Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

21/08/2019

La voie céleste est ouverte

Jésus est venu nous délivrer du Prince de ce monde de ténèbres, de ses actes par lesquels il asservit, il détruit les humains.

Il y a eu Moïse envoyé de Dieu pour libérer les Hébreux de la main du Pharaon.

«Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. »

Moïse se couvrit le visage, parce qu’il avait peur de regarder Dieu.

Le Seigneur reprit: « J’ai vu comment on maltraite mon peuple en Égypte; j’ai entendu les Israélites crier sous les coups de leurs oppresseurs. Oui, je connais leurs souffrances.

Je suis donc venu pour les délivrer du pouvoir des Égyptiens, et pour les conduire d’Égypte vers un pays beau et vaste, vers un pays qui regorge de lait et de miel, le pays où habitent les Cananéens, les Hittites, les Amorites, les Perizites, les Hivites et les Jébusites.»
‭‭Exode‬ ‭3:6-8‬ ‭FRC97‬‬

«Maintenant, va rassembler les anciens d’Israël et dis-leur: “Le Seigneur, le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’est apparu.

Il m’a dit qu’il s’est penché sur votre situation en Égypte et qu’il sait bien comment on vous y traite.

Il a donc décidé de vous arracher à ce pays où l’on vous maltraite pour vous conduire dans le pays des Cananéens, des Hittites, des Amorites, des Perizites, des Hivites et des Jébusites, pays qui regorge de lait et de miel.”

« Les Israélites t’écouteront. Alors tu iras avec leurs anciens trouver le roi d’Égypte et vous lui direz: “Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, notre Dieu, s’est manifesté à nous. Permets-nous d’aller à trois jours de marche dans le désert, pour lui offrir des sacrifices.”

Je sais bien que le roi ne vous laissera pas partir, à moins d’y être contraint. C’est pourquoi j’interviendrai avec puissance contre son pays par toutes sortes d’actions extraordinaires; après quoi il vous laissera partir.»
‭‭Exode‬ ‭3:16-20‬ ‭FRC97‬‬

Ce qu’il dit, il l’accomplit.

Aujourd’hui, faut-il (se) le rappeler, nous avons plus que Moïse, fidèle serviteur dans la Maison de Dieu.

Désormais, Christ est fidèle sur la Maison de Dieu ; nous en sommes les pierres vivantes qui la formons à partir des lieux célestes ; car par le moyen de la foi, nous avons pour chacun de nous la place attribuée avec Lui et en Lui, assis dans les lieux célestes à la droite de Dieu.

«Frères, vous appartenez à Dieu qui vous a appelés. Alors, regardez à Jésus, l’envoyé de Dieu et le grand-prêtre de la foi que nous proclamons.

En effet, Dieu l’avait désigné pour cette fonction, et il lui a été fidèle tout comme Moïse dont il est écrit: « Il fut fidèle dans toute la maison de Dieu. »

Celui qui construit une maison est plus honoré que la maison elle-même. Ainsi, Jésus est digne d’une gloire supérieure à celle de Moïse.

Toute maison, en effet, est construite par quelqu’un; or, celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu.

Moïse, pour sa part, a été fidèle dans toute la maison de Dieu, en tant que serviteur chargé de témoigner de ce que Dieu allait dire.

Mais le Christ est fidèle en tant que Fils placé à la tête de la maison de Dieu.

Et nous sommes sa maison, si nous gardons notre assurance et l’espérance dont nous sommes fiers.»
‭‭Lettre aux Hébreux‬ ‭3:1-6‬ ‭FRC97‬‬

Telle est notre assurance ! Est-elle ton assurance ?

Dès lors que tu fais de Jésus ton Sauveur personnel, et le Seigneur de ta vie personnelle, cela implique que tu te livres à Lui esprit, âme, et corps ; tu Lui fais pleinement confiance sur ta destinée. Il devient le Chef de ta (sa) Maison que tu es ; et de cette Maison que tu es, Il en fait une demeure sainte, car habitée de Sa Présence par-là Personne du Saint-Esprit, Il la valorise de par la plénitude de ses nombreux bienfaits.

Jésus a été envoyé pour nous libérer pleinement du Prince de ténèbres et de ses actes destructeurs, de ses voies mensongères, pernicieuses, malsaines, cupides ; afin de nous rétablir, pleinement et juridiquement selon la Parole de Dieu, la Parole de Justice, dans notre héritage ; son sang versé à La Croix de Golgotha en est notre garantie.

«Approchez-vous du Seigneur, la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et jugée précieuse par Dieu. Prenez place vous aussi, comme des pierres vivantes, dans la construction du temple spirituel.

Vous y formerez un groupe de prêtres consacrés à Dieu, vous lui offrirez des sacrifices spirituels, qui lui seront agréables par Jésus-Christ. Car voici ce qui est dit dans l’Écriture: « J’ai choisi une précieuse pierre que je vais placer comme pierre d’angle en Sion; et celui qui lui fait confiance ne sera jamais déçu. »

Cette pierre est d’une grande valeur pour vous les croyants; mais pour les incroyants « La pierre que les bâtisseurs avaient rejetée est devenue la pierre principale. »

Et ailleurs, il est dit encore: « C’est une pierre qui fait trébucher, un rocher qui fait tomber. »

Ces gens ont trébuché parce qu’ils ont refusé d’obéir à la parole de Dieu, et c’est à cela qu’ils étaient destinés.

Mais vous, vous êtes la race choisie, les prêtres du Roi, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu.

Il vous a appelés à passer de l’obscurité à sa merveilleuse lumière, afin que vous proclamiez ses œuvres magnifiques.

Autrefois, vous n’étiez pas le peuple de Dieu, mais maintenant vous êtes son peuple; autrefois, vous étiez privés de la compassion de Dieu, mais maintenant elle vous a été accordée.»
‭‭Première lettre de Pierre‬ ‭2:4-10‬ ‭FRC97‬‬

Il nous a appelés à passer de la pauvreté à sa merveilleuse richesse.

Il nous a appelés à passer de la cupidité à sa merveilleuse générosité.

Il nous a appelés à passer de la maladie à sa merveilleuse santé.

Il nous a appelés à passer de l’incrédulité à sa merveilleuse confiance - Foi.

Autrefois nous étions privés de Ses Promesses ; désormais de par sa compassion qu’Il nous témoigne, nous en sommes comblés par grâce.

Pourquoi devriez-vous vous priver d’un tel Amour qui nous vient de Notre Père ?

Jésus, le Christ Glorifié qui nous le révèle, nous donne accès en Sa Présence.

En Lui
Son serviteur
Yves Gravet



12/08/2019

Passer l'obstacle du rejet y compris dans la maison de Dieu

Réflexion: "Passer l'obstacle du rejet y compris dans la maison de Dieu"

Joseph a été rejeté et a même failli mourir, non pas par les mains de ses ennemis ou des ennemis de sa famille, mais par ses propres frères de sang ! "Tu ne régneras pas sur nous, comme tu en rêves trop souvent", lui ont-ils sans doute rappelé en le jettant au fond d'un puits !
Le rejet qui vient de plus près, de la part de personnes que nous aimons, est de prime abord illogique, aberrant, et incompréhensible! Et c'est aussi pour cela que cela affecte le plus.
On en viendrait même à se demander pourquoi Dieu permet de tels scénarios !

Cependant, en étudiant la vie de beaucoup de ceux qui ont voulu vivre concrètement le plan de Dieu pour leur vie, on s'aperçoit que tous ont dû faire face au rejet, à un moment donné ou à un autre de leur vie.
En plus de Joseph, Moïse a dû composer avec l'opposition désinvolte de ses frères qu'il voulait pourtant défendre et délivrer de l'oppression du pharaon! Ses frères Israélites lui dirent, sèchement : "Qui t'a établi chef sur nous?" Moïse, le libérateur dans l'âme et dans l'esprit, prit peur et s'enfuit pour sauver sa vie!

David était pratiquement méprisé par son propre père qui ne voyait en lui qu'une destinée de berger derrière les moutons. Quant à ses frères, ils le trouvèrent prétentieux, trop ambitieux, voulant paraître sur la scène avant son heure, lorsqu'il se proposa, sans arrière-pensée,  d'affronter et de terrasser le géant Goliath qui outrage ait le grand Dieu d'Israël.

Jérémie, le prophète fidèle dans le service de Dieu, est passé par le creuset de la persécution, de la moquerie et du rejet de la parole prophétique par une partie du peuple, y compris des chefs, des prophètes et des sacrificateurs de la maison de l'Éternel!

Le Seigneur Jésus Christ Lui-même a été rejeté jusqu'à être crucifié, Lui le Sauveur venu sauver un monde en perdition, Ses bourreaux inclus !
L'Amour qu'Il communiquait à tous partout aura été récompensé par le rejet, l'humiliation,  la haine et la mort dans l'ignominie !!!

Paul, l'Apôtre, malgré sa rencontre surnaturelle avec le Seigneur Jésus Christ et sa transformation totale qui s'en est suivie, a dû faire face au rejet des premiers disciples du Seigneur. Ceux-ci continuaient à le voir sous le manteau sombre de son passé de meurtrier, et d'ennemi de Christ!

Le rejet est certes une réalité qui peut se présenter à nous à un moment ou à un autre de notre marche de la foi.
Bien-sûr cela fait quelque chose, bien sûr que cela affecte, particulièrement lorsqu'il vient d'hommes ou de femmes qui nous sont proches et que nous aimons bien, frères et soeurs de sang, autres parents proches, amis,  serviteurs de Dieu ou frères et sœurs dans la foi...

En méditant sur la vie  de ces témoins de la foi, l'on est toutefois appelé à s'encourager et à se fortifier dans la grâce, l'amour et la fidélité de Dieu. En effet, s'il y a un enseignement à en retirer, c'est que le rejet des hommes n'a jamais pu anéantir le plan que Dieu avait établi sur la vie de toutes ces personnes.
Au contraire, le rejet, sous quelque forme que ce soit comme ils ont pu le vivre, aura toujours contribué à l'accomplissement parfait du plan de Dieu pour ses élus.
Quand tu expérimentes le rejet, tu as alors besoin de discerner que le Seigneur veut avoir ton attention sur Lui et non sur l'homme. Il permettra que des hommes (même ceux en qui tu avais une certaine confiance) t'abandonnent, manifestent du mépris, du rejet à ton égard, afin que tu apprennes à ne dépendre que de Lui.
Saisir cet enseignement de notre Père d'amour dans une telle situation est la flamme qui attisera notre foi et notre espérance quant à  l'accomplissement de ses promesses pour notre vie. Or l'Espérance en Dieu ne déçoit jamais.

Avant tout, c'est Lui, Jésus Christ qui est notre Sauveur et notre Seigneur. Notre destinée répond de Lui, et non pas des hommes, y compris nos plus proches.
C'est pourquoi David a pu dire ceci, à une étape du déroulement du plan de Dieu pour sa vie où il a dû vivre la pire des choses qui puisse arriver à un homme : "Quand mon père et ma mère m'auraient abandonné, Dieu me recueillera" (Psaume 27 v. 10).

En s'appuyant sur une telle vérité, il n'y a donc plus de raison d'en vouloir à quelqu'un qui ne t'apprécie pas, ne t'aime pas et te rejette. Les gens en arriveront même à porter un jugement erroné sur toi, parce qu'ils ne voudront apprécier ta vie que suivant leur regard subjectif, le regard de la chair et non celui de l'Esprit.

En dépit de tout cela, il est important d'être  pleinement conscient que l'amour, la grâce et la fidélité de Dieu pour toi sont suffisants. Il dit: "Ma grâce te suffit" ou encore: "Je t'aime d'un amour éternel, c'est pourquoi je te conserve ma bonte".
Ne nous privons jamais et ne laissons personne nous priver de cette Provision inépuisable du Père qu'Il a rendue disponible pour nous, en nous rendant justes devant Lui par le Sacrifice expiatoire de notre Seigneur Jésus Christ.
Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous?
Amen, Alleluia !!!

Martin D.

133 ZACHARIE, REVELATION A CŒUR, AU CŒUR DE LA REVELATION


RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS :
  1. ZACHARIE, REVELATION A CŒUR, AU CŒUR DE LA REVELATION

    1. INTRODUCTION

Le Prophète Zacharie (aussi prêtre) exerça son ministère environ en -520 après le retour d’exil des Juifs de Babylone sous le règne de Darius, roi Perse (Zacharie 1 :1). Il est contemporain des prophètes Aggée (Aggée 1 :1), Esdras et Néhémie. Il est cité dans les livres d’Esdras (Esdras 5 :1) et de Néhémie (Néhémie 8 :4). La situation des Juifs revenus en Terre d’Israël fut loin d’être confortable et truffée de difficultés à tous points de vue. La réimplantation et réinstallation dans la Terre promise ne fut pas une mince affaire et fut gérée par ces prophètes. Il fallut entre autres redonner espoir au Peuple et Zacharie contribua largement, sous l’inspiration de YHWH ELoHiM, à redonner sens à la vie du « reste » ayant accepté d’abandonner un certain confort qu’ils s’étaient forgé en Babylonie-Perse après les quelques 70 ans d’exil. De plus pour celles et ceux qui étaient restés au Pays, il fallait une remise en ordre notoire face aux exigences de la Torah… (Néhémie 5 à 13 par ex.) 
Nous retrouvons généralement, comme dans quasiment tous les messages prophétiques autour de l’époque de l’exil, des projections jusque dans l’ère messianique, des perspectives d’âge d’or et d’Eternité auprès de YHWH ELoHiM liées à la réinstallation au Pays promis. Cela justifie une fois de plus l’identification de l’Aliyah en Terre d’Israël à la Montée au Trône dans le Pays promis céleste. Il s’agit du CADRE INDISPENSABLE au prophétisme apocalyptique (ou de révélation) impliquant une proximité tangible, d’environnement concret du prophète et du Peuple auprès de YHWH ELoHiM qui en a souverainement décidé ainsi. Autrement dit YHWH ELoHiM a décidé de mettre un Peuple, Israël, à l’abri dans sa Terre pour pouvoir Se révéler à lui et ensuite, à travers lui et le Messie à l’humanité toute entière. Il fallait en effet un cadre, un environnement protégé (parallèlement : lieux célestes, Trône pour les chrétiens) pour préserver et assurer la continuité de la descendance corporelle, physique (parallèlement : salut du corps, métamorphose, immortalité, montée du chrétien) pour que le Messie puisse naître au sein du Peuple élu et apparaître dans la gloire (J-C Ressuscité et Glorifié). 
L’humanité dans son ensemble d’avant Abraham finissait toujours par se révolter radicalement contre YHWH ELoHiM (Caïn, déluge, Nimrod, Babel etc…). Il lui fallut par conséquent mettre en place un Peuple choisi dans un environnement protégé, la Terre promise pour atteindre Son but. De même l’Eglise ne pourra accomplir correctement sa mission victorieuse que dans un cadre, un environnement protégé (cf. Pays promis céleste, lieux célestes, Trône) pour préserver et assurer la continuité de la VIE (salut du corps, métamorphose, immortalité, montée), pour que le Messie puisse apparaître dans la Gloire et enclencher le processus apocalyptique final avec Son Epouse Glorifiée, vraiment semblable à Lui !
Dans ce contexte et de ce fait, Zacharie avait la Révélation à cœur et fut au cœur de la Révélation. Ainsi, nombreux seront les passages de son livre que nous retrouverons avec des précisions notoires dans l’Apocalypse (=Révélation) de Jean. 
Les chapitres 1 à 8 du livre de Zacharie furent rédigés pendant la reconstruction du 2ème Temple. Ils furent probablement partagés par le prophète entre -520 et -518. Le Temple et plus particulièrement le Saint des Saints représente le Trône céleste. Le 2ème Temple sera reconstruit à Jérusalem et depuis 92 (diffusion de l’Apocalypse env.) à aujourd’hui, l’Eglise des Vainqueurs est appelée à accéder au Temple céleste, au Trône céleste-Saint des Saints, bien plus, s’y asseoir aux côtés de son Epoux-Roi : Jésus-Christ Glorifié (Apocalypse 3 : 21). Les chapitres 9 à 14 furent écrits bien plus tard après la reconstruction du 2ème Temple probablement lorsque la Grèce (Javan Zacharie 9 :13), la nouvelle première puissance mondiale à venir de l’époque, commença sérieusement à menacer la Perse par ses premières conquêtes.

    1. a.« Revenez à moi, Parole de YHWH TZaeBaOTH, et je reviendrai à vous » (Zacharie 1 :3).

Le verbe SCHOUV (retourner, revenir, rentrer, se tourner, se diriger, se repentir, se tourner vers [Dieu, le bien] ; se détourner, s’écarter, s’éloigner, repousser [le mal] ; restaurer, ranimer, ramener, rapporter, restituer, rendre [de la part de Dieu]) est devenu une thématique majeure dans le texte biblique. La Parole prophétique de Zacharie décrit un double mouvement : celui du croyant vers YHWH TZaeBaOTH impliquant toujours celui de ce Dernier vers le croyant. 
Pourquoi YHWH TZaeBaOTH, des armées ? Tout simplement parce qu’il y a une situation de guerre impitoyable dans laquelle on pourra de moins en moins survivre dans la position intermédiaire de l’espace-matière-temps. 
De même pour Israël, à l’époque et aujourd’hui, la situation hors Terre Promise et dans le péché devenait et deviendra de plus en plus invivable et intenable. Pensons à l’histoire d’Esther à l’époque perse et aux pressions montantes actuelles et persécutions contre les Juifs dans le monde !  En temps de guerre, il n’y a plus de place ni pour la neutralité, ni pour une position intermédiaire.
Ainsi le retour en Terre Promise à vocation protectrice du Peuple d’Israël après l’exil impliquait obligatoirement la reconstruction du Temple (Zacharie 1 :16-17) démontrant un retour « de corps et de cœur » à YHWH et Son camp, à l’abri (cf. Psaume 23 :6). Il fallait réinstaurer une relation ouverte et sans obstacle entre le Peuple et YHWH, c’est-à-dire révélée, non cachée pour mener victorieusement à partir de là les combats à mener dans cette guerre terrible ! Il s’agit ni plus ni moins de la condition de possibilité absolue prévue souverainement par YHWH ELoHiM pour la victoire définitive !
Il en est exactement de même pour l’Eglise qui doit rentrer, revenir à la « Maison céleste » devant le Trône esprit, âme et corps pour avoir cette relation directe avec YHWH TZaeBaOTH et ainsi aller combattre victorieusement contre les puissances ennemies ! (Apocalypse 6 :2)
Zacharie rappelle la « surdité » (non écoute, désobéissance ; Zacharie 1 :4b) des pères et ancêtres de cette génération impliquant leur mort (Zacharie 1 :5) et malheureusement aussi celle de leurs prophètes.
Ils ont malgré tout fini par se repentir (Zacharie 1 :6), ce qui a permis le retour en Terre d’Israël suite à l’Edit de Cyrus.
Quelle « surdité » de 2000 longues années de la part de l’Eglise à commencer par les 7 églises auxquelles Jésus Glorifié S’était adressé à travers le ministère de l’Apôtre Jean ! Quels siècles de souffrances, d’échecs, de persécutions et de morts même au nom du Christ, ceci même entre chrétiens, contre eux et aussi contre les Juifs notamment de la part des chrétiens ! Quelle misère alors que YHWH TZaeBaOTH voulait unir, protéger et ménager Ses troupes !!! Il voulait même les combler de biens, les consoler et continuer à porter Son choix sur Jérusalem ! (Zacharie 1 :16-17). 
Puisse notre génération se repentir, changer, suite à l’appel prophétique de Jésus-Christ Glorifié (Apocalypse 1 à 3) pour bénéficier du retour (montée) en Terre Promise céleste (Apocalypse 1 :6 ; 3 :10+21 ; 4 :1ss ; 5 :10) ! 
Il apparaît donc que l’appel (Zacharie 1 :3 ; cf. Apoc. 1 :6 ; lettres avec promesses aux 7 églises ; 4 :1 ; 5 :10) de YHWH TZaeBaOTH au retour (verbe SCHOUV) est à la fois l’Aliyah-montée des Juifs en Terre d’Israël, à Jérusalem, au Temple et l’Aliyah-montée en « Terre promise céleste, à la Jérusalem céleste, au Trône » pour les chrétiens qui formeront alors l’Eglise des Vainqueurs. C’est le choix souverain d’amour protecteur et de stratégie de combat de YHWH TZaeBaOTH ! Ceci est la clé majeure de compréhension et d’interprétation du livre du Prophète Zacharie !
En effet dans Apocalypse comme dans Zacharie se profile la Grande Tribulation où il ne fera plus bon vivre sur terre !

    1. a.La Grande Tribulation (Zacharie 1 :7 à 2 :17) 

L’apparition des cavaliers en Zacharie 1 :7ss montant des chevaux rouges, fauves et blancs nous fait immédiatement penser aux cavaliers des sceaux d’Apocalypse 6, c’est-à-dire au déclenchement de la Grande Tribulation. Même si l’ordre et la description ne sont pas identiques nous avons des indications semblables qui nous permettent une interprétation grâce aux précisions d’Apocalypse 6 dont nous avons parlé précédemment.
Une chose nous semble certaine, c’est que nous nous trouvons dans ce qui pourrait indiquer à la fois une bénédiction et une tribulation :

La bénédiction

Le cavalier du cheval blanc du premier sceau de l’Apocalypse étant l’Eglise des Vainqueurs devant générer par son épopée victorieuse le réveil d’Apocalypse 7 peut être mise en parallèle avec les chevaux blancs et la situation de calme et de repos décrits dans les deux textes (Zacharie 1 :11 et Apocalypse 7 :1-3). La bénédiction merveilleuse sur Israël proclamée par YHWH TZaeBaOTH à travers le prophète Zacharie (Zacharie 1 : 14-17) correspond à la fois au retour et à l’installation du Peuple d’Israël au Pays promis après l’exil babylonien-perse et/ou sa conversion suivie de sa montée-retour devant le Trône en Apocalypse 7 durant la Grande Tribulation à venir dans le cadre du plus grand réveil mondial (Apocalypse 7 :4-17).

La tribulation

Les autres chevaux des sceaux suivants en Apocalypse 6 (cf. aussi Apocalypse 8, 9 +11 Grande Tribulation ; 12 :17 à 19 :10 Règne de l’Anti[é]-Christ) vecteurs de mort, de crises, de massacres correspondent aux quatre cornes, puissances qui ont détruit, massacré et déporté Israël, et aussi l’Eglise authentique de la fin des temps. Il s’agit de Babylone (1), de la Perse (2), de la Grèce (3) et de Rome (4) (Rome avec l’hellénisme ayant généré l’Occident avec notamment le papisme, le nazisme et les nationalismes racistes antisémites, antichrétiens – l’Orient-Communisme-Islam) cette quatrième période allant jusqu’à la fin. Cette option correspondrait à la succession des visions du Prophète Daniel. Parallèlement la Grande Tribulation va d’Apocalypse 6 :3 à 9+11 suivie du Règne de l’Imitation Trinitaire ou de l’Anti[é]-Christ en Apocalypse 12 :17 à 19 :10. Chaque puissance sera détruite par celle qui la suit exceptée Rome-Occident-planète mondialisée qui ne sera détruite qu’à la fin (la Perse a détruit Babylone, la Grèce a détruit la Perse, Rome a détruit la Grèce mais Rome, dans ses facettes diverses successives à travers l’histoire dont l’Islam, ne sera détruite qu’à la fin cf. Apocalypse 17 :9 sept collines de Rome gardant évidemment la typologie originelle négative de Babel et de Babylone, Apocalypse 16 :19 ;17 :5 ;18 :21ss).
Ainsi les quatre forgerons (Zacharie 2 :3-4) représentent successivement les forces de destruction et de jugement à savoir la Perse (1) qui a détruit Babylone, la Grèce (2) qui a détruit la Perse, Rome (3) et ses facettes successives, y compris le règne de l’Anti[é]-Christ, qui a détruit la Grèce et puis à la fin, l’Eglise des Vainqueurs (4), la « pierre du prophète Daniel » qui détruira Rome et ce qu’elle a engendré.
L’Eglise des Vainqueurs ou 8ème Eglise (cf. pierre qui détruira la statue de la vision de Daniel ; Daniel 2 :34+44-45 ; Apocalypse 12 :1ss ; 19 :11ss) se constituera elle-même en quatre étapes, à savoir les trois montées (Apocalypse 5 :10 ; 7 : 9b+15 ; 11 :12), suivies de l’enlèvement, la quatrième étape (1 Corinthiens 15 : 51b-57 ; 1 Thessaloniciens 4 : 14-17 ; Apocalypse 11 :15 [trompette] ; 12 :5 [nouvelle génération « enlevée au trône]). Nous obtenons ainsi le chiffre quatre. L’Eglise des Vainqueurs fera trembler et abattra les puissantes nations avec les anges à la suite de Jésus-Christ Glorifié (Zacharie 2 :3 ; Apocalypse 12 :11ss ; 17 :14c ; 19 :14). A ce stade du texte de Zacharie, nous en sommes plus particulièrement à la Grande Tribulation malgré les coups de projecteurs prophétiques traversant l’histoire et allant jusqu’à la fin, notamment le Millénium qui suivra le Règne de l’Anti[é]-Christ. 

    1. a.Josué, Fils de Noun, Josué, Souverain Sacrificateur, Jésus, le Germe (Zacharie 3 :1-10).

La présence incroyable de l’Accusateur

Zacharie 3 nous amène dans le contexte futur d’Apocalypse 12 : 10c où est évoquée la salle de tribunal devant le Trône de YHWH ELoHiM avec la présence à priori incroyable de Satan qui signifie accusateur (Zacharie 3 :1b SaTaN = accusateur, celui qui s’oppose, résiste, adversaire ; cf. aussi Job 1 :6ss ; 1 Rois 22 :21ss).
Qui accuse-t-il ? YeSHouaH, ce qui signifie YHWH sauve. Il accuse ici le Souverain Sacrificateur contemporain de Zacharie aux « habits sales » sensé soi-disant être l’instrument de la restauration et de la continuation du culte à Jérusalem après l’exil ! Quelle situation impossible et quelle gageure ! En effet, le Souverain Sacrificateur devait obligatoirement être revêtu d’habits propres, impeccables, neufs pour pouvoir pénétrer dans le Saint des Saints une fois l’an ! 
Pénétrer dans le Saint des Saints et/ou la salle du Trône est la concrétisation et l’accomplissement ultimes du salut ! De même les sacrificateurs composant l’Eglise des Vainqueurs ayant accès au Trône, devront eux aussi être revêtus d’habits blancs propres et purs (Apocalypse 3 :18 ; 5 :10). Ces habits seront le salut du corps métamorphosé qui émanera la Gloire, la Lumière et le Feu le revêtant, résultat de la justification, c’est-à-dire du pardon des péchés (Zacharie 3 :4c) !
Comment se fait-il que l’Accusateur puisse encore paraître devant le Trône de YHWH ELoHiM ? N’en est-il pas exclu ? Apparemment pas, puisqu’il y apparaît non seulement avant la Croix et la Résurrection mais encore après jusqu’en Apocalypse 12, et c’est bien après … à savoir devant nous !  Sa position usurpée de procureur est d’ailleurs le secret de sa puissance maléfique jusqu’à nos jours qui lui permet malheureusement encore de faire des dégâts énormes par ses accusations. En fait il faut que la nouvelle génération qui naîtra de l’union entre l’Eglise des Vainqueurs, l’Epouse et son divin Epoux éjecte, avec Michaël et ses anges, l’Usurpateur qui se tient encore devant le Trône ! (Apocalypse 12 :7ss). 
Nous ne pouvons penser qu’à Josué-YeSHouaH (YeHOSHouaH = YHWH sauve), fils de Noun, dirigeant la conquête du Pays promis, préfiguration du Pays promis céleste. Il fallait en effet qu’il dégage victorieusement les peuples qui occupaient indûment le Pays Promis ! 

La présence merveilleuse du divin Avocat et Juge

En attendant, fort heureusement à côté du Souverain Sacrificateur YeSHouaH, se tient l’Envoyé (MaLeAK : envoyé, messager, ange, Messie) qui faisait office d’Avocat et ici même de Juge. Dans ce passage, en fait, il s’agit d’un autre YeSHouaH (Jésus) présenté quelques versets plus loin comme le germe qui enlèvera effectivement l’iniquité en « un jour » par le sacrifice de la croix (Zacharie 3 :8c+9d). Il peut donc se permettre d’emblée, sans plaider, d’annoncer le jugement sur (GaHaR : réprimander, menacer, détruire) Satan. Il peut de même en tant que Juge ordonner en faveur du Souverain Sacrificateur le revêtement de fête propre et neuf adéquat et lui faire les promesses de la responsabilité du Temple, c’est-à-dire le rétablir dans ses fonctions. Il pourra de la sorte pénétrer dans le Saint des Saints qui préfigure, d’après le texte, aussi le libre accès aux lieux célestes c’est à dire auprès de ceux qui « sont ici ». Il s’agit évidemment à la fois des sacrificateurs placés auprès du Souverain Sacrificateur de l’époque de Zacharie pour le service du Temple et à la fois des Sacrificateurs-Eglise des Vainqueurs qui se tiennent auprès de l’Envoyé à savoir YeSHouaH, le divin Souverain Sacrificateur pour l’Eternité !!! (Zacharie 3 :7 ; Apocalypse 5 :10). En tant que tels, ils seront des signes (MOPHeTH : prodige, miracle, signe, preuve miraculeuse ; Zacharie 3 :8) c’est-à-dire qu’ils seront dans leur être et par leur action des miracles ambulants, des prodiges exceptionnels, des preuves miraculeuses de gloire qui seront capables de mettre en place le bonheur et la félicité « sous la vigne et le figuier » (Zacharie 3 :10) en Israël après le retour d’exil de Babylone, et/ou le réveil mondial à venir (Apocalypse 7) et/ou le Millénium (Apocalypse 20). Voilà une fois de plus la révélation de l’Eglise des Vainqueurs et/ou de la 8ème Eglise de l’Apocalypse dans ses dimensions et capacités miraculeuses et surnaturelles ! 
L’Avocat-Juge annule les accusations en ôtant le péché du Souverain Sacrificateur. Ainsi la croix est rétrospectivement efficace et Lui donne d’emblée l’autorité divine incontestable pour prendre une telle décision de justice ! Bien entendu il s’agit de promesses conditionnelles liées au respect de la Torah et/ou sanctification démontrant la dignité d’emblée réofferte par le nouveau revêtement glorieux indispensable et nécessaire pour se tenir dans le Saint des Saints et/ou la Salle du Trône ! Pour l’Eglise des Vainqueurs-Sacrificateurs la repentance et l’écoute-obéissance de ce que la Pneuma Sainte dit, avec le revêtement de Gloire (Apocalypse 3 :18) ou la métamorphose du corps est tout autant indispensable et nécessaire !

La Pierre, la ROUaH-Pneuma-Esprie Sainte et la Gravure de la Déclaration-Parole

Que vient tout à coup faire une pierre placée devant dans ce contexte ? 
Il est question d’une pierre jetée de la montagne (cf. aussi Zacharie 4 :7) dans la vision du Prophète Daniel (Daniel 2 :34+45) qui détruira la dernière puissance la plus maléfique de l’espace-matière-temps. Ce sera une pierre de jugement et d’anéantissement définitif du monde négatif.
Il s’agit bien entendu en premier lieu de Jésus-Christ, la Pierre de l’angle (Matthieu 21 :42 ; Marc 12 :10 ; Luc 20 :17 ; Actes 4 :11 ; 1 Pierre 2 :7) par qui tout tient, tout passe et tout peut se faire selon la justice divine. N’oublions pas que nous sommes ici devant le Tribunal céleste. 
Suite à Apocalypse 17 :14 associant l’Eglise des Vainqueurs à Jésus-Christ Glorifié, nous savons de qui est composée la pierre de jugement lancée par un ange ! Il s’agit des armées (anges et Eglise des Vainqueurs Apocalypse [12 :7-12] ; 19 :14 ; cf. aussi 20 :4a) lancées à la suite de Jésus-Christ Glorifié. Cette pierre jetée décrit l’anéantissement futur de la Babylone du règne de l’Anti[é]-Christ (Apocalypse 18 :21). Cette Babylone cristallise par son horreur absolue jamais égalée, l’ensemble des royaumes, la dernière bête, sous la domination de Satan à ce moment-là déjà précipité sur terre (Apocalypse 12 :9). Cette pierre sera l’annonce des jugements finaux qui se produiront en Apocalypse 19 à 20.
Mais rien ne se fera sans « les 7 yeux » (Apocalypse 5 :6c) placés sur la pierre (Zacharie 3 :9). Le fameux Zacharie 4 :6 (« Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par ma ROUaH, dit YHWH TZaeBaOTH ») est déjà annoncé !  En effet l’Esprie Sainte sera toujours de la partie ! Elle est SUR la pierre, c’est-à-dire elle enveloppe, contient l’ensemble en tant que MERE céleste qui voit tout, sait tout et sonde tout ! Elle accomplit, réalise, exécute ce qui est acquis par la justice de la Pierre d’angle, de l’Avocat-Juge.
Elle est donc intrinsèquement associée à ce qui est gravé, écrit sur la pierre à savoir la Déclaration-Parole de YHWH TZaeBaOTH ! Que dit-elle ? Elle dit la croix, celle qui permettra de retirer l’iniquité en un jour ! C’est le centre, la Pierre d’angle, la Parole, le Logos, qui non seulement sauve totalement celles et ceux qui acceptent et croient mais aussi juge totalement celles et ceux qui la refusent !

Le jour

« Un (EHaD : un : qualificatif attribué à YHWH), dans ce jour, un homme [se dirigera] vers son prochain et vers la vigne et dessous le figuier. » (Zacharie 3 :10 ; Trad. littérale)
Unité parfaite en et par YHWH, lumière unique éternelle du jour (ici ère de gloire lumineuse divine de l’Eternité) qui environne, communion et union parfaite par la démarche de l’un vers l’autre, vers la joie, le bonheur, l’ivresse céleste de la vigne, l’abondance, la protection, l’ombre bienfaisante, la connaissance parfaite que l’on trouve sous le figuier, l’arbre de la connaissance du bien et du mal (cf. Genèse 3 :7) auquel on a dorénavant librement accès par la grâce de l’Arbre de Vie qui nous a parfaitement justifiés en faisant de nous de la sorte des « dieux » (cf. Jean 10 :34) semblables à notre Epoux, voilà ce que ce verset exprime !
Bien entendu ce texte, en première approche, parle d’une vie de bonheur pour le Peuple en Terre promise, dans la proximité de YHWH. Mais le côté idyllique de la description et surtout la mention du mot EHaD désignant YHWH et Son l’unicité (cf. Deutéronome 6 :4) impliquant celle entre les êtres humains glorifiés, leur joie et leur connaissance parfaites ne laissent aucun doute quant à une merveilleuse projection dans le Millénium et l’Eternité ! Nous retrouvons une fois de plus ce constant rapport entre le Peuple d’Israël heureux dans sa Terre promise d’une part et d’autre part le Millénium et l’Eternité.  


    1. a.Les deux Oints ou l’Eglise des deux Témoins (Apocalypse 11 et Zacharie 4 ; cf. Ecrit « Eglise des deux Témoins » n°86).

Le livre de Zacharie a jusqu’à présent surtout parlé de la problématique de la Sacrificature mais là il aborde plus spécifiquement la question de la Royauté, sachant que notre Seigneur Jésus-Christ combine les deux fonctions. C'est d'ailleurs ce qui est clairement annoncé en Zacharie 6 : 9-15. Nous ne reviendrons pas sur les démonstrations relatives à l’Église des deux Témoins qui adore dans le troisième Temple terrestre qui sera reconstruit. Elle montera (3ème montée : Apocalypse 11 :12) comme l’Eglise initiale des Vainqueurs (1ère montée : Apocalypse 5 :10) et la foule immense issue de la Grande Tribulation qui se retrouvera soudainement devant le Trône (2ème montée : Apocalypse 7 :9+14).

La Royauté

Il est ici question de Zorobabel, gouverneur de ce qui était alors la « province perse de Judée ». Il faisait partie de la lignée davidique puisqu’il était le petit-fils du roi de Juda Joachin et sera cité en Matthieu 1 :12-13 et en Luc 3 :27 dans la généalogie du Seigneur Jésus-Christ ! 
On peut ainsi parler de la fonction royale qu’il incarne en tant que membre de la tribu « royale de Juda » et de la lignée « éternelle » davidique. 
Notre texte l’identifie clairement à sa fonction royale messianique et plus particulièrement à cette époque comme reconstructeur du Temple. En effet, nous voyons ici les sentiers aplanis pour l’arrivée du Messie (donc les montagnes et collines aplanies ; Zacharie 4 :7) dont parlera Jean-Baptiste (Esaïe 40 :3 ; Matthieu 3 :3 ; Marc 1 :3 ; Luc 3 :4 ; Jean 1 :23) et la pierre principale, ici du 2ème Temple, acclamée (HeN : faveur, grâce, bravo, vive), à identifier prophétiquement avec Jésus-Roi.
Cette fonction royale est la puissance politique et donc aussi financière qui permettra de conduire et d’achever la reconstruction du Temple, c’est-à-dire le MOYEN et le lieu d’accès au Saint des Saints, c’est-à-dire au Trône et finalement à YHWH ELoHiM ! David en tant que roi aurait bien voulu construire le 1er Temple mais c’est son fils le roi Salomon doté à ce moment-là d’une sagesse divine qui en réalisa et en finalisa la construction ! 
Zorobabel, dans ladite « fonction royale », achèvera la construction du 2ème Temple (Zacharie 4 :8) ! La construction du 3ème Temple sera bien entendu un acte politique et de puissance « explosive » en Israël vu les circonstances actuelles et sûrement à venir !
Il abritera l’Eglise des deux Témoins qui adorera dans ce 3ème Temple terrestre (Apocalypse 11 :1). 
Quand celle-ci montera (Apocalypse 11 :12), s’enclenchera le processus qui permettra la naissance du Fils de l’Eglise des Vainqueurs-Epouse au complet et du Seigneur Jésus-Christ-Epoux (Apocalypse 12 :1-5). Ce Fils-Nouvelle Génération de l’Eglise des Vainqueurs sera enlevé (Apocalypse 12 :5 ; enlèvement = 4ème montée) pour éjecter le Dragon et ses acolytes des lieux célestes (Apocalypse 12 :7-11). Ainsi l’Eglise des Vainqueurs sera bien installée au ciel et de ce fait l’accès au Trône céleste sera encore beaucoup plus ouvert (Apocalypse 12 :12a).
Nous sommes ici dans une démonstration de force et de puissance « royale », pour dégager dans les lieux célestes l’accès au Trône ou Saint des Saints du 4ème Temple situé, lui, dans les lieux célestes (cf. Temple céleste-4ème Temple d’Apocalypse 11 :19 qui est à distinguer du 3ème Temple qui sera construit à l’avenir cité en Apocalypse 11 :1 dont le parvis est livré aux nations, ce qui est évidemment impossible en ce qui concerne le Temple céleste) ! 
Le texte de Zacharie précise toutefois que cette démonstration de force et de puissance, vient de quelque part ou plutôt de Quelqu’un !

Fini de dormir

Comme la sacrificature, la royauté sera toujours activée par « Celle » (Esprie Sainte) qui produit la Lumière à savoir la MeNORaH (= le Chandelier : en hébreu substantif au FEMININ ; cf. 7 Yeux) à 7 branches surmontée par son vase rempli d’huile qui permet d’ouvrir les yeux et de voir, le contraire d’un état de sommeil. Sa Lumière chasse les ténèbres par Sa force et Sa puissance et permet de dégager l’obstacle, la grande montagne à savoir dégager le Dragon et ses acolytes des lieux célestes pour permettre la « reconstruction du Temple » à savoir pour nous l’accès au Trône ! 
Bref, le prophète qui dormait, doit se réveiller (Zacharie 4 :1) pour ouvrir les yeux et voir, avoir une vision, celle donnée par la MeNORaH ! L’Eglise est appelée à se réveiller et voir pour avoir la bonne vision prophétique apocalyptique pour commencer, laquelle permettra ensuite d’y croire, de la vivre et de l’expérimenter comme Zorobabel reconstruisant le Temple jusqu’à son achèvement (Zacharie 4 :9) !
La faiblesse de Zorobabel (Zacharie 4 :10a) simple gouverneur, dépendant, en quelque sorte « prisonnier » de l’environnement hostile, correspond tout autant à la nôtre qui sommes dépendants, prisonniers de l’espace-matière-temps dont l’Ennemi est le prince.
MAIS nous avons à la main, comme Zorobabel, la pierre (EBeN : pierre, poids) de plomb (BeDiL : plomb, étain, métal) ou le fil à plomb ou encore un instrument de mesure, d’évaluation (Cf. Apocalypse 11 :1). Autrement dit nous avons un outil, pour construire droit et correctement, mesurer, évaluer en vue de l’achèvement de la construction du Temple à savoir l’accès à YHWH ELoHiM ! Il s’agit évidemment de la Parole (Jésus le Logos, la prophétie sous l’inspiration de l’Esprie Sainte, particulièrement de révélation et la Parole écrite, la Bible ; cf. Zacharie 4 :9). 
Mais en même temps rien, absolument rien ne se fera et ne pourra réussir sans la MeNORaH à 7 branches allumée, l’huile contenue dans le vase ou réservoir et les Sept Yeux (Cf. Apocalypse 5 :6c). Il faut évidemment voir pour pouvoir « parcourir, sonder, inspecter » (SHOUTH : parcourir, se promener, se répandre, sonder, inspecter : Zacharie 4 :10c ; 1 Corinthiens 2 :10) et ensuite pouvoir faire correctement. C’est ce que l’Esprie Sainte fait et c’est EN Elle et PAR Elle que tout cela devient possible. Trop de gens font sans voir préalablement, d’où les résultats catastrophiques ! 
Rien ne se fera ni par la force, ni par la puissance même royale de Zorobabel mais DANS LA ROUaH : « Non pas dans la force (HaYil : force, courage, bravoure, héroïsme, vertu, capacité [humaine]) non pas dans la puissance (KoaCH : puissance, pouvoir, règne, moyens [humains]) mais au contraire DANS ma ROUaH dit YHWH TZaeBaOTH » (Zacharie 4 :6 ; Trad. litt.).    
Là nous comprenons l’importance de la ROUaH au féminin qui doit « PORTER, ACCOUCHER, REALISER, ACHEVER, AMENER A SON TERME » telle une femme accouchant, tous les projets, accomplissements et réalisations. En ce qui concerne Zorobabel c’est la reconstruction du 2ème Temple et pour nous l’accès direct à YHWH ELoHiM (notre Temple) via notre Nouvelle Naissance En-Haut, accouchés par notre Maman Céleste ! 
C’est DANS (Be : dans) la ROUaH et à partir d’Elle que se font les choses ! Appelons donc une fois pour toutes la ROUaH KoDeSCH Esprie Sainte puisque la Bible la nomme ainsi dans Son appellation féminine : si quelqu’un s’appelle Yvette (ou Christiane ou Martine…) c’est qu’il s’agit d’une femme au nom de quoi et de quel droit l’appellerait-on Yves (ou Christian ou Martin…) ? 
Nous passons clairement DANS l’Esprie Sainte et à partir d’Elle d’une dimension légaliste, du faire, des moyens, des capacités, de l’héroïsme même, sans vision, à une dimension existentielle c’est-à-dire de l’ETRE c’est-à-dire à YHWH (YHWH contraction de « Je suis Celui qui suis » Exode 3 :14). 
Un bébé dans le ventre de sa mère, puis un nourrisson fragile, faible, dépendant n’a pas « fait, réalisé » grand ’chose mais avant toute chose il EST, et ensuite il sera là et de plus en plus là, d’ailleurs… Être DANS et PAR l’Esprie Sainte, notre Maman, est la condition de possibilité du « devenir correct » puis du « faire juste » à partir d’Elle. Voilà ce que signifie Zacharie 4 :6 !
Il est indispensable passer à une « vision » biblique de l’Esprie Sainte et de Son rôle de réalisatrice pour comprendre, recevoir réellement la REVELATION, la Lumière dans le but d’expérimenter et de vivre l’accomplissement final dans l’action inspirée et juste !

Les deux Oints, ou Témoins ou Oliviers ou Chandeliers (Zacharie 4 :11+14 ; Apocalypse 11).

Nous avons vu que la Sacrificature et la Royauté (Apocalypse 1 :6 ; 5 :10) avec leurs onctions (Zacharie 4 :14) intronisant ces fonctions sont absolument indispensables pour pouvoir passer du Lieu Saint (où se situe la MeNORaH passage obligé avant d’entrer dans le Saint des Saints) au Lieu Très Saint. Il s’agit d’une typologie caractérisant en Apocalypse 11 :1 une église dotée des deux fonctions personnifiées ensuite par les deux Témoins qui adore au 3ème Temple terrestre à venir.
Nous les retrouvons combinées en Jésus le divin Roi et le divin Grand Sacrificateur, mais aussi avec Moïse (qui a instauré le culte sacrificiel juif au désert) et le prophète Elie (qui s’adressa à la royauté) que nous discernons en filigrane par les plaies annoncées en Apocalypse 11 :5-6. 
Ces Oints-Oliviers-Témoins réapparaissent en Zacharie avec le Grand Sacrificateur Josué et le Gouverneur de sang royal Zorobabel.
Ils se tiennent aux côtés de la MeNORaH et participent au déversement de l’or (Zacharie 4 :12). Il ne peut que s’agir de l’or en fusion donc chauffé par le Feu pour qu’il puisse couler. Certes certaines traductions parlent « d’huile dorée », mais le texte original ne parle que d’or qu’ils déversent. On peut aussi penser à de l’or en paillettes pour faire référence aux expériences très nombreuses de paillettes d’or divines sur le corps de chrétiens.
Ainsi l’Esprie Sainte, permet à l’Eglise des Deux Témoins-Oliviers (cf. Eglise des Deux Témoins REdV n° 86) d’être participants au processus de la métamorphose du corps en or (cf. Apocalypse 3 :18a) ! Ils deviennent eux-mêmes en Apocalypse des chandeliers dorés porteurs d’Huile divine d’Olivier, de la Flamme de Feu lumineuse bénéficiant ainsi du Sang de Lumière de leur Mère, de leur Père, les rendant compatibles avec leur Sauveur et Epoux divin (Apocalypse 11 :4-5). 
La filiation clairement soulignée en Zacharie 4 :14 où il question de FILS DE L’HUILE FRAÎCHE (BeNeï HaYitzeHaR : fils de l’huile fraîche, brillante, pure ou encore « oints ») démontre « ce devenir » et/ou métamorphose de notre corps et sang en une nouvelle source de gloire céleste lumineuse ! 
Par ailleurs la fonction prophétique leur est attribuée en Apocalypse 11 :3. Celle-ci sera évoquée en Zacharie 5 par la mention du rouleau qui vole correspondant à Apocalypse 10 :2 (Cf. aussi Ezéchiel 2 :8-10). 
Le prophète (Ezéchiel et Jean) devait « manger » le rouleau (livre) en quelque sorte ingérer, faire corps avec la Parole prophétique de YHWH ELoHiM pour la proclamer, l’écrire, la communiquer de façon « existentielle » car cela ne pouvait qu’être une question de vie ou de mort tant pour lui que pour ses auditeurs ou lecteurs.  
Ainsi non seulement les fonctions de sacrificature, royale, mais encore prophétique comme pour l’Apôtre Jean par exemple, engendrent le passage/montée dans la « Salle » du Saint des Saints céleste ou la Salle du Trône (Apocalypse 4 :1 ; 5 :9-10 ; 11 :12).


    1. a.Le prophétisme (Zacharie 5 ; Apocalypse 10)

Le prophétisme est toujours vecteur d’une annonce à double facette à savoir l’élection, la promesse, le salut, la restauration, la bénédiction d’une part et le jugement et le malheur à but purificateur, quand la prophétie n’est pas écoutée, d’autre part. Les deux facettes permettent la liberté de choix et la responsabilisation des auditeurs-lecteurs de la prophétie. Cette liberté de choix est la condition de possibilité de l’amour car l’amour forcé n’existe pas. 
C’est pourquoi, dans notre texte, après la facette de bénédiction-restauration, vient celle de l’annonce du jugement bien plus amère (cf. Apocalypse 10 :10-11). Cette annonce du jugement est aussi une preuve d'amour de YHWH qui avertit, prévient, exhorte pour qu'un maximum de personnes L'écoute et soit préservé du malheur lié à ce jugement.

a) Le rouleau- livre du jugement

Le rouleau qui « vole » dans la vision de Zacharie est la malédiction qui va s’appliquer au Pays toujours dans un but de repentance purificatrice, notamment en ce qui concerne les voleurs et les menteurs employant la religion et le nom de YHWH (Zacharie 5 :4b) pour faire de faux serments, notamment en affaires et dans tous les domaines de la vie (Zacharie 5 :3-4 et 5ss)). Il s’agit d’une Parole qui se concrétisera d’emblée en Israël non seulement durant la période de Zorobabel mais aussi et surtout durant la période de la Grande Tribulation (Apocalypse 6 à 11) et du Règne de l’Anti[é]-Christ (Apocalypse 12 :17 à 19 :10). Cela correspond à Apocalypse 10 :10 où Jean reçut l'ordre de prophétiser le jugement sur les nations, vu les effets nauséeux du rouleau avalé.
La période de Zacharie était une période charnière et la purification du Peuple par le jugement relevait d'une question de vie ou de mort pour l’existence du Peuple à cause des mauvaises habitudes, mœurs et pratiques religieuses païennes qui s'étaient mises en place durant l'exil C'était uniquement à ce prix-là que la restauration du Peuple et du Pays selon la Torah était possible (cf. Néhémie 13). 
Il en sera de même à la fin des temps d'où les très nombreux textes de jugements et de malheurs dans l'Apocalypse. Sans repentance sincère rien ne passe avec YHWH ELoHiM, mais avec elle en Jésus-Christ, tout passe. L’Éternité, c'est à dire le Paradis retrouvé et restauré, précédée du Millénium, ne s'installera que dans ces conditions-là : c'est la Justice purificatrice divine (Apocalypse 21 :8) qui s'appliquera sans laquelle on ne peut parler de bénédiction et de restauration (Apocalypse 21 :6-7).

b) L’épha et Babylone (Zacharie 5:5-11)

L'épha est une mesure à grains des Hébreux correspondant à 35 litres. L'économie est signifiée ici, à l’époque principalement basée sur la production et le commerce des céréales, qui sera contrôlée, « habitée » par une femme correspondant à la Babylone de l'Apocalypse (Apocalypse 6:5 ; 17 : 3-5). Elle contrôlera la politique et surtout l'économie (Apocalypse 18 :9-19). Elle sera installée à Babylone située dans le pays de Shinéar (cf. Genèse 10 :10) avec ses prérogatives et pouvoirs temporels, moraux et religieux par deux femmes aux ailes de cigognes. La cigogne (Zacharie 5 :9) était considérée comme un animal impur. Elles se laissaient porter par le vent du monde. Voici une partie du jugement annoncée correspondant une fois de plus aux textes de l'Apocalypse. Il en est de même des versets suivants (Zacharie 6 :1-8 cf. aussi 1 :8) qui annoncent la Grande Tribulation (Apocalypse 6 à 11).

c) Le cheveu sur la soupe (Zacharie 6-9-15)
Le cheveu sur la soupe n'en sera pas vraiment un, si la compréhension globale de Zacharie 6 : 9-15 est placée dans la bonne perspective.
Le jugement de la Grande Tribulation et du Règne de l'Anti[é]-Christ auraient pu ici être davantage développés comme dans les nombreux chapitres de l'Apocalypse. Mais il n'en est rien et ce passage central du livre décrit le cumul des deux fonctions de la Sacrificature et de la Royauté. Ce cumul est le summum de la Gloire et est attribué comme il se doit au « Germe », au Messie, au Seigneur Jésus-Christ Glorifié qui reconstruira le Temple et s'y assiéra sur Son Trône lors du Millénium (Zacharie 6 :12-13).
Il se trouve, dans le contexte de l’époque, que cette réalité future fut déjà signifiée par le couronnement du Souverain Sacrificateur Josué alors que le cumul des deux fonctions était totalement interdit par la Torah ! (Cf. 2 Chroniques 26 : 16-18). C'est là que pourrait se trouver le cheveu sur la soupe ! Mais étrangement le Souverain Sacrificateur fut couronné par le prophète pour justement fixer le projecteur sur la position et la gloire future du Messie.
Mais ce n'est pas tout : il n'y avait pas qu'une seule couronne, celle de Josué, mais plusieurs couronnes destinées à des ex-captifs pieux de Babylone revenus au Pays promis (Zacharie 6 :10+14) ! Hélem, Tobija, Jedeada et Hen reçurent une couronne pour signifier leur royauté, ceci au Temple pour signifier leur sacrificature !
Cela signifie que les exilés à Babylone revenus à la Terre promise reçurent la gloire suprême du cumul des deux fonctions, alors qu'ils n'étaient ni de la lignée royale, ni de celle de la sacrificature ce qui est une fois de plus totalement contraire à la Torah ! De nouveau un cheveu sur la soupe prophétique !
Il est par ailleurs intéressant de noter que ces couronnes furent financées par les exilés (Zacharie 6 :1O) ce qui nous fait penser à Apocalypse 3 :18 où il est conseillé à l'église de Laodicée d’acheter de l’or, élément notoire du processus de métamorphose du corps pour monter au ciel sans mourir et recevoir les deux fonctions. 
Pourquoi justement les exilés ? Simplement parce que ce fait préfigure les « exilés » sur terre chassés du Paradis qui reviennent, montent au ciel, au Saint des Saints céleste, à la Salle du Trône !
Le terme hébreu TSiKRON (mémorial, rappel, souvenir ; Zacharie 6 :14) est ici un « monument de couronnes aux vivants » dans le Temple et non pas un monument aux morts comme sur les places publiques ou certaines églises... 
Bien entendu c’est pour rappeler, donc annoncer qu’il y aura une Église des Vainqueurs initiale, sacrificateurs et rois (Apocalypse 1 :6 ; 5 :10) suivie de ceux qui viendront ensuite « travailler à la construction du Temple » (Zacharie 6 :15). Ce seront celles et ceux des 2ème et 3ème montées qui permettront par la suite avec celles et ceux de la 1ère montée la naissance de la nouvelle génération de l’Église des Vainqueurs capable de chasser avec les anges le Dragon et ses acolytes des lieux célestes, c'est à dire purifier, restaurer, rétablir le Temple céleste où l'Ennemi pouvait encore se manifester pour nous accuser. 
C'est pourquoi l'apparition en Gloire de l’Église des Vainqueurs non seulement couronnée (royauté), mais aussi accouchant de son fils (Nouvelle Génération de l’Eglise des Vainqueurs) dans la douleur (Sang, Vie, Naissance, Sacrificature, Cris, Douleurs, Travail) dont le Père est Jésus (Esaïe 9 :5) pourra se faire (Apocalypse 12 :1-5).  
Encore une fois le texte de Zacharie ne peut qu'être une sorte de cheveu sur la soupe si les perspectives apocalyptiques de Jésus en Gloire avec son Épouse Glorifiée, couronnée, accouchant dans la douleur ne sont pas prises en compte. S'il y aura un jugement, il y aura aussi la bénédiction du Germe, Grand Sacrificateur-Roi accompagné de la 8ème Église composée de Sacrificateurs et de Rois.   

d) Promesse et accomplissement (Zacharie 7 à 8)

Face au jugement, le jeûne est une réaction bonne sinon indispensable mais uniquement si elle est associée à une repentance réelle suivie d'une pratique effective de la justice au quotidien (Cf. Esaïe 58 ; Zacharie 7 :12c). C’est la condition de possibilité de l’accomplissement de la promesse. 
Ainsi Zacharie 8 offre une description millénariste avec le Peuple d'Israël comme « référence mondiale » pour s'approcher de YHWH ELoHiM et recevoir la bénédiction. Il ne sera plus victime du rejet et de la persécution puisque le Provocateur de cela sera lié (Apocalypse 20 : 1-3. Le jeûne se transformera en fêtes (Zacharie 8 :20-23). 
Nous retrouvons en Zacharie 8 :7 un passage merveilleux de la promesse du retour du Peuple au Pays et notamment à Jérusalem opéré par YHWH ELoHiM. Cette promesse a commencé à s'accomplir plus nettement en 1948 avec la création de l’État d'Israël après l'exil bimillénaire provoqué par Rome. Ce retour n'est toutefois pas encore terminé. Mais selon la promesse de YHWH ELoHiM, ce sera Lui-même qui le mènera à son terme et l'accomplira à coup sûr.
Il est absolument capital de nous projeter totalement corps (jeûne), âme (argent, pensées) et esprit (prière, dons spirituels), c'est à dire de façon « existentielle », au niveau de notre être entier, dans les promesses divines d'hier et d'aujourd'hui pour être en capacité de comprendre, de discerner et surtout d'expérimenter les accomplissements de demain. Cela devrait faire « partie de nous-mêmes » de façon vitale.
Il s'agit là d'une donnée fondamentale du prophétisme apocalyptique par rapport à l'Histoire, plus particulièrement à l'Histoire du Salut ! 
Ainsi la promesse puis l’accomplissement de la position et du rôle majeur du Peuple d'Israël DANS SON PAYS, SA CAPITALE, SON TEMPLE, correspond très exactement à ce que l’Église des Vainqueurs devra être et vivre DANS SON PAYS (ciel), SA CAPITALE (Jérusalem céleste), SON TEMPLE (Trône) dans le processus de l'Histoire du Salut !  


    1. a.Messianisme authentique (Zacharie 9 à 14)

a) Messie humble et glorieux, Peuple humilié et glorifié

Tout au long des chapitres de la seconde partie du livre de Zacharie plus tardive, nous assistons à une série de séquences visant à démontrer cette double réalité aux facettes indissociables.
« Sois transportée d'allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d'une ânesse. Je détruirai les chars d'Éphraïm, Et les chevaux de Jérusalem ; Et les arcs de guerre seront anéantis. Il annoncera la paix aux nations, Et il dominera d'une mer à l'autre, Depuis le fleuve jusqu'aux extrémités de la terre. Et pour toi, à cause de ton alliance scellée par le sang, Je retirerai tes captifs de la fosse où il n'y a pas d'eau. » (Zacharie 9 :9-11 ; Trad. Segond 1910) 
Ces trois versets résument clairement notre proposition. Ici nous constatons sans aucun doute que l'entrée de Jésus à Jérusalem est prophétisée (Matthieu 21 :4ss et parallèles).
Mais la paix et la gloire de la domination mondiale messianique se fait toujours encore attendre ! Et pourtant, comme dans bien d'autres textes prophétiques les deux réalités sont relatées ensemble dans la foulée ! C'est pourquoi, basés sur les Écritures, les Juifs peuvent avoir beau jeu de dénoncer l'inauthenticité du messianisme attribué à Jésus-Christ ! 
L'Alliance scellée par le Sang de Jésus permet la libération des captifs de la fosse-puit asséchée et notamment pour nous de la fosse espace-matière-temps !  Pourquoi la fosse asséchée ? Simplement parce que, comme ce fut le cas pour Joseph (Genèse 37 : 24-28), il y a une possibilité de survie avec souffrances souvent atroces vu qu'on ne s’y noie pas tout de suite... ! Nous retrouvons très exactement notre situation terrestre hors du Paradis avec un sursis très souvent pas très drôle.
Alors quelle réponse donner ? Celle de Jésus-Christ Glorifié aux 7 églises les exhortant à venir Le rejoindre glorifiés sur le Trône, la « Forteresse » (Zacharie 8 :12) hors de la fosse. Mais Il ne trouva pas d'écho favorable de la part des églises jusqu'à nos jours excepté de la part de l'Apôtre Jean qui lui MONTA alors à la Salle du Trône. 
Résultat de l'affaire : Jésus attend toujours depuis 2000 ans que nous saisissions la corde qui pend à notre portée pour qu’Il puisse nous remonter de la fosse ! Mais Il ne veut ni ne peut nous forcer la main à cause de la liberté indissociable de l'amour !
Ce refus attaque très largement l'authenticité du messianisme attribué à Jésus-Christ y compris les passages du « Je viens bientôt ».
De même les jugements décisifs finaux qui s'abattront sur les nations ne peuvent qu'être remis aux calendes grecques à cause de ce refus et de cette incrédulité aux conséquences terribles (Zacharie 9 :1-7+13). 

b) La Grèce

Le verset 13 (Zacharie 9) parle de la victoire sur Javan (Grèce), ce qui ne représente pas uniquement une prophétie concernant les victoires militaires relativement proches dans le temps des juifs macchabéens (Zacharie 9 :12-16) mais bien la victoire de la pensée et puissance juives sur la pensée gréco-romaine et qui hante toujours les fondements de nos civilisations. N'oublions pas que l’hellénisme, ayant rayonné à partir d'Alexandrie, a dès le départ fondamentalement orienté le cours de l'Histoire. 
Il a déterminé les philosophies et surtout les théologies juives et chrétiennes jusqu'à nos jours sur le fond et la forme et a éclipsé l'apocalyptique biblique au profit d'une pensée et religion légalistes et basées sur l'immanence humaine et non le ciel. 
C’est pourquoi l’apocalyptique biblique (Prophètes de l’Ancien Testament et Apocalypse) sera un lieu évident de rencontre et de rapprochement entre la théologie juive et la théologie chrétienne. Le Messie souffrant ne peut en effet qu’être révélé glorieux à la face du monde d’après l'apocalyptique. De même le Peuple de Dieu dont les Juifs messianiques (ou l’Épouse), toujours en souffrance sera aussi révélé glorieux à cette occasion. C’est ce qui apparaît constamment dans les prophètes et notamment en Zacharie !
Politiquement, le vieux rêve impérialiste conquérant mondialiste (cf. déjà : Assyrie, Babylone, Perse) inspiré principalement par les succès inédits et incroyables d'Alexandre le Grand généra l'Empire Romain, le Papisme, les Empires orientaux, l'Empire russe tsariste puis communiste, Napoléonien de France, les Reich pour l'Allemagne à commencer par le Saint Empire Romain Germanique qui aboutira au terrible 3ème  Reich, l'Empire chinois capitalisto-communiste face à la tentation impérialiste états-unienne actuelle etc... Nous savons que ce rêve impérialiste trouvera son apogée d'horreur par le Règne de l'Anti[é]-Christ ou de l'Imitation Trinitaire. Ce rêve fut bien entendu provoqué par le Dragon pour tenter de faire barrage au règne millénariste du Messie sur terre à venir.
Mais il y aura « comme le troupeau de son peuple ; car ils sont les pierres d'un diadème qui brilleront dans son pays (aussi l’Eglise des Vainqueurs ; cf. Apocalypse 6 :2 et 12 :1). Oh ! quelle prospérité pour eux ! Quelle beauté ! » (Zacharie 9 : 16-17)

c) Économie mondiale

Le jugement prononcé contre le Liban au début du chapitre 9 et plus particulièrement contre les ports de Tyr et de Sidon puissances économiques internationales absolument phénoménales pour l'époque (Zacharie 9 :3 ; cf. Ézéchiel 28), sera accompli par YHWH ELoHiM par le feu et le rejet à la mer. Alexandre le Grand rasera effectivement ce pays et ces villes dans un avenir proche de l'époque de Zacharie. Plus tard, les Romains y seront aussi des oppresseurs pas très tendres.
Durant la période apocalyptique du règne de l’Anti[é]-Christ, la puissance de l'argent-Mammon sera détruite au moment de la chute de Babylone (Apocalypse 18 :10-19). Sachons qu'aujourd'hui plus de la moitié des richesses mondiales sont aux mains d'une centaine de personnes !!! 
Non seulement Israël a reçu de nombreuses promesses d'abondance et de richesse (Zacharie 9 :16b) mais aussi l'Eglise des Vainqueurs dans sa Gloire (Apocalypse 12 :1 ; 20 :4a…).

    1. Terre promise

Au début du chapitre 9 il est question de la Syrie (Hadrac ancienne ville importante d'Assyrie ; Damas, capitale de la Syrie) anciennement entre autres Aram. Jésus parlait d'ailleurs l'araméen ! Ensuite une série de villes philistines telles Ashkelon, Gaza, Ashdod sont nommées (Zacharie 9 :5-7). Nous savons que « philistins » a la même racine que « palestiniens ». Ils furent aussi conquis au passage par Alexandre le Grand.
Ces peuples sont caractérisés par leur prétention territoriale irréductible sur la Terre promise d'Israël et n'ont pas arrêté par tous les moyens de la disputer au Peuple élu. Aujourd'hui d'ailleurs le Dôme du Rocher sur l'Esplanade du Temple est un signe évident de cette réalité. Nous comprenons pourquoi tous les peuples islamiques veulent éradiquer l’État hébreu pour occuper son territoire considéré par eux comme terre islamique à reconquérir obligatoirement.
Nous savons que le règne de Jésus-Christ sur terre se fera à partir de cette terre, de Jérusalem et du Temple dont la pérennité fut, est et sera assurée par le Peuple d'Israël élu, désigné souverainement par YHWH à cet effet ! (Apocalypse 20 :9 ; Zacharie 6 :12-13).
Ainsi nous comprenons encore mieux les oppositions suscitées par le Dragon face au désir intense de Jésus-Christ de voir « monter » au ciel, en Terre promise Son Peuple, l'Eglise, pour former la 8ème Eglise, l'Eglise des Vainqueurs ! Avec elle et les martyrs Il est prévu qu’avec le Seigneur Jésus-Christ Glorifié, ils règneront 1000 ans sur terre à partir des lieux célestes et du Temple terrestre de Jérusalem !

 e) Climat (Zacharie 10)

La sécheresse climatique n’est pas un sujet nouveau du 21ème siècle ! Zacharie en parlait déjà (Zacharie 10 :1ss). Les faux prophètes, les devins, les rêveurs avec leurs théraphims prophétisaient alors des faussetés et par là trompaient et tenaient le Peuple sous leur joug notamment pour déterminer arbitrairement les périodes de semailles, de récoltes etc… 
Aujourd’hui ceux-ci disent que les problèmes climatiques viennent de certains comportements non scrupuleux des hommes sur la planète. 
En réalité la véritable source du problème vient du fait que l’humanité ne DEMANDE PAS la pluie à YHWH, c’est-à-dire qu’elle L’a mis au placard et veut se débrouiller toute seule ! 
Sans YHWH, pas de scrupules et plus de conscience. Seuls les intérêts immédiats comptent et ceci à tout prix ! C’est pourquoi la solution n’est pas une solution bisounours mais bien une mise à l’écart radicale des faux « bergers et devins » et du retour de tous les Juifs au Pays d’Israël. (Zacharie 10 :3-12).
Pour ce faire, la Maison de Juda deviendra le cheval de gloire de YHWH dans la bataille sous l’autorité du Messie (angle, clou ou poteau central de la tente, arc ; Zacharie 10 :4) Il faut bien comprendre que les « faux pasteurs et devins » ne sont pas des enfants de chœur ! Ils ont des intérêts notamment sonnants et trébuchants à défendre ! 
Juda et Ephraïm seront des héros qui se battront contre les faux prophètes et les ennemis extérieurs lourdement armés. Ephraïm (Israël – Royaume du Nord) reviendra au Pays pour se comporter de façon héroïque et vivre le bonheur.
Si nous transposons le retour au Pays de l’ensemble du Peuple élu à l’Eglise qui « monte » pour devenir l’Eglise des Vainqueurs rendue capable de se battre (Apocalypse 6 :2 ; 17 :14), nous connaissons la réponse aux problèmes de climat et aux catastrophes naturelles… ! Vite, dirigeons-nous vers l’instauration du Millénium sous l’autorité du Seigneur Jésus-Christ qui passe obligatoirement par la métamorphose et la montée suivie de notre action à partir d’En-Haut, du Pays promis céleste !

f) Trahison (Zacharie 11)

Zacharie prophétise ici non seulement avec des paroles mais aussi avec des « gestes » (Zacharie 11 :11).
Il parle en premier lieu d’une situation future économique grave au Liban et dans la région alors un des moteurs économiques mondiaux. Mais les dominations grecque puis romaine furent désastreuses. (Zacharie 11 :1-3). Nous verrons en outre que ce texte parle de la future époque romaine avec l’apparition du Messie.
En Israël, vu la situation économique difficile, certains (les « bergers » responsables du Peuple) en profitent, comme d’habitude, surtout en période de crise, pour oppresser et exploiter leurs contemporains modestes pour s’enrichir (cf. Zachée le collecteur d’impôts, les pharisiens, sacrificateurs cf. les vendeurs chassés du Temple…) et cela crée toujours des tensions sociales très dures (Zacharie 11 : 4-7 ; cf. les Zélotes révoltés violents contre Rome qui oppressait et exploitait le Pays avec certains responsables juifs).
Vient alors le Messie le bon Berger avec Ses deux houlettes (MaKeL : bâton, sceptre ; cf. Ezéchiel 37 :15-27). L’une s’appelle grâce (NaHIM : grâce, douceur, bienveillance, beauté, magnificence) et l’autre union (BaLaM : unique, serré, entente, union ; Zacharie 11 : 7 ; cf. Matthieu 23 :37 ; Luc 13 :34). 
Là il s’agit de la première venue de Jésus qui alla vers les plus pauvres, les malades et les miséreux, « les brebis destinées à la boucherie ». Ses houlettes signifient clairement qu’Il voulait « paître » le troupeau Israël en tant que Messie pour le restaurer d’emblée dans sa beauté, sa magnificence et sa douceur par Son Sang expiatoire de la grâce c’est-à-dire être le bon Souverain Sacrificateur d'une part et le restaurer dans son unité Juda et Israël-Royaume du Nord d’autre part, c’est-à-dire être le bon Roi d’Israël devant dans la foulée être rétabli dans sa puissance et félicité. 
Les deux houlettes démontrent de la sorte très clairement que Jésus voulait d’emblée instaurer Son Royaume d’abord en Israël puis sur terre à partir de Jérusalem.
Toutefois devant le rejet, Il dit à Ses disciples : « …il faut que je continue ma route aujourd’hui, demain et le jour suivant car il ne convient pas qu’un prophète soit mis à mort ailleurs qu’à Jérusalem. Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes mais vous ne l’avez pas voulu. ». (Luc 13 :34).
Devant le rejet d’Israël les « trois bergers » ou trois « piliers » du Peuple seront détruits en un mois (Zacharie 11 :8). Sa dernière marche sur Jérusalem, Sa passion, Sa résurrection à la fin (l’ensemble « 1 mois » environ) de Ses trois ans de ministère auront raison à terme des fonctions de la Sacrificature, de la Royauté et du Prophétisme au sein de Peuple Juif. 
En effet, le Temple sera détruit donc plus de sacrifices, l’espérance d’indépendance face aux Romains avec le rétablissement de la royauté disparaîtra avec l’exil du Peuple aux quatre coins du monde ainsi que les prophètes juifs car les textes de l’Ancien Testament auront été finalisés dans un canon et la révélation prophétique écrite juive aura tari. 
L’âme du bon berger s’impatienta, « coupa court » avec Israël et Israël fut dégoûté de Lui ! (Zacharie 11 :8c)
Et voilà que tombe la Parole terrible de la fin des soins du bon Berger pour Son Peuple et des conséquences atroces en découlant : morts, massacres et les survivants s’entredéchireront (Zacharie 11 :9). Aujourd’hui nous savons que cela s’est malheureusement accompli durant les 2000 dernières années avec comme apogée à ce jour la Shoah.
Le bon Berger, joué par Zacharie (Zacharie 11 :10-11) brisa la houlette de la grâce. 
L’Alliance de protection du Peuple au Pays, de la pérennité du Temple et de Jérusalem capitale d’Israël sera brisée à ce moment-là et par là l’Alliance universelle étendue à « tous les peuples » (Zacharie 11 : 9-10). 
Vient alors l’histoire incroyable des trente sicles d’argent, prix « magnifique » d’un esclave à l’époque ! Il s’agissait en fait de l’estimation ou bien plutôt de l’estime que les contemporains de Zacharie avaient pour la Parole de YHWH et pour YHWH Lui-même en tant que Messie !!! Nous nous trouvons en présence d’une prophétie détaillée par rapport à la TRAHISON de Judas qui fut lui aussi payé à ce prix justement par les responsables juifs et qui jeta après coup la somme dans le Temple avec laquelle ils achetèrent le champ du « potier » !!! (Zacharie 11 :12-13 ; Matthieu 26 :14-15 ; 27 :3-10). 
Mais les quelques « malheureuses brebis », Ses disciples, reconnaîtront qu’il s’agissait de la Parole de YHWH ! (Zacharie 11 :11).
Ensuite Zacharie représentant le bon Berger brisa la seconde houlette Union. Le rétablissement de la Royauté avec le retour à la fois d’Israël-Royaume du Nord et de Juda-Royaume du Sud fut renvoyé aux calendes grecques (Zacharie 11 :14). L’Histoire nous l’a amplement prouvé. Mais la création de l’Etat d’Israël en Terre promise nous remplit d’espérance. 
Le règne de l’Anti[é]-Christ est d’emblée prophétisé. Ce dernier, le mauvais berger, sera jugé et rendu inopérant (Zacharie 11 :15-17).
Zacharie 11 est un texte absolument capital car il montre plus précisément que le rejet du Christ de la part d’Israël impliqua le fait que la gloire messianique n’a pas pu s’installer comme prévu par YHWH et qu’un jugement atroce en fut la conséquence !!!
 Si nous transposons ce message, le rejet de Jésus-Christ Glorifié et/ou de l’Apocalyptique de la part des 7 églises d’Apocalypse 1 à 3 puis de l’Eglise à partir du 2ème siècle généra nos 2000 ans de galère ! 
Pas de métamorphose du corps, pas de montée au Pays promis céleste, pas de sacrificature et de règne pour l’Eglise des Vainqueurs, pas d’actions à partir d’En-Haut, pas de réveil mondial avec les Juifs qui doivent « rentrer » (Apocalypse 7) etc… ! Cela dépend et dépendra de l’orientation et du contenu de NOTRE volonté et de NOTRE foi ! 
Notre génération de chrétiens devra-t-elle entendre de la part de Jésus le « Parce que vous n’avez PAS VOULU ! » ou notre génération montera-t-elle pour former la 8ème Eglise avec l’Israël messianique ?
Notre génération de chrétiens restera-t-elle dans le déni d’un messianique authentique incluant d’emblée la volonté immédiate de YHWH de manifester Sa gloire dans et par la glorification de Son Peuple ?
Pire, notre génération de chrétiens, comme le suggère Zacharie 11, continuera-t-elle à perpétuer la trahison et le mépris à l’égard du Messie pour le prix « magnifique » ou plutôt dérisoire en réalité de trente sicles d’argent, prix d’un ESCLAVE ?  
  
g) Israël reconnaît son Messie (Zacharie 12 ; Apocalypse 7 : 4-8)

   Ce texte nous projette clairement dans notre époque après la création de l’État d'Israël. Jérusalem commence déjà actuellement à devenir « une coupe d'étourdissement pour les peuples d'alentour (cf. Syrie, Iran) et une pierre pesante pour tous les peuples » (Zacharie 12 : 2-3). 
Cela ne pourra que provoquer une guerre que Zacharie prophétise (Zacharie 12 : 4-7). Elle sera gagnée (Zacharie 12 :9) parce que les chefs de Juda seront comme un « foyer ardent, une torche enflammée », le « faible sera comme David », la « maison de David COMME ELoHiM COMME L'ANGE DE YHWH » (Ici Jésus-Christ Glorifié comme en Zacharie 3 ; Zacharie 12 : 6+8). Autrement dit, si nous ne considérons pas ces passages comme un mythe, il ne peut que s'agir que de l'Eglise des Vainqueurs d'Apocalypse 6 : 2 déjà composée de Juifs messianiques (Apocalypse 3 : 12) et en tous cas formée de rois et de reines de Gloire (Apocalypse 5 : 10). 
Si nous considérons par ailleurs les moyens des armées actuelles, sans compter les puissances spirituelles négatives qui les animeront, pour les vaincre, il faudra bien une armée glorifiée derrière le Roi des rois (Apocalypse 6 : 2). Cette guerre correspond au déclenchement de la Grande Tribulation (Apocalypse 6 : 3ss).
Le premier résultat de cette guerre sera la venue de la ROUaH de grâce et de supplication (TaHaNOUN : supplication, prière) sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem.
« Ils se tourneront vers moi (YHWH – Jésus-Christ) celui qu'ils ont transpercé et ils se lamenteront sur lui, comme une lamentation sur l'unique (YaHiD : unique) et ils s'affligeront sur lui comme on s'afflige sur le premier-né (=BeKOR ; Zacharie 12 :10 trad. litt.). 
Il s'agit ici d'un très grand tournant de l'Histoire du Salut à savoir la repentance-conversion au Crucifié authentique et très profonde des Juifs clans, hommes et femmes, familles royales, sacerdotales, prophétiques « à part » c'est à dire de façon égale sans distinction, individuelle, personnelle (Zacharie 12 : 11-14). Cette repentance sera accompagnée du plus grand réveil mondial de tous les temps dont il est question en Apocalypse 7 (cf. aussi en Romains 11 :23ss).

h) Fin du faux prophétisme et glorification du Peuple (Zacharie 13)

Suite à ce grand réveil qui aura lieu durant la Grande Tribulation (Apocalypse 6 à 11) en Apocalypse 7, il y aura une purification radicale du faux prophétisme en Israël (Zacharie 13 : 2-6). 
Ce faux prophétisme voudrait s'opposer à la « source ouverte » qui lavera les péchés et les souillures de la maison de David et des habitants de Jérusalem (Zacharie 13 : 1). Cela correspond à Apocalypse 7 :14 : « Ce sont ceux qui sont venus de la Grande Tribulation et ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. » 
Ce faux prophétisme voulait par la même occasion s'opposer à la seconde montée (Apocalypse 7 : 9b+14b et 14 : 1-5) et en même temps à la consécration du 3ème Temple terrestre de Jérusalem à l'adoration de l'Eglise des deux Témoins-Oliviers qui montera elle aussi (Apocalypse 11 : 1-2+12).
Cette interprétation est confirmée dans les versets suivants parlant du sacrifice du « berger » et de la longue dispersion du Peuple Juif avec l'extermination des deux tiers. Mais le RESTE, le tiers restant, sera purifié comme du minerai d'argent et d'or par le Feu (Zacharie 13 : 9), c'est à dire le corps métamorphosé permettant la montée à la Salle du Trône (cf. Apocalypse 3 : 18). Un échange direct, uniquement possible de façon pérenne au ciel, entre YHWH et eux s'établira : Il dira « Mon Peuple » et ils diront YHWH mon ELoHiM !
Notons que le sacrifice du bon Berger implique obligatoirement d'emblée la glorification selon la volonté écrite et exprimée de YHWH ELoHiM ! Comme en Israël les faux prophètes de l'Eglise qui s'opposeront à ce messianisme biblique complet et global seront radicalement écartés !

i) Instauration du Millénium (Zacharie 14 ; Apocalypse 19 :11ss)

Le jour de YHWH instaurera le Millénium précédé d'une grande bataille à Jérusalem. Les pieds du Messie-YHWH se poseront sur la montagne des Oliviers. Les nations seront vaincues. Les éléments de la nature seront bouleversés. Beaucoup fuiront et mourront.
Le Messie YHWH ELoHiM ne sera pas seul : Il viendra avec tous les saints (CoL- QoDiSCHiM ; Zacharie 14 : 5e), c'est à dire avec toutes Ses armées : les anges et l'Eglise des Vainqueurs (Apocalypse 19 : 14).
Le Messie YHWH ELoHiM sera roi de toute la terre. Il sera UN, et Son nom sera UN ou l'unique, le seul (EHaD ; Zacharie 14 :9). Il n’y aura pas d’idolâtrie. Jérusalem sera élevée (capitale ; Zacharie 14 : 10b) habitée et à sa juste place. Elle sera en sécurité. Les nations qui l'auront combattue pourriront sur place (Zacharie 14 :12-13 ; cf. Apocalypse 19 : 18). Ceux qui ne se soumettront pas au Messie-YHWH, entre autres monter à Jérusalem fêter la joyeuse fête des Tabernacles, seront châtiés. Tout, notamment dans la vie quotidienne, sera consacré à la Sainteté de YHWH et tout mercantilisme sera banni (Zacharie 14 :17-21). 
    
Conclusion

La proximité du livre du Prophète Zacharie de celui de l'Apocalypse, après cette longue et difficile exploration, ne fait à notre avis plus aucun doute. Zacharie avait effectivement la Révélation à cœur et se trouvait au cœur de la Révélation.
Israël, dans le Pays promis, à Jérusalem avec le Temple, joua, joue et jouera un rôle essentiel dans le déroulement de l'Histoire du Salut. Ce Peuple devant être dans sa Terre, à Jérusalem, au Temple est pour nous l'indicateur pour ce que l'Eglise doit devenir dans sa Terre promise à savoir le Ciel, à Jérusalem et au Temple célestes dans le Saint des saints à savoir la Salle du Trône et le Trône. 
A plusieurs endroits du texte nous retrouvons incontestablement la glorieuse Eglise des Vainqueurs ou 8ème Eglise que nous devons mettre prioritairement à notre agenda. 
L'avancement de l'Histoire du Salut dépend de notre volonté et du contenu de notre foi relative à notre montée dans la Gloire sans mourir le corps métamorphosé et à la formation de l'Eglise des Vainqueurs. 
Le messianisme authentique ne peut qu'obligatoirement lier l'expiation, la justification de la croix avec l'immédiateté de la Gloire voulue d'emblée par Jésus-Christ Glorifié (Apocalypse 1 à 3), sachant qu'elle doit aussi être voulue par Son Peuple pour pouvoir s’accomplir.
 
En Jésus, Martin BUSCH