Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

jeudi 23 janvier 2014

38 LE PARADIS APRES LE JUGEMENT DERNIER

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :


38

LE PARADIS APRES LE JUGEMENT DERNIER


INTRODUCTION




Juste avant le jugement dernier le diable sera jeté dans l’étang de feu et de soufre (Apocalypse 20 :10a). Au moment où le grand Trône blanc du jugement avec Celui qui y siège apparaîtra, le ciel et la terre (ou l’univers ou l‘espace-matière-temps ou la création intermédiaire) que nous connaissons partiellement, étudions et où nous sommes aussi prisonniers « s’enfuiront sans laisser de traces » (Apocalypse 20 : 11 ; 21 : 1b+4d). L’Hadès et la Mort ainsi que celles et ceux qui ne seront pas inscrits dans le Livre de Vie seront précipités dans l’étang de feu (Apocalypse 20 :14-15 ; 21 : 4b+8 ; 21 :27 ; 22 :15). Tout mal, toute souffrance et ce qui pourrait en être à l’origine seront définitivement éliminés (Apocalypse 21 :4c+8 ; 22 : 2c-3a).
Apocalypse 21 :1 à 22 : 5 décrit divers aspects de ce paradis après le jugement dernier. Nous retrouvons aussi d’autres éléments dans les textes précédents de l’Apocalypse et des autres livres bibliques. Les aspects que nous observerons nous aideront à mieux comprendre ce que le Seigneur est entrain d’opérer dans Son Eglise actuellement et quels sont Ses projets.

1.    La nouvelle Création.

« …car les premières choses s’en sont allées et Celui qui siège sur le trône dit : voici je fais toutes choses nouvelles … C’en est fait. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. » (Apocalypse 21 : 4d-6a).
« Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle. Car le premier ciel et la première terre s’en sont allés et la mer n’est plus. » (Apocalypse 21 :1)
«La ville n’a pas besoin de soleil, ni de lune pour qu’ils l’éclairent, car la gloire de Dieu et le chandelier de l’Agneau l’illuminent… Les portes de la ville seront ouvertes de jour et même ne seront jamais fermées, car là il n’y aura plus de nuit. » (Apocalypse 21 : 25).

La cosmologie actuelle, espace-matière-temps n’existera plus.

-       Le temps remplacé par l’éternité

Plus de soleil, plus de lune, plus de nuit (Apocalypse 21 :25b ; 22 :5a), plus de temps, plus de mer telle que nous la connaissons.
Dieu Lui-même est le commencement et la fin c’est à dire qu’Il est plus grand que le temps. En effet parce qu’Il est à la fois le commencement et la fin, Il ne peut être qu’au-delà du commencement et de la fin et donc du temps qui se trouve entre les deux. Si ce n’était pas le cas, alors le temps serait plus grand que Dieu puisqu’il contiendrait Dieu. Dieu est l’Eternel et est donc plus « grand » que le temps.
C’est pourquoi nous pouvons parler de l’éternité qui remplace le temps.

-       Lespace remplacé par lubiquité

Il n’y aura plus de problème de transport ou de déplacement sur la nouvelle terre : « Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. » (Apocalypse 21 :10). Il existe donc sur cette nouvelle terre des montagnes grandes et hautes et des paysages puisque Jean avec l’ange pouvait voir la Jérusalem céleste d’en haut. Tout est infiniment immense et incroyablement proche à la fois.
Jean voyait de très haut l’ensemble de la Jérusalem céleste et, sans transition dans le texte, pouvait lire les noms des douze tribus et des douze apôtres respectivement sur les portes et les assises du rempart et décrire des aspects nécessitant la proximité. Il pouvait être sur la montagne haute et grande et près de la ville avec l’ange qui mesurait la ville, voire dans la ville sur la place d’or pur comme du cristal limpide (Apocalypse 21 :12-22).
L’espace de la nouvelle création ressemblera à celui de la terre actuelle mais toutes ses limitations seront effacées.
C’est pourquoi nous pouvons parler d’ubiquité qui va au-delà des lois de l’espace que nous connaissons ici-bas.


-       La matière remplacée par la substance glorieuse spirituelle divine

En ce qui concerne la matière, le Feu du Saint Esprit sera l’énergie de la « matière » de cette nouvelle Création (Apocalypse 4 :5 ; 20 :9b). Le Feu divin est la substance de cette nouvelle création.
La Lumière produite par le Feu émanera de Dieu Lui-même pour inonder et imprégner la nouvelle terre (Apocalypse 22 :5b+c).
La Nuée de Dieu sera une manifestation du Saint Esprit (Apocalypse 14 :13-14) comme les éclairs et le tonnerre émanant du Trône (Apocalypse 4 : 5).
L’Eau de la vie qui est le St Esprit (Jean 4 : 14) coulera en abondance illimitée (Apocalypse 21:6b).
Un Fleuve d’eau vive jaillit du Trône de Dieu et de l’Agneau (Apocalypse 22 :1).
Une Mer limpide semblable à du cristal se trouve devant le Trône (Apocalypse 4 : 6 ; 15 :2).
L’Arbre de vie avec des fruits, Jésus, (Apocalypse 2 :7b ; 22 : 2b) démontre en outre la présence du monde végétal sur la nouvelle terre.
Le monde animal y sera présent notamment des chevaux (Apocalypse 19 :11+14) ou encore un Aigle (8 :13) sans compter les têtes d’animaux des chérubins (Apocalypse 4 : 7-8), l’Agneau sur le Trône (Apocalypse 5 :6b ; 14 :1 ; 21 :22b-23b), le Lion de Juda (Apocalypse 5 :5b), la Colombe (Luc 3 : 22 ; Jean 1 :32). Le St Esprit, Jésus, les anges peuvent tour à tour se présenter sous des formes animales. Esaïe 11 6-9, souvent considéré comme un texte millénariste, pourrait aussi concerner la nouvelle terre avec les mentions d’animaux.
Enfin le monde minéral sera présent avec les pierres précieuses d’emblée taillées dans toute leur splendeur, l’or pur, le cristal de la Jérusalem céleste (Apocalypse 21 :11+18-21).
C’est pourquoi nous pouvons parler de substance glorieuse spirituelle et divine pouvant se métamorphoser, particulièrement celle du Saint Esprit, qui remplacera la matière terrestre que nous connaissons ici-bas.

-       Nouvelle terre, nouveau ciel

Il y aura un nouveau ciel mais qui ne fonctionnera pas comme le ciel actuel, l’univers, avec des étoiles, des planètes et des galaxies. Ce seront le troisième ciel et le deuxième ciel libéré en Apocalypse 12 qui seront totalement unis à la nouvelle terre car la Jérusalem céleste avec Dieu y habitant, descendra du ciel (Apocalypse 21 :2 ; 21 :23).
L’espace-matière-temps sera remplacé par la gloire de lumière de Dieu (Apocalypse 21 :23b), c’est à dire Son omniprésence, ouverte, claire et tout à fait tangible. Cette gloire de Dieu sera l’évidence et le fondement de l’éternité, de l’ubiquité et de la substance glorieuse divine. Elle résume tous les aspects que nous venons d’énoncer sans compter tous les autres restant à découvrir à coup sûr et de façon infinie.

Tout se tiendra EN Lui, tout sera imprégné de Lui, Il est tout en tout et tout est en Lui.

Tout sera nouveau, bref tout sera autrement c’est à dire divin et/ou spirituel tout en ayant des similitudes avec la première création. Mais cette dernière, à cause de la chute fut rendue « intermédiaire », terne (cf. écrit : La Création intermédiaire) déchue, polluée, détruite et finalement jugée. Elle « fuira » en conséquence de devant le Trône du Jugement (Apocalypse 20 :11b).

2.    Les sauvés habitant la nouvelle création

Les sauvés de la nouvelle création seront les membres de l’Eglise des Vainqueurs, les Martyrs, les « Enlevés » et celles et ceux qui seront inscrits dans le Livre de Vie parce qu’ils ont lavé leurs robes dans le Sang de l’Agneau. Ils ont droit à l’arbre de vie et pourront entrer dans la sainte cité (Apocalypse 7 :14 ; 20 : 4+12-15 ; 12 :12 ; 21 : 27b ; 22 :14). Ils y vivront esprit, âme et corps glorifiés avec Dieu.

« …la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, je la vis qui descendait du ciel d’auprès de Dieu comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis, venant du trône, une voix forte qui disait : voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il demeurera avec eux. Ils seront ses peuples et lui sera le Dieu qui est avec eux. » (Apocalypse 21 :2-3).
« Viens, je te montrerai la fiancée, l’épouse de l’Agneau…il me montra la cité sainte, Jérusalem… » (Apocalypse 21 :9 -10).

Les sauvés sont la  Jérusalem nouvelle, épouse, hommes, peuples. Ensuite il est question du Vainqueur, du fils héritier (Apocalypse 21 :7) puis de nouveau de fiancée, épouse de l’Agneau qui est la cité sainte (Apocalypse 21 : 9-10). Elle est marquée de sa double et à la fois unique identité que nous avons décrite relativement aux 144 000 et aux nations (Apocalypse 7, 12 :1 et 14 :1ss ; cf. écrit Eglise des Vainqueurs durant le règne de l’imitation trinitaire). Elle porte en effet les noms des douze tribus d’Israël sur les portes de la ville et les noms des douze Apôtres de l’Agneau sur les assises du rempart (Apocalypse 21 : 12-14).
Ensuite il est à nouveau question de nations marchant à la lumière de Dieu habitant la cité, de rois de la terre qui apporteront la gloire et l’honneur des nations (Apocalypse 21 : 23-26). Plus loin il est question de serviteurs qui rendront un culte à Dieu (sacrificateurs, prêtres), verront Son visage et auront Son nom sur leurs fronts (Apocalypse 22 :3-4). Ces serviteurs règneront pour l’éternité (Apocalypse 3 : 21 ; 22 : 5c).
La vision de la nouvelle création s’arrête en Apocalypse 22 : 5 et le livre se termine avec les recommandations finales importantes (Apocalypse 22 :6-21) à commencer par : « Ces paroles sont dignes de confiance et véritables » (Apocalypse 22 :6 ).

3.    La métamorphose ou la transfiguration de gloire en gloire : une réalité incontournable de la nouvelle création

-       Où est la réalité ?

Si nous adoptons l’interprétation symbolique où sera la réalité ??? Quelle serait la valeur de ces paroles fidèles et vraies ? Que seront réellement ces habitants de la nouvelle création ? Représenteront-ils plus ou moins ceci ou cela ? Seront-ils des images, des symboles, des représentations, des apparences, ou encore des concepts mais alors où serait la vérité, la réalité digne de confiance ?
Au même titre que Jésus-Christ qui est réellement Jésus glorifié, Agneau, Cavalier, Fils de l’homme, Epoux, Lion, Aigle, que le St Esprit qui est Lampes, Feu, Nuée, Colombe, Lumière, Tonnerre, Eclairs, Cornes, Yeux, que les Chérubins se métamorphosant constamment devant le Trône (Ezéchiel 1 ; 10 ; Apocalypse 4 :6-8), les sauvés seront réellement et non symboliquement tout ce que le texte de l’Apocalypse énumère parce qu’ils auront totalement intégré la nouvelle création. Ils demeureront réellement et totalement avec le Seigneur et bénéficieront par là entre autres de la métamorphose et de toutes les réalités du nouveau ciel et de la nouvelle terre, « car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Habacuc 2 : 14). Ce passage merveilleux ne peut en aucun cas faire référence à la première terre, même bénéficiant du Millénium, qui devra fuir ultérieurement de devant le Trône du Jugement. Cette prophétie désigne clairement la nouvelle terre sur laquelle est descendue du ciel la Jérusalem nouvelle sans Temple mais habitée par son Dieu. Plus de limitations : la connaissance de la réalité, c’est à dire de la gloire de l’Eternel est totalement directe. Nul besoin des rituels du Temple ou autres car les serviteurs connaîtront la gloire comme le fond de la mer est couvert par les eaux. Quelle densité de connaissance de la gloire ! Quel « poids » de gloire !

A  l’opposé, dans l’espace-matière-temps, l’humanité est relativement statique en comparaison et à l’évidence en route vers la destruction et la mort. Ce n’est pas la métamorphose de gloire en gloire mais la métamorphose de déchéance en déchéance aboutissant à la destruction et à la mort générales. Voilà la réalité humaine actuelle et celle de notre monde.
L’Ennemi et ses démons, anciens anges glorieux, se sont métamorphosés en horreurs placés dans le 2ème ciel suite à leur révolte contre Dieu. Ils accomplissent ce qu’ils sont devenus à savoir des horreurs qui n’ont qu’un seul but : la destruction générale de la création. Voilà la triste réalité à laquelle l’humanité est confrontée.

    L’éternité, lubiquité et surtout la substance glorieuse caractérisant cette nouvelle création, nécessitent la métamorphose divine dans la gloire et de gloire en gloire.

La métamorphose, la transfiguration de gloire en gloire par le Saint Esprit dont on n’a mesuré ni l’importance, ni même la réalité, une fois de plus nous permet de saisir une réalité céleste qui caractérisera fondamentalement la vie de la nouvelle création. Elle révolutionne la compréhension de l’Apocalypse.

L’éternité est caractérisée par la métamorphose parce que cette dernière est une réalité vivificatrice de renouvellement éternel.

L’ubiquité est caractérisée par la métamorphose parce que cette dernière n’est plus soumise à l’unité de lieu, ni aux distances, ni par conséquent à l’enfermement dans notre espace et dans ses lois. On pourra être de par ce fait à plusieurs voire infinités de « lieux » à la fois dans la nouvelle création.

La substance glorieuse est caractérisée par la métamorphose parce que cette dernière permet de ne plus être limité à une seule forme ou aspect comme nous l’avons constaté plus haut au niveau des textes. 

En même temps Dieu est un et est le même hier, aujourd’hui et éternellement (Matthieu 28 :19 ; 1 Corinthiens 8 :16 ; Hébreux 13 :8) comme chaque ange et chaque sauvé.
Chacun garde son identité, son unité, son intégrité et sa particularité mais il pourra être transfiguré ou métamorphosé individuellement ou collectivement dans une entité ou des entités. (par ex. ensemble des sauvés : Nouvelle Jérusalem et/ou nations, rois etc.…). Toutefois l’identité, l’unité, l’intégrité et la particularité de chaque créature ne trouve sa plénitude que dans la source de toute vie à savoir Dieu.

  Le culte rendu à Dieu dans la Cité devant le Trône (Apocalypse 22 :1-5)

La transfiguration de gloire en gloire s’opère principalement durant le culte d’adoration parfait rendu à Dieu car elle dépend et émane de Lui.
La mention du nom de Dieu sur le front des serviteurs (Apocalypse 22 : 4) est à comprendre comme étant la métamorphose (cf. écrit La Métamorphose – marquage du sceau de Dieu du nom du Père et de l’Agneau), car la marque identitaire du nom donc d’appartenance esprit, âme et corps à Dieu ne peut que comprendre la métamorphose.
Voir le visage de Dieu engendre le fait que Sa lumière soit répandue sur Ses serviteurs et leur permettront de régner pour l’éternité (Apocalypse 22 : 5b+c), la métamorphose effet de la lumière étant indispensable pour le règne selon Dieu comme pour toute activité dans le paradis.
L’Arbre de vie, Jésus, donnera son fruit chaque mois c’est à dire sans arrêt, une expression d’ici-bas pour dire qu’il n’y aura plus de saisons donc plus de temps (cela est encore une fois confirmé par le v.5 qui suit : « Il n’y aura plus de nuit, nul n’aura besoin de la lumière du flambeau ni de la lumière du soleil, car le Seigneur répandra sur eux sa lumière »). Son feuillage sert ou prend soin  (therapeia et verbe therapeuo = sens premier : servir, prendre soin ; Apocalypse 22 :2) des sauvés. La métamorphose de gloire en gloire dépendant de Jésus s’opère encore. On ne peut traduire ici par le mot « guérison » car on guérit obligatoirement de maladies qui n’existeront plus puisqu’il n’y aura plus de souffrance dans la nouvelle création (Apocalypse 21 :4). Il en est encore de même avec l’eau vive gratuite (Apocalypse 21 :6b ; 22 :1 cf. écrit l’Eau de Dieu).
L’absence de malédiction (Apocalypse 22 :3a) démontre la perfection du culte et de ceux qui y sont impliqués. Tout le monde est dans « thème » ou « dans le coup » et pas à côté. (katathèma = malédiction, à côté ou hors du thème). Au contraire il n’y aura que bénédictions, louanges et adoration parfaites devant le Trône (Apocalypse 19 : 1-9) dans une relation et une communion sans ombre avec Dieu.

4.    Les signaux de Dieu à lEglise

Le signal majeur et fondateur de notre propos a été donné à l’Apôtre Jean par Jésus Glorifié ainsi que par l’écrit en résultant à savoir l’Apocalypse dont la conclusion nous rappelle l’importance capitale de ce texte (Apocalypse 22 :6-21).

Les signaux relatifs à l’éternité : nombreux sont celles et ceux qui sont passés au ciel et revenus soit par expérience de mort imminente (EMI) ou simplement lors de moments forts avec le Seigneur. L’expérience pouvait avoir duré quelques minutes sur terre et le vécu au ciel avait semblé, selon les normes terrestres, beaucoup plus long ou « duré une éternité ». La notion du temps terrestre était totalement « explosée » ou simplement « d’éternité ».

Les signaux relatifs à l’ubiquité : Philippe fut miraculeusement enlevé par l’Esprit de Dieu du chemin de Jérusalem à Gaza à Azot (Actes 8 : 39). Il existe des témoignages de serviteurs de Dieu de notre époque qui furent transportés d’un continent à un autre en vue de remplir une mission donnée. Il est intéressant de noter que certains ont continué d’accomplir leur mission là où ils sont partis tout en accomplissant en même temps physiquement une autre mission ailleurs. Paul monta au 3ème ciel (2 Corinthiens 12 :1-4). Jean « monta » au ciel (Apocalypse 4 :1-2) et expérimenta l’ubiquité comme nous l’avons souligné dans notre propos. Nombreux sont aussi les servantes et les serviteurs qui, seulement avec leur âme et leur esprit certes, sont « montés » dans les lieux célestes et témoignent de ce qu’ils ont vu et vécu et qui correspond largement au texte de l’Apocalypse notamment en ce qui concerne l’ubiquité. Les distances étaient énormes et pouvaient être couvertes en un clin d’œil. L’espace était infini et très proche à la fois.

En ce qui concerne la substance glorieuse nous retrouvons le Feu à la Pentecôte (Actes 2 :3), la Lumière pour Paul et pour Pierre (Actes 9 :3 ; 12 :7 ; 22 :6,9,11 ; 26 :13), la gloire céleste visible pour Etienne et même pour le sanhédrin (Actes 6 :15 ; 7 :55). Jésus fut métamorphosé ou transfiguré sur la montagne aux yeux de trois de Ses disciples (Matthieu 17 :2 ; 9 :2 ; 2 Pierre 1 :16-18) et Son visage resplendit comme le soleil et Ses vêtements devinrent blanc comme la lumière.
Nombreux sont les témoignages actuels d’or, de pierres précieuses, du Feu et de Sa Chaleur, de Lumière, de Parfums, de Nuée blanches, dorées etc.… se manifestant tangiblement lors de réunions ou de moments personnels forts avec le Seigneur. Des débuts d’expérience de métamorphose du corps sont actuellement relatés où le corps perd ses repères limitatifs habituels et semble se « répandre » ou se « dissoudre ».
  
Dieu fait des signaux à Son Eglise et cela depuis le début pour qu’elle se prépare en devenant comme l’Epoux esprit, âme et corps. Cela ne peut se faire que par Lui et les éléments tangibles et réels du 3ème ciel qu’Il nous fait parvenir pour nous métamorphoser en vue de la « montée » et de l’accomplissement de nos missions prévues dans l’Apocalypse !
Jésus Glorifié a d’ailleurs fait bien plus qu’un petit signal à Son Eglise c’est le moins qu’on puisse dire… ! (Apocalypse 1-3).
Il est revenu une première fois en personne et en gloire comme Il l’avait promis. Il a prononcé des paroles puissantes avec une voix forte comme le son d’une trompette (Apocalypse 1 :10-18), car l’enjeu est absolument exceptionnel et capital !

CONCLUSIUON

Avant la bataille d’Harmaguédon en Apocalypse 19 :7c il est écrit : « …Son épouse s’est préparée » aux noces de l’Agneau.
Dans ce passage, il s’agit encore de l’Eglise des Vainqueurs enlevée nouvelle génération. Elle vit déjà quasiment la situation décrite plus haut dans cet exposé. Harmaguédon, le Millénium et la bataille finale suivie du jugement dernier seront toutefois encore à venir, mais elle est d’ores et déjà quasiment prête.

L’Apocalypse présente tout un programme à commencer par la constitution de l’Eglise des Vainqueurs instituée et ardemment voulue par le Seigneur Jésus-Christ Lui-même !

C’est pourquoi maintenant le culte « logique » ou raisonnable ici-bas sera « d’offrir nos corps en sacrifice vivant consumé par le Feu divin en vue de la métamorphose du corps» suite à un « renouvellement de l’intelligence » (Romains 12 :1-2).
Nous recevrons ainsi la substance glorieuse divine de Feu et de Lumière.
           
Certains chrétiens ont l’appel du Seigneur pour tel ou tel pays de ce monde. Ce qui est certain : le Seigneur appelle tous les chrétiens à aller dans le Pays Promis céleste à savoir la Salle du Trône ! Ainsi non seulement tous les pays de monde seront accessibles en un clin d’œil mais aussi le 2ème ciel que nous devons dégager. 
Nous recevrons ainsi l’ubiquité puisque nous pourrons être à plusieurs endroits à la fois avec une efficacité « divine ».
Nous recevons aussi les réalités de l’éternité illimitées car le « transport » se fera en un clin d’œil ! Le temps sera de plus en plus relativisé et finalement n’existera plus !
Voilà la préparation à laquelle l’Epouse est maintenant appelée !



En Lui, 
Martin BUSCH         

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire