Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

12/08/2019

Passer l'obstacle du rejet y compris dans la maison de Dieu

Réflexion: "Passer l'obstacle du rejet y compris dans la maison de Dieu"

Joseph a été rejeté et a même failli mourir, non pas par les mains de ses ennemis ou des ennemis de sa famille, mais par ses propres frères de sang ! "Tu ne régneras pas sur nous, comme tu en rêves trop souvent", lui ont-ils sans doute rappelé en le jettant au fond d'un puits !
Le rejet qui vient de plus près, de la part de personnes que nous aimons, est de prime abord illogique, aberrant, et incompréhensible! Et c'est aussi pour cela que cela affecte le plus.
On en viendrait même à se demander pourquoi Dieu permet de tels scénarios !

Cependant, en étudiant la vie de beaucoup de ceux qui ont voulu vivre concrètement le plan de Dieu pour leur vie, on s'aperçoit que tous ont dû faire face au rejet, à un moment donné ou à un autre de leur vie.
En plus de Joseph, Moïse a dû composer avec l'opposition désinvolte de ses frères qu'il voulait pourtant défendre et délivrer de l'oppression du pharaon! Ses frères Israélites lui dirent, sèchement : "Qui t'a établi chef sur nous?" Moïse, le libérateur dans l'âme et dans l'esprit, prit peur et s'enfuit pour sauver sa vie!

David était pratiquement méprisé par son propre père qui ne voyait en lui qu'une destinée de berger derrière les moutons. Quant à ses frères, ils le trouvèrent prétentieux, trop ambitieux, voulant paraître sur la scène avant son heure, lorsqu'il se proposa, sans arrière-pensée,  d'affronter et de terrasser le géant Goliath qui outrage ait le grand Dieu d'Israël.

Jérémie, le prophète fidèle dans le service de Dieu, est passé par le creuset de la persécution, de la moquerie et du rejet de la parole prophétique par une partie du peuple, y compris des chefs, des prophètes et des sacrificateurs de la maison de l'Éternel!

Le Seigneur Jésus Christ Lui-même a été rejeté jusqu'à être crucifié, Lui le Sauveur venu sauver un monde en perdition, Ses bourreaux inclus !
L'Amour qu'Il communiquait à tous partout aura été récompensé par le rejet, l'humiliation,  la haine et la mort dans l'ignominie !!!

Paul, l'Apôtre, malgré sa rencontre surnaturelle avec le Seigneur Jésus Christ et sa transformation totale qui s'en est suivie, a dû faire face au rejet des premiers disciples du Seigneur. Ceux-ci continuaient à le voir sous le manteau sombre de son passé de meurtrier, et d'ennemi de Christ!

Le rejet est certes une réalité qui peut se présenter à nous à un moment ou à un autre de notre marche de la foi.
Bien-sûr cela fait quelque chose, bien sûr que cela affecte, particulièrement lorsqu'il vient d'hommes ou de femmes qui nous sont proches et que nous aimons bien, frères et soeurs de sang, autres parents proches, amis,  serviteurs de Dieu ou frères et sœurs dans la foi...

En méditant sur la vie  de ces témoins de la foi, l'on est toutefois appelé à s'encourager et à se fortifier dans la grâce, l'amour et la fidélité de Dieu. En effet, s'il y a un enseignement à en retirer, c'est que le rejet des hommes n'a jamais pu anéantir le plan que Dieu avait établi sur la vie de toutes ces personnes.
Au contraire, le rejet, sous quelque forme que ce soit comme ils ont pu le vivre, aura toujours contribué à l'accomplissement parfait du plan de Dieu pour ses élus.
Quand tu expérimentes le rejet, tu as alors besoin de discerner que le Seigneur veut avoir ton attention sur Lui et non sur l'homme. Il permettra que des hommes (même ceux en qui tu avais une certaine confiance) t'abandonnent, manifestent du mépris, du rejet à ton égard, afin que tu apprennes à ne dépendre que de Lui.
Saisir cet enseignement de notre Père d'amour dans une telle situation est la flamme qui attisera notre foi et notre espérance quant à  l'accomplissement de ses promesses pour notre vie. Or l'Espérance en Dieu ne déçoit jamais.

Avant tout, c'est Lui, Jésus Christ qui est notre Sauveur et notre Seigneur. Notre destinée répond de Lui, et non pas des hommes, y compris nos plus proches.
C'est pourquoi David a pu dire ceci, à une étape du déroulement du plan de Dieu pour sa vie où il a dû vivre la pire des choses qui puisse arriver à un homme : "Quand mon père et ma mère m'auraient abandonné, Dieu me recueillera" (Psaume 27 v. 10).

En s'appuyant sur une telle vérité, il n'y a donc plus de raison d'en vouloir à quelqu'un qui ne t'apprécie pas, ne t'aime pas et te rejette. Les gens en arriveront même à porter un jugement erroné sur toi, parce qu'ils ne voudront apprécier ta vie que suivant leur regard subjectif, le regard de la chair et non celui de l'Esprit.

En dépit de tout cela, il est important d'être  pleinement conscient que l'amour, la grâce et la fidélité de Dieu pour toi sont suffisants. Il dit: "Ma grâce te suffit" ou encore: "Je t'aime d'un amour éternel, c'est pourquoi je te conserve ma bonte".
Ne nous privons jamais et ne laissons personne nous priver de cette Provision inépuisable du Père qu'Il a rendue disponible pour nous, en nous rendant justes devant Lui par le Sacrifice expiatoire de notre Seigneur Jésus Christ.
Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous?
Amen, Alleluia !!!

Martin D.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire