Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mercredi 4 mai 2016

95 ACCOUCHEMENTS

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :

ACCOUCHEMENTS


INTRODUCTION


Ma grand-mère disait dans sa jeunesse à la fin du 19ème siècle : « Quand les êtres humains arriveront à voler dans les airs, les poules auront des dents »
Quelques années plus tard, l’homme a volé et les poules n’ont toujours pas de dents !
A l’époque, voler, paraissait totalement impossible aux communs des mortels. C’était absolument impensable. Ce qui est vrai par rapport à la technologie et son évolution, est aussi vrai par rapport à Dieu et Ses révélations successives à travers les siècles.
Mentalement et surtout spirituellement, on n’arrive même pas à s’imaginer d’autres dimensions dans les domaines de la foi qui généralement réfèrent davantage au passé et aux habitudes religieuses. Qui l’eût cru que par exemple des guérisons miraculeuses ou autres effets des divers dons spirituels puissent être possibles au 19ème siècle ? Aujourd’hui, on trouve cela presque « normal » dans les lieux et périodes de réveils charismatiques et c’est considéré comme une évidence biblique. Mais dans la première partie du 20ème siècle voire bien au-delà selon les régions du globe cela représenta un « accouchement » difficile.
De même, il en est peut-être qui disent ou diront par rapport à l’Eglise des Vainqueurs qui se formera dans la Salle du Trône pour revenir sur terre accomplir surnaturellement et puissamment les différentes missions prévues dans l’Apocalypse, que cela se réalisera quand les poules auront des dents, que ce n’est pas biblique etc… Pourtant il faudra bien couper le « cordon ombilical » relatif à cette nouvelle étape qui est en quelque sorte un « nouvel accouchement » d’une nouvelle génération de chrétiens que nous appelons « Eglise des Vainqueurs » !

  1. L’Egypte matrice du Peuple d’Israël, le désert son enfance et son adolescence

a)   L’Egypte matrice du Peuple d’Israël

L’Egypte est l’endroit des limites et de l’enfermement telle une matrice aussi de par sa signification hébraïque (mitzraïm = limites, endroit des limites, des limitations) :

-       Géographiquement : l’Egypte est entourée de déserts et s’en échapper seul sans faire partie d’une caravane avec réserves d’eau et nourriture signifiait tout simplement la mort. Moïse est l’exception miraculeuse quand il s’est échappé à Madian. Se faire chasser du pays signifiait en effet la mort quasi certaine.

-       Politiquement, religieusement et économiquement : Pharaon le roi, était aussi dieu sur terre sous forme d’homme ce qui lui donnait une autorité politique et religieuse absolue. Il était considéré de ce fait comme le soi-disant garant « divin » des inondations périodiques fertilisant et irriguant le delta du Nil, condition de survie du pays donc la garantie économique en plus. Les systèmes politique, religieux, économique et ses relais à savoir les rites, les fêtes, les prêtres, l’hiérarchie administrative et militaire avec les modes de production agricole et autres entretenant cet état de chose, avaient depuis des millénaires, engendré un véritable lavage de cerveau de la population de génération en génération y compris des hébreux. Les systèmes fonctionnaient tels des rouages bien huilés sur des millénaires, « c’était comme ça », point barre. Quand le Pharaon disait et décidait, personne ne pensait même à le contester. Les investissements et travaux colossaux pour les tombeaux des Pharaons censés garantir leur survie dans l’au-delà et par là assurer les faveurs des dieux, en sont une des preuves évidentes. Ces faveurs garantissaient à leur tour le bien-être du Pharaon en exercice sur terre et donc par voie de conséquence celle du peuple. Bref la boucle est bouclée et le peuple était géographiquement ou physiquement, mentalement et spirituellement enfermé et totalement aveuglé.

-       Lieu de salut et de survie : pourtant l’Egypte fut en même temps un refuge de survie pour les Hébreux, de par l’entremise de Joseph, qui purent, tel un fœtus dans le ventre de sa mère, se multiplier telles des cellules et passer du clan composé de quelques dizaines de membres au peuple composé de milliers voire de millions d’individus. Mais ce peuple, tel le fœtus arrivé à terme devait obligatoirement « sortir » de ce ventre où il était enfermé depuis des décennies. L’accoucheur était YHWH Elohim Lui-même assisté de Moïse et d’Aaron.

b)   Le désert, enfance et adolescence du Peuple d’Israël

-       La sortie du Peuple d’Israël et les douleurs de l’accouchement de maman Egypte : ce furent les dix plaies et le passage miraculeux de la Mer Rouge avec la destruction de l’armée égyptienne. Ensuite vinrent ses périodes de nourrisson, d’enfant, puis d’adolescent dans l’apprentissage de la vie au désert sous la conduite de YHWH Elohim et de Moïse. Mais dans les comportements et la mentalité du Peuple Hébreu première génération sortie d’Egypte, seule la mort au désert était en réalité leur perspective, Josué et Caleb exceptés. Il fallut malheureusement que se réalise ce en quoi ils croyaient vraiment à savoir ni plus ni moins la mort de ladite génération pendant les 40 années de pérégrinations supplémentaires dans le désert, suite à leur refus d’aller à la conquête. Cette génération dut « accoucher » d’une nouvelle génération qui, elle, accepta d’aller à la conquête pour devenir adulte sous la direction de Josué. Combien de fois les « ados » hébreux dans leur difficile apprentissage au désert regrettèrent leur séjour en Egypte, leur matrice maternelle, leur soi-disant « paradis perdu » attachés à leur cordon ombilical leur assurant viande, poissons, légumes et eau ! Ils avaient déjà à ce moment-là oublié leur esclavage, les coups de fouets et l’oppression par la surcharge de travail. Le lavage de cerveau égyptien avait toujours encore des effets dévastateurs pour le Peuple et forts désagréables pour Moïse et Aaron. Cette période enfance-ados correspond à la situation de l’Eglise aujourd’hui toujours encore située dans les systèmes désertiques de l’espace-matière-temps. Elle est passée par la conversion qui correspond à la Pâque, elle est passée par le baptême d’eau qui correspond au passage de la Mer Rouge, elle est passée par le Sinaï qui correspond au baptême du Saint Esprit et de Feu et la formation de la Bible et elle est toujours entrain de passer par la pérégrination dans le désert non pas depuis 40 ans mais bien quasiment 2000 ans !

-       La période adulte avec prises de responsabilités dans la gestion de la terre et le service de YHWH Elohim au Temple ne put se faire que pendant et après la conquête.
Il est bien connu que le passage à l’état adulte d’un enfant – adolescent nécessite de « couper une deuxième fois le cordon ombilical » non seulement d’ordre psychique et spirituel mais aussi sous un aspect physique. L’enfant en effet doit pouvoir physiquement sortir de la maison parentale, passer par une sorte de deuxième accouchement, être « jeté du nid » pour aller voler de ses propres ailes, chercher lui-même sa nourriture et ainsi devenir adulte en prenant ses propres responsabilités. C’est ce que dut faire Moïse en passant le relais à Josué, en « l’accouchant » et en « coupant le cordon ombilical » en vue de la conquête avec la nouvelle génération née durant les 40 années de désert. 
De même l’Eglise doit sortir de l’espace-matière-temps et naître En-Haut, au « Pays promis céleste » seule possibilité pour devenir adulte et ne plus être liée aux lois de l’espace-matière-temps (Jean 3 :7 : gennètènai anoten et pas gennètènai ek anoten = naître En-Haut et pas naître dEn-Haut). Il s’agit de revenir à l’état de perfection d’Adam aux origines avant la chute.

  1. Maman Egypte – Papa Désert – Système Espace-Matière-Temps

a)   Maman Egypte quand tu veux avorter !

Il est toujours étonnant de lire les passages (par exemple Nombres 11 :4-5) où le Peuple pleurait l’Egypte et ce qu’elle offrait en viandes, poissons et légumes. En fait ils regrettaient ce qui passait par le cordon ombilical. Pourtant à la fin de leur séjour, ils étaient de plus en plus réduits à un terrible esclavage et à un enfermement étouffant et intenable !
Pourquoi ? Parce qu’ils grandissaient en nombre comme le fœtus en taille et la place commençait à manquer dans le ventre de Maman Egypte. L’accouchement irrémédiable entraînait obligatoirement la séparation de la maman d’avec l’enfant ce qui signifiait pour l’Egypte une véritable catastrophe économique. C’est pourquoi le Pharaon, représentant du Serpent, voulait tuer tous les garçons hébreux et provoquer ainsi la disparition du Peuple Hébreu dans ses gènes, son sang et son identité par le mélange puis l’assimilation aux égyptiens. Par peur et politiquement, il voulait procéder à une sorte d’avortement préventif parce que le « Peuple d’Israël devenait trop nombreux ». C’est ce qui s’appelle vouloir le beurre et l’argent du beurre.
Ce genre d’attaque d’assimilation contre le Peuple d’Israël comme pour l’Eglise reste malheureusement d’actualité.
Au niveau éthique le Peuple de Dieu doit actuellement suivre l’évolution morale de la société (avortement, mariage « pour tous », pornographie, euthanasie etc…).
Au niveau spirituel, il ne faut surtout pas trop insister sur les points de doctrine centraux sous peine d’être sectaire pour au final tout relativiser à tout vat au sein d’une laïcité devenant elle-même oppressante au nom d’une tolérance finalement à caractère absolutiste.
Au niveau physique, la pratique du don de guérison peut être considérée comme pratique illégale de la médecine. La métamorphose physique, qui nous libère des lois espace-matière-temps, devient une élucubration sectaire et pourrait devenir dangereuse pour le bon fonctionnement de la société qui veut tout contrôler. Bref la dénommée « religion » doit devenir et rester une affaire privée et tout prosélytisme ou discussion polémique religieuse est répréhensible. L’évangélisation est donc interdite dans l’espace public pour soi-disant préserver la paix sociale.   

b)   Maman Egypte quand tu nous tiens !

La relation que nous avons avec notre Maman Egypte, désert, Espace-Matière-temps n’est pas simplement une relation intellectuelle, de pensée ou encore de sentiment.
Elle va beaucoup plus loin, elle est « existentielle », elle plonge dans nos racines, nos tripes au-delà même de toutes explications rationnelles. En réalité il s’agit d’une relation de type mère – enfant qui englobe évidemment l’esprit (aspects spirituels), l’âme (aspects psychiques) et le corps (aspects génétiques, physiques). La terre de nos ancêtres est aussi notre mère nourricière que nous le voulions ou non.
La mère est nourricière dès la conception. D’elle dépend la vie, tout au moins la survie. Il existe une relation physique de sang, de chaleur, de protection et de bien-être entre la maman et l’enfant en son sein. De là se crée un lien affectif d’amour unique et extraordinaire !  Enfin, et on l’oublie souvent, les dimensions spirituelles que ce soit dans le négatif ou le positif, passent aussi de la maman à l’enfant.
Mais Maman Egypte dominée par l’Ennemi, voulait à son tour dominer l’enfant, le garder pour elle et en elle, de ce fait voulait l’enfermer dans ses limites matricielles et arrêter sa croissance normale. Maman Egypte quand tu nous tiens ! Maman Egypte voulait à tout prix maintenir la relation de dépendance absolue. Elle voulait éviter que l’enfant passe à la lumière et voie clair ! Inclure, intégrer permet la survie dans un premier temps mais à terme, quand Maman Egypte voulait incorporer l’enfant Peuple Hébreu et ne pas le laisser sortir, cela aurait perpétué l’aveuglement par le maintien dans le noir de la matrice puis la venue d’un mort-né évidemment incapable de grandir et de s’émanciper.
  Le Peuple de Dieu doit dépendre de la société en place bien entendu non seulement au niveau physique et des biens mais encore au niveau de la mentalité, de la pensée « unique » largement relayée par les médias et les réseaux sociaux. La dépendance permet à terme une domination terrible avec perte d’autonomie donc d’identité, d’incapacité d’être soi, de juger et d’analyser librement.

c)   Maman Egypte, Papa Désert, vous devez nous lâcher !

YHWH Elohim avec Moïse permirent, malgré l’opposition « contre nature » de Maman Egypte, l’accouchement du Peuple d’Israël ! L’expulsion dans tous les sens du terme eut lieu après maintes souffrances ! Maman Egypte, parce qu’elle a rejeté son statut de vraie maman, a failli pour cette raison mourir en couches par la mort des premiers nés, la perte des esclaves hébreux économiquement rentables et la disparition de son armée dans la Mer Rouge ! La crise d’adolescence du Peuple Hébreu dans le désert eut des conséquences terribles mais finit par passer au passage du Jourdain en vue de la conquête.
Ce processus, structurellement semblable d’une fois à l’autre, eut lieu chaque fois que les Juifs toujours économiquement rentables là où ils se trouvaient, à la fin de leurs exils, furent persécutés et au final expulsés pour revenir au Pays. Ils purent ou peut-être pour d’autres, durent regagner leur Terre promise. En effet, quand on est confortablement installé en terre d’exil, c’est très dur de partir à la conquête - guerre et à la réinstallation au Pays promis ! C’est l’Aliyah, le retour.  
Ce processus est encore structurellement semblable à celui de l’Aliyah céleste. Il s’agit de la montée à la Salle du Trône. Il est malheureusement possible qu’aussi longtemps que notre situation nous paraîtra suffisamment confortable et à terme encore supportable dans le ventre de Maman Egypte qui ne veut d’ailleurs pas nous lâcher, nous restions dans son ventre, celui-ci pouvant alors devenir notre tombeau. Pensons d’ailleurs à la « civilisation de tombeaux » développée par l’Egypte : un phénomène très révélateur.
C’est encore identique pour les générations de chrétiens toujours en crise d’adolescence au désert qui se sont succédées durant presque 2000 ans, ayant refusé le message libérateur de Jésus-Christ Glorifié et de l’Apôtre Jean nous invitant à la conquête et à l’installation au Pays promis céleste. Ces générations n’ont pas pu bénéficier de l’immortalité pourtant acquise par le sacrifice de Jésus. Elles sont relativement confortablement installées dans le système désertique dénominationel chrétien jusqu’au jour où la persécution sera telle que la seule issue sera de chercher avec ardeur, simplement par instinct de survie, l’échappatoire, c’est à dire la montée qui leur était proposée depuis si longtemps. Pourtant cette étape aurait dû être très courte parce que le Peuple fut au départ d’emblée 
La situation de plus en plus intenable dans ce ventre, ce désert aride nous poussera-t-elle vers la sortie jusqu’à l’expulsion puis la conquête à savoir la montée dans la Salle du Trône, notre Pays promis ?
En tous cas cela fait longtemps que Jésus-Christ Glorifié voudrait nous voir en position de sortir et voudrait assister à « l’expulsion » vers le paradis d’où furent chassés Adam et Eve en passant le plus rapidement possible l’apprentissage du désert qui n’aurait pratiquement pas dû durer !
Maman Egypte, Papa Désert, dominés par le Prince de ce monde, vous devez nous lâcher au nom de notre Seigneur Jésus-Christ !


  1. Avoir une identité parfaite c’est savoir identifier parfaitement

a)  Pouvoir parfaitement nommer, appeler, identifier, choisir, juger (= QaRa en hébreu ; SHeM = nom, identité) c’est être un adulte parfait qui de par son état d’adulte a aussi la capacité physique de se multiplier.

Les parents adultes sont en capacité d’accueillir un bébé, lui donnent un nom, le nomment, lui donnent une identité. En Occident le bébé reçoit un nom de famille qui l’intègre dans la collectivité familiale et un prénom qui lui donne une individualité propre. Les parents adultes, parce qu’ils sont en capacité de procréer, sont ainsi logiquement en capacité de nommer, de donner une identité à leur enfant.
Revenons à Adam :
« YHWH Elohim forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel. Il les amena devant Adam pour qu’il avisât à les nommer ; et chaque animal serait nommé par Adam, tel serait son nom. Adam nomma par des noms tous les animaux qui paissent, les oiseaux du ciel, toutes les bêtes sauvages. YHWH Elohim forma une femme à partir du côté qu’Il avait pris de l’homme et Il la présenta à l’homme. Et l’homme dit : Celle-ci pour le coup est os de mes os et chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée ISHSHA parce qu’elle a été prise de ISH. C’est pourquoi l’homme abandonnera son père et sa mère, il s’unira à sa femme et ils deviendront une seule chair. »  (Genèse 1 :19-24).

 Adam à l’image de YHWH Elohim par la NePHeSH qu’Il lui insuffla avait son identité parfaite dans une unité totale esprit, âme et corps et était de ce fait d’emblée parfaitement adulte. Il était capable de nommer, identifier, juger, appeler, choisir, catégoriser les animaux dans leur espèce. Il nomma et surtout identifia parfaitement sa moitié ISHSHA (femme), le féminin de ce qu’il était à savoir un ISH (homme). Aujourd’hui, nous les hommes, croyons connaître notre femme par cœur, mais c’est très loin d’être le cas… ! D’où la performance d’Adam, certes avant la chute…
Savoir nommer, identifier au sens biblique du terme QaRa révèle l’identité dans son sens le plus large et le plus profond et démontre la connaissance parfaite de celui qui identifie.
Bref, Adam savait et était pleinement en responsabilité de par sa connaissance parfaite. Celle-ci lui permit de connaître par voie de conséquence sa capacité et son rôle d’ISH qui consistait à sortir de la solitude, à vivre en harmonie et à se multiplier de par son union avec ISHSHA. Il devait aussi « connaître » son ISHSHA pour pouvoir se multiplier (Cf. Genèse 4 :1).  Il y avait donc en principe plein d’accouchements sans douleur en perspective ! Une infinité d’identités nouvelles uniques, de noms nouveaux, d’identifications nouvelles des « enfants » à venir au paradis étaient au programme.
L’être intérieur parfait possédant la connaissance parfaite par la capacité à nommer, identifier, juger forme une unité parfaite indistincte avec l’être extérieur parfait impliquant la connaissance parfaite de notre moitié pour la multiplication. Autrement dit QaRa dans toutes ses significations dont particulièrement l’identification comporte aussi l’aspect physique « fécondation » en vue de l’accouchement, la procréation au nom de cette unité parfaite indistincte. Il faut comprendre et insister sur cette unité de la connaissance issue de la NePHeSH divine caractérisant l’harmonie, l’unité et l’indissociabilité de l’être humain esprit, âme et corps. Cette réalité permettait l’harmonie paradisiaque dans l’unité et l’union parfaites entre l’homme et la femme et avec Dieu. Les animaux et l’ensemble de la création y étaient évidemment inclus. D’où l’attente de la création pour la manifestation des fils et des filles de Dieu ! (Romains 8 : 19-23)
Voilà le paradis malheureusement perdu, mais qu’il s’agit de retrouver réellement à commencer par un enseignement basé sur la Parole incluant l’ensemble des conséquences potentielles merveilleuses du Sacrifice de Jésus ! En effet l’œuvre expiatoire de Jésus-Christ qui a totalement payé pour notre rédemption complète, doit obligatoirement nous permettre de retrouver le paradis perdu dès à présent, sinon il y aurait un véritable problème de fond à notre humble avis !

b)  Combien « d’accouchements » encore ?

Le paradis perdu par la chute n’entraîna pas l’arrêt de la multiplication et de la procréation. YHWH Elohim annonça Lui-même que la postérité de la femme écrasera la tête du Serpent. Il y avait donc des accouchements et des cordons ombilicaux à couper en perspective sur des générations, mais dans la douleur et la souffrance ! Nous avons largement décrit la « guerre des lignées » entre YHWH Elohim et le Serpent à travers les siècles dans notre écrit intitulé « Féconder ». L’accouchement de Marie donnant naissance à Jésus-Christ est évidemment à considérer comme absolument primordial, central et capital pour notre salut complet et total esprit, âme et corps.
L’enseignement chrétien traditionnel du salut parle de la nouvelle naissance ou de la naissance d’En-Haut comme étant une expérience de l’être intérieur uniquement, le corps étant de toute façon destiné à mourir. Voilà une vision qui s’adapte et se réduit à notre matrice de type égyptien, aux conditions du désert et à la prison espace-matière-temps issues de la chute avec la mort au bout. On n’imagine même pas pouvoir en sortir si ce n’est par la mort du corps permettant ainsi à l’âme et à l’esprit de soi-disant s’en « libérer » et ainsi d’aller au ciel. C’est vrai si on est un chrétien dit traditionnel et si malheureusement on meurt. Mais ce n’est pas à la hauteur du projet parfait de YHWH Elohim notamment si on considère le « ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » de Jean 3 :16. La Mort notre ennemie n’est jamais la solution préconisée par notre Père pour passer de l’autre côté ! Quel père « normal » veut la mort de son enfant ? A plus forte raison notre Père céleste n’a pas prévu le rôle de la Mort dans le processus du salut et de la vie en découlant.
La première génération du Peuple d’Israël dans le désert était dans cette même mentalité et position mortifère qui lui rendaient la sortie du désert pour la conquête impensable. Josué et Caleb étaient les exceptions. Une nouvelle génération fut en place 40 années plus tard. Celle-ci accepta enfin de sortir du désert pour conquérir le Pays promis où coulent le lait et le miel. Elle passa le Jourdain. Elle fut « accouchée » dans la terre promise. Ce fut aussi un accouchement difficile face à des ennemis mortels, mais il eut lieu avec succès ! Aujourd’hui les Juifs du monde entier sont invités à accomplir leur Aliyah en Terre d’Israël en vue de l’accomplissement des promesses bibliques et du rôle et missions de restauration à accomplir en tant que Peuple élu de YHWH Elohim.
 Parallèlement de nos jours, une nouvelle génération de l’Eglise va « naître » dans la terre promise céleste clairement accessible par l’œuvre expiatoire de Jésus. C’est l’Eglise des Vainqueurs. Elle va naître En-Haut, esprit, âme et évidemment corps, elle sera accouchée En-Haut. Elle sortira et passera hors des systèmes égyptien - désert espace-matière-temps pour qu’elle « ne périsse pas mais qu’elle ait la vie éternelle » !
C’est la seule et unique solution pour passer de l’état fœtus en Egypte (monde) à enfant – ado au désert (système dénominationel chrétien), de l’espace-matière-temps (systèmes naturels immanents) pour finalement « naître » adulte au Pays promis céleste paradisiaque.
Cette génération à la connaissance céleste parfaite, au corps glorifié parfait va pouvoir identifier, nommer, connaître les choses par leur nom ou mieux leur essence au-delà des apparences et procéder à la multiplication, c’est-à-dire accomplir enfin la grande commission de l’évangélisation auprès de toutes les nations (Matthieu 28 :19 ; Actes 1 :8 ; réalisation effective seulement en Apocalypse 7 :9) !
Ce n’est simplement pas possible autrement car pour réussir « afin que le monde croie », il faut une unité totale esprit, âme et corps (= NePHeSH), une unité totale entre les chrétiens seulement possible s’ils se trouvent dans la gloire là où est Jésus, réellement unis à Lui (Jean 17 : 21-24) !
Mais un autre accouchement réel sera encore nécessaire. Il résulte de l’union conjugale entre l’Epoux Jésus et l’Epouse Eglise des Vainqueurs ou de l’union entre le Nouvel Adam (Jésus) et la Nouvelle Eve (Eglise des Vainqueurs). Il s’agit encore d’une nouvelle génération dont l’Eglise des Vainqueurs glorieuse accouchera et qui sera enlevée (Apocalypse 12 : 5). Seule cette génération dotée des gènes de Jésus, de Sa nature royale, sera capable avec l’armée des anges de déloger définitivement le Dragon des lieux célestes puis 3 ans et demi plus tard, à la suite du Roi des rois, de le déloger de la terre. Seule cette génération pourra régner durant le Millénium avec les martyrs car elle pourra parfaitement nommer, appeler, identifier, choisir, juger (Apocalypse 20 :4) comme le premier Adam était capable de le faire avant la chute.

Conclusion

Naître En-haut pour sortir de nos enfermements « égyptiens », sera-ce quand les poules auront des dents ? Quand cela arrivera, les poules n’auront toujours pas de dents. Toutefois une femme enceinte accouche normalement au bout de neuf mois d’une façon certaine, de la même façon nous sommes tout aussi certains que l’accouchement En-Haut, dans les lieux célestes, aura lieu parce que la semence de la métamorphose du corps pour la montée à la Salle du Trône s’est transformée aujourd’hui en un fœtus viable prêt à naître ! Le désert « intermédiaire » qui dure depuis si longtemps et n’aurait pas dû durer selon le plan et la volonté de YHWH Elohim, prendra fin pour l’enclenchement du processus en vue du rétablissement de toutes choses.
                                  

En Lui, Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire