Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mardi 16 septembre 2014

60 Preuve d'Amour

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 
60
PREUVE D’AMOUR


INTRODUCTION

La prédication du message de l’Eglise des Vainqueurs est une preuve d’amour venant d’abord du Seigneur Lui-même puis devrait l‘être au niveau des ministères et de tous les chrétiens aimant la Bible, la Parole de Dieu.
La réalisation de ce message doit nous éviter d’une part les effets des jugements et malheurs liés au péché et d’autre part nous faire entrer dans la plénitude de la relation d’amour avec notre Dieu dès à présent.


La preuve d’amour du Père : l’immortalité

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16).
Souvent on dit que la vie éternelle commence dès la conversion à Jésus-Christ et c’est vrai ! Ce qui est nettement moins vrai c’est qu’elle doit obligatoirement comporter la première mort. Ce n’est d’ailleurs pas logique ! Le texte dit simplement que le fait de croire au Fils permet de ne pas périr donc de ne pas mourir. Le don du Fils sur la croix par le Père donne la vie éternelle sans mort un point c’est tout ! C’est la base de tout.
Si Jésus parle de résurrection au dernier jour en Jean 6 :54 c’est que malheureusement la première mort est alors obligatoirement intervenue préalablement. Ce passage concerne effectivement la majorité à ce jour des chrétiens qui ont subi et subiront la première mort et paraîtront alors seulement au dernier jour devant le Trône du Père sachant qu’ils sont inscrits dans le Livre de Vie par la justification suivie des œuvres (Apocalypse 20 :12-13 ; cf. Jean 3 :17-21). Bien entendu sont exceptés celles et ceux qui sont morts en Christ et qui ressusciteront au moment de l’enlèvement (1 Thessaloniciens 4 :16).
Mais Jésus désigne aussi dans ce chapitre 6 de l’Evangile de Jean celles et ceux qui ne mourront pas (Jean 6 :47-51+57-58 ; cf. aussi 1 Corinthiens 15 : 51a) et qui bénéficieront de l’immortalité totale sans première mort, de la vie éternelle dès maintenant (Apocalypse 2 :7b ; 4 :1 ; 5 :10 ;6 :2 ; 12 :1) avant l’enlèvement (enlèvement : seulement en Apocalypse 12 :5c+12) par la métamorphose du corps ou de la vraie Naissance d’En Haut ou de l’Esprit (Nouvelle naissance ou d’En Haut à ne pas confondre avec la conversion ! Jean 3 : 3-13 ; 17 :21-24 ; Romains 2 :7 ; 8 :23 ; 1 Corinthiens 15 : 51a et ss ; 2 Corinthiens 3 :18 ; 2 Timothée 1 :10 ; Apocalypse 2 :7b). Il s’agit de celles et de ceux qui auront accepté et vécu le nouveau mode de pratique et de vécu de l’Alliance institué par Jésus Glorifié au début de l’Apocalypse (Apocalypse 1 :17-18 ; 3 :20).
L’immortalité pour maintenant c’est aussi éviter ce qui mène non seulement à la seconde mort mais aussi déjà à la première mort à savoir les accidents, la maladie et/ou le vieillissement etc.
Le Feu, la lumière, l’énergie et la chaleur divins du Saint Esprit et du Corps glorifié de Jésus-Christ éliminent par leur imprégnation ou baptême ces réalités négatives de mort et transfigurent le corps pour passer effectivement et réellement dans la Salle du Trône.
La preuve d’amour du Père pour Ses enfants par le don de Son Fils, est de nous permettre d’éviter de périr, de subir la mort y compris la première mort.

La preuve d’amour de Jésus Glorifié : nous préserver de la Grande Tribulation

« …ils reconnaîtront que je t’ai aimé. Parce que tu as gardé ma parole avec persévérance, moi aussi je te garderai de l’heure de l’épreuve celle devant arriver sur la terre habitée entière pour éprouver les habitants de la terre » (Apocalypse 3 :9c-10).
« Monte ici et… » (Apocalypse 4 :1)
« Tu as racheté pour Dieu, par ton sang des hommes de toute tribu, langue, peuple et nation. Tu en as fait pour notre Dieu un royaume et des sacrificateurs et ils régneront sur la terre » (Apocalypse 5 :10)
« Et je vis : c’était un cheval blanc. Celui qui le montait tenait un arc, une couronne lui fut donnée et il partit en vainqueur et pour vaincre. » (Apocalypse 6 :2)

Ces trois passages concernent l’Eglise des Vainqueurs avant la Grande Tribulation qui commence en Apocalypse 6 :3. Elle sera en effet constituée avant la Grande Tribulation qui n’est pas à confondre avec le règne de l’Anti-Christ et/ou l’atroce imitation trinitaire diabolique sur terre qui ne commencera qu’en Apocalypse 13 :1  après l’éjection du Dragon et de ses acolytes des lieux célestes (Apocalypse 12 :7-11) et l’enlèvement de l’Eglise (Apocalypse 12 :5c).
Le Seigneur Jésus-Christ, l’Epoux, ne veut évidemment pas faire subir les horreurs de la Grande Tribulation (Apocalypse 3 : 10 ; 6 :3-17) à Son Epouse bien aimée. Il la chérit réellement (Apocalypse 3 :9c) mais elle doit impérativement garder Sa Parole avec persévérance (Apocalypse 3 :10), c’est à dire écouter ce que l’Esprit dit aux églises, se repentir et/ou changer de conception et d’enseignement, se sanctifier et concrètement entrer dans les promesses faites aux 7 églises !
Cette épreuve touche tous les habitants de la terre qui seront tous éprouvés donc la seule solution pour ne pas la subir c’est de ne plus être sur terre et/ou dans l’espace-matière-temps. La mondialisation et les catastrophes écologiques annoncées sont des éléments parmi d’autres qui démontrent que la Grande Tribulation est à la porte. Les guerres (Apocalypse 6 :4), les crises économiques se succédant (Apocalypse 6 :5-6), la mortalité intensifiée (Apocalypse 6 :8), les persécutions des chrétiens restés sur terre intensifiée (Apocalypse 6 :9-11), catastrophes naturelles (Apocalypse 6 :12-17) commencent à se faire jour de plus en plus nettement. Pour la suite de la Grande Tribulation, il est encore intéressant de lire Apocalypse 8 :5 à 9 :21.
Il faut donc « monter » dans la Salle du Trône comme l’Apôtre Jean et c’est tout à fait possible, car le salut du corps ou sa transfiguration ou métamorphose fait partie du rachat par le sang de l’Agneau. De plus des responsabilités importantes sont d’emblée données à celles et ceux issus de toutes les nations formant l’Epouse glorieuse de Christ, rendue par là digne de cette position. Ils deviennent des rois et des sacrificateurs qui, dès avant la Grande Tribulation, partent en vainqueurs et pour vaincre, c’est à dire partent des lieux célestes correctement armés pour obtenir une première victoire à savoir la foule issue de la Grande Tribulation (Apocalypse 7 :14b). D’autres grandes victoires sont au programme par la suite selon le texte de l’Apocalypse.
La preuve d’amour de Jésus-Christ Glorifié pour nous est de vouloir nous sortir du « pétrin » avant qu’il ne soit trop tard. Il veut préserver son Epouse chérie de toutes ces horreurs. Mais Il ne la force pas. Le oui de foi et d’obéissance salvateur de l’Epouse au message du glorieux Epoux est attendu. Il est exprès revenu pour elle (Apocalypse 1 :10ss) comme Il l’avait promis à ses auditeurs contemporains lors de Son séjour terrestre (Matthieu 16 : 28 ; cf. aussi : Marc 9 :1 ; Luc 9 : 27).  

La preuve d’amour du Saint Esprit : nous amener dans la perfection adulte du face à face céleste (1 Corinthiens 13)

Le fameux chapitre13 de la première épître aux Corinthiens étrangement enchâssé entre les chapitres 12 et 14 parlant des dons du Saint Esprit et de la manière de les pratiquer, nous projette en fait directement dans les lieux célestes. De nombreux commentateurs se sont posé la question de la présence de ce chapitre entre les deux chapitres des « pneumatikoi », c’est à dire les dons spirituels. Nous verrons en fait que Paul voulait clairement mettre la perfection d’amour - agapè uniquement possible dans les lieux célestes en perspective centrale des dons du Saint Esprit.
Le parler en langues, la prophétie, la foi extraordinaire totale, la connaissance des mystères, la science, le sacrifice de soi (1 Corinthiens 13 : 1-3) sans la perspective réelle de l’amour parfait agapè nous mènent directement à l’échec. Tout doit obligatoirement mener à chercher à entrer dès maintenant dans la perfection céleste où ce qui est limité sera aboli (1 Corinthiens 13 :10-12), où l’Amour parfait agapè siège sur le Trône, car Dieu est Amour (1Jean 4 :8).
Si ce n’est pas le cas « je ne suis rien » (1 Corinthiens 13 :2c)  mais si c’est le cas alors « je suis » !!! Autrement dit, je suis à l’image de Dieu c’est à dire dieu (Psaume 82 :6 ; Jean 10 :34-35). Comment puis-je être à l’image de Dieu et dieu ? En étant métamorphosé et par là en étant rendu capable de pratiquer dans la perfection l’amour – agapè décrit dans ce chapitre.
De même, si ce n’est pas le cas, alors je ne « sers à rien » (1 Corinthiens 13 : 3c) autrement dit, je ne suis pas efficace mais si c’est le cas je serai parfaitement efficace.
L’amour parfait c’est mieux que les dons spirituels qui seront abolis car ces derniers ne sont nécessaires que dans l’espace-matière-temps au même titre que la foi et l’espérance. Ces dons donnés par le Saint Esprit ne donnent qu’une connaissance et une prophétie limitées (1 Corinthiens 13 : 9) à cause du « voile » qui est notre corps déchu et notre intelligence obscurcie (1 Corinthiens 3 :13-17) mais doivent nous mener obligatoirement dans la salle du Trône par l’écoute de l’Esprit, la repentance (Apocalypse 2 :5-7) et la transfiguration ou glorification du corps (1 Corinthiens 3 :18) !
L’amour parfait est rendu possible par le passage de l’état enfant à l’état adulte, des limitations à la perfection, de la vision floue au face à face. (1 Corinthiens 13 :10-12). Ce qui est de l’enfant doit être aboli, doit disparaître.
    L’amour parfait c’est de Le connaître au sens biblique du terme (Genèse 4 :1) comme on est connu (1 Corinthiens 13 :12b). Cela signifie que nous devons être au ciel, être en position glorieuse d’adulte pour être réellement fécondés par Jésus-Christ Glorifié, notre Epoux et d’accoucher d’un enfant mâle, c’est à dire d’une nouvelle génération encore plus glorieuse et puissante qui, avec l’Archange Michel et ses anges, parviendra à vaincre le Dragon et ses acolytes dans les lieux célestes.
Mais il s’agit là aussi de la connaissance parfaite au sens le plus large du terme car on voit clairement et non pas de manière floue. Pour tout cela, encore une fois, il faut être au ciel métamorphosé de gloire en gloire par le Saint Esprit (2 Corinthiens 3 :18 ; Romains 8 :18-23).
C’est ainsi que l’on peut comprendre que l’amour agapè est possible car il sera pratiqué non pas comme les dons spirituels dans un contexte «de création intermédiaire » imparfait de l’espace-matière-temps (cf. 1 Corinthiens 14) mais à partir du contexte céleste sur la terre. C’est pourquoi Paul écrit que l’amour parfait par définition est « le plus grand » parce qu’il ne peut être que de nature céleste (1 Corinthiens 13 :13).
Préalablement glorifiés, il sera alors possible de retour sur terre d’être patient à toutes épreuves, de rendre vraiment service, de ne pas jalouser, de ne pas se vanter, de n’être vraiment pas orgueilleux, d’être vraiment désintéressé, de ne pas s’irriter, de ne pas se réjouir de l’injustice, de trouver sa joie dans la vérité, de tout excuser, de tout croire, de tout espérer et de tout porter (1 Corinthiens 13 :4-7). Autrement dit non glorifiés, 1 Corinthiens 13 est totalement et absolument impraticable et irréalisable. Faire croire que ce chapitre est réalisable dans le mariage, l’église et pire, le monde, est d’une hypocrisie absolue.
Par contre pour les glorifiés de l’Eglise des Vainqueurs, l’exigence de perfection absolue requis dans la première épître de Jean devient possible : « Quiconque demeure en lui ne pèche plus. Quiconque pèche ne le voit, ni ne le connaît » (1 Jean 3 :6) Autrement dit, si on demeure en Jésus, si on Le voit et si on Le connaît, on ne pèche plus ou on vit concrètement l’amour – agapè parfait. Là encore où demeure-t-on en Lui, où Le voit-on et où Le connaît-on si ce n’est glorifiés au ciel dans la gloire ! Comme Jésus est venu d’En Haut (Jean 8 :23) et a été transfiguré ou métamorphosé (Matthieu 17 :2 ; Marc 9 :2), nous avons aussi besoin de naître de nouveau, d’En Haut (Jean 3 :3-13) et d’être transfigurés ou métamorphosés (1 Corinthiens 3 :18) par le Saint Esprit. Pensons-nous que nous serions plus grand que le Maître et pouvoir nous en passer ?
La preuve d’amour du Saint Esprit c’est de nous préparer notamment via les dons spirituels et les ministères (Ephésiens 4 :13 ; Romains 12 :6-7 ; 1 Corinthiens 12 et 14 ) en nous parlant, en nous introduisant dans le miraculeux et la révélation pour nous immerger dans Son Feu et finalement nous transfigurer. Par là Il veut faire monter l’Epouse préparée auprès de l’Epoux qui siège sur le Trône et qu’à partir de là elle soit rendue capable de vivre l’amour - agapè parfait concrètement lors de ses retours sur terre pour accomplir efficacement les missions qu’elle doit accomplir.

La preuve d’amour de l’Eglise

La preuve d’amour de Yahvé Père, Fils et Saint Esprit réside dans le fait de nous métamorphoser pour nous éviter la maladie, la souffrance et la mort et qu’Il puisse nous avoir auprès de Lui dès à présent. Il nous aime tellement ! Mais Il aime aussi les êtres humains qui se perdent et voudrait que l’Eglise des Vainqueurs puisse se mettre en place le plus rapidement possible afin qu’elle fasse le travail d’évangélisation dans les conditions des moyens célestes qu’Il a prévu pour elle.
Il est Amour et voudrait mettre fin aux fleuves et torrents de péchés, d’horreur et de souffrances.
Mais pour cela il est absolument nécessaire que l’Eglise des Vainqueurs prenne ses responsabilités à partir du ciel car sans prise de responsabilité pas d’état adulte donc pas d’amour de plénitude possible. Cet amour est l’arme « secrète » contre l’Ennemi qui ne sait pas et ne saura jamais ce qu’est l’amour véritable. L’Ennemi sera vaincu et terrassé par cet amour et pourra ainsi être jeté dans l’étang de feu pour l’éternité.
Pour qu’amour il y ait, il faut que Yahvé puisse aimer et Il a donné ses preuves d’amour envers nous, nous l’avons étudié plus haut. Il nous a aimé le premier. Mais cela ne suffit évidemment pas puisque l’amour ne peut qu’être réciproque, aille dans les deux sens.
Donc pour qu’amour il y ait, il faut qu’il y ait aussi retour d’amour de la même qualité de la part de Son Eglise qui pour ce faire doit accepter de sortir de tout ce qui l’empêche d’aimer parfaitement pour aller là où c’est possible à savoir auprès de Yahvé et de Son environnement céleste parfait. Les preuves de l’amour de Yahvé incluent justement ce projet de « sortie » de l’espace-matière-temps dans la salle du Trône pour que les choses avancent !
La preuve d’amour du chrétien et/ou de l’Eglise réside dans le fait
d’offrir son corps en sacrifice vivant, saint et agréable ce qui sera un culte logique, raisonnable.
de renouveler son intelligence
de discerner clairement la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait (cf. Romains 12 :1-2).

Cela consiste d’abord à être raisonnable, logique en sortant le corps de l’espace-matière-temps brûlé, consumé, métamorphosé, rendu parfait, baptisé dans le Feu du Saint Esprit pour monter dans la salle du Trône.
Ensuite l’intelligence pourra totalement être guérie, renouvelée, capable de comprendre et de recevoir Sa volonté tant par les paroles, que par l’environnement, que par la proximité réelle avec Dieu et Sa gloire !
Ce discernement clair de la volonté de Dieu relève de la perfection mais est dépendant de notre présence devant le Trône.
Que notre corps soit donc transformé par le renouvellement de notre intelligence appelée à comprendre et à croire ce qui paraît finalement très raisonnable et logique. Suit ensuite la prise de responsabilité dans l’action dans le deuxième ciel et sur terre.

La preuve de l’amour de l’Eglise c’est de devenir l’Eglise des Vainqueurs, la huitième Eglise et par là répondre concrètement et positivement aux preuves d’amour de Yahvé, Père, Fils et Saint Esprit. Sommes-nous prêts à « mettre le paquet » ?

Conclusion

Les enseignements sur l’Eglise des Vainqueurs permettront de mieux comprendre bien des textes bibliques comme nous l’avons constaté ici pour Jean 6 et 1 Corinthiens 13. Ils permettent aussi de suivre le texte de l’Apocalypse chronologiquement pas à pas. Ainsi plus de controverse quant à l’enlèvement avant la Grande Tribulation ou après.
La métamorphose du corps de l’Eglise des Vainqueurs (1 Corinthiens 15 :51a ; Apocalypse 2 :7 ; 4 :1 ; 5 :10)  se passe avant la Grande Tribulation (Apocalypse 6 :2ss et 8 :5 à 9 :21) et l’enlèvement (Apocalypse 12 :5 c ; 1 Corinthiens 15 :51b-55 ; 1 Thessaloniciens 4 :13 :17) plus tard après la septième ou dernière trompette (Apocalypse 11 :15 ; 1 Corinthiens 15 :52 ; 1 Thessaloniciens 4 :16) et après l’apparition de l’Eglise des Vainqueurs glorieuse (Apocalypse 12 :1). Il est vrai que la métamorphose du corps de l’Eglise des Vainqueurs initiale (1 Corinthiens 15 :51a) et cette transformation lors de l’enlèvement  (1 Corinthiens 15 :51b-55) se ressemblent voire sont identiques dans le processus (1 Corinthiens 15 : 52c-54) mais ne sont pas à confondre.
Par ailleurs on n’a plus à confondre la Grande Tribulation (Apocalypse 6 :3-17 et 8 :5 à 9 :21) et le règne de l’Anti-Christ ou de l’imitation trinitaire du Dragon (Apocalypse 13 :1ss). Enfin on comprend mieux qu’il y a d’une part des chrétiens métamorphosés dans les lieux célestes à savoir l’Eglise des Vainqueurs (Apocalypse 5 :10 ; 6 :2 ; 7 :14-17 ; 11 :15 ; 12 :1+5+11-12a ;14 :1ss ; 17 :14 ; 19 :6-8+14 ;20 : 4a) dont à un moment donné se rajoutent ceux qui sont issus de la Grande Tribulation (Apocalypse 7 :14b-15) et plus tard ceux qui sont enlevés non encore touchés par la mort (1 Thessaloniciens 4 :17)  et d’autre part ceux qui sont restés sur terre non métamorphosés ou initialement non métamorphosés dont les martyrs qui seront touchés par la mort (Apocalypse 6 :9-11 ; 7 :14b ; 11 :3-12 ; 12 :12b+17 ; 13 :7-10) et les morts en Christ qui ressusciteront au moment de l’enlèvement (1 Thessaloniciens 4 :16).
La preuve d’amour de notre Dieu, c’est de vouloir dès maintenant nous sortir de là où nous sommes pour nous avoir tout de suite auprès de Lui, adultes et responsables en tant que fils et filles révélés (Romains 8 :19) et non plus enfants. Non seulement Dieu attend mais aussi la création toute entière (Romains 8 :19-22).
La preuve d’amour des chrétiens, c’est de répondre dans la foi, l’espérance et l’amour aux  preuves initiales d’amour et aux appels de Dieu, Père Fils et Saint Esprit.
 
En Lui,          Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire