Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

dimanche 9 novembre 2014

15 - Esaïe 1.5 et 6

Esaïe 1.5 et 6 - La tête entière est malade, et tout le cœur est souffrant. De la plante du pied jusqu’à la tête, rien n’est en bon état : Ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives, qui n’ont été ni pansées, ni bandées, ni adoucies par l’huile.

   Esaïe était saisi par la situation du peuple de Dieu qui souffrait  terriblement, pourtant il restait rebelle. Ce verset m'a frappé par la "chronologie" de la souffrance.

   Tout commence par une "tête" qui est malade. Le monde de nos pensées est tellement important même si nous l'oublions souvent. La médecine, en affirmant que 80% des maladies sont psychosomatiques, n'a rien découvert de nouveau. Quand nos pensées sont meurtries, tout le reste de notre être va en pâtir. Après la tête, c'est bien vite le cœur qui va être atteint par cette "gangrène" et nos sentiments seront en souffrance. Enfin, le corps tout entier va subir les conséquences, même l'huile du Saint Esprit ne pourra pas faire son œuvre de guérison.

   Si tel est notre cas, nous avons besoin que nos pensées changent ! Même si nous citons souvent le verset qui dit "Soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence", il demeure très important (Romains 12.2). Notre façon de penser a été façonnée par notre éducation et notre vécu mais le Seigneur nous invite à penser "tout ce qui est vrai, honorable, juste, pur, aimable, approuvé, vertueux et digne de louange" (Philippiens 4.8).

   Un des plus gros mensonges du diable, c'est de nous faire croire que nous n'y pouvons rien. Non mes bien aimés, quand une pensée nous assaille, nous avons le pouvoir de l'entretenir ou de la rejeter. Tout commence là ! Ma victoire ou ma défaite dépend de ce que je vais faire avec cette pensée. Si cette pensée ne passe pas le filtre cité en Philippiens, j'ai le devoir et le pouvoir de la rejeter. Elle ne provient probablement pas de moi et est "injectée" par un mauvais esprit, mais si je l'entretiens, elle devient mienne et affectera tout mon être, me rendant malade jusque dans mes entrailles.

   Le renouvellement de l'intelligence se fera en passant du temps dans la présence de Dieu et en nourrissant nos pensées de sa Parole. Elle seule est une épée à deux tranchants jugeant les sentiments et les pensées du cœur (Hébreux 4.12). Que nous puissions passer et repasser cette Parole dans notre réflexion, là est le salut et la restauration.

   Bonne réflexion !

   Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2014


Claudy et Corinne d'Ezéchiel 37 Ministères

http://www.mfpg.be


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire