Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

vendredi 29 juin 2012

Le devenir de notre corps


LE DEVENIR DE NOTRE CORPS

Tout comme un enfant débute sa scolarité à l’école maternelle pour éventuellement finir à l’université, ainsi la révélation de la connaissance de la Gloire du Seigneur est progressive.
Dans le jardin d’Eden, le Seigneur communiait avec Adam et Eve (Genèse 3 : 8). Après la chute, au fil des ans s’est installée une méconnaissance toujours plus importante et tragique de notre glorieux Créateur et ce jusqu’aux initiatives du Père pour rétablir la communion. Il y a eu des types, symboles et ombres tels que le tabernacle, le temple… (Colossiens 2 : 17 ; Hébreux 8 : 9 ; 9 : 9-10 ; 10 : 1).
A présent nous sommes entrés dans l’ère de la « réalité », de la « matérialisation du spirituel » dans le naturel. La gloire est la « SUBSTANCE » spirituelle qui est appelée, qui doit se matérialiser dans notre réalité physique. Lorsque le Seigneur Jésus-Christ marchait sur cette terre, Il nous a dévoilé le Père (Jean 1 : 18) mais pas en totalité, c’est pourquoi Il a dit aux disciples : « Mais le Consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jean 14 : 26.
« Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi et qu’il vous l’annoncera. » (Jean 16 : 13-15).
Le Seigneur Jésus-Christ ne pouvait dévoiler la totalité du Père car :
·                     Rien n’était accompli (la croix et la résurrection)
·                     Il n’était pas dans Son Corps glorieux.

Après avoir réintégré Son Corps glorieux, le Seigneur Jésus-Christ nous a envoyé l’Esprit de Gloire, le Saint Esprit dont le double rôle consiste à :
·           Nous révéler le Fils dans TOUTE sa gloire
·           Nous transformer, métamorphoser, afin que le Fils (la Porte et le Chemin Jean 14 : 6) puisse nous introduire à Son tour dans l’intimité du Père.

Notre merveilleux Saint Esprit nous dévoile notre futur époux, l’être le plus puissant et glorieux, le n°1 de l’univers tout en majesté et beauté, tout en feu et lumière.
Bien fou celui qui croit qu’il pourra devenir « UN » avec cet être exceptionnel et unique sans passer par une métamorphose au préalable. (1 Corinthiens 6 : 14-17).
Voici donc ce 2ème rôle de l’Esprit de Gloire : préparer la Bien Aimée, la future épouse : la métamorphoser corps – âme – esprit de gloire en gloire et de victoire en victoire jusqu’à ce qu’elle soit à la hauteur (dans tous les sens du mot) de son époux afin que Celui-ci puisse la présenter sans honte à Son Père (2 Corinthiens 3 : 18).
En effet après avoir payé notre rançon au prix fort, le Père n’abaissera pas le standard en agréant une fiancée nue, ridée, tâchée….. (1 Thessaloniciens 9 : 23 ; Ephésiens 5 : 25-27 ; Philippiens 3 : 17-18).
Car pour couvrir la nudité de la fiancée (qui est la même que celle d’Adam et d’Eve après la chute), une seule possibilité : c’est le fiancé lui-même qui vient sur elle (Romains 13 : 14 ; Ruth 3 : 9) et les 2 deviendront une seule chair, la chair du fiancé qui est feu et lumière.

La préparation de la fiancée. Relisons Esther 2 : 12 « Chaque jeune fille allait à son tout vers le roi Assuérus, après avoir employé douze mois à s’acquitter de ce qui était prescrit aux femmes ; pendant ce temps, elles prenaient soin de leur toilette, six mois avec de l’huile de myrrhe et six mois avec des aromates et des parfums en usage parmi les femmes. »
Le verset 12 nous dit que la préparation durait 12 mois. C’est un nombre très fréquent dans la Bible (12 tribus, 12 disciples, 12 portes, 12 fondements de la Nouvelle Jérusalem…etc.).
Dans la symbolique biblique, « 12 » représente le nombre parfait du gouvernement du Seigneur dans Son Royaume. C’est aussi le nombre du temps et de l’éternité.
Ces 12 mois étaient divisés en 2 parties :
·                      6 mois avec de l’huile de myrrhe
·                      6 mois avec des aromates et des cosmétiques de femmes.

Dès le premier regard, nous voyons que la préparation se concentre sur le CORPS afin qu’il soit plaisant pour le roi.
1.                   6 mois d’huile de myrrhe : pendant sa vie de labeur l’homme doit laisser le Saint Esprit transformer son corps afin qu’il puisse rencontrer le roi. La transformation, la métamorphose se fait par l’huile SUR le corps, le Saint Esprit SUR nous.
2.                   6 mois d’aromates, de cosmétiques de femmes. Appellation englobant les parfums, les plantes aromatiques, les épices. Ce sont des substances végétales aux parfums pénétrants (Cantique des Cantiques 4 : 16), cinnamone, roseau aromatique, casse, baumes, baume styrax, substances entrant dans la composition de l’encens (le staté, la  coquille odorante, le galbanum) et enfin l’aloès. Ces ingrédients sont connus pour leurs vertus cicatrisantes, hydratantes, purificatrices etc.…. Bref, un concentré de beauté… et de bonnes odeurs !

En effet tout comme Esther, nous devons paraître devant le roi, irréprochables (1 Thessaloniciens 5 : 23;  Apocalypse 3 : 17-18 ; Ephésiens 5 : 25-27).
A la métamorphose physique, le Saint Esprit va rajouter :
1.                    la justice du Seigneur Jésus-Christ (Romains 3 : 21-31)
2.                    la grâce (Romains 3 : 23-24)
3.                    le fruit de l’Esprit (Galates 5 : 22)
4.                    la pensée de Christ (Philippiens 2 : 5 ; 4 : 8 ; 1 Corinthiens 2 : 16 ; 2 Corinthiens 10 : 5)…

Ce travail de transformation se fait petit à petit tous les jours jusqu’à ce que nous ayons atteint le stade de la perfection.
Si tu croyais que tu peux te tourner les pouces et attendre que le Seigneur te transforme par un coup de baguette magique, en une seconde, tu te trompes :
6 mois d’huile de myrrhe :
Nous savons tous que l’huile est le symbole du Saint Esprit.
De plus la myrrhe
-                         est une substance odorante qui entre dans la composition de l’huile dont on oignit Aaron et ses successeurs (Exode 30 : 23 : sceau pour entrer dans un service du Seigneur)
-                         elle parfumait les lits et les vêtements (Psaume 45 : 9 ; Cantique des Cantiques 3 : 6).
-                         On se purifiait avec cette huile (Esther 2 : 2).
-                         Cadeau à Jésus par les mages (Matthieu 2 : 11).
-                         Le Crucifié  refuse le vin mêlé de myrrhe qu’on Lui propose pour adoucir ses souffrances (Marc 15 : 23).
-                         Elle faisait aussi partie des aromates avec l’aloès pour embaumer le corps de Jésus Jean 19 : 3.

« 6 » est le nombre de l’homme dans la symbolique biblique. Nous pourrions dire que « 6 » est préparé pour entrer dans le « 12 » (l’homme « 6 » est préparé pour entrer dans le Royaume de Dieu « 12 ») et c’est même une double préparation car il s’agit de 2 fois 6 mois.
Le naturel, l’homme, est préparé pour entrer dans le spirituel, le Royaume de Dieu « 12 ». Pour vous convaincre de l’importance de ce « 12 », Royaume de Dieu, lisez l’Apocalypse et comptez combien de fois ce nombre revient en relation avec la Nouvelle Jérusalem.
« 6 » est aussi le nombre du travail, du labeur. Voyez comme tout concorde merveilleusement !

Est-ce que quelqu’un oserait encore douter de l’importance que le Seigneur accorde à notre corps et du « sort » glorieux qui lui est destiné ?

                                               Fraternellement,
                                                                                              Danielle A.






                                               Fraternellement,
                                                                                              Danielle A.