Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mardi 13 janvier 2015

64 Gloire

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 

64

GLOIRE

INTRODUCTION

« Au-dessus du firmament qui était sur leur tête, il y avait comme une apparence de pierre de saphir en forme de trône ; et sur cette forme de trône  comme une figure d’homme par-dessus. Je vis encore comme de l’airain poli, comme du feu, au-dedans duquel était cet homme et qui rayonnait tout autour ; depuis la forme de ses reins jusqu’en bas, je vis comme du feu et comme une lumière éclatante tout autour. Tel l’aspect de l’arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l’aspect de cette lumière éclatante qui l’entourait : c’était l’aspect (= demot : ressemblance, modèle, figure, identique, pareil, image, aspect, forme, apparence) de la gloire (= kavod : poids, respect, honneur, splendeur, renommée, célébrité, prestige, rayonnement, renom, succès, richesse, beauté, majesté,  puissance, triomphe, réputation, lumière, estime, phénomène lumineux, jugement, évidence visible, concrète de la présence)  de Yahvé. A cette vue, je tombai sur ma face et j’entendis (Verbe shama) la voix qui parlait (Verbe dabar)» (Ezéchiel 1 :26-28).
Doxa - gloire en grec nous permet d’ajouter à celles énoncée pour kavod - gloire les notions d’évidence visible et concrète reconnue et commune par l’opinion générale. Ces notions nous permettent d’étendre la compréhension de la gloire.

La gloire est la corporéité céleste visible de Dieu concrètement perceptible par l’homme

Le passage d’Ezéchiel 1 :28 pour le Père décrit dans Son aspect en forme d’homme, comme Apocalypse 1 :10ss pour Jésus-Christ glorifié sont, avec bien d’autres passages, une démonstration claire de cette évidence, de cette présence visible corporelle et/ou concrète, tangible céleste. Pour Actes 2 : 1-4 à la Pentecôte pour le Saint Esprit, même si là il faut préférer la notion de tangibilité, le Vent était ressenti, les Langues de Feu étaient visibles et ressenties et le parler en langues audible et compréhensible par les différents participants à la fête issus de diverses nations.
Apocalupsis veut d’abord dire « dévoilement ». Qu’est-ce qui est « dévoilé » ? En fait il s’agit avant tout de Dieu qui devient visible, perceptible par les cinq sens et au monde et devient par-là une évidence concrète de Son existence, de Sa manifestation, de Sa présence tangible et de Son action, bref de Sa révélation.
Dieu se montre très souvent par le Feu, la Lumière, le Rayonnement, l’Eclat.
Souvent on dit que Dieu Se révèle par Sa Parole écrite et parlée, Son Esprit invisible qui convainc, la beauté de la création et on est appelé à croire. Combien de fois ne cite-t-on le « heureux ceux qui, sans avoir vu, ont cru » (Jean 20 :29) de Jésus à Thomas toutefois en le sortant de son contexte !  C’est vrai que Dieu se révèle ainsi ! Mais c’est totalement incomplet. Vérité incomplète, partielle devient partiale et finit par être mensonge ou fausse doctrine.
En effet, la gloire ou cette évidence concrète de la corporéité céleste de Dieu précède souvent la Parole de Dieu. Ce fut vrai pour Moïse avec le buisson ardent et plus tard avec le Sinaï qui fut préalablement entouré de nuages, de feu, d’éclairs et de tonnerres avant la remise des Tables de la Loi. Ce fut vrai entre autres pour Ezéchiel dans notre passage, ce fut aussi vrai, au risque de nous répéter, pour les disciples et même pour Thomas où Jésus dans sa corporéité glorieuse évidente de Ressuscité leur était préalablement apparu. Ce fut vrai à la Pentecôte où le Vent et les Langues de Feu précédèrent la Parole, ce fut vrai au chemin de Damas pour Paul où l’apparition lumineuse et glorieuse corporelle de Jésus précéda Ses Paroles et finalement pour Jean au début de l’Apocalypse. Cette gloire en cas de confrontation avec Dieu peut générer des jugements (Nombres 16 :19+35 ; Apocalypse 6, 8 et suivants etc.).
La gloire est l’ensemble des qualités qui forment la puissance divine de Dieu, voisine de la sainteté et de l’amour, elle en est le prolongement visible et toujours concret. Elle est un « poids » (cf. 2 Corinthiens 4 :18) d’étreinte du corps humain du croyant et en cas d’intensité très forte, elle vise à éradiquer la chair. Elle est un « poids » qui écrase en cas de jugements.

La corporéité céleste manifestée ou gloire de Dieu s’applique au corps humain du croyant de l’Eglise des Vainqueurs.

Le terme kavod, signifiant entre autres le summum de ce qu’on peut atteindre sur terre, est employé pour Joseph : « Faites part à mon père de la kavod – gloire qui m’entoure en Egypte et de tout ce que vous avez vu et hâtez-vous d’amener ici mon père. » (Genèse 45 :13). Joseph avait tout : richesses, honneurs, bonne réputation, estime, succès, pouvoir dont il voulait faire bénéficier son père Jacob le plus rapidement possible. Tout ce qui pouvait contribuer au bien-être, au confort notamment du corps lui avait été donné par Dieu.
En Jésus-Christ par le Saint Esprit, le fait de refléter la gloire est lié à la transfiguration ou métamorphose du corps de gloire en gloire jusqu’à avoir le même aspect corporel que Lui. Par le Saint Esprit nous bénéficions de la liberté qui consiste à être affranchis de l’espace-matière-temps (2 Corinthiens 3 :17-18). La révélation ou le dévoilement des fils de Dieu se traduit par la rédemption du corps (Romains 8 :24). Elle  permet de bénéficier de la liberté de la gloire des enfants de Dieu (Romains 8 :21). Cet affranchissement de l’esclavage de la corruption et de la mort, nous ouvre d’ores et déjà la voie et la porte du ciel !
Le texte de l’Apocalypse veut non seulement révéler, la gloire, l’aspect visible, concret, corporel de Dieu dans Son Feu et Sa Lumière mais veut encore que l’Eglise en bénéficie (cf.aussi Jean 17 :22) par la métamorphose du corps. En effet pour accomplir efficacement les missions confiées par Dieu,  il faut faire comme Lui à savoir préalablement manifester notre corporéité transfigurée, transformée à l’image de Dieu, selon Son aspect pour pouvoir combattre réellement dans les lieux célestes, parler efficacement aux hommes et les délivrer effectivement du mal au nom de Jésus-Christ ( Ephésiens 6 :12 ; Apocalypse 6 :2 ; 17 :14). C’est cela la révélation des Fils et Filles de Dieu ou l’Eglise des Vainqueurs !
Moïse avait le visage resplendissant qui l’obligeait à se mettre un voile. Il est écrit que « …si le ministère du jugement fut de gloire, à plus forte raison le ministère de la justification est surabondant (verbe perisseuo : être superflu, surabondant, déborder, avoir quelque chose en plus ; adv perissos : en plus, extrêmement, en abondance, avantage, supériorité) de gloire » (2Corinthiens 3 :10 et aussi 11).
Si cette parole est vraie et au vu de la signification de la gloire qui est donc visible et concrète, comment se fait-il que les chrétiens bénéficiant du ministère de la justification [justice] ne soient pas au moins brillants ou rayonnants de façon visible aux yeux de tous comme Moïse ? Il y a un problème. Ce raisonnement est aussi vrai par rapport à Joseph et à la promesse d’Esaïe 60 1-2 : « Lève-toi, resplendis, car ta lumière est venue et la kavod de Yahvé rayonne sur toi…sur toi Yahvé rayonne, sur toi sa kavod apparaît. » Paul indique clairement la solution quelques versets plus loin : la métamorphose de gloire en gloire par le Saint Esprit qui avait d’ailleurs commencé par les langues de Feu visibles et tangibles à la Pentecôte.

La création attend impatiemment
 
 « Car la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu…car elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption en vue de la liberté de la gloire des enfants de Dieu. » (Romains 8 :19-21)
La création, comme nous, tout en ayant les prémices de l’Esprit, gémissons en attendant le salut de notre corps ou sa métamorphose entraînant de fait la libération de l’esclavage de la corruption de ladite création !!! (Romains 8 :22-23).
Ce passage confirme des passages tels que :
Habacuc 2 : 14 : « Car la terre sera pleine de la connaissance de la kavod de Dieu, comme l’eau abonde dans le lit des mers ».
Psaume 57 : 6+12 : « Montre, ô Dieu, ta grandeur qui dépasse les cieux ; que ta kavod brille sur toute la terre ! » Ce devrait être une de nos prières prioritaires !
En effet l’affranchissement de l’esclavage de la corruption, de la mort de la création signifie pour elle pouvoir aussi bénéficier de la gloire des enfants de Dieu qui l’ont reçue de Yahvé. Autrement dit, la gloire précède la parole et l’action efficaces !
Il s’agit de quelque chose de visible, de mondialement connu, d’évident qui aura lieu, avant et durant le Millénium, avant le jugement dernier avec la disparition de la création (Apocalypse 20 :11b).
La progression vers cet état glorieux généralisé de la création dépend du revêtement préalable de gloire divine des chrétiens pouvant ainsi être révélés en tant que Filles et Fils de Dieu !!! Ces derniers seront alors capables d’accomplir les missions menant vers cet état glorieux généralisé des choses. La glorification des chrétiens est la condition de possibilité de l’avancement du plan de Dieu pour la création car elle fait justement partie de ce plan souverainement établi.

Conclusion

Pendant 2000 ans l’Eglise, à cause de la perte de la kavod de Yahvé, a mis la charrue avant les bœufs. Nous en connaissons le résultat, inutile d’en faire un dessin. L’Eglise, en ne passant pas préalablement dans la glorieuse Salle du Trône comme préconisé par Jésus Glorifié, a sombré pendant deux millénaires et continuera à le faire, si elle ne se repend pas et n’écoute pas ce que l’Esprit lui dit !
A présent mettons les bœufs avant la charrue et commençons par la gloire ! C’était déjà le plan de Jésus qui recommanda à Ses disciples d’attendre à Jérusalem la promesse du Père, à savoir l’immersion dans le Saint Esprit et le Feu (Actes 1 :4-5), avant d’aller plus loin.
Les admonestations de la part des apôtres dans les épîtres prouvent sans conteste que la charrue a été mise avant les bœufs, ceci dès le premier siècle ! Jésus-Christ glorifié par Ses sept lettres aux Eglises enfonce évidemment le clou !
La gloire, libre de l’esclavage de la corruption qui est la prison espace-matière-temps, permet la liberté de mouvement et d’action dans la perfection dans les lieux célestes avec effet immédiat et réellement efficace sur terre. C’est la volonté du Seigneur exprimée dans la Bible ! Il ne nous envoie pas sans moyens mais il faut les accepter et les rechercher prioritairement !
En Jésus,  Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire