche (je ne parle pas de vin, jus de raisins, biscottes ou autres,…)

En effet, c’est grâce à nos sens (qui sont des portes) que nous pouvons devenir intimes avec quelqu’un et le CONNAITRE au sens biblique du terme. Osée 4 : 6 nous dit que le peuple meurt parce qu’il ne connaît pas son Dieu.
Chouraqui A. traduit ce verset de la façon suivante : « … Mon peuple se tait sans pénétration. Oui, toi, tu as rejeté la pénétration, et je te rejette pour ne plus desservir devant moi… » Nous connaissons aussi les versets tels Genèse 4 : 1 : « L’homme connut Eve sa femme ; elle devint enceinte et accoucha de Cain ».

Le cri du cœur du Père est de devenir INTIME avec nous. S’il nous a créés à son image, c’est pour que nous puissions COMMUNIER avec lui et ce, à travers nos SENS.
Jean 14 : 21 : « … Celui qui m’aime sera aimé de mon Père, moi aussi, je l’aimerai et je me MANIFESTERAI à lui… »
Manifester : faire connaître, apparaître, se montrer.
Hébreux 5 : 14 : « … mais la nourriture SOLIDE est pour les hommes parfaits, pour ceux qui, par l’usage, ONT LE SENS EXERCE au discernement du bien et du mal… « 
Nos sens, nos portes sont appelés à s’ouvrir au ROI DE GLOIRE. Le psaume 24 : 7 dit : « … Portes, élevez vos têtes ; élevez-vous portails éternels ! Que le roi de gloire fasse son entrée !…. »

Déjà, l’Ancien Testament parle de notre relation avec le Seigneur grâce à nos sens, nos portes.
1 Corinthiens 6 : 13 dit : « … Mais le CORPS EST POUR LE SEIGNEUR et le Seigneur pour le corps ».

Dans l’Ancien Testament
VOIR : Psaume 123 : 1 et 2 ; Esaïe 40 : 5 ; 60 : 2 ; 62 : 2
ENTENDRE : Genèse 3 : 8 ; Deutéronome 4 : 36
SENTIR : Psaume 45 : 9 ; Cantique des cantiques 2 : 1 ; Exode 30 : 35 à 37 (le saint parfum du tabernacle)
RESSENTIR : 2 Chroniques 5 : 14 ; Joël 3 : 1 et 2 ; Esaïe 61 : 1
GOUTER : Psaume 34 : 9 ; Ezéchiel 3 : 3

Dans le Nouveau Testament :
VOIR : Luc 21 : 28 ; Jean 11 : 40 ; Apocalypse 3 : 18 ; Jean 14 : 19
ENTENDRE : Actes 2 : 1 ; Apocalypse 1 : 10
SENTIR : Ephésiens 5 : 2 ; 2 Corinthiens 2 : 14 à 16
RESSENTIR : Actes 2 : 2 et 3
GOUTER : Jean 6 : 27 à 71

Soyez en sûrs ! C’est le désir de notre Seigneur de se manifester à nous, de souper avec nous, de se faire connaître.
Allons-nous laisser nos préjugés de côté et nous engager dans cette voie ?