Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mercredi 15 mars 2017

6 R L'appel de Noé


Lors d’une réunion, Priscille a dit à peu près ceci : « Nous sommes aujourd’hui comme à l’époque de Noé ! »
C’est fondamentalement vrai ! Il est écrit : « La terre était corrompue, la terre était pleine de violence » (Genèse 6 :11).
C’est aussi vrai pour notre époque. Certaines lois votées vont directement à l’encontre de la Bible. Autrement dit non seulement le péché est pratiqué mais il est légalisé, c’est à dire approuvé par la société dans laquelle nous vivons et selon les cas rendu obligatoire par la loi. (Cf. Obstétriciens gynécologues par rapport à l’avortement cf. Lévitique 20 :2 et maires par rapport aux mariages gays cf. Lévitique 20 :13 ; Romains 1 : 26-27 par exemple).
Dieu avait alors décidé la destruction générale (Genèse 6 :7). Le genre humain a donc été détruit par le déluge. Noé le juste était l’exception. Dieu voulait le sauver en lui ordonnant de construire une arche. Son salut dépendait non seulement de sa foi en la Parole de Dieu mais aussi de son obéissance. Il a donc construit sur la terre ferme une espèce de paquebot selon l’ordre et le plan indiqué de Dieu. Noé, sa famille (huit personnes : 1 Pierre 3 :20) et les animaux embarqués furent finalement sauvés du déluge. Cet événement fut suivi d’un premier type d’Alliance de vie terrestre maintenue pour l’humanité et la nature en général (Genèse 9 :1-19) après le déluge.
Noé a réellement et concrètement tout investi dans ce projet fou, archi fou, il faut bien le dire. Cela ne s’est pas fait en cinq minutes et sans efforts ! Nous pouvons imaginer les combats logistiques, financiers mais aussi les combats intérieurs de Noé.
Cette arche (en grec : kibotos = boîte) préfigurait une autre arche de taille bien plus petite mais non moins importante : l’Arche de l’Alliance placée dans le Saint des Saints du Temple juif avec la représentation des Chérubins sur les côtés. C’était le lieu de la présence et de la Gloire de Dieu. Seul le Souverain Sacrificateur y avait accès. Il y allait pour le salut du Peuple Juif grâce à l’Alliance du Sang répandu des animaux faite entre Dieu et Son Peuple.
Plus tard, Jésus-Christ a répandu son Sang sur la Croix pour tous les hommes qui croient. Il est à la fois Victime Expiatoire, Grand Sacrificateur et Dieu (Hébreux 7 :26-27 ; 8 :1). Il siège à la droite du Père entre les chérubins c’est à dire sur le Trône ou l’Arche de l’Alliance céleste. Nous pouvons ainsi considérer :
1.   L’Arche de Noé, moyen et lieu du salut pour Noé et sa famille.
2.   L’Arche de l’Alliance entre les Chérubins représentés dans le Saint des Saints du Temple, lieu du salut pour le Peuple Juif à travers le ministère du Souverain Sacrificateur.
3.   L’Arche de l’Alliance céleste ou le Trône de Dieu entre les Chérubins lieu de salut pour l’Eglise des Vainqueurs, c’est à dire ce peuple de sacrificateurs et de rois dans la Salle du Trône (Apocalypse 5 :10) appelés à s’asseoir avec et en Christ sur le Trône (Apocalypse 3 :21 place sur le Trône réservée au vainqueur qui aura acheté de l’or purifié au feu, des vêtements blancs et un collyre pour les yeux et aura entendu la voix du Seigneur, ouvert la porte et prit la Cène de gloire et de feu avec Lui tout cela en vue de sa métamorphose).

L’apparition de cette Arche de l’Alliance céleste (Trône) dans son Temple céleste marque les premiers événements de la 7ème trompette à savoir la puissance, le règne de Dieu, le jugement des nations et la récompense pour les serviteurs qui craignent le Nom de Dieu (Apocalypse 11 :15-19). Elle annonce par là la reconquête définitive du 2ème ciel occupé par l’Ennemi qui commence par une apparition importante de l’Eglise des Vainqueurs (Femme d’Apocalypse 12 puis son enfant enlevé au Trône). Ensuite, l’Archange Michel et ses anges avec l’Eglise enlevée des Vainqueurs vaincront l’Ennemi et ses démons dans les lieux célestes et le précipiteront sur terre. Il ne se trouva en effet plus de place pour le Dragon et ses démons dans le ciel (Apocalypse 12 : 7-18) !

Aujourd’hui nous n’en sommes par encore là mais les jugements préfigurant la Grande Tribulation ont déjà commencé. Ainsi nous avons dès à présent un lieu où se situe l’Arche de l’Alliance céleste, à savoir la Salle du Trône, où nous sommes invités à entrer. Pour ce faire, il nous faut recevoir le salut du corps ou la transfiguration ou la métamorphose du corps. Le corps humain terrestre fait de chair et sang ne peut en effet accéder à la Salle du Trône aussi longtemps qu’il n’est pas métamorphosé (1 Corinthiens 15 :50 ; 2 Corinthiens 3 :18 ; Romains 8 :23 ; Apocalypse 3 :18-22).

Comme Noé, il nous faut avoir la foi pour accepter la Parole de Dieu qui nous invite à entrer dans le Saint des Saints céleste où se situe l’Arche céleste ou la Salle du Trône. Cette Parole de Dieu nous montre la nécessité de faire partie de l’Eglise des Vainqueurs qui sera préservée du « déluge » de jugements à venir notamment ceux de la Grande Tribulation pour commencer (Apocalypse 6 :3 ss).
Comme Noé qui sauva sa famille et la continuité de l’humanité, nous sommes appelés comme Eglise - Peuple de Sacrificateurs, de Rois et de Vainqueurs (Apocalypse 5 :10 ; 6 :2) à amener au salut total (esprit, âme et corps par le marquage du sceau de Dieu par les anges) la foule immense décrite en Apocalypse 7 par nos victoires. C’est dans cette perspective que se situe clairement le défi de l’évangélisation qui enfin sera vraiment relevé ! Travailler sur terre à partir du ciel réellement, c’est le gage absolu de l’efficacité car on travaille vraiment comme le St Esprit le veut avec les vrais moyens célestes et surnaturels. Cela fait presque 2000 ans que l’on a mis la charrue avant les bœufs car on a travaillé avec les « moyens du bord » c’est à dire trop humains et certes souvent de façon héroïque mais avec les résultats plus que mitigés que l’on connaît, il faut malheureusement l’avouer !
Le St Esprit a en effet guidé l’Eglise dans les dimensions charismatiques dans les Actes des Apôtres et à nouveau au 20ème siècle sachant que l’étape charismatique devait et devrait mener rapidement et sans doute aucun vers la glorification ou la métamorphose du corps des membres de l’Eglise par le même St Esprit (2Corinthiens 3 :18) selon la Parole de Jésus Glorifié étant apparu à Jean (Apocalypse 1-3).
Pour cela, il nous faut, par la grâce de Dieu, « investir » pour pouvoir entrer dans notre arche en « achetant auprès de Dieu » l’or purifié par le feu, les vêtements blancs et le collyre pour les yeux pour voir, c’est à dire la métamorphose du corps. Il nous faut aussi entendre la voix de Jésus et Lui ouvrir la porte pour prendre la Cène de Gloire et de Feu avec Lui, encore une fois en vue de la glorification ou de la métamorphose du corps (Apocalypse 3 :18-22).

Cette métamorphose du corps semble humainement parlant tout aussi improbable voire impossible que le déluge ou même la construction préalable de l’arche ! Cela ne s’est jamais vu ! Cela n’est jamais arrivé ! On attend de voir avant de croire ! Est-ce vraiment nécessaire ?

Une spiritualisation et une « symbolisation » de l’interprétation des textes bibliques et surtout de l’Apocalypse serait en effet plus réaliste et surtout plus raisonnable ! L’Eglise a malheureusement, avec les moyens humains du bord fait ainsi depuis environ 2000 ans après avoir de surcroît abandonné les dimensions charismatiques au lieu de prendre le chemin indiqué par Dieu !

Si Noé avait « spiritualisé et symbolisé » la Parole de Dieu relative au déluge, il aurait conclu que Dieu avait prévu un déluge symbolique. Il aurait dû construire une espèce d’arche symbolique : ce qui aurait pu être un objet, une figure, une œuvre religieuse d’art symbolisant une arche ! Il se serait assurément noyé avec sa famille exactement comme ses contemporains.
L’Eglise s’est malheureusement dotée assez rapidement après la période primitive charismatique, d’une multitude de symboles, d’images, de gestuelles, de mots pour présenter à Dieu sa panoplie religieuse. Celle-ci n’aura pas servi à grand chose dans le passé, mais surtout elle ne servira à rien au moment du grand déluge de jugements. Le texte de l’Apocalypse montre clairement que les chrétiens restés sur terre seront vaincus, persécutés, tués.
Mais Dieu veut un assemblage de poutres réelles et concrètes, une construction réelle selon Son plan précis pour la finalisation d’une arche réelle qui puisse sauver d’un déluge réel ! Bref, Dieu veut un salut total, esprit, âme et corps !

Notre corps terrestre est la partie de nous-mêmes qui est principalement exposée au déluge de jugements à venir ! Il faut donc qu’il puisse se réfugier au seul endroit où il pourra en être sauvé : l’Arche divine de Dieu ou le Trône située dans le Saint des Saints du Temple céleste ou la Salle du Trône. Notre corps devra donc être transfiguré en feu et en lumière ou « naître En haut » (« pour « voir le Royaume de Dieu » Jean 3 :3) pour pouvoir se rendre dans l’Arche ou sur le Trône en Jésus-Christ puisque la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu.

D’un point de vue humain c’est de la folie totale comme ce fut le cas pour Noé. Mais au bout du compte les vrais fous furent ceux qui se sont noyés… !

Jésus est l’exemple à suivre : après Sa Résurrection, Il est monté au ciel et Il est revenu vers les Siens dont l’Apôtre Jean, avec Son Corps de Ressuscité glorifié ou métamorphosé. Comme Il est mort à notre place pour notre salut total (esprit, âme et corps), nous n’avons plus besoin de mourir. Donc la glorification ou métamorphose de notre corps est d’emblée offerte à celui qui croit sans le soi-disant « secours de notre mort physique » !
Pour Noé, la construction de l’arche ne pouvait qu’être prioritaire. Il fallait se lancer et persévérer dans cette entreprise de longue haleine pour ne pas être en retard !  Il est considéré dans l’épître aux Hébreux (chap. 11 :7) au nombre des héros de la foi.

La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Christ (Romains 10 :17).

Quelle est la Parole de Christ et surtout celle de Christ glorifié, le Christ d’aujourd’hui qui « est » ?
Elle se trouve dans les lettres aux sept églises où Il désire des personnes qui ont vraiment des oreilles pour entendre ce que l’Esprit dit aux Eglises et par là deviennent des Vainqueurs.

Quels sont les enseignements chrétiens auxquels nous exposons nos oreilles, que contiennent les lectures dont nous nous nourrissons prioritairement ? « Qu’achetons-nous auprès de Dieu ? ». On ne paye évidemment pas les grâces gratuites de Dieu (Esaïe 55 :1), mais on s’investit dans la recherche de Sa face, dans la recherche et la compréhension de Sa Parole, dans la recherche d’enseignements qui nous permettent de nous investir prioritairement pour l’accès à cette Arche Divine.

A force de croire, de rechercher et de confesser, on finit par recevoir. Tout le problème est de savoir ce que l’on croit, ce que l’on recherche et ce que l’on confesse pour le recevoir !

Noé a cru à la Parole de Dieu et il a cherché par son obéissance à réaliser quelque chose de titanesque, d’humainement presque impossible et certainement de totalement fou pour se sauver avec sa famille d’un déluge qui aussi d’un point de vue humain, semblait tellement peu crédible, peu probable voire totalement fou !
La métamorphose du corps avec à la clé la montée à l’Arche Céleste et sa recherche dans l’obéissance sont toutes aussi folles et humainement totalement impossibles mais ô combien nécessaires et indispensables face à ce qui est devant nous ! On n’a presque pas le choix en tant que chrétien à l’écoute de Dieu !

L’histoire de Noé est un véritable appel urgent qui correspond à l’appel de Jésus-Christ glorifié aux sept églises à savoir à toi, à moi !

Repens-toi, c’est à dire change de conception (métanoia = autre connaissance, autre conception) et mise prioritairement sur les Paroles de Jésus-Christ glorifié, car elles expriment la Révélation fondamentalement prophétique et ultime de notre Dieu !
                                                                      En Lui,


                                                                                             Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire