Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mercredi 25 février 2015

66 TABERNACLE ET TEMPLE

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 

66
TABERNACLE ET TEMPLE


Introduction

En général, et c’est juste, le Temple comporte les mêmes grandes étapes que le Tabernacle pour s’approcher de Yahvé notamment par l’intermédiaire du Grand Prêtre d’Israël. 
La première étape est l’autel des sacrifices, puis la cuve d’airain, le Lieu Saint et finalement le Saint des Saints.
Ces étapes correspondent respectivement à l’Agneau Pascal de l’Exode, au passage de la Mer Rouge, à la vie du Peuple Hébreu libéré conduit par Yahvé dans le désert et finalement le don des 10 commandements au sommet du Sinaï avec la Nuée et le Feu.   
Quelle est la différence entre les deux ?
Le Tabernacle est itinérant : la sainteté et la gloire de Yahvé sous forme d’une colonne de Nuée le jour et d’une colonne de Feu la nuit se manifestent aux différents endroits où est monté le Tabernacle et en cas de déplacement du Peuple cette sainteté et cette gloire précèdent le Peuple pour le guider dans le désert dans la préparation à la conquête du Pays promis. Il n’y a pas de Lieu très Saint fixe mais itinérant selon le choix de Dieu pour cette période-là. Quand le Peuple s’arrête pour camper le Lieu très Saint se trouve là où est monté le Tabernacle, mais dès que la colonne de la Nuée de Dieu commande le déplacement, le Lieu très Saint change d’endroit.
Le Temple, par contre, avec son Lieu très Saint est fixe dans la capitale du Pays promis : Jérusalem. La prière de dédicace du Roi Salomon, même s’il reconnaît que « les cieux et les cieux des cieux ne peuvent contenir Yahvé » (1 Rois 8 :27)  constate Sa présence fixe au Lieu où le Temple est construit : « Que tes yeux soient nuit et jour ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit : sera mon nom ! Ecoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu » (1 Rois 8 :29).
La sainteté et la gloire de Yahvé s’étaient d’ailleurs manifestées sous la forme de la Nuée en ce lieu à un point tel que les sacrificateurs ne purent y rester pour faire le service (1 Rois 8 :10-11).  
De plus prière de Salomon indique la pérennisation du Temple, du Peuple d’Israël sur sa terre et de la lignée royale de David (1 Rois 8 :22-53). Nous avons décrit cette pérennisation dans notre écrit « Promesses » sachant que cette pérennisation malgré des interruptions très longues pour le Peuple d’Israël est en train de se confirmer sous nos yeux.

Jésus-Christ, Eglise jusqu’à l’Apocalypse et Tabernacle

Si nous faisons le parallèle entre les différentes étapes du Tabernacle et l’Eglise du Nouveau Testament jusqu’à l’Apocalypse nous aboutissons à ce qui suit :

Le Sacrifice de Jésus-Christ sur la croix, la repentance et la conversion du pécheur correspond à l’Autel des Sacrifices.
Le baptême d’eau correspond à la Cuve d’Airain.
La vie chrétienne en général sous ses différents aspects avec la Cène pain et vin, prières, dons et fruits du Saint Esprit correspond au Lieu Saint.
Les manifestations de la gloire de Dieu sous des formes diverses avec notamment le Feu, la Nuée, les apparitions glorieuses de Jésus, d’anges sur terre au sein de l’église et pour des chrétiens à titre individuel correspondent au Saint des Saints ou au Lieu très Saint.

Pourquoi parlons-nous du Tabernacle et non pas du Temple pour l’église jusqu’à l’Apocalypse ? 
Parce que cette église est dans une situation ressemblante au Peuple d’Israël pérégrinant dans le désert autrement dit pérégrinant dans l’espace-matière-temps. Elle se « déplace », évolue sur terre dans la durée et est de ce fait liée donc prisonnière à l’espace-matière et au temps. Elle combat à partir de là dans les zones dominées par ses ennemis ou plutôt son Ennemi, le Prince de ce monde. C’est l’église camping, nomade sans terre qui évolue dans des endroits qui ne sont pas les siens, exposée et en danger d’extermination de façon constante. Elle n’a pas d’endroit où se « poser ». Elle sera d’ailleurs exterminée sur terre durant le règne de l’imitation trinitaire ou de l’Anti-Christ (Apocalypse 13 :7) après avoir de surcroît subi la Grande Tribulation. 
Remarquons qu’en Hébreux 8 :2, il n’est pas question du Temple mais du Tabernacle - sanctuaire céleste. Cette épître se situe encore dans la dispensation de l’Eglise dont il est question ici avant l’Eglise des Vainqueurs de l’Apocalypse. En outre le Temple n’est jamais cité dans l’Epître aux Hébreux. Par contre il n’est question que du Temple dans l’Apocalypse comme nous le verrons plus loin.

Jésus-Christ, Eglise des Vainqueurs et Temple

Si nous faisons le parallèle entre les différentes étapes du Temple et l’Eglise des Vainqueurs, nous aboutissons à ce qui suit :
Après Son Sacrifice sur la croix, Sa Résurrection, Son Ascension et Son retour pour les Siens (Apocalypse 1 :10ss), Jésus-Christ donne réellement à manger et à boire de Son Corps Glorieux sous la substance de Feu et de Lumière aux chrétiens vainqueurs (Apocalypse 3 :20). Ceux-ci par-là offrent aussi leur corps en sacrifice vivant, ainsi enflammé par le Corps de Feu de Jésus. Leur corps brûle alors sur l’autel, ce « qui est un culte logique ou raisonnable » (Romains 12 :1). Ce sacrifice provoque de la sorte la métamorphose de leur corps alors embrasé en Feu et en Lumière avec l’éradication de la chair (sarx) ainsi consumée. Le corps originel (soma) comme celui d’Adam et d’Eve avant la chute réapparaîtra. Ce processus correspond à l’Autel des Sacrifices
Le bain de la régénération (Tite 3 :5) en conformité avec la mort et la résurrection de Jésus-Christ (Romains 6 :3-5 à mettre en rapport avec Apocalypse 1 :17-18) doté de Son Corps de Ressuscité dans la substance glorieuse de Feu et de Lumière du Saint Esprit (Tite 3 :5 ; 2 Corinthien 3 :13-18) correspond à la Cuve d’Airain. Là encore nous sommes dans le processus de la métamorphose du corps qui reste et restera un processus éternel.
La montée à la Salle du Trône (Apocalypse 4 :1c ; 5 :9-10), l’imprégnation de la gloire de Dieu assis sur le Trône (Apocalypse 4 :5), le revêtement de la robe (Apocalypse 3 :18) et de l’armure de gloire (Ephésiens 6 :10-17 ;  Apocalypse 6 :2) faisant de l’Eglise des Vainqueurs pour l’éternité des sacrificateurs et des rois (Apocalypse 5 :10) partis au combat en vainqueurs et pour vaincre (Apocalypse 6 :2) dans les lieux célestes (Ephésiens 6 :12 ; Apocalypse 12 :1ss) avec les résultats époustouflants sur terre (Apocalypse 6 :2 ; et 7 ; 19 :14) et puis le règne notamment durant le Millénium (Apocalypse 20 :4a) correspond au Lieu Saint.
L’Eternité définitive pour l’Eglise des sauvés après le jugement dernier où « Dieu est avec eux » (Apocalypse 21 :3), où ils Lui rendront un culte face à face portant Son Nom sur leur front (Apocalypse 22 :3-4) et où ils règneront aux siècles des siècles (Apocalypse 22 :5c) correspond au Saint des Saints.

Pourquoi parlons-nous du Temple et non pas du Tabernacle pour l’Eglise des Vainqueurs ? 
Parce que cette église est dans une situation ressemblante au Peuple d’Israël installé dans le plus beau des pays où coulent le lait et le miel avec sa capitale Jérusalem et son Temple « fixe », installé, éternel qui est au final Dieu dans l’éternité (Apocalypse 21 :22) hors du désert et de l’espace-matière-temps qui disparaîtront de toute manière au moment du jugement dernier (Apocalypse 20 :11b)

Comme c’était le cas autrefois, comme c’est à nouveau le cas aujourd’hui, la terre d’Israël et sa capitale Jérusalem avec le futur Temple reconstruit sont le refuge pour le Peuple à partir desquels les combats peuvent se mener jusqu’à la victoire finale. 
De même, comme cela aurait pu être le cas au moment où Jésus Glorifié est revenu pour les Siens en apparaissant à l’Apôtre Jean, l’Eglise aurait dû d’emblée intégrer sa « Terre promise » la Jérusalem céleste, le refuge, le ciel, la Salle du Trône, le Temple via la métamorphose du corps à partir desquels les combats efficaces auraient déjà dû se mener jusqu’à la victoire finale. 
Cette victoire finale se concrétisera de concert tant pour Israël que pour l’Eglise de Vainqueurs à la suite du Roi des rois à l’aube du Millénium (Apocalypse 19 :11-21) et à sa fin (Apocalypse 20 :7-10)

Le Temple et son rôle dans l’Apocalypse

Le Temple céleste dans l’Apocalypse n’est pas de nature symbolique mais est réel. Il est à considérer dans la compréhension de la métamorphose constante et vivante : « Dieu tout en tous » (1Corinthiens 15 :28 ; Apocalypse 21 :21-25). Les membres de l’Eglise des Vainqueurs par exemple, sont aussi des colonnes dans le Temple (Apocalypse 3 :12). Le Trône de Dieu est dans ce Temple, il est un lieu de service et d’adoration (Apocalypse 7 :15)

Le Temple céleste est attaqué au niveau de son parvis par les forces adverses (Apocalypse 11 :2) ce qui ne fait que démontrer l’intensité des combats qui seront livrés non seulement sur terre mais aussi jusque dans le troisième ciel !
N’oublions pas qu’à ce moment-là l’Accusateur a encore accès à la Salle du Trône ! (Apocalypse 12 :10c). Mais à un moment donné, le Temple céleste s’ouvrira et l’Arche de l’Alliance céleste, summum de la gloire, apparaîtra (Apocalypse 11 :19). Cet événement annonciateur de gloire supplémentaire totale, absolue et révélée, issu du Saint des Saints introduit le chapitre 12 de l’Apocalypse. L’Eglise des Vainqueurs apparaîtra alors dans une gloire inimaginable (Apocalypse 12 :1). Elle accouchera d’un enfant mâle - nouvelle génération de l’Eglise alors enlevée (1 Corinthiens 15 : 51-56 ; 1 Thessaloniciens 4 :14-18 ; Apocalypse 12 :5c+12)
Avec l’Archange Michel et ses anges, elle vaincra (Apocalypse 12 :11)  le Dragon et ses acolytes qui seront précipités sur terre hors des lieux célestes donc aussi hors du parvis du Temple céleste (Apocalypse 12 :7-12)

L’Eglise des Vainqueurs préalablement fécondée dans le Temple sur le Trône en tant qu’Epouse par son divin Epoux Jésus-Christ (Apocalypse 3 :9c+21 ; 5 :8-10 ; cf. Ecrit « Féconder » pour l’argumentaire) accouchera de cet enfant mâle – Eglise des Vainqueurs nouvelle génération qui ensuite, continuera et finira le travail à la suite de son Seigneur. 
Le Temple céleste ne sera plus attaqué à partir du moment où le Dragon et ses acolytes auront été éjectés des lieux célestes. De ce Temple céleste partiront dorénavant les différents jugements sur la terre dominée par le règne de l’Anti-Christ ou de l’imitation trinitaire (Apocalypse 11 :19b ; 14 :15+17 ; 15 :5-8 ; 16 :17-21)

Lors du Millénium, le Temple céleste « glorifiant ou transfigurant » probablement le Temple terrestre qui avait entretemps été occupé par l’Anti-Christ (2 Thessaloniciens 2 :4), sera probablement le lieu d’où règnera Jésus-Christ. En effet, il est écrit que lorsque Satan aura été à nouveau relâché après le Millénium, il investira le « camp des saints et la cité bien-aimée » où se trouvera normalement le Temple (Apocalypse 20 :9)

Enfin en Apocalypse 21 :22 il n’y aura plus de Temple dans la Jérusalem céleste, « car le Seigneur Dieu tout puissant est son Temple ainsi que l’Agneau ».

Quel est le rôle du Temple céleste ? Il est la réalité mise à part, sacrée, dans les lieux célestes où se joue le cœur de la trame des événements apocalyptiques. 
Il en est de même parallèlement avec le Temple terrestre. Il est d’ailleurs intéressant d’entendre des témoignages de chrétiens sensibles à l’Esprit de Dieu ayant eu l’occasion de visiter les galeries creusées sous l’esplanade du Dôme du Rocher aboutissant près du Saint des Saints qui ont ressenti l’onction de Dieu comme lors de réunions puissantes et réveillées charismatiques.

C’est pourquoi l’Ennemi attaquera le Temple céleste jusque dans ses parvis !!! Mais il n’atteindra ni le cœur du Temple, ni le Lieu Saint où se trouve notamment l’Eglise glorieuse des Vainqueurs initiale avec son Seigneur. 
Au contraire quand l’Arche apparaîtra (Apocalypse 11 :19), l’Eglise des Vainqueurs apparaîtra glorieuse (Apocalypse 12 :1) dans la foulée pour accoucher de l’enfant mâle ou de la nouvelle génération de l’Eglise des Vainqueurs qui, comme dit plus haut, éjectera définitivement l’Ennemi des lieux célestes puis de la terre ! 
De même l’Ennemi a installé le Dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa sur l’emplacement du Temple terrestre pour éviter absolument sa reconstruction. Elle se fera malgré cela à cet endroit précis parce que désigné par le Seigneur Lui-même : « Là est mon nom ! » 

Le parallélisme prophétique entre le Temple terrestre et le Temple céleste est une évidence dans la perspective du Millénium au même titre que la terre d’Israël et le ciel – Salle du Trône ainsi que la Jérusalem terrestre et la Jérusalem céleste. Au moment du Millénium et dans l’éternité le parallélisme s’effacera car les deux réalités aujourd’hui parallèles se rejoindront dans la gloire totale et ne seront plus qu’une réalité transfigurée et métamorphosée : Dieu tout en tous (1 Corinthiens 15 :28)
A ce titre, il est frappant de constater par la négative que l’Ennemi attaque, bloque le processus terrestre concernant la reconstruction du Temple, Israël, sa terre et parallèlement fait tout depuis presque 2000 ans pour empêcher la « montée » des chrétiens pour la constitution de l’Eglise des Vainqueurs et qu’ainsi la gloire du Temple céleste et l’apparition de l’Arche ne se fasse pas. Il sait que ce sera pour lui le début de la fin.  
   
Conclusion

Tabernacle ou Temple ? Itinérance dans le désert ou installation dans le « Pays promis » et la ville mise à part, Jérusalem ? Prison espace-matière-temps ou liberté, amour, efficacité et sécurité dans la Salle du Trône d’éternité ? 
Que toute notre énergie, notre foi, nos forces, nos pensées, notre cœur soient orientés pour passer du premier dans lequel nous nous trouvons malheureusement encore au second où Jésus Glorifié notre Bien-Aimé nous ordonne et nous presse à monter.

En Lui,


Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire