Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mardi 1 juillet 2014

52 CHANGER DE MONDE POUR CHANGER LE MONDE

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 
52
CHANGER DE MONDE POUR CHANGER LE MONDE


INTRODUCTION

« A ceux qui vinrent y siéger, il fut donner d’exercer le jugement…ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus….régnèrent avec le Christ pendant mille ans »  (Apocalypse 20 :4).

Il est indispensable de savoir que les changements fondamentaux dans le monde ne se feront qu’à partir du Millénium sous le règne de Christ, de l’Eglise des Vainqueurs dont les martyrs. Les leçons de l’Histoire semblent claires : dès que l’on avait l’impression d’avoir atteint un certain « âge d’or » de paix et de prospérité, des événements incontrôlables ont surgi d’où on ne sait à savoir guerres, crises de toutes sortes, catastrophes naturelles etc. …
Pourtant le vieux rêve fut et reste véhiculé tant par la religion mêlée à la politique, les systèmes politiques dictatoriaux, en passant par les idéologies promettant un paradis sur terre.
Le moindre mal démocratique modéré occidental avec la séparation des pouvoirs évidemment très préférable ne solutionne de loin pas tous les problèmes, loin s’en faut. Mais il faut malgré tout être vraiment reconnaissant au Seigneur de pouvoir vivre dans un de ces pays occidentaux démocratiques ! Les menaces politiques et sociales déviantes et liberticides restent malheureusement d’actualité.
La Bible parle de Royaume Messianique sur terre dont par exemple Esaïe 11 où le « loup couchera avec l’agneau » ou encore Apocalypse 20. Il s’agira alors du règne du Christ sur terre avec à la clé le bonheur garanti par l’amour inconditionnel du Seigneur car le Prince de ce Monde aura été vaincu puis enchaîné (Apocalypse 20 :2) et Christ parfait avec l’Eglise des Vainqueurs rendue parfaite seront aux commandes (Apocalypse 2 :26 ; 3 :21 ; 5 :10 ; 12 :5 ; 20 :4). Toute la question est de savoir comment cela peut arriver.      

Jésus-Christ le vrai Messie.

La première condition pour le Millénium est que Jésus-Christ soit le vrai Messie. L’ensemble du Nouveau Testament s’attache à le démontrer. Nous ne retiendrons que quelques éléments auxquels la tradition juive semble attachée sachant qu’il y a une multitude d’autres aspects qu’on pourrait évoquer.

Le Messie accomplit la Loi et les Prophètes donc les restaure et les « reconstruit » parfaitement selon Dieu
Jésus était parfait, sans péché et Il a donc accompli la Loi et les Prophètes (Matthieu 5 :17 ; 2 Corinthiens 5 :21 ; 1 Pierre 2 :22) et la mort n’a pas pu le retenir de ce fait (Actes 2 :24ss). La Résurrection est la preuve de sa perfection.

Le Messie reconstruit, restaure le Temple
Le Messie doit reconstruire le Temple selon la tradition juive mais Il ne l’a pas fait comme les Juifs l’attendaient, en effet :
Le troisième temple alors que le second était encore debout fut « reconstruit » selon Dieu au moment de la résurrection de Jésus (env. en 33) car Il a dit aux Juifs : « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Juifs lui dirent : il a fallu 46 ans  pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! Mais il parlait du Temple de son corps. C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite. » (Jean 2 : 19-22).
L’Eglise est aussi Son corps (1 Corinthiens 12 :27 ; Ephésiens 5 :23 ; Colossiens 1 :24) , elle est donc par voie de conséquence aussi le troisième Temple comme le corps du chrétien qualifié par Paul comme étant le Temple du Saint Esprit (1 Corinthiens 6 :19).
Dans l’éternité le Seigneur Dieu tout puissant est le Temple, toutefois il existe aussi dans les lieux célestes et les membres de l’Eglise des Vainqueurs en sont des colonnes (Apocalypse 21 :22 ; 3 :12 ; 11 :19 ).

Le Messie rassemble tous les dispersés de Peuple d’Israël et donc restaure et reconstruit pleinement Israël dans son identité et sa terre
« Jérusalem, Jérusalem qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes et vous ne l’avez pas voulu ! » (Matthieu 23 :37)
Jésus aurait voulu que ce rassemblement se fasse tout de suite mais à cause du refus du Peuple de Le reconnaître comme Messie cela ne fut pas possible. Les Juifs voulaient qu’Il commence par chasser les oppresseurs romains. C’eût été un début de preuve à leurs yeux.
Aujourd’hui on peut dire que ce processus a commencé en 1948 lors de la création de l’état d’Israël sur sa terre où se développe en outre l’Eglise Messianique.
Après bien des jugements ce Peuple commence à dire et dira à Jésus : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » (Matthieu 23 :37).
Cela se passera pleinement lors du grand réveil d’Apocalypse 7 :4-8 après la grande tribulation où le « reste » d’Israël (globalité des concernés 144 000 des 12 tribus chiffre non limitatif à notre avis) sera marqué du sceau de Dieu et fera de la sorte partie de l’Eglise des Vainqueurs (cf. Apocalypse 14 :3) et au moment du Millénium où Jérusalem sera la capitale du monde (Apocalypse 20 :9). Il restaurera ainsi véritablement l’identité politique, physique, psychique et spirituelle juive sur sa terre comme le Père l’a voulu dès les origines.

Le miraculeux : des restaurations et des reconstructions
Certaines traditions juives veulent exclure le domaine miraculeux et surnaturel du Messie qui serait exclusivement réservé aux prophètes mais ce n’est pas le cas de toutes. Est-ce par controverse à l’encontre du Nouveau Testament ?
Le Seigneur Jésus-Christ est Fils de Yahvé et de Marie (Matthieu 1 :1+6,18ss ; Luc 3 :21ss ; Actes 2 :25ss etc.)  Il est de la lignée messianique royale davidique (Apocalypse 5 :5) et Son incarnation fut miraculeuse. Sa filiation divine démontre qu’Il fut envoyé du ciel sur la terre (cf. Jean 8 :58 ; 17 :18).
A la question de Jean-Baptiste : « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? » (Matthieu 11 :3 ; Luc 7 :19-20) la réponse de Jésus fut claire : « …les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres » (Matthieu 11 :5). Tout le ministère de Jésus fut abondamment jalonné de miracles divers (Jean 21 :25). Ils furent aussi un argument de Jésus pour exhorter Ses adversaires à croire en Lui et en Sa messianité (Jean 5 :36 ; 10 :25,38).
Comme Pierre, retenons la transfiguration ou la métamorphose de Jésus sur la montagne où Dieu le Père par Sa Parole Le désigne et L’identifie  comme Son Fils bien-aimé (2 Pierre 1 :16-18 ; Matthieu17 :2 ; Marc 9 :2).
Le miracle par excellence aura été la résurrection qui sera l’argument principal du discours de Pierre à la Pentecôte (Actes 2 :24ss).
L’Ascension fut tout aussi miraculeuse (Luc 24 :51 ; Actes 1 :9). Il en est de même de Son premier retour (Apocalypse 1 :10ss), de toutes Ses actions et apparitions dans l’Apocalypse.

Le dévoilement ou révélation de la grandeur de Dieu et de la grandeur de l’homme originel à l’image de Dieu
Certaines traditions juives considèrent que la révélation de la grandeur de Dieu est réservée aux prophètes et la révélation de la grandeur de l’homme par sa restauration messianique au Messie. Jésus-Christ, à la fois Prophète véritable et Roi de la lignée davidique a fait et fera les deux car l’un ne peut aller sans l’autre dans l’identification du Messie.
Jésus-Christ, parce qu’Il fut parfait et est vrai Dieu et vrai Homme (Jean 14 :9 ; Colossiens 1 :15-20 ; 2 :9) a à la fois révélé la grandeur de Son Père et celle de l’homme nouveau dans sa grandeur originelle qu’Il veut recréer, reconstruire, restaurer (Ephésiens 2 :15 ; 4 :24 ; Colossiens 3 :10).

Où en sommes-nous au niveau de la réalisation ?
Nous sommes obligés de reconnaître que la réalisation n’est de loin pas achevée dans toutes ses applications. Pour le juif les réalisations concrètes sur terre ne sont aujourd’hui pas au rendez-vous, donc Jésus de Nazareth ne peut être le Messie.
Jésus a dit qu’Il reviendrait pour en quelque sorte « finir le travail » mais avec nous et le Peuple d’Israël Le reconnaissant comme Messie. En effet le « Tout est accompli » de Jésus sur la croix concerne uniquement l’aspect juridique, c’est à dire la base de tout se situant surtout au niveau de la justice du Père. Celle-ci est à présent satisfaite et la grâce et l’amour peuvent à présent pleinement se manifester. Encore faut-il qu’ils soient acceptés par les êtres humains ! Encore faut-il que le chrétien comprenne que les effets de l’application de la grâce et de l’amour de Dieu sont illimités (Ephésiens 3 :18-20) et s’ils sont illimités, ils doivent obligatoirement pouvoir dépasser, sortir des limitations de l’espace-matière-temps et plus particulièrement celles de la mort !!! Comme il ne l’a pas compris, il ne peut l’expérimenter et le travail ne peut se réaliser et s’achever concrètement et complètement. Jésus a en effet choisi d’associer l’Eglise à la réalisation messianique concrète (cf. Colossiens 1 :24 ; 2 Pierre 3 :12). Mais pas n’importe comment. Cela fait 2000 ans environ qu’elle essaye dans le cadre de l’espace-matière-temps mais l’échec est évidemment de ce fait patent ! Il faut changer de monde pour changer le monde.

L’exemple de Jésus

Quel exemple Jésus a-t-Il donné ?
« Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci afin que vous soyez dans l’étonnement. Car comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. » (Jean 5 :20)
« Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis » (Jean 8 :58).
Ces passages disent clairement que Jésus a vécu de toute éternité au ciel avant qu’Il ne fut envoyé par le Père sur terre. Son sacrifice expiatoire nous justifie devant le Père pour que nous recevions le Saint Esprit Lequel est chargé de nous préparer en métamorphosant notre corps ou en nous transfigurant de gloire en gloire (Romains 8 : 23 ; 2 Corinthiens 3 :18). Pourquoi le corps ? Parce qu’il est l’élément de notre être qui nous maintient prisonniers dans l’espace-matière-temps. Il n’y a donc que deux solutions :
soit que le corps passe par la première mort mais alors il ne peut plus y avoir de communication avec la terre car les relations avec les morts sont interdites (Deutéronome 18 :11). Certes, et c’est capital, par la foi en Jésus-Christ nous serons sauvés pour l’éternité mais nous n’aurons pas accompli les missions nécessaires à la reconnaissance du Messie dans le monde.
soit que le corps est transformé, transfiguré et nous pouvons comme l’Apôtre Jean qui fut métamorphosé, monter au ciel voir, recevoir des messages et les noter, baigner dans un environnement céleste etc.… pour revenir sur terre et accomplir à l’exemple de Jésus les oeuvres qui nous auront été montrées dans le ciel !
C’est ainsi que nous pouvons comprendre le plus simplement du monde Jean 17 :18 : « Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les envoie dans le monde ».
Comment Jésus a-t-Il été envoyé dans le monde ? A partir du ciel. C’est pourquoi nous aussi nous avons besoin selon la prière sacerdotale de Jésus de passer préalablement dans la gloire au ciel pour pouvoir être envoyés à partir du ciel (Apocalypse 6 :2) et répondre aux critères de perfection demandés par la Parole (1Jean 3 :6 ; 4 :17 ; 5 :18) qui sont absolument inatteignables en notre état actuel. Si nous ne sommes pas envoyés comme Jésus a été envoyé alors nous ne pourrons devenir parfaits condition de possibilité de l’accomplissement correct de nos missions. Rien ne pourra alors avancer.
C’est pourquoi on ne peut changer le monde qu’en changeant préalablement de monde pour ensuite retourner dans le monde et accomplir parfaitement les missions du Seigneur. Il faut que nous voyions la gloire céleste pour être uns et pour que le monde croie que le Père a envoyé Jésus comme le Messie (Jean 17 :22-24).
Quand le monde croira-t-il ? Le monde croira quand le Messie pourra passer à l’accomplissement des aspects non encore réalisés que nous avons évoqués dans le premier paragraphe. Mais cet accomplissement est conditionné par le fait que les chrétiens acceptent de vivre l’exaucement de la prière sacerdotale tel que nous l’avons décrit ici à savoir changer de monde pour changer le monde, être préalablement envoyés comme Jésus a été envoyé. Pensons-nous que nous serions-nous plus grands que Jésus en croyant que nous pourrions nous passer d’être envoyés sur terre à partir du ciel comme Lui L’a été ?

Le Messie sera reconnu quand des chrétiens changeront de monde pour changer le monde

Jésus a tout réalisé notamment en ce qui concerne l’accomplissement de la Loi et des Prophètes. La mort n’a pu le retenir, Il est ressuscité car Il n’a pas péché. C’est réalisé !
Son corps ressuscité, le troisième Temple est apparu aux disciples et est monté au ciel. C’est réalisé ! Par contre l’Eglise corps du Christ est aussi le troisième Temple ainsi que le corps du chrétien. Là il y a un grand besoin de restaurations, de ravalements et de réparations pour ne pas dire de reconstructions ou de recréations : Il faut en effet la métamorphose du corps car la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu (1Corinthiens 15 :50).
Les dispersés d’Israël ne sont pas rassemblés comme Jésus l’aurait voulu parce qu’eux ne l‘ont pas voulu. Le Royaume messianique davidique n’est pas restauré sur terre. Il faut encore le grand réveil d’Apocalypse 7, le Millénium et donc l’Eglise des Vainqueurs en action dans ses combats victorieux et par là qualifiée pour régner avec le Christ !
Le miraculeux chez Jésus a été très abondant : c’est réalisé. Mais Sa Parole « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais et il en fera de plus grandes. » (Jean 14 :12) n’est pas réalisée. La perfection, la glorification, la métamorphose à l ‘exemple de Jésus est préalablement indispensable en vue de cette réalisation.
La grandeur de Dieu et la grandeur de l’Homme a été réalisée en Jésus-Christ parfait vrai Homme et vrai Dieu mais dans le monde ni la grandeur de Dieu est reconnue ni la grandeur de l’homme nouveau par la révélation des Fils de Dieu au corps sauvé attendue par la création souffrante (Romains 8 :19ss ; cf. aussi Psaume 82 :6 ; Jean 10 :34) est réalisée. Le miraculeux englobant la glorification et la métamorphose lesquelles engendrant miracles, guérisons et événements surnaturels, est absolument nécessaire à cet effet.

Cherchez l’erreur selon l’expression consacrée ! Jésus est revenu vers les Siens et aurait voulu dès le premier siècle entamer la réalisation messianique finale. L’Eglise n’a pas voulu : elle en est restée au mode de fonctionnement de la fin des Evangiles et des Actes des Apôtres ce qui était excellent pour cette période mais qui a très vite dégénéré au vu des Epîtres et de la majorité des lettres aux 7 églises de Jésus Glorifié puis au vu de l’Histoire de l’Eglise relativement catastrophique. Elle n’a pas voulu changer de monde pour changer le monde. Elle a souvent voulu retourner à l’Eglise primitive et aux idéaux qu’elle représentait mais Jésus Glorifié voulait qu’elle aille réellement, effectivement et directement à la source c’est à dire au Père, Lui, la Gloire, la Salle du Trône par le Saint Esprit qui, à cet effet, veut nous métamorphoser de gloire en gloire. Une fois ce but atteint, alors la réalisation messianique devient possible avec un « troisième Temple restauré » ou corps sauvé en vue du rassemblement du « reste » d’Israël puis de la foule immense issus de la Grande Tribulation, d’un miraculeux surabondant comme Jésus le voudrait et du dévoilement de la grandeur de Dieu et celle de l’Homme Nouveau au yeux du monde, Israël en tête, qui finira par croire au Messie, Jésus de Nazareth !
Comme Jésus est Premier et prémices en toutes choses (1Corinthiens 15 :20 ; Colossiens 1 :15,18 ; Apocalypse 1 :18), nous sommes appelés à être prémices (Jacques 1 :18 ; Apocalypse 14 :4) avec, par et pour Lui en vue de l’accomplissement messianique où le loup couchera avec l’agneau.
Il est urgent que résonne les paroles et la musique du cantique nouveau adressé à l’Agneau devant le Trône : « Tu as fait pour notre Dieu un royaume et des sacrificateurs et ils régneront sur terre » (Apocalypse 5 :10).


CONCLUSION

Changer de monde pour changer le monde consiste à honorer l’œuvre et la personne du Messie Jésus-Christ. Il désire la réalisation messianique à venir pour qu’entre autres les Juifs puissent « rentrer » et devenir les poussins qu’Il veut prendre sous Son aile.
Vu que nous sommes le corps du Christ, il est temps d’être de la même nature que le Christ Lui-même pour qu’enfin puisse résonner le cantique nouveau et que puisse s’établir le Royaume messianique de type davidique où la grandeur de Dieu soit révélée à tous et la grandeur de l’homme restaurée puisse révéler l’homme véritable à savoir l’Homme Nouveau.
Le Seigneur Jésus-Christ Glorifié nous indique clairement le chemin à suivre. Il a ôté le voile. Entrons esprit, âme et corps dans Sa Révélation ou le grand « dévoilement » !

En Lui,
         Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire