Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

24/05/2020

144 Jérusalem 1

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :
 JERUSALEM

INTRODUCTION

Jérusalem est la ville de David (2 Samuel 5 :9 ; 2 Rois 9 :28 etc.…), la capitale de la terre promise d'Israël choisie par YHWH ELoHiM Lui-même (Genèse 14 :18 ; Psaume 76 :2 ; Hébreux 7 :1ss...).
De par la figure typologique messianique de David, elle ne peut qu'être associée notamment dans les écrits bibliques prophétiques, aux accomplissements liés au destin du Peuple Élu Israël, de l'Eglise, du déroulement apocalyptique de révélation de la fin et au-delà, de l’Éternité, ce qui n'est pas peu dire !
Le Nouveau Testament, parle de la Jérusalem « d'en-bas » et de la Jérusalem « d'En-Haut » ou céleste. L'Ancien Testament parle tour à tour d'une Jérusalem apostate, adultère et d'une Jérusalem parfaite, merveilleuse, ce qui revient à dire à peu près la même chose.
Par ailleurs, la Terre d'Israël préfigure le Paradis et la « Nouvelle Terre » de l'Eternité (Apocalypse 21 :1). Le Temple préfigure la « Salle du Trône », le « Nouveau Ciel » (Apocalypse 21 :1), le Saint des Saints avec l'Arche de l'Alliance, le Trône divin. Mais qu'en est-il de Jérusalem, la ville ?
Nous essayerons de l’identifier au mieux dans la perspective de notre propos constant relatif à l'Eglise des Vainqueurs.

1. Signification du nom de la ville d'après le dictionnaire hébreu-français

Jérusalem en hébreu est une contraction de YeROUSHaH signifiant possession, peuple, habitation, maison, famille d'une part et de SHaLOM signifiant entier, complet, en parfait état de santé, de bien-être, de paix, heureux, plénitude, repos, bien-être, tranquillité, salut, prospérité, bonheur, paix, concorde, amitié, d'autre part.
Ainsi nous obtenons :
YeROUSCHaLaYiM ou YeROUSCHeLeM : possession, peuple, habitation, maison, famille du ShaLOM.  
Le verbe ShaLaM nous oriente dans le même sens : être achevé, fini, intact, heureux, en paix ; achever, terminer, être récompensé, être parfait, accompli, achevé, être ami, restituer.
Souvent la montagne de Sion est identifiée à Jérusalem : « Réveille-toi ! réveille-toi ! Revêts ta parure, Sion ! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte ! Car il n'entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur ». (Esaïe 52 :1 ; cf. aussi 2 Chroniques 5 :2 ; Apocalypse 21 :8 ; 22 :15 ; Segond 1910).
Sion : TziYON signifie étonnamment lieu aride, désertique. En fait cette montagne (+800 m env.) aride où fut construit le Temple et le cœur de la ville c'est à dire « l'habitation du SHaLOM » où était d'ailleurs amené l'eau (2 Samuel 5 :7 ; Jean 4 :13 ; 9 :6...), fut transformée, métamorphosée en un magnifique lieu de rafraîchissement, de plénitude et de bonheur notamment avec fontaines et piscines... !
Rien que par ce biais, nous nous approchons d'emblée d'un aspect significatif de notre propos... !
En général, tout homme avec sa femme cherche normalement à fonder une famille, une descendance qui fait partie d'une collectivité, d'un peuple, d'une nation. Pour ce faire, il s'attachera à créer un environnement le plus favorable possible dont la maison, dans une ville ou village, de par le travail qui lui procurera les moyens, la richesse. C'est pourquoi nous retrouvons ces significations en réalité très liées et proches les unes des autres, notamment en ce qui concerne Jérusalem.

A suivre...

Martin Busch

Aucun commentaire:

Publier un commentaire