Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

jeudi 23 janvier 2014

40 TIÈDE, FROID OU BOUILLANT ?

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :

40

TIÈDE, FROID OU BOUILLANT ?



INTRODUCTION
  
« Je connais tes œuvres et que tu n’es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais froid ou bouillant. Ainsi parce que tu es tiède, ni froid, ni bouillant, je suis sur le point de te vomir de ma bouche. » (Apocalypse 3 :15-16).
  
Comme nous l’avons démontré dans l’écrit « L’Eglise des Vainqueurs, volume 2 », l’église de Laodicée à laquelle s’adresse ici Jésus Glorifié représente les églises pentecôtisto–charismatiques. Elles ont remis en valeur le baptême du Saint-Esprit avec la pratique des dons spirituels. Il s’agit d’une église que Dieu a utilisée pour opérer le réveil le plus puissant de l’Histoire de l’Église à ce jour. Ce réveil a touché toutes les dénominations précédentes dans la seconde moitié du 20ème siècle et a occasionné la création de milliers d’églises à travers le monde dans pratiquement tous les pays.
C’est l’Église qui ressemble le plus à l’Église primitive par la manifestation de la puissance des dons de l’Esprit, notamment en ce qui concerne les guérisons. Elle se situe à la fin des temps et ressemble le plus à l’Église primitive.
«Moi je reprends et je châtie ceux que j’aime. » (Apocalypse 3 :19a).Jésus considère, vu les grandes bénédictions et révélations que l’Église de Laodicée ou l’Église pentecôtisto-charismatique a reçues, qu’elle soit un peu plus humble et responsable. Il la traite comme une « grande » en vue d’une croissance en maturité plus avancée.
Les reproches sont à la mesure de l’amour porté par Jésus à cette église…. L’adage bien connu : « Nous avons le Plein Evangile, la saine doctrine, nous n’avons besoin de rien, nous avons tout ! » démontre une l’illusion d’une fausse richesse (Apocalypse 3 :17), d’une auto-satisfaction et d’une auto-suffisance qui s’est largement installée . Cela correspond en plus à la mentalité des habitants de Laodicée d’alors. La ville subit en effet un tremblement de terre en 60 mais refusa toute aide financière. Ses habitants avaient fait preuve d’une autosuffisance et d’un orgueil  dévastateurs.
Ici Jésus Glorifié donne des indications pour passer de l’Eglise pentecôtisto-charismatique à l’Eglise des Vainqueurs.


1.    Tu ne sais pas

« Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance » (Osée 4 :6)
Ce verset est souvent cité et il peut aussi s’appliquer dans notre contexte. En effet l’Eglise pentecôtisto-charismatique ne sait pas, ne connaît pas.
Elle refuse l’enseignement, la doctrine, la connaissance que Jésus Glorifié a donnée à Jean en vue de la constitution de l’Eglise des Vainqueurs. Elle ne sait pas, et elle ne passe pas au renouvellement de son l’intelligence (Romains 12 :2) en vue de la métamorphose du corps qui doit être un sacrifice vivant brûlé dans le feu divin, ou glorification engendrant la montée à la Salle du Trône.
La conséquence est le vieillissement et la mort du corps prisonnier dans l’espace-matière-temps. Cette église est de la sorte malheureuse, misérable, aveugle et nue parce que le corps n’est pas inclus dans le processus de salut par le moyen de la transfiguration ou métamorphose. Au niveau du corps elle est dans une situation pire qu’Adam et Eve après la chute. Elle subit non seulement les malédictions prononcées par le Seigneur mais en plus elle ne vit pas jusqu’à 900 ans comme les premiers êtres humains. Tout cela la rend malgré tout malheureuse, misérable à cause de la souffrance, du vieillissement et de la mort, aveugle quant aux réalités célestes, paradisiaques et démontre sa nudité quant à l’exposition du corps aux traits du Malin. Elle porte en elle plus ou moins consciemment la notion du « paradis perdu » et se retrouve frustrée quoi qu’elle en dise au niveau de sa richesse et qu’elle n’a besoin de rien. Le meilleur aura lieu seulement quand la Mort aura passé…. En attendant Il faut être « héroïque » ! Trop souvent les soi-disant héros avoisinent bien plutôt le zéro.
Elle ne sait pas que Jésus a aussi payé pour la glorification du corps dès à présent avec l’immortalité à la clé !

2.    Je connais tes oeuvres

Les œuvres ne satisfont pas le Seigneur. Cette église appelée depuis la fin du 1er siècle à travailler à partir du ciel avec les moyens célestes (vue céleste, revêtement de feu et de gloire, immortalité etc…) dans les lieux célestes travaille à partir de la terre avec des moyens terrestres. Elle n’a  jamais réussi à accomplir la « grande commission » de l’évangélisation mondiale car ce n’est tout simplement pas possible contre un Ennemi situé dans le 2ème ciel et donc en position de force évidente. Si on est sincère, quand on voit l’état du monde passé et actuel et ce qui risque de nous tomber dessus, il n’y a pas lieu de dire « je n’ai besoin de rien » ! Et c’est justement sur ce point que se situe le reproche de Jésus.
Les œuvres ne peuvent donc pas être satisfaisantes. La solution d’après Jésus est de bouillir !

3.    Tiède, froid ou bouillant ?

Pourquoi le Seigneur préfère-t-Il même le « froid » à la tiédeur ?

« Xliaros » signifie tiède, mou, mais aussi dédaigneux, fier et orgueilleux. La tiédeur est un obstacle redoutable tant par la mollesse que par l’orgueil et le dédain. On fait semblant d’être dans le coup et Dieu doit faire face à l’évitement, au sabotage, au pourrissement, aux sables mouvants. Pour ce faire, il faut qu’Il fasse le ménage et vomisse la tiédeur pour pouvoir construire solidement et dans la clarté. Il n’est pas possible de vouloir être EN Jésus tout en n’étant pas réellement EN Lui. Etre EN Jésus Glorifié, nécessite d’être réellement comme Lui aujourd’hui à savoir métamorphosé, glorifié, transfiguré.

Le salut intérieur est absolument insuffisant ! Le salut du corps est absolument indispensable.   

Psuxros signifie froid, glacial, insignifiant, nul, insensible, indifférent. Le froid est carrément en-dehors et n’a pas besoin d’être vomi. Il pose donc moins de problèmes. Ce froid congèle. Il dérange par conséquent moins que la tiédeur, bien qu’il soit terriblement dramatique. Mais congelé il peut davantage encore passer au feu pour la métamorphose contrairement à la tiédeur où tout est décomposé, pourri et puant !

Dzètos signifie en ébullition, bouillir, bouillonner. Pour cela il faut du Feu ! Notre corps doit réellement cuire, rôtir, être consumé par le Feu divin. Le Baptême du Feu ou l’immersion dans le Feu brûle la chair, sépare le métal précieux, l’or, du minerai charnel, rend le corps revêtu de flammes, habillé, protégé et transformé ou transfiguré ou métamorphosé, donne le collyre pour la vue dans les lieux célestes, permet de prendre la Cène de Gloire avec Jésus, de monter à la Salle du Trône et finalement de siéger avec Lui et en Lui sur le Trône.

 CONCLUSION

Tiède, froid ou bouillant ? A vous de choisir ! La Grande Tribulation est à la porte : tous les voyants sont à l’orange voire au rouge. Le Seigneur voudrait nous éviter toutes ces horreurs ! Il y a par conséquent une bonne nouvelle : Jésus a tout accompli y compris la glorification de notre corps ! Vite, offrons nos corps en sacrifices vivants, laissons le Feu nous rendre bouillants pour être métamorphosés !

En Lui,
         Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire