Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

jeudi 1 décembre 2016

106 RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : L’APOCALYPSE SELON EZECHIEL

INTRODUCTION


Une fois que l’on a compris l’Apocalypse mise en parallèle avec Israël-l’Eglise, les exils-l’aliyah-la montée, le Pays promis-le ciel, le Temple-le Trône, etc… on se rend compte au fur et à mesure de la lecture du livre du Prophète Ezéchiel que des similitudes « prophétiques » saisissantes sont à relever entre les deux livres.
Le texte d’Ezéchiel nous offre de ce fait de nombreux éclairages proches très instructifs et édifiants par rapport à l’Apocalypse que nous essayerons de mettre en valeur. Bien entendu l’Apocalypse n’est pas le livre d’Ezéchiel et inversement et le but de notre propos n’est pas de faire des textes des prétextes, car cela n’aurait aucun sens et desservirait notre message.
Mais les projections prophétiques à plusieurs degrés semblables mais pluritemporels (Cf. schéma du ressort) de ce livre, nous permettront d’essayer de mieux comprendre ce livre justement à partir et à travers l’Apocalypse (Cf. Ecrit « Partir de l’Apocalypse ») et les thématiques principales y afférent que nous avons essayé de développer dans l’ensemble de nos écrits précédents. Du plus, une progression chronologique, certes pas totale mais relativement proche, entre le livre d’Ezéchiel et celui de l’Apocalypse est d’emblée à souligner. Nous essayerons par conséquent de connecter les textes des deux livres à la fois selon les thématiques et pour une bonne part selon la chronologie.  
Plus généralement, la jonction entre les livres des prophètes et celui de l’Apocalypse semble de plus en plus intéressante au nom d’une volonté d’enracinement dans l’ensemble du prophétisme biblique et de son unicité. Ils sont, pour commencer, tous inspirés par le même Dieu : YHWH Elohim, Père et Fils et Saint Esprit et ils sont justement de caractère prophétique… !

  1. Le Trône, Jésus-Christ Glorifié (Ezéchiel 1 :27-28 ; 2 :1ss et Apocalypse 1 :10-20)

Dans notre écrit intitulé « La Salle du Trône » nous avons décrit et identifié les animaux autour du Trône autant décrits dans Ezéchiel 1+10 qu’en Apocalypse 4. Nous ne reviendrons pas là-dessus ici.
A l’apparition de Jésus-Christ Glorifié à Jean en Apocalypse 1 :10ss correspond Son apparition à Ezéchiel :
« Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour ; depuis la forme de ses reins jusqu'en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante, dont il était environné. Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l'aspect de cette lumière éclatante, qui l'entourait : elle reflétait la gloire de l'Éternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait » (Ezéchiel 1 :27-28).
Pour Ezéchiel comme pour Jean le point crucial est l’apparition glorieuse de la personne de Jésus-Christ Glorifié. Ils tombent tous les deux au sol et tous les deux sont relevés pour qu’ils puissent entendre ce qu’Il a à leur dire et qu’ils puissent le communiquer, l’un au Peuple d’Israël exilé, l’autre aux 7 églises à savoir l’ensemble de l’Eglise. Voilà leur mission première illustrée par le rouleau à avaler.

  1. Le rouleau à avaler (Ezéchiel 2 :8 ; 3 :1-3 ; Apocalypse 10 :9-11)

Ezéchiel transfiguré dut réellement avaler un rouleau de « facture céleste » (parchemin enroulé comportant un message écrit) qui fut agréable à manger comme pour Jean. Pour Ezéchiel ce fut au début de sa mission, pour Jean ce n’est mentionné que plus tard sachant que, comme pour Ezéchiel, il était d’emblée tenu d’ingérer, de faire littéralement corps avec le message prophétique confié. Cette absorption physique glorieuse du rouleau était agréable en bouche puisqu’aliment céleste de Feu venant du Seigneur, de Sa Gloire merveilleuse mais indigeste c’est-à-dire difficile à communiquer à cause du contenu céleste à de futurs auditeurs-lecteurs davantage conditionnés par le terrestre et l’humain donc raisonnablement et par là automatiquement susceptibles d’être très réfractaires même s’ils étaient des croyants sincères ! (Cf. Marc 8 :33).
L’être entier des deux hommes et plus particulièrement leur corps glorifié faisait partie intégrante existentielle de cette mission prophétique. C’est toute la signification de cet acte prophétique de devoir littéralement avaler un rouleau-livre.
Leur « appareil digestif glorifié » devait concrètement absorber, digérer et faire passer dans leur sang glorifié puis dans l’ensemble de leur corps de Feu une Parole devenue énergie, puissance glorieuses et réelles. Il s’agit en quelque sorte d’une « incarnation » du corps terrestre dans le céleste via la transfiguration, bref le chemin inverse de Jésus qui S’est incarné dans le terrestre à partir du céleste pour venir nous sauver. Quand Il ressuscita et monta au ciel, Il nous a ouvert ce chemin de montée pour que nous puissions l’emprunter à notre tour.
Par ailleurs, Jésus est Parole (Jean 1 :1+14) et nous sommes invités à manger réellement Son Corps glorifié de Feu actuel lors de la Ste Cène de Gloire. A cela s’ajoute l’affirmation forte suivante dans l’Apocalypse : « … le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie. » (Apocalypse 19 :10).  
Suite à cette absorption de Parole de Gloire et de Feu, parler, communiquer, prophétiser était devenu une question de vie ou de mort notamment physique pour Ezéchiel et Jean. Etre physiquement imprégnés du Feu de Gloire était pour eux indispensable pour pouvoir communiquer une Parole d’énergie et de puissance glorieuse. Vu la nature globale et existentielle de leur message, cela ne pouvait pas en rester simplement au niveau mental, intellectuel, de la compréhension mais il fallait que l’être entier, esprit âme et corps, soit pleinement impliqué dans le processus.
Ne pas obéir en refusant de prophétiser, c’était pour eux littéralement aller vers la mort de leur ministère. Ils ne pouvaient justement pas se passer de Jésus-Christ Glorifié-Parole-Feu de Gloire indispensable aux expériences personnelles surnaturelles qui rendaient leurs missions et leurs messages possibles et crédibles.
Pour Jean, révéler la possibilité de libération notamment corporelle de l’espace-matière-temps, ne peut que se communiquer sur ce mode global suite à l’absorption de la Parole divine ou Corps de Jésus Glorifié-Parole pour la métamorphose du corps et pour un vécu réel dans le Feu de la Parole de Gloire.
Pour Ezéchiel c’était d’abord bien entendu au premier degré (Cf. Introduction) adressé aux enfants d’Israël par rapport à leur retour et leur établissement dans le Pays promis avec le Temple au centre permettant à cette époque l’accès à ADoNaÏ YHWH au Saint des Saints. Toutefois les descriptions du Temple d’Ezéchiel semblent ne pas relever de celles du Temple terrestre de Salomon et visent de ce fait déjà les dimensions célestes en vue de la montée et du Millénium au second degré puis de l’Eternité au troisième degré. Cette affirmation est tout aussi valable pour le chapitre 37 de son livre avec son vécu face aux ossements desséchés reprenant vie et entrant d’emblée dans le royaume messianique. Pour Jean le premier degré était d’emblée la montée à la Salle du Trône en vue de la constitution de l’Eglise des Vainqueurs et de l’accomplissement de ses missions jusque dans l’Eternité puisque Jésus-Christ avait alors déjà ouvert le chemin.

  1. La Montée

Ezéchiel, la Main de YHWH sur lui, fut transporté par l’Esprit et monta. De même, Jean « devint en Esprit » et monta (Apocalypse 4 :1-2). L’Eglise des Vainqueurs montera de même et transportée, circulera dans les lieux célestes et sur terre à la suite et avec Jésus (Apocalypse 5 :10 ; 6 :2 ; 7 :9+13-14 ; 11 :12 ; 12 :1+12 ; 14 :1-3 ; 17 :14 ; 19 :1+6-9+14). 
« Et l'Esprit me fit monter (NaSaH : faire monter, soulever, lever, élever) et j'entendis derrière moi le bruit d'un grand tumulte : Bénie soit la gloire de l'Éternel, du lieu de sa demeure ! J'entendis le bruit des ailes des animaux, frappant l'une contre l'autre, le bruit des roues auprès d'eux, et le bruit d'un grand tumulte. L'Esprit me fit monter et m'emporta… Là encore la main de l'Éternel fut sur moi, et il me dit : Lève-toi, va dans la vallée et là je te parlerai. Je me levai et j'allai dans la vallée ; et voici, la gloire de l'Éternel y apparut, telle que je l'avais vue près du fleuve du Kebar. Alors je tombai sur ma face. L'Esprit entra en moi, et me fit tenir sur mes pieds. » (Ezéchiel 3 :12-13 ; 23-24 ; cf. Apocalypse 1 :17).
            Là encore, comme déjà dit, Ezéchiel comme Jean (Apocalypse 1 :17) tomba parterre devant la gloire du Seigneur et fut relevé par Lui.
            Ezéchiel comme Jean (Apocalypse 4 :1ss) et l’Eglise des Vainqueurs « monta » et vit la gloire du Trône. Comme la chair et le sang corruptibles ne peuvent hériter de l’incorruptibilité du Royaume de Dieu (1Corinthiens 15 :50), Ezéchiel ne put qu’expérimenter la métamorphose du corps. Nous voyons qu’il a pu expérimenter l’Esprit en lui comme les chrétiens charismatiques. De même il expérimenta l’étape glorieuse à savoir la main de YHWH Elohim ou l’Esprit Saint SUR lui et donc la transfiguration car il a pu évoluer dans les lieux célestes et aussi être transporté en un clin d’œil de Babylone en Israël (Ezéchiel 8 :3 ;11 :22-24 ; 40 :1) c’est-à-dire d’un point terrestre à un autre point terrestre et/ou du ciel vers un point terrestre et inversement. Ce n’est pas possible selon les lois corporelles naturelles terrestres, donc Ezéchiel comme Jean ont dû en être extraits pour pouvoir en faire l’expérience.
            Si Ezéchiel a pu expérimenter tout cela à son époque, plus de 550 ans avant le sacrifice parfait justificateur, purificateur, la résurrection et l’ascension de Jésus qui nous ouvrent de droit par grâce la porte du ciel pour toutes ces expériences, à plus forte raison le chrétien est d’office invité à les faire !

  1. Les destinataires du message

a)    Résistances

« Mais la maison d'Israël ne voudra pas t'écouter, parce qu'elle ne veut pas m'écouter ; car toute la maison d'Israël a le front dur et le cœur endurci. Voici, j'endurcirai ta face, pour que tu l'opposes à leur face ; j'endurcirai ton front, pour que tu l'opposes à leur front. Je rendrai ton front comme un diamant, plus dur que le roc. Ne les crains pas, quoiqu'ils soient une famille de rebelles. Il me dit : Fils de l'homme, reçois dans ton cœur et écoute de tes oreilles toutes les paroles que je te dirai ! Va vers les captifs, vers les enfants de ton peuple ; tu leur parleras, et, qu'ils écoutent ou qu'ils n'écoutent pas, tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel(Ezéchiel 3 :7-11).
Pour Ezéchiel les destinataires sont les juifs exilés et captifs à Babylone et pour Jean c’est l’Eglise exilée et captive dans l’espace-matière-temps !
L’impossibilité humainement évidente de monter au Pays promis pour les juifs exilés et l’impossibilité humainement encore plus évidente pour les chrétiens tant du 1er siècle que pour ceux à travers les siècles jusqu’à nos jours de monter à la Salle du Trône hors de l’espace-matière-temps en fait des incrédules et des rebelles de premier ordre.
Le front dur signifie que raisonnablement c’est impossible, on ne peut y croire et on limite donc par une raison mal placée les capacités et la toute-puissance de YHWH Elohim. Le cœur endurci signifie que l’on limite l’étendue de l’Amour de YHWH Elohim qui veut pourtant vivre avec nous comme un Epoux avec Son Epouse (Ezéchiel 16 :8-14 ; Apocalypse 22 :17) et nous garder de tous les malheurs que l’on subit et subira obligatoirement loin de Lui sur terre (Apocalypse 3 :10).
Mais Ezéchiel comme Jean et à présent les porteurs du même message bénéficieront d’un front encore plus dur tel le diamant, plus dur que le roc (Ezéchiel 3 :9) et aussi totalement pur, clair, transparent et lumineux !

b)    Repentance

« Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! Si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité et je te redemanderai son sang. Mais si tu avertis le méchant et qu'il ne se détourne pas de sa méchanceté et de sa mauvaise voie, il mourra dans son iniquité, et toi, tu sauveras ta vie (NePHeCHKa : ta vie glorieuse, ton souffle et revêtement glorieux de Feu). » (Ezéchiel 3 :18-19).
Nous retrouvons ici, soit dit en passant, la notion de vie ou de mort du prophète selon qu’il prophétise, avertisse ou pas !
Le méchant, pour avoir la vie sauve, doit se détourner de ses mauvaises voies. Les sept églises devaient se repentir. Pour résumer : le péché, les mauvaises pratiques et voies viennent avant tout de l’éloignement d’avec YHWH Elohim. C’est la base ! L’Histoire générale d’Israël et celle de l’Eglise comme la nôtre personnelle nous démontrent cela amplement.
Israël donnait priorité à ses « Hauts-Lieux idolâtres » même jusque dans le Temple (Ezéchiel 8 :7-12), l’Eglise en fit autant non seulement avec ses idolâtries, ses images, ses statues et ses soi-disant lieux saints, mais encore et surtout avec son attachement prioritaire à l’humain, au terrestre et au naturel en général. Elle voulut s’en imprégner pour mieux s’en accaparer et l’avoir à disposition. Cela consiste au fond à vouloir remplacer le Créateur par la Création et la créature humaine en particulier et impliquera toujours le péché et la méchanceté sous toutes ses formes car plus on en a, plus on en veut. Cette idolâtrie fondamentale est allée et peut encore aller jusqu’aux pratiques les pires même au nom de Dieu.
Sans pousser jusqu’à ces terribles extrêmes, il suffit de lire certaines épîtres, dont celles adressées par Paul aux Corinthiens particulièrement, pour se rendre compte de la détérioration de la situation très peu de temps après l’époque « idéale » de l’Eglise primitive. Les lettres aux 7 églises quelques années plus tard ne sont pas tendres non plus et justement appellent à la repentance. Les rudes dénonciations des péchés d’Israël par Ezéchiel et la plupart des prophètes vont exactement dans le même sens. (Ezéchiel 5 :6 parmi bien d’autres passages du livre).
La solution est la repentance, c’est-à-dire le RETOUR réel à ADoNaÏ YHWH ! Comment retourne-t-on à Lui ? En Lui demandant sincèrement pardon et en essayant de réparer ce qui peut l’être et/ou en changeant d’attitude, puis en passant par l’expiation du sang : pour les Juifs de l’époque d’Ezéchiel, ce furent les sacrifices d’animaux au Temple et pour les chrétiens et juifs messianiques c’est la croix.
Cette étape d’expiation est absolument obligatoire et indispensable. Mais comme pour le Temple le chemin de retour à ADoNaÏ YHWH, s’il fait étape au pardon, à la réparation et à l’expiation ne s’arrête pas là !!! Il CONTINUE pour aboutir au Saint des saints ou à la Salle du Trône.  Pour le Juif, ce fut l’animal approprié qui fut sacrifié à sa place et pour le chrétien, ce fut Jésus-Christ qui se sacrifia à sa place ! Si c’est vraiment à la place du croyant, s’il s’agit d’un sacrifice, d’une mort d’expiation et de substitution alors pourquoi encore subir la mort ? C’est pourquoi Jésus-Christ Glorifié a invité et invite toujours encore au vrai et grand retour allant au-delà de l’expiation via la métamorphose du corps vers l’immortalité dans le Saint des Saints et la Salle du Trône auprès de Lui, mieux, EN Lui dès à présent !
L’Apocalypse comme d’ailleurs le texte d’Ezéchiel de façon très surprenante mais évidente, nous invitent à retourner au-delà dans l’au-delà, le paradis, à passer dans les lieux célestes vraiment auprès de YHWH Elohim ! Nous continuerons à le constater au fur et à mesure de notre comparaison des deux livres.
C’est pourquoi rester dans le péché, ne pas se repentir, ne pas se détourner des mauvaises voies c’est au fond ne pas aller jusqu’au BOUT de la bonne voie qui nous mène au BUT, au Saint des saints, à la Maison glorieuse céleste, au Trône au-delà de l’autel des sacrifices ou de la croix ! Amartano en grec qui se traduit généralement par « pécher » ne signifie-t-il pas « mal faire, manquer le but », d’où pécher ?

c)    Une démarche individuelle et personnelle

Comme l’Histoire nous l’a amplement prouvé, nous sommes restés par manque de connaissance et de révélations dans les mauvaises voies même religieuses où nous avons succombé que nous le voulions ou non, aux attaques, aux péchés, au vieillissement, à la maladie et à la mort et où nous ne pourrons ainsi qu’être exposés aux affres de la Grande Tribulation dès qu’elle surviendra. « Le peuple se meurt faute de connaissance » (Osée 4 :6).
En effet le retour, s’il est un vrai retour, ne peut qu’aller jusqu’au bout, de là où l’on est parti ou tombé à savoir le Paradis et les lieux célestes ! Le « Pays promis », l’Eretz Israël et le Temple pour les Juifs exilés à Babylone, le Paradis, la Salle du Trône pour les chrétiens : voilà le seul lieu de vie et d’action préconisé par YHWH Elohim ! Il ne s’agit plus d’organisations, de groupes, d’églises, de « synagogues », de cathédrales ou de bâtiments magnifiques, de bureaux ou autres ! 
Comme Jésus Glorifié avec Jean, Ezéchiel insiste lourdement sur la démarche personnelle et individuelle d’écoute suivie de repentance. Chacun est responsable pour soi selon la voie qu’il aura empruntée (Ezéchiel 18 : « … l'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. L'homme qui est juste…vivra, dit le Seigneur, l'Éternel » ; Apocalypse 2 :5+7+11+16+29 ; 3 :3+6+13+19+22 « Repens-toiCelui qui écoute… »). Ezéchiel va même jusqu’à citer trois géants de la foi, Noé, Daniel et Job qui en cas de jugement divin ne seraient sauvés que par leur bonne attitude personnelle de foi et d’obéissance vis-à-vis de Dieu mais ne sauveraient de la sorte en aucun cas leurs enfants au final ! (Ezéchiel 14 :12-20)
L’Eglise des Vainqueurs ne sera composée que d’individus qui se repentiront volontairement et personnellement dans le sens qu’ils auront abandonné au bout du compte le contexte espace-matière-temps. Ils abandonneront l’endroit où ils ne pouvaient que pécher, tout au moins par omission, pour aller là où devenir parfaits esprit, âme et corps deviendra possible, c’est à dire dans l’environnement de la Salle du Trône !
Il ne faut surtout pas attendre que les dénominations, les structures ecclésiales ou œuvres dans lesquelles nous sommes éventuellement intégrés, fasse cette démarche, car comme le Peuple d’Israël et comme les 7 églises ou l’Eglise, elles ne le feront pas comme elles ne l’ont pas fait jusqu’à présent. Pourquoi ? Parce qu’elles se sont justement organisées pour pouvoir durer le plus longtemps possible dans l’espace-matière-temps, ce qui va évidemment fondamentalement à l’encontre de la montée qui consiste justement à en être libéré ! Pour cette raison, les repères ne peuvent plus être d’ordre collectif mais bien individuel. Il y a donc une évolution à la fois entre le message du Pentateuque et celui d’Ezéchiel d’une part, celui des Epîtres et celui de l’Apocalypse d’autre part :
« …et qui punit l'iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu'à la troisième et à la quatrième génération ! » (Exode 34 :7 ; cf. aussi Exode 20 :5 ; Nombres 14 :18 ; Deutéronome 5 :9). Ici une responsabilité plus collective, familiale, générationnelle apparaît clairement. Donc le jugement porte sur plusieurs générations.
« Pourquoi dites-vous ce proverbe dans le pays d'Israël : Les pères ont mangé des raisins verts et les dents des enfants en ont été agacées ? …Vous dites : Pourquoi le fils ne porte-t-il pas l'iniquité de son père ? C'est que le fils a agi selon la droiture et la justice, c'est qu'il a observé et mis en pratique toutes mes lois ; il vivra. L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité de son père, et le père ne portera pas l'iniquité de son fils. » (Ezéchiel 18 :2+19-20). Ici il n’est question que de la responsabilité individuelle et personnelle. C’est la seule voie pour une refondation devant aboutir à un nouveau Peuple purifié, unifié et parfait. (Ezéchiel 37 :23ss).

L’ecclésiologie des épîtres comporte aussi un fondement collectif significatif :
« N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. » (Hébreux 10 :5).
« …dans la maison de Dieu qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité. » (1 Timothée 3 :15).
L’ecclésiologie de l’Eglise des Vainqueurs est prioritairement fondée sur la démarche individuelle et personnelle qui aboutira à une nouvelle Eglise vraiment unifiée parce montée, en face à face avec le Seigneur dans la Gloire.
« Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu et il n'en sortira plus ; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu et mon nom nouveau. » (Apocalypse 3 :12).
Ici la « dénomination » ecclésiale, la colonne, l’appui de la vérité passe vers une nouvelle nomination glorieuse personnelle et individuelle céleste au nom de Dieu et de Sa ville ! C’est l’Eglise des Vainqueurs composée d’individus qui auront vaincu (« Celui qui vaincra »).
« Souviens-TOI donc d'où tu es tombé, repens-TOI. Que CELUI qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : A CELUI qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu ». (Apocalypse 2 :5+7).

Cette évolution annonce que déjà Ezéchiel allait communiquer ultérieurement la vision de la destination céleste ultime du Juif tout au moins une terre tangiblement connectée au ciel comme ce sera le cas dans le Millénium puis dans l’Eternité d’après l’Apocalypse. Nous pouvons en effet constater dans les textes de la fin de son livre qu’il avait aussi la vision de l’éternité !
Il avait compris de la part d’ADoNaÏ YHWH que ce ne seront que des individus formant le « reste » (Ezéchiel 14 :14-23 ; 18 ; Apocalypse 3 :2) et pas d’abord une collectivité ou structure « reconnue » qui « retourneraient » suite à une repentance ou « changement de logiciel » dans le Royaume perdu ! Comme Jean dans la lettre à l’Eglise de Sardes, il parle du « reste » qui en « réchappera » ! (Apocalypse 3 :2 ; Ezéchiel 14 :22). Le « reste » comprend quelques individus minoritaires qui n’auront pas fait un choix collectif majoritaire mais par définition bien individuel et risqué car à « contre-courant ».
Comme Ezéchiel le fit en s’adressant certes au Peuple d’Israël, Jésus-Christ Glorifié s’adresse à l’Ange-Apôtre-Envoyé, responsable général de chaque église destinataire du message. C’est la démonstration que Dieu ne rejette pas ou méprise les structures et les organisations ecclésiales et missionnaires terrestres. Nous en avons tous largement bénéficié et nous ne serions probablement même pas chrétien si elles n’avaient pas existé ! Toutefois ce ne sont pas elles qui passeront en tant que telles dans l’éternité. Ce seront des individus qui auront fait le bon choix en connaissance de cause et à titre personnel. L’Histoire nous a prouvé qu’il y eut refus d’écouter et de se repentir au niveau des structures et organisations de façon collective et pour cause ! Ce fut aussi vrai pour le Peuple d’Israël en tant que tel.
Seuls des individus sont susceptibles de le faire pour la raison évoquée plus haut : Israël comme les églises se sont structurés et installés pour durer dans le cadre espace-matière-temps alors qu’il faut justement quitter ledit cadre ! A partir de là se pose bien entendu la question de fond existentielle pour les structures et/ou organisations au vu de ce message !
Ces propos paraissent éminemment dangereux pour celles et ceux qui considèrent que la définition de l’Eglise, du Peuple de Dieu sur terre va au-delà d’un outil, d’un moyen, d’un appui, d’une colonne de la vérité. L’hégémonisme catholique romain et orthodoxe toujours inscrit dans leurs textes doctrinaux fondamentaux et le sectarisme exclusiviste des multitudes de dénominations issues du protestantisme en général, en sont la démonstration magistrale. Tous utilisent abondamment Hébreux 10 :5 et 1 Timothée 3 :15 pour exhorter leurs ouailles au nom de l’unité et de la fidélité en leur démontrant qu’elles risquent gros si d’aventure elles osaient aller voir ailleurs !
Toutefois l’Eglise ne peut en aucun cas être le but à savoir la vérité elle-même. L’Eglise, comme elle n’est pas la vérité en tant que telle, ne peut offrir au croyant la garantie d’être dans ladite vérité même si elle doit en être la colonne, tout comme l’appartenance au Peuple d’Israël. En tant qu’outil, elle devrait être prioritairement là pour que nous montions réellement au ciel dès maintenant, sans mourir, là où « nous saurons et connaîtrons parfaitement » (1 Corinthiens 13 :10-13), c’est-à-dire que nous serons DANS la Vérité et l’Amour parfaits esprit, âme et corps.
Elle est uniquement appelée à être telle une « rampe de lancement avec une fusée » pour nous faire monter et non pas pour nous entretenir ici-bas en nous faisant croire qu’elle est la vérité, tout au moins qu’elle est la propriétaire de la vérité via un contrat exclusif qui s’appelle « confession de foi » ou « doctrine de la foi » ou encore « Corpus dogmatique » ! Gare à celui ou celle qui y dérogerait !
Une fois que la fusée nous aura propulsés au but, qu’elle aura utilisé le carburant, elle se désintègrera. C’est pourquoi le vainqueur monté deviendra lui-même définitivement une colonne dans le Temple céleste pour y rester à jamais tout en accomplissant les missions sur terre mais à partir du ciel !
L’Eglise colonne, appui de la vérité sur terre, doit laisser la place à l’Eglise des Vainqueurs montée qui deviendra colonnes dans le Temple céleste de Dieu. D’ailleurs Ezéchiel s’attardera vers la fin de son livre sur une description du Temple et du service et culte à y rendre qui ne correspond pas tellement à celui construit par Salomon, et pour cause ! Il décrit une perfection et une harmonie radicales ainsi qu’une architecture difficile à faire construire dans l’espace du Mont du Temple à Jérusalem. Le Temple d’Ezéchiel se situerait plutôt au centre géographique du pays ! Le Temple reconstruit à Jérusalem après l’exil à Babylone respecta les dimensions et l’emplacement du Temple de Salomon et non pas ceux du Temple d’Ezéchiel.  
Comme les églises refusent de se placer dans cette perspective prophétique, elles s’installent, se construisent de beaux bâtiments et autres sur terre correspondant à la logique du Temple de Salomon à Jérusalem. Elles se font en outre une concurrence de type commercial qu’elles l’avouent ou non. Ce qui est certain, elles ne sont pas là pour nous faire monter en priorité mais pour nous installer ici-bas en leur sein alors que nous devrions être En-Haut EN Christ, la Vérité. Elles nous font consommer des formes de spectacles religieux de types liturgiques ou même charismatiques non pas gratuitement mais moyennant espèces sonnantes et trébuchantes ! Il faut bien le nerf de la guerre ici-bas ! Certaines églises et organisations chrétiennes deviennent par là des « prisons spirituelles et morales » car il faut contrôler et parquer le maximum de brebis à tondre et à… manger : « c’est l’œuvre de Dieu qui prospère par la soi-disant foi de ses dirigeants ... ! »
Ezéchiel n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins pour contrer tout cela quand il met les pasteurs-bergers d’Israël sur la sellette ! (Cf. Ezéchiel 34). Il annonce qu’ADoNaÏ YHWH remplacera ces pasteurs et prendra Lui-même soin de Ses brebis. Nous ne pouvons-nous empêcher de penser au « Bon Berger » d’Apocalypse 7 :17… ! (Cf. aussi Jean 10).
En effet aujourd’hui quelle église est la vraie ? Quelle dénomination ? Quelle structure-organisation-mission ? Quelle tendance (Pharisiens, sadducéens, esséniens, zélotes ou autres ?) au sein du Peuple d’Israël ? En fait il ne peut s’agir que d’une Eglise-Peuple demeurant au ciel qui voit réellement la gloire condition de possibilité de l’unité et du bien-être à savoir l’Eglise des Vainqueurs (Cf. Jean 17 :22-24).
Il ne peut s’agir que d’individus vainqueurs devenus des colonnes du Temple céleste portant le nom, l’identité, la marque, le sceau de Dieu formant de la sorte l’Eglise des Vainqueurs ! Voilà le but obligatoire car voulu et exigé par Jésus-Christ Glorifié, le Bon Berger Lui-même qui s’occupera alors correctement de Ses brebis ! Là Ezéchiel comme Jean sont une fois de plus sur la même longueur d’ondes.
La solution ecclésiologique tant pour l’individu que pour l’Eglise-Israël c’est la montée et l’installation dans les lieux célestes mais qui ne résulteront que d’une démarche personnelle de repentance et/ou de changement radical de direction et de vision ! Les messages prophétiques d’Ezéchiel et de Jean se rejoignent parfaitement sur ce sujet et donnent un grand coup de pied dans ces fourmilières si bien organisées et structurées mais quasiment « enterrées » depuis deux millénaires !
Ce discours qui peut paraître brutal, est en réalité un discours d’amour qui veut empêcher celui ou celle qui se trouve au bord du précipice de la Grande Tribulation d’y tomber ! Ezéchiel voyait lui aussi les malheurs et les jugements qui allaient s’abattre sur Israël en cas de refus d’écoute et d’obéissance. Mais malheureusement arriva ce qui était annoncé !

  1. La Grande Tribulation

a)    Première partie de la Grande Tribulation (Ezéchiel 6-11, Apocalypse 6 et 7)

« Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Frappe de la main, frappe du pied, et dis : Hélas ! Sur toutes les méchantes abominations de la maison d'Israël qui tombera par l'épée, par la famine et par la peste. Celui qui sera loin mourra de la peste, celui qui sera près tombera par l'épée, Celui qui restera et sera assiégé périra par la famine. » (Ezéchiel 6 :11-12).
« Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait : Viens, et il sortit un autre cheval roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres ; et une grande épée lui fut donnée. Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait : Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier ; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin. Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité et par les bêtes sauvages de la terre. (Apocalypse 6 :3-8).

Tous ceux qui resteront dans l’espace-matière-temps, sur terre, seront touchés par la Grande Tribulation (Apocalypse 3 :10) caractérisée principalement au niveau mondial par la guerre, la crise économique, la maladie et la mort. Tous les prémices sont d’ailleurs d’ores et déjà en place pour une mondialisation de ces horreurs.
Pour Ezéchiel les fuyards mourront de maladie, ceux qui seront près par la guerre et ceux qui se réfugieront derrière des remparts ou aujourd’hui nous dirions des bunkers, des sécurités en tous genres mourront par la famine. Cette première partie de la Grande Tribulation correspond à la situation de Jérusalem entre -592 à -586 période durant laquelle le Temple n’avait pas encore été détruit mais les épreuves étaient déjà absolument terribles à savoir les effets de l’épée, de la famine, de la maladie et de la mort comme dit plus haut. Une partie du Peuple d’Israël, surtout l’élite, avait déjà été déportée à Babylone dont Ezéchiel (-592).
Il y en avait encore quelques-uns qui avaient pu continuer à vivoter au Pays près du Temple sous le règne de Sédécias placé là par Nabuchodonosor après sa première victoire en -592. Malgré cette épreuve, ils continuaient à pécher contre YHWH Elohim et vivaient dans une précarité quasi absolue.
Cette période correspond au premier raz de marée de la Grande Tribulation. Pourtant celles et ceux qui seront marqués par les anges sur le front seront épargnés dans ce contexte d’horreurs autant à l’époque d’Ezéchiel qu’à celle décrite par Jean : 
« L'Éternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent…mais n'approchez pas pour juger et détruire) de quiconque aura sur lui la marque. » (Ezéchiel 9 :4+6).
« …jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu…Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains…Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu » (Apocalypse 7 :3+9+14-15).

Après la première vague de chrétiens montés formant l’Eglise initiale des Vainqueurs préservée de la première partie de la Grande Tribulation (Apocalypse 5 :10 ; 6 :2), voici la seconde vague énorme composée de Juifs messianiques et de chrétiens issus de toutes les nations avec la marque au front qui subira certes la première partie de la Grande Tribulation mais en réchappera après de terribles souffrances certes, montera et se joindra à l’Eglise initiale des Vainqueurs. « Car l'Agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. » (Apocalypse 7 :17).
De même à l’époque d’Ezéchiel certains Jérusalémites « se désolaient de la situation catastrophique de péché de la ville ». Ils étaient donc dans la repentance. Ils furent marqués au front et préservés du jugement direct de Dieu (Ezéchiel 9).
Au milieu de toutes ces annonces de malheurs Ezéchiel a clairement prophétisé certes sur les retours passés mais aussi sur l’actuel retour d’Israël. « C'est pourquoi tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Je vous rassemblerai du milieu des peuples, je vous recueillerai des pays où vous êtes dispersés et je vous donnerai la terre d'Israël. C'est là qu'ils iront et ils en ôteront toutes les idoles et toutes les abominations. Je leur donnerai un même cœur et je mettrai en vous un esprit nouveau ; J'ôterai de leur corps le cœur de pierre et je leur donnerai un cœur de chair afin qu'ils suivent mes ordonnances et qu'ils observent et pratiquent mes lois ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu. » (Ezéchiel 11 :17-20).  
Par cette dernière phrase, il se projette en plus sur le retour d’Israël au Pays promis céleste des « 144 000 » (chiffre non limitatif) d’Apocalypse 7, sur le Millénium (Apocalypse 20) et sur l’Eternité en Apocalypse 21 :3c
Cette parenthèse « lumineuse » au cœur de cet environnement si sombre peut paraître incroyable mais correspond en réalité à la deuxième vague de montée dans la constitution de l’Eglise des Vainqueurs (Apocalypse 7).

b)    Deuxième partie de la Grande Tribulation (Ezéchiel 12 à 15 ; Apocalypse 8 et 9)

             La seconde partie de la Grande Tribulation va suivre. Pour le Peuple à l’époque d’Ezéchiel ce sera la destruction complète de la ville, la destruction du Temple et la seconde déportation à Babylone. Sédécias, le roi d’Israël, se révolta contre les Babyloniens qui alors, suite à leur victoire, « finirent le travail » en -586. Il tenta de fuir suite à une sortie de nuit de la ville, il fut rattrapé, vaincu, on tua devant lui ses fils et on lui creva les yeux pour ensuite l’emmener en captivité. Son armée fut décimée (2 Rois 25 :1-7). Ezéchiel, très critique vis-à-vis de Sédécias vivant dans le péché, prophétisa ces événements bien avant qu’ils n’arrivent (cf. verbes au présent puis au futur) :
« Dis-leur : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Cet oracle concerne le prince (Sédécias) qui est à Jérusalem et toute la maison d'Israël qui s'y trouve. Dis : je suis pour vous un signe. Ce que j'ai fait, c'est ce qui leur sera fait : Ils iront en exil, en captivité. Le prince qui est au milieu d'eux mettra son bagage sur l'épaule pendant l'obscurité et partira ; On percera la muraille pour le faire sortir ; Il se couvrira le visage, Pour que ses yeux ne regardent pas la terre. J'étendrai mon rets sur lui, Et il sera pris dans mon filet ; Je l'emmènerai à Babylone, dans le pays des Chaldéens ; Mais il ne le verra pas et il y mourra. Tous ceux qui l'entourent et lui sont en aide, toutes ses troupes, je les disperserai à tous les vents et je tirerai l'épée derrière eux. » (Ezéchiel 12 :10-14).
L’événement terrible aura eu lieu en -586 et aura été annoncée à Ezéchiel le moment venu par un fugitif échappé de Jérusalem. Pour mesurer si possible l’horreur de ces événements, il suffit de relire les Lamentations de Jérémie. Après l’annonce de la catastrophe, Ezéchiel en réexplique les raisons à savoir les péchés du Peuple resté au Pays. Invoquer hypocritement et peut-être religieusement les promesses de Dieu faites à Abraham relatives à la possession du Pays n’y changera rien. Même écouter les paroles du prophète mais sans les mettre en pratique ne changera rien à la catastrophe (Ezéchiel 33 :21ss). De même quand les horreurs de la deuxième partie de la Grande Tribulation déferleront sur terre, ce sera encore plus terrible.
            Ces événements correspondent donc à la deuxième partie de la Grande Tribulation : ils furent cataclysmiques pour l’existence physique même d’Israël à l’époque d’Ezéchiel et seront cataclysmiques pour l’humanité entière à l’époque décrite par l’Apocalypse (Apocalypse 8 et 9) avec des catastrophes naturelles atroces et des guerres d’une puissance de feu incroyable qui élimineront des milliards de personnes. 

  1. Affrontements prophétiques (Ezéchiel 13 à 24 ; Apocalypse 10 à 11)

a)    Vrai et faux prophétisme

« La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l'homme, prophétise contre les prophètes d'Israël qui prophétisent …Ces choses arriveront parce qu'ils égarent mon peuple en disant : Paix ! quand il n'y a point de paix…Des prophètes d'Israël qui prophétisent sur Jérusalem et qui ont sur elle des visions de paix, quand il n'y a point de paix ! Dit le Seigneur, l'Éternel » (Ezéchiel 13 :1-2+10+16).
« Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas et un collyre pour oindre tes yeux afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle et repens-toi. » (Apocalypse 3 :17-19).

La section concernant les faux prophètes se situe dans la période précédant la Grande Tribulation et au début des événements. Les faux prophètes s’opposant à Ezéchiel parlaient de paix, que tout irait bien et ainsi de suite, malgré les horreurs qui avaient déjà eu lieu dont la première déportation en particulier. Le Temple n’avait pas encore été détruit, donc Dieu était donc toujours là par définition et doctrine. Nabuchodonosor était à nouveau loin, on espérait au mieux, on se rassurait. Mais Ezéchiel prophétise que tout est faux !
L’Eglise de Laodicée (Apocalypse 3 :14ss) que l’on peut assimiler aux églises pentecôtisto-charismatiques disait qu’elle n’avait besoin de rien, qu’elle était riche, qu’elle avait le plein évangile, qu’elle se développait magnifiquement sur terre dans une paix relativement générale à quelques exceptions près. (Cf. 1 Thessaloniciens 5 :3)
Jésus-Christ Glorifié lui dit au contraire de se laisser transfigurer, métamorphoser en s’habillant de Feu et de Lumière car avec le corps de chair terrestre elle ne peut qu’être malheureuse, misérable, pauvre, aveugle et nue !
Vu ce recadrage sans concession, il ne peut que s’agir d’une dénonciation de faux prophétisme
En effet ce qui nous attend, si on ne monte pas, n’est vraiment pas agréable, c’est le moins qu’on puisse dire ! Quand Jésus-Christ Glorifié dit qu’il reprend et châtie tous ceux qu’Il aime, Il sait de quoi Il parle car par amour pour Son Eglise, Il veut d’emblée lui éviter la Grande Tribulation qui est à la porte ! Le faux prophétisme de Laodicée tiède, se contentant de la situation intermédiaire terrestre (ni chaud, ni froid), nous précipite droit dans la Grande Tribulation et notamment dans sa deuxième partie encore plus terrible tels des moutons inconscients dans la gueule du loup !

b)    Le combat prophétique

C’est pourquoi Jésus-Christ Glorifié exhorte les églises « à acheter, à avoir du zèle », c’est-à-dire à investir et à s’investir volontairement et sérieusement pour aller au-delà, procéder au vrai retour, quitte à se prendre la « fessée » en cas de résistance (Apocalypse 3 :19 : elegko : faire voir, prouver, convaincre, blâmer, reprendre, corriger, punir ; paideuo : éduquer, instruire, enseigner, corriger, châtier, fouetter ; cf. paidos : enfant).
Ezéchiel lance aussi des paroles d’espoir dans un flot de paroles de jugements qui frappent et frapperont les enfants d’Israël.
ADoNaÏ YHWH voudrait tellement provoquer la repentance, le retour à Lui au Pays, la vie :
« Car je ne désire pas la mort de qui meurt, dit le Seigneur Dieu, revenez et vivez ! » (Ezéchiel 18 :32).
« Grâce à un parfum agréable, Je vous accueillerai avec bienveillance, quand Je vous aurai fait sortir du sein des peuples, rassemblés des pays où vous avez été dispersés et Je me sanctifierai par vous aux yeux des nations. » (Ezéchiel 20 :41).

L’avertissement, la dénonciation du péché, l’annonce des malheurs et des jugements sont entre autres le combat prophétique ultime, le plus puissant voire violent qui aura lieu vers la fin de la Grande Tribulation pour essayer de convaincre à salut avant qu’il ne soit trop tard, c’est-à-dire avant le règne de l’Anti[é]-Christ où tout sera encore bien plus difficile :
« Puis on me dit : Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois. » (Apocalypse 10 :11).
« Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs (signe du jeûne), pendant mille deux cent soixante jours. Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Si quelqu'un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis et si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il soit tué de cette manière. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu'ils le voudront. » (Apocalypse 11 :3-6).

De même Ezéchiel passe à la vitesse supérieure qui correspondent à la fin de la seconde partie de la Grande Tribulation, exactement comme Jean et l’Eglise des Deux Témoins.
            Ezéchiel face au Peuple d’Israël prophétise très puissamment sans concessions aucunes sur :
-       l’idolâtrie (Ezéchiel 14 :5),
-       l’infidélité suivie du jugement par le Feu, illustrée par la parabole de la vigne brûlée (Ezéchiel 15),
-       l’adultère, la prostitution de la belle Epouse avec qui YHWH Elohim s’était lié par l’Alliance alors qu’elle avait été recueillie et soignée par Lui (Ezéchiel 16),
-       le futur jugement par Babylone (Ezéchiel 17 ; cf. Apocalypse 17 :6),
-       la responsabilité personnelle de chacun (Ezéchiel 18),
-       la complainte sur la défaillance de la royauté en Israël illustrée par les paraboles des lionceaux et de la vigne (Ezéchiel 19),
-       le rappel historique de la délivrance du Pays d’Egypte (Ezéchiel 20),
-       le jugement et la destruction par le Feu et par l’épée de Babylone (Ezéchiel 21),
-       la dénonciation et le jugement des meurtres, de la corruption, de l’impudicité,
-       le faux prophétisme (Ezéchiel 22),
-       les prostitutions et idolâtries horribles d’Ohola (Samarie) et d’Oholiba (Juda) en faveur de leurs envahisseurs et persécuteurs respectifs, l’Assyrie et Babylone (Ezéchiel 23), avec l’illustration de la division et le déchirement du Peuple en deux, (Ohola signifie « sa tente - culte assyrien adopté par Israël » et Oholiba « ma tente est en elle – culte babylonien installé en Israël»),
-       la crasse sanguinolente salissant le culte du Temple aboutissant à sa destruction, malheur ultime, d’une part par son acte prophétique et pédagogique de la marmite et d’autre part l’événement prophétique qui touche le prophète même, au cœur, à savoir la mort de sa femme (Ezéchiel 24) :
« La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l'homme, voici, je t'enlève par une mort soudaine ce qui fait les délices de tes yeux. Tu ne te lamenteras point, tu ne pleureras point, et tes larmes ne couleront pas. Soupire en silence, ne prends pas le deuil des morts, attache ton turban, mets ta chaussure à tes pieds, ne te couvre pas la barbe et ne mange pas le pain des autres. J'avais parlé au peuple le matin, et ma femme mourut le soir. Le lendemain matin, je fis ce qui m'avait été ordonné. » (Ezéchiel 24 :15-19).
A cet événement terriblement tragique touchant la femme d’Ezéchiel et Ezéchiel lui-même peut correspondre le massacre de l’Eglise des Deux Témoins à Jérusalem par la Bête. Toutefois l’Eglise des Deux Témoins sera toutefois ressuscitée sur terre aux yeux de tous et montera ! (Apocalypse 11 :7-12).           
Cette seconde partie de la Grande Tribulation se terminera avec une puissance prophétique de témoignage sans pareille qui n’en restera pas uniquement au niveau des paroles mais manifestera de la puissance de façon dramatique et une lutte à mort.
Elle sera sans grands effets en termes de repentance sur l’humanité comme sur le Peuple d’Israël suite aux Paroles d’Ezéchiel (Ezéchiel 22 :30-31 ; Apocalypse 9 :20-21 ; 11 :10).

  1. Expulsion du Dragon Lucifer des lieux célestes (Ezéchiel 28, 29 ; Apocalypse 12)

a)    L’Eglise des Vainqueurs montée, enlevée et donc au complet

La période de la Grande Tribulation ira vers sa fin. ADoNaÏ YHWH rassemblera l’Eglise des Vainqueurs après la montée de l’Eglise des Deux Témoins par la manifestation glorieuse de l’Epouse avec la naissance de la nouvelle génération ENLEVEE, le fils de Jésus l’Epoux et de l’Epouse. Bref la famille glorieuse sera au grand complet :
« Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement…Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut ENLEVE vers Dieu et vers son trône… C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux et vous qui HABITEZ dans les cieux. » (Apocalypse 12 :1-12).

Parallèlement Ezéchiel fait une description que l’on peut rapprocher de ce texte : « Ainsi parle le Seigneur Dieu : Quand je rassemblerai la maison d'Israël d'entre les peuples chez qui ils ont été dispersés, je me sanctifierai par eux aux yeux des nations et ils demeureront sur le territoire que j'ai donné à mon serviteur Jacob. Ils y demeureront en sécurité, ils bâtiront des maisons, planteront des vignes et demeureront en sécurité parce que je ferai justice de tous leurs contempteurs d'alentour et ils reconnaîtront que moi, l'Eternel, je suis leur Dieu." (Ezéchiel 28 :25-26).
Ce jour-là, je relèverai la puissance de la maison d'Israël. Quant à toi, je justifierai pleinement tes paroles au milieu d'eux, et ils sauront que c'est moi l'Eternel. » (Ezéchiel 29 :21).
ADoNaÏ YHWH rassemblera la maison d’Israël comme l’Eglise des Vainqueurs, montée, enlevée, qui sera rassemblée « en famille » au grand complet et glorifiée aux yeux de tous (Apocalypse 11 : 12-13 ; 12 :1+5). Il glorifiera la maison d’Israël car Il se sanctifiera aux yeux des nations par elle et fera justice comme il le fera avec l’Eglise des Vainqueurs, femme glorieuse et enfant qui paîtra les nations avec un bâton de fer. Il place les enfants d’Israël sur le territoire promis, les met en sécurité comme l’Eglise des Vainqueurs montée et la nouvelle génération enlevée au Trône ! (Apocalypse 12 :12a). De plus, cerise sur le gâteau, YHWH Elohim justifiera les paroles de son fidèle prophète, ce qui correspond aussi au signe visible aux yeux de tous de la femme glorieuse et de l’enlèvement où le monde entier pourra constater la disparition des « enlevés ».
Une fois que les mouvements ascendants, montants, prévus pour la constitution de l’Eglise des Vainqueurs seront totalement accomplis, il y aura un mouvement descendant tout autant prévu pour le Dragon et ses acolytes. Il se trouve qu’Ezéchiel en fait état comme Jean, ce qui est tout de même exceptionnel à noter !

b)    Lucifer précipité sur terre

ADoNaÏ YHWH donnera la puissance pour vaincre le Dragon dans les lieux céleste et faire justice :
« Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait : maintenant le salut est arrivé et la puissance et le règne de notre Dieu et l'autorité de son Christ ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort. » (Apocalypse 12 :10-11).
 « Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : tu mettais le sceau à la perfection, tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d'onyx, de jaspe, de saphir, d'escarboucle, d'émeraude, et d'or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t'avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; Tu marchais au milieu des pierres étincelantes. Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu'à celui où l'iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu et je te fais disparaître, chérubin protecteur du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s'est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette sur terre, Je te livre en spectacle aux rois. Par la multitude de tes iniquités, par l'injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires ; Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, Je te réduis en cendre sur la terre, aux yeux de tous ceux qui te regardent. Tous ceux qui te connaissent parmi les peuples sont dans la stupeur à cause de toi ; tu es réduit au néant, tu ne seras plus à jamais ! »  (Ezéchiel 28 :12-19).
Le parallèle entre le texte d’Ezéchiel et celui de l’Apocalypse est saisissant. Le texte d’Ezéchiel va jusqu’au moment où Lucifer sera précipité dans l’étang de feu dans le « néant » (Apocalypse 20 :9-10). Le roi de Tyr (Occident) sera tellement possédé par le Dragon qu’il y a une sorte d’identification entre les deux dans la prophétie d’Ezéchiel.
Mais par rapport à notre progression nous voyons qu’ici, Lucifer, l’ancien chérubin protecteur, sera jeté sur terre.
Cela ne pourra se passer, précisons-le, qu’à partir du moment où l’Eglise sera pleinement entrée dans le bénéfice total de la croix et la résurrection de Jésus à savoir la transfiguration (métamorphose) permettant la montée et l’enlèvement pour un service et des combats uniquement efficaces à partir du Trône et des lieux célestes, ceux qui étaient d’ailleurs prévus dès l’origine pour Adam et Eve.
Une fois que l’Eglise des Vainqueurs au complet aura vaincu avec l’armée des anges de Michaël, le ciel étant purifié de l’Ennemi, se profile le terrible règne de l’imitation trinitaire ou le règne de l’Anti[é]-Christ sur terre durant 3 ans et demi.
Mais c’est la première victoire décisive contre Lucifer qui est clairement décrite en Ezéchiel 28 comme dans Apocalypse 12 !

  1. Le règne de l’Anti[é]-Christ sur terre (Ezéchiel 25 à 37 ; Apocalypse 12 :12b à 19 :10)

Maintenant c’est au tour des nations environnantes d’entendre les prophéties de malheurs et de jugements les concernant. Elles seront directement pilotées par Lucifer de façon de plus en plus intense à partir du moment où il sera précipité sur terre car son temps sera dorénavant limité (Ezéchiel 28 ; Apocalypse 12). Les jugements venant du ciel seront de plus en plus dévastateurs :

a)    Ammon, Moab – Arabes, Islam (Ezéchiel 25 :1-7 ; Apocalypse 16 :18ss+16)

Les descendants d’Ammon et de Moab alliés de sang des Ismaélites sont en général considérés comme la civilisation moyen-orientale arabe qui deviendra islamique. Parce qu’ils ont méprisé et se sont moqués de Juda lors de sa déportation à Babylone (Ezéchiel 25 :3), ils subiront les jugements et malheurs prophétisés autant par Ezéchiel que par Jean. Mais il ne s’agit pas seulement de l’époque d’Ezéchiel mais aussi de la nôtre où les Juifs sont méprisés, haïs et tués par eux avec toutes les conséquences terribles que nous connaissons. (Cf. Néhémie 4 :7 ; Jérémie 25 :24 ; 2 Chroniques 26 :7 ; Philistins = Palestiniens).

b)    Edom – Occident (Ezéchiel 25 à 28 ; Apocalypse 16 :18ss+16)

Les descendants d’Esaü-Edom sont considérés comme étant la civilisation occidentale. Nous l’avons démontré dans des écrits précédents. Séïr, Tyr (Ezéchiel 27, 35), Sidon (Ezéchiel 28 :20ss), puissances économiques et politiques à l’image du futur Occident, (cf. aussi les Nabatéens à Petra) sont associés à cet ensemble. Les jugements et les malheurs sont prophétisés contre ces peuples puisqu’ils ont méprisé Israël dans sa détresse. (Ezéchiel 26 :1-2 ; 28 :24). L’enfer est leur destin ultime (Ezéchiel 26 :20). La puissance commerciale notamment de Tyr-Occident était phénoménale. (Ezéchiel 27). Lucifer s’est littéralement « incarné » dans le roi de Tyr et nous fait évidemment penser à l’imitation de la deuxième personne de la Trinité (Ezéchiel 28 :12-19 ; Apocalypse 13 :3 : bête morte et ressuscitée). La Shoah bien plus tard aura été jusqu’à présent le summum des horreurs occasionnées à l’encontre des Juifs par Edom-Occident sans oublier l’Inquisition et les pogroms etc…durant des millénaires.

c)    Egypte – Ethiopie – Afrique (Ezéchiel 29 à 32 ; Apocalypse 16 :18ss+16)

L’Egypte, aussi dirigée par des pharaons noirs, avait mis les Hébreux en esclavage. Egypte (MiTSRaYïM) signifie limites, clôtures, prison, oppression. Ce pays et l’Ethiopie avaient développé de grandes civilisations, probablement les plus prestigieuses et riches de ce continent. La pratique de l’esclavage, notamment à l’égard d’Israël, enrichit l’Egypte à bon compte. Ils en subiront les conséquences de jugements et de malheurs. Après avoir été dispersés « ils formeront un faible royaume.  Ce sera le moindre des royaumes et il ne s'élèvera plus au-dessus des nations, Je les diminuerai, afin qu'ils ne dominent pas sur les nations. » (Ezéchiel 29 :14-15). C’est ce qui s’est réalisé depuis bien longtemps. La seule puissance qui aurait pu remettre en question la suprématie mondiale de Babylone, était l’Egypte. Elle sera vaincue par ladite Babylone. Le livre d’Ezéchiel comporte de longs passages quant aux jugements et malheurs terribles qui s’abattront sur l’Egypte.

d)    Babylone capitale de la dictature mondiale du règne de l’imitation trinitaire ou de l’Anti[é]-Christ

 ADoNaÏ YHWH utilisera Babylone pour anéantir ces civilisations à l’époque d’Ezéchiel :
« Pour prix du service qu'il a fait contre Tyr, Je lui donne le pays d'Égypte ; car ils ont travaillé pour moi, dit le Seigneur, l'Éternel. » (Ezéchiel 29 :20).
« Je ferai disparaître la multitude de l'Égypte, par la main de Nebucadnetsar, roi de Babylone. » (Ezéchiel 30 :10).
« Je fortifierai les bras du roi de Babylone et je mettrai mon épée dans sa main ; Je romprai les bras de Pharaon, Et il gémira devant lui comme gémissent les mourants, Je fortifierai les bras du roi de Babylone et les bras de Pharaon tomberont. » (Ezéchiel 30 :24).
« Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : l'épée du roi de Babylone fondra sur toi. Je ferai tomber ta multitude par l'épée de vaillants hommes, tous les plus violents d'entre les peuples ; Ils anéantiront l'orgueil de l'Égypte et toute sa multitude sera détruite. » (Ezéchiel 32 :12).
La dictature babylonienne absolue se mit en place, le Peuple de Dieu était prisonnier et esclave et devait subir ladite dictature. Le livre de Daniel nous en donne d’ailleurs une image édifiante…

De même, durant le règne de l’imitation trinitaire le Peuple de Dieu resté sur terre sera vaincu, n’en mènera pas large et Babylone dominera à nouveau la situation dans le monde.17 :9 Les sept collines où Babylone sera assise font évidemment penser à Rome où pourrait se situer cette capitale (Apocalypse 17 :9).

La dictature sera absolue à savoir spirituelle, morale, économique et politique :
 « Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé. Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende !  Si quelqu'un est destiné à la captivité, il ira en captivité ; si quelqu'un est destiné à être tué par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la persévérance et la foi des saints. » (Apocalypse 13 :7-10).   
« Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six. » (Apocalypse 13 :16-18).
Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant. » (Apocalypse 16 :13-14).
« Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus grandement bouleversé. » (Apocalypse 17 :3-6 ; cf. aussi 14 :12-13).
En même temps des jugements et des catastrophes s’abattront sur les hommes de par les conflits, les guerres, les jugements divers (Ezéchiel 25 à 35 ; Apocalypse 14 :16 à 18 :24 exceptés les intermèdes glorieux célestes).

e)    Bataille victorieuse pour la reconquête de la terre en vue de l’instauration du Millénium (Ezéchiel 36 et 37 ; Apocalypse 19 :11-21 et 20)

« Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Parce que l'ennemi a dit sur vous : Ah ! ah ! Ces hauteurs éternelles sont devenues notre propriété ! Prophétise et dis : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Oui, parce qu'on a voulu de toutes parts vous dévaster et vous engloutir, pour que vous soyez la propriété des autres nations… Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Oui, dans le feu de ma jalousie, Je parle contre les autres nations et contre Édom tout entier qui se sont donné mon pays en propriété, … Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Voici, je parle dans ma jalousie et dans ma fureur, parce que vous portez l'ignominie des nations. C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Je lève ma main ! Ce sont les nations (y compris Babylone-Perse) qui vous entourent qui porteront elles-mêmes leur ignominie. » (Ezéchiel 36 :2-7).
Suit immédiatement une description millénariste :
« Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d'Éden » (Ezéchiel 36 :35). Ici il s’agit bien de la terre qui devient comme Eden. Nous sommes effectivement dans la situation millénariste dans un premier temps bien qu’elle débouche aussi sur des aspects et dimensions d’Eternité. Elle est continuée en Ezéchiel 37.
« …ils se tinrent sur leurs pieds : c'était une armée nombreuse, très nombreuse » (Ezéchiel 37 :10). « …ils auront tous un même roi… Mon serviteur David sera leur roi… » (Ezéchiel 37 :22+24).
            « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable (Jésus-Christ Glorifié – Descendant de David) … sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; … Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur (Armée des Anges et Eglise des Vainqueurs). De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs …Et je vis la bête, et les rois de la terre et leurs armées rassemblés pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l'épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair. » (Apocalypse 19 :11-21).
« Et je vis des trônes ; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger (Eglise des Vainqueurs). Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main –(Martyrs). Ils revinrent à la vie et ils régnèrent [sur terre] avec Christ pendant mille ans... » (Apocalypse 20 :4).
Il faut bien comprendre qu’avant le Millénium durant le règne de l’Anti[é]-Christ les jugements et les malheurs s’abattront sur la terre. Babylone tombera et par là l’économie mondiale sera mise à mal (Cf. Apocalypse 16+18) à tel point que le Dragon, accusant Dieu, les hommes dans le malheur et la souffrance blasphémant contre Lui, prépare la bataille d’Armageddon pour le Grand Jour (Apocalypse 16 :10-16).                      
L’instauration du Millénium sera une véritable délivrance pour le monde entier et la terre précédemment dévastée ressemblera comme jamais à Eden sous le règne de Christ, de l’Eglise des Vainqueurs et des Martyrs. Ezéchiel comme Jean parlent du Roi descendant de David qui règnera sur tous.
            Alors tout pourrait être fini, dans Ezéchiel comme dans l’Apocalypse apparaissent Gog et Magog ! C’est vrai, nous ne sommes pas encore dans l’Eternité !

  1. Gog et Magog (Ezéchiel 38 et 39 ; Apocalypse 20 :7-10)

A la fin du Millénium quand Satan sera relâché, il battra une dernière fois le rappel de ses armées pour livrer le combat ultime. Ezéchiel comme Jean parle de Gog et Magog :

 « Tu (Gog et Magog) seras comme une nuée qui va couvrir le pays, toi et toutes tes troupes et les nombreux peuples avec toi. Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : En ce jour-là, des pensées s'élèveront dans ton cœur, Et tu formeras de mauvais desseins. Tu diras : je monterai contre un pays ouvert, je fondrai sur des hommes tranquilles, en sécurité dans leurs demeures, tous dans des habitations sans murailles et n'ayant ni verrous ni portes » (Ezéchiel 38 :9-11).
« Et j'enverrai un feu sur Magog ». (Ezéchiel 39 :6).

« Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. » (Apocalypse 20 :7-10).

Gog et Magog chez Ezéchiel est comme une nuée et dans l’Apocalypse comme le sable de la mer ce qui revient à dire la même chose.
Gog et Magog chez Ezéchiel s’attaquera à un pays ouvert, sans remparts, c’est-à-dire un pays qui estimera n’avoir pas besoin de défense comme ce sera le cas durant le Millénium.
Gog et Magog sera détruit par le feu chez Ezéchiel comme dans l’Apocalypse.

Une petite comparaison entre Ezéchiel 38 :5-6 et Genèse 10 :1-8 nous permet d’aller vers la confirmation donnée par le texte de l’Apocalypse qui considère que Gog et Magog sont l’ensemble des nations de la terre, excepté le Peuple de Dieu, dont Noé est l’ancêtre :

« Fils de l'homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal et prophétise contre lui ! » (Ezéchiel 38 :2).
« Et avec eux ceux de Perse, d’Éthiopie et de Puth, tous portant le bouclier et le casque ; Gomer et toutes ses troupes, la maison de Togarma, à l'extrémité du septentrion (extrême nord) et toutes ses troupes, peuples nombreux qui sont avec toi. » (Ezéchiel 38 :5-6).

« Voici la postérité des fils de Noé, Sem, Cham et Japhet. Il leur naquit des fils après le déluge. Les fils de Japhet furent : Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Méschec et Tiras. Les fils de Gomer : Aschkenaz, Riphat et Togarma. Les fils de Javan : Élischa, Tarsis, Kittim et Dodanim. C'est par eux qu'ont été peuplées les îles des nations selon leurs terres, selon la langue de chacun, selon leurs familles, selon leurs nations. Les fils de Cham furent : Cusch, Mitsraïm, Puth et Canaan. Les fils de Cusch: Saba, Havila, Sabta, Raema et Sabteca. Les fils de Raema: Séba et Dedan. Cusch engendra aussi Nimrod » (Genèse 10 :1-8).


  1.   Le Temple (Ezéchiel 40 à 48 ; Apocalypse 21 :10 à 22 :5)

Comme déjà dit, la description du Temple d’Ezéchiel ne correspond pas aux mesures du premier Temple ni à celles du second d’après les commentaires faits sur ces chapitres qui lui sont consacrés et une comparaison des textes. De même la répartition des différentes tribus dans le territoire ne correspond pas à celle donnée par Moïse et Josué selon les mêmes études et comparaisons. Nous n’allons pas les refaire ici.
Ezéchiel prophétise une situation de perfection harmonieuse sainte et pure entre le Prince (royauté), le Peuple, les serviteurs-sacrificateurs, nimbée de la présence glorieuse et visible de YHWH Elohim. Certains indicateurs étonnants nous permettent objectivement de faire une relation avec l’Eternité décrite à la fin de l’Apocalypse.

a)    Localisation

Ezéchiel est transporté sur une montagne très élevée par ADoNaÏ YHWH dans le cadre de visions divines et fut en contact avec un ange :
« …la main de l'Éternel fut sur moi, et il me transporta dans le pays d'Israël. Il m'y transporta, dans des visions divines et me déposa sur une montagne très élevée où se trouvait au midi comme une ville construite. Il me conduisit là ; et voici, il y avait un homme dont l'aspect était comme l'aspect de l'airain… » (Ezéchiel 40 :1-3)

Jean, en présence d’un ange, est transporté comme Ezéchiel sur une haute montagne non loin d’une ville qui est la Jérusalem céleste :
« Puis un des sept anges… et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. » (Apocalypse 21 :10).
Cette mise en parallèle nous place d’emblée dans une situation céleste et glorieuse. Nous avons probablement la même montagne et la même ville vues suite à un « transport » semblable des deux prophètes.

b)    La gloire de YHWH Elohim

Si Ezéchiel fait une description à la fois des dimensions harmonieuses parfaites du Temple et du service parfait (Ezéchiel 40 :46 ; 48 :11 ; Apocalypse 22 :3-5) mis en opposition avec les souillures et imperfections du passé, il rejoint le texte de l’Apocalypse qui refait la même opposition (Apocalypse 21 :8) sur le plus important à savoir l’habitation glorieuse de proximité de YHWH Elohim avec les hommes :
« Alors, l'Esprit m'enleva et me transporta dans le parvis intérieur. Et voici, la gloire de l'Éternel remplissait la maison. J'entendis quelqu'un qui me parlait depuis la maison, et un homme se tenait près de moi. Il me dit : Fils de l'homme, c'est ici le lieu de mon trône, le lieu où je poserai la plante de mes pieds ; j'y habiterai éternellement au milieu des enfants d'Israël. La maison d'Israël et ses rois ne souilleront plus mon Saint Nom » (Ezéchiel 43 :5-7). Et, dès ce jour, le nom de la ville sera : l'Éternel est ici. (Ezéchiel 48 :35). YHWH SHaMaH : YHWH est ici, là, présent ! Ce sont les derniers mots du livre d’Ezéchiel !!!
Cela correspond évidemment à Apocalypse 21 :3 : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes, Il demeurera avec eux et Lui Dieu sera là avec eux ».
            « Je ne vis point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l'agneau. La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer ; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. » (Apocalypse 21 : 22-24).

c)    Le fleuve de la gloire

« Et voici, de l'eau sortait sous le seuil de la maison… Tout être vivant qui se meut vivra partout où le torrent coulera et il y aura une grande quantité de poissons ; car là où cette eau arrivera, les eaux deviendront saines, et tout vivra partout où parviendra le torrent…Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point et leurs fruits n'auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture et leurs feuilles de remède. » (Ezéchiel 47 :1-12).
« Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois et dont les feuilles servaient à la guérison des nations » (Apocalypse 22 :1-2).
Là encore, une eau bienfaisante venant de la gloire du Trône-Temple qui se répand partout relatée dans les deux textes. Nous pensons évidemment aux « fleuves d’eau vive », à l’abondance du Saint Esprit qui se répand partout à partir du Trône et qui arrose et inonde glorieusement le « Tout ». Ici Ezéchiel peut marcher dans l’eau au début mais au fur et à mesure, il finit par devoir nager dans cette eau de plus en plus puissante et profonde où perdre pied n’est pas un malheur, bien au contraire, mais peut-être une très grande surprise insécurisante de prime abord : on perd le contrôle et c’est l’eau, le Saint Esprit qui nous « emporte » pour notre plus grand bien et bonheur ! On retrouve aussi étonnamment les arbres qui produisent constamment des fruits et dont les feuilles « guérissent ». En fait ils sont sources de la constance de la métamorphose de gloire en gloire dans les lieux célestes.   

  1.  Recommandations sévères par rapport à la véracité de ces prophéties et par rapport à la foi que celui qui les entend leur accorde

A partir d’Apocalypse 22 :6 jusqu’à la fin du livre un ange, puis le Seigneur, insistent énormément sur la véracité et l’importance de ces prophéties et les taire ou les mépriser poserait de sérieux problèmes :
« Et il me dit : Ces paroles sont certaines et véritables » (Apocalypse 22 :6).
« Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre ! » (Apocalypse 22 :7).
« Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre » (Apocalypse 22 :10).
« Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. » (Apocalypse 22 :18-19).
« Et toi, fils de l'homme, je t'ai établi comme sentinelle sur la maison d'Israël. Tu dois écouter la parole qui sort de ma bouche et les avertir de ma part. Quand je dis au méchant : Méchant, tu mourras ! Si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa voie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang. Mais si tu avertis le méchant pour le détourner de sa voie et qu'il ne s'en détourne pas, il mourra dans son iniquité et toi tu sauveras ta vie. (Ezéchiel 33 :7-9).
Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ? (Ezéchiel 33 :11).
Ezéchiel comme Jean ont le même message, certes dans un contexte différent et une époque différente. Le Refuser, le mépriser, le fausser, voire le combattre implique simplement rester exposé aux souffrances, aux maladies, à la mort, aux tribulations, aux persécutions, aux jugements et aux malheurs qui sont par endroits déjà partiellement là et de toute façon à la porte. C’était clair à l’époque d’Ezéchiel, de Jean et c’est on ne peut plus clair aujourd’hui !
Souvent on dit : « Pourquoi Dieu permet-Il cela ? » En fait Dieu ne permet rien de mal pour Ses créatures car Il veut qu’elles vivent mais si elles ne se repentent pas et n’écoutent pas, si elles ne montent pas là où elles seraient en sécurité parfaite auprès de Lui, elles subiront les fléaux et seront retranchées de l’arbre de vie à savoir de l’immortalité.   

      Conclusion

Le prophétisme d’Ezéchiel dépasse largement son contexte immédiat de l’exil et du retour au Pays promis avec la restauration du Temple et de son culte ainsi que d’une royauté (Prince) qui serait selon le cœur de Dieu.
Les expériences du prophète dans le céleste devant le Trône et autres ainsi que ses actes pédagogiques prophétiques très surprenants (Ezéchiel 4 :9-17 ; 24 :15-27) ont accompagné un discours radical qui fut considéré comme un discours de fou par ses contemporains et même par certains commentateurs contemporains. Ceux-ci ont cru discerner de la schizophrénie chez Ezéchiel. En effet le prophète était déchiré, écartelé entre la réalité immédiate terrible et la réalité céleste où il évoluait vraiment et vers laquelle il voulait que ses auditeurs tendent. Mais il ne souffrait pas de cette pathologie car il savait que par le Seigneur les deux réalités allaient véritablement pouvoir se réunifier dans les dimensions célestes d’Eternité.
Il s’agit en effet d’un prophétisme « de mille feuilles » dans le temps qui concerne à la fois non seulement le présent et le proche avenir des contemporains du prophète mais encore des périodes successives beaucoup plus lointaines apocalyptiques, messianiques, millénaristes et de l’Eternité.
Le schéma du ressort nous semble aussi adéquat si on considère l’aspect cyclique semblable qui se répète plus loin dans le temps au fur et à mesure que l’on avance du premier cercle au dernier cercle du ressort.
La même photo unique dotée de perspectives avec un premier plan, second plan, troisième plan etc… peut être une autre approche pour la compréhension de ce phénomène prophétique.
Nous avons constaté, compris, dans cette perspective, qu’Ezéchiel avait de ce fait déjà un peu écrit l’Apocalypse à sa manière probablement sans le faire exprès et de façon consciente. Ce qu’il vivait et disait devait totalement le « dépasser ». Les similitudes saisissantes entre le livre d’Ezéchiel et celui de l’Apocalypse que nous avons essayé de souligner, confirment le message prophétique pour aujourd’hui en lui conférant une force nouvelle. Il n’a que le but d’encourager à former l’Eglise des Vainqueurs le plus rapidement possible car cela ne peut plus continuer ainsi. Le temps presse car en face tout se dessine de plus en plus clairement et l’Ennemi n’a jamais fait de quartiers depuis le début et n’en fera jamais ni aujourd’hui ni jusqu’à la fin. En même temps, et c’est finalement le plus important, le réveil le plus important de l’Histoire pourra alors se mettre en marche (Apocalypse 7).
C’est pourquoi, Ezéchiel et Jean ou plutôt YHWH Elohim – Jésus-Christ Glorifié à travers eux, nous exhorte de façon pressante à « monter » auprès de Lui dans les lieux célestes, le Pays promis, non pour se mettre à la hauteur de l’Ennemi mais bien au-dessus de lui pour pouvoir le vaincre.
C’est possible car Jésus a tout, absolument tout accompli. Il n’a pas fait les choses à moitié, pourquoi nous obstinerions-nous à ne bénéficier que de la « moitié » de ce qu’Il nous a acquis ? Le salut de milliard de personnes est en jeu (Apocalypse 7). Jésus, notre Epoux voudrait en plus nous éviter tant de souffrances et la mort et par là même nous rendre glorieusement énergiques, puissants et efficaces !
Ce fut déjà le message d’Ezéchiel, de Jean et c’est le nôtre aujourd’hui pour vous !
Avec Ezéchiel et Jean, nous exhortons et prophétisons : Monte dans le Pays promis ! YHWH SHaMaH : YHWH EST LA !     
                                                                                                        

En Lui, Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire