Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

vendredi 23 septembre 2016

103 JERICHO



INTRODUCTION

La destruction de Jéricho lors de la conquête par le Peuple d’Israël conduit par Josué est provoquée par l’action surnaturelle de YHWH Elohim. 
Le miracle de YHWH Elohim en guise d’introduction des combats que le Peuple mènera, est un signe et une preuve supplémentaires concrets qu’Il est aux côtés de Ses enfants et aux commandes
YeRiCHo vient de la racine YaRaeCH qui signifie luneYeRiCHo était en effet un grand centre cultuel païen dédié à la lune
La ville de Jéricho, la ville la plus basse au monde, est située à – 240 m d’altitude en-dessous du niveau de la mer. C’était une ville riche, puissante, extrêmement bien armée et fortifiée située sur la route du Peuple d’Israël, telle un obstacle stratégique infranchissable. 
Le Peuple venait de traverser le Jourdain, fleuve à l’époque beaucoup plus puissant qu’actuellement. La Mer Morte (- 429 m actuellement) avait de ce fait un niveau beaucoup plus élevé dont les rivages étaient donc plus proches de la ville que de nos jours. 
La conquête du Pays promis par Israël est à mettre en parallèle avec la conquête des lieux célestes et de la terre par l’Eglise des Vainqueurs
Les événements autour de Jéricho apporteront pour cette raison des élémentsintéressants décrits dans l’Apocalypse relatifs à la formation, au rôle et à l’identité de l’Eglise des Vainqueurs. 

1. Yahvé sauve

a) Le Pays promis : un espace de survie et de salut

Josué et Jésus signifient tous les deux « Yahvé sauve » (YHWH verbe YaSaH en contraction)
L’entrée dans le Pays promis signifia la garantie d’une sécurisation des Hébreux beaucoup plus importante donc d’une chance supplémentaire de salut pour la survie non pas en tant qu’individu sur le long terme mais en tant que Peuple
La sortie d’Egypte n’est pas encore le salut total du Peuple loin s’en fautpuisqu’il se retrouvait dans le désert et fortement exposé à la disparition. Il risquait en effet davantage la destruction par possibilité de génocide total pouvant être commis à son égard par les peuples païens fortement installés et implantés dans la région etbeaucoup plus puissants que lui militairement parlant. Les éléments de la naturedésertique hostile pouvaient aussi aisément avoir raison de lui. De plus si Moïse n’avait pas intercédé pour le Peuple, YHWH Elohim l’aurait fait disparaître à cause du veau d’or. (Exode 32 :7ss).
Ainsi seule l’action miraculeuse et de grâce de YHWH Elohim maintint son existence en tant que Peuple, même si la première génération, Moïse y compris, dut mourir avant le passage du Jourdain pour le Pays promis, exceptés Josué et Caleb.
Mais une fois que la conquête et l’établissement en Canaan étaient réaliséssous la direction de « Josué - YHWH sauve », il y avait possibilité de davantage sécuriser un espace contre tout ce qui pouvait l’exterminer
Aujourd’hui, il est d’ailleurs à la fois tragique et en même temps rassurant de voir que les Juifs menacés et insécurisés par l’islamisme, notamment en France,aient le recours de se réfugier en Eretz (terre) Israël. Notons en outre le retour d’un antisémitisme abject au niveau de nombreuses personnes, style français moyen, qui n’ont rien à voir avec l’islamisme radical… ! Ceci malgré la Shoah !
La situation de l’Eglise vivant toujours encore dans l’espace-matière-temps, correspondant au désert, est exactement la même. Nous savons que les membres de l’Eglise restés sur terre risquent la même chose et y passeront de près lors de la Grande Tribulation et surtout lors du Règne de l’Anti[é]-Christ (Apocalypse 3 :10 ; 6 :17 ; 7 :17c ; 12 :12b+17 ; 13 :7+10 ; 18 :4). Aujourd’hui il est déjà question de civilisation post judéo-chrétienne en Occident, porte grande ouverte à la persécution très sévère des juifs et des chrétiens. Ne parlons même pas des pays islamistes où être juif et chrétien relève de l’héroïsme à cause des persécutions radicales subies par celles et ceux qui y vivent encore en tant que tels.
Quel est le recours des chrétiens pour aller se réfugier ? Les Juifs ontaujourd’hui à nouveau la Terre d’Israël mais les chrétiens ? Quelle est leur Terre promise ? Où est leur « Josué - YHWH sauve » pour les y amener ? 
Il existe des courants d’enseignement dans des églises chrétiennes qui prônent de faire des provisions chez eux (argent liquide, nourriture, équipements de survie, bunker etc…)et/ou d’aller se réfugier aux Etats-Unis ou un autre pays soi-disant moins « dangereux »Peut-être ces mesures pourront-elles assurer une situation provisoiresécurisée un peu plus longue pour certains mais qui ne durera pas puisque la Grande Tribulation comme le Règne de l’Anti[é]-Christ toucheront l’ensemble de l’humanité (Apocalypse 3 :10 ; 12 :12b).
Alors quelle est la solution ? Evidemment YHWH sauve, c’est-à-dire Jésus Glorifié qui nous fait « passer le Jourdain ou monter à la Salle du Trône »Il nous sauve concrètement et complètement esprit, âme et surtout corps de ces deux périodes à venir atroces.

b) L’Arche de l’Alliance et le Trône

« Le peuple quitta ses tentes pour passer le Jourdain et les prêtres porteurs de l'arche d'alliance marchaient en avant. Arrivés au Jourdain, sitôt que les prêtres porteurs de l'arche eurent trempé leurs pieds dans ses eaux, lesquelles couvraient toutes ses rives à cette époque de la moisson, les eaux d'amont s'arrêtèrent et formèrent comme un mur, à une grande distance, depuis Adâm, la ville voisine de Caretân, tandis que les eaux d'aval, dans la direction de la mer du Désert ou mer de Sel, achevaient de s'écouler ; et le peuple effectua son passage en face de Jéricho. Les prêtres, porteurs de l'arche d'alliance de l'Eternel, restèrent à pied sec au milieu du Jourdain, immobiles, pendant que tout Israël passait à pied sec, jusqu'à ce que la nation entière eût achevé de traverser le Jourdain. » (Exode 3 : 14-17 ; Trad. Rabbinat).

L’Agneau Pascal sacrifié lors de la sortie d’Egypte est une préfiguration de l’Agneau immolé qui siège sur le Trône à savoir Jésus qui a versé Son Sang précieux sur la croix. 
Pour les Hébreux, le sang des sacrifices permit l’accès du Grand Prêtre auSaint des saints contenant l’Arche de l’Alliance. L’Arche de l’Alliance aspergée du sang du sacrifice d’expiation préfigure le Trône glorieux de YHWH Elohimaspergé une fois pour toutes du Sang de Jésus. C’est justement l’Arche qui se trouve dans le lit du Jourdain mis miraculeusement à sec sur une bonne distance pour permettre au Peuple le passage en sécurité au Pays promis.
Au même titre que le passage de la Mer Rouge représente le baptême d’eau, le passage du Jourdain avec la gloire de l’Arche due au sang sacrificiel expiatoire préalable, représente le baptême de gloire expérimenté par l’Apôtre Jean lors de l’apparition de Jésus-Christ Glorifié (Apocalypse 1 :17-18). Ce baptême de gloire lui permettra d’être métamorphosé et de monter à la Salle du Trône (Apocalypse 4 :1-2).
Il apparaît clairement que l’Eglise en est restée à l’Agneau Pascal en Egyptereprésentant la Croix, c’est-à-dire à la Ste Cène pain et vin et au passage de la Mer Rouge, c’est-à-dire au baptême d’eau. Dans sa version charismatique elle en est aussi restée au Sinaï avec les éclairs et la fumée, la colonne de Feu et de Nuéeà la manne, aux cailles, à l’eau coulant miraculeusement du rocher. Ces aspects correspondent aussi à l’Eglise primitive issue de la Pentecôte, avec les charismes etles miracles, ce qui n’est certes pas rien, mais qui ne correspond pas au projet ultime de YHWH Elohim. Enfin elle est restée au désert, c’est-à-dire dans l’espace-matière-temps.
Jésus-Christ Glorifié, YHWH sauve, apparut à l’Apôtre Jean. Il voulut sauverl’Eglise complètement esprit, âme et aussi corps en voulant la faire « passer le Jourdain » pour son Pays promis à savoir la faire monter à la Salle du Trône etmême à la faire asseoir sur le Trône avec Lui ! (Apocalypse 3 : 21)
Pour ce faire Il voulut la baptiser dans le Feu et la Lumière en guise de Baptême de Gloire(Apocalypse 1 : 17-18) lui offrir réellement Son Corps et Son Sang de Feu et de Lumière en guise de Ste Cène de Gloire (Apocalypse 3 :20c) pour la métamorphose du corps et la montée et voulut par-là en faire l’Eglise de la Conquête et des Vainqueurs qui aurait dû déjà à l’époque remplacer l’Eglise charismatique primitive. Mais nous connaissons la suite malheureuse de l’Histoire de l’Eglise jusqu’à nos jours… !

2. La mise en route du nouveau processus

a) Fin de l’opprobre de l’Egypte

« L'Eternel dit à Josué : "A présent, j'ai roulé (GaLaL : rouler, jeter, précipité) de dessusde vous l'ignominie (HéRePHaTH : opprobre, ignominie, outrage, honte, insulte, culpabilité, injure) de l'Egypte!" (Josué 5 :9).
Après la remise en ordre par la circoncision dans le Pays promis à Guilgal, YHWH déclare que l’opprobre, l’ignominie de l’Egypte, c’est-à-dire l’esclavage dans le sens large du terme est enlevé ! On aurait pu croire que cela aurait dû être le cas dès le passage de la Mer Rouge !!! L’armée du Pharaon était détruite. Israël n’était plus soumis aux corvées de l’esclavage Egyptien ! 
En fait non, car Israël dans le désert avait encore des regrets et des appétitset des envies avant tout d’ordre physique pour les aliments dont ils disposaient alors en Egypte, oubliant entre autres le travail harassant et les coups de fouet ! (Exode 16 :3). Même la manne et les cailles qui suivirent pendant 40 ans tous les jours et tous les jours calmaient certes la faim mais… ! J’aurais d’ailleurs voulu nous y voir… ! 
Là au Pays promis, les Hébreux mangèrent les produits du Pays de Canaan et la manne cessa. (Josué 5 :10-12). Il y avait autre chose au menu !
Seuls la coupure de la circoncision et le fait d’être là où ils devaient être pour vivre et manger ce que le Pays promis produisit, notamment pour fêter une Pâque digne de ce nom, a ôté l’ignominie de l’Egypte selon la Parole de YHWH Elohim !

Aujourd’hui, l’Eglise au désert est tout simplement encore sous l’opprobre de l’Egypte, à savoir toujours dans l’esclavage du désert-espace-matière-temps et l’environnement physique, spirituel et moral désespérément sec et poussiéreux ! 
Nous sommes clairement encore soumis aux différents besoins et appétits liés à notre condition charnelle intrinsèquement sous l’opprobre de l’espace-matière-temps. Que nous le voulions ou non, c’est obligatoirement le cas car nous ne pouvons pas faire abstraction de notre environnement actuel que certains chrétiens croient pouvoir « purifier » et transformer de par la dispensation charismatique notamment au moins d’un point de vue moral et spirituel car un peu moins « visible » que le corporel. Quelle hypocrisie ! De même le monachisme et l’ascétisme qui voulaient « couper du monde » des moines et des religieuses dans les monastères par exemple, pour se consacrer à Dieu, n’a pas davantage réussi même si ces personnes pourraient susciter une certaine admiration humaine au premier abord. L’épée des chevaliers, des princes et des rois très chrétiens sous la domination papale ou encore des souverains protestants ne furent pas davantage probants, c’est le moins qu’on puisse dire ! Les anciens adages n’ont pas fleuri pour rien par rapport à tout cela : « Qui veut faire l’ange, finit par faire la bête » ou encore : « Chassez le naturel et il revient au galop ». Ni les ordres religieux, ni l’épée des chevaliers, princes et rois ne jouèrent de loin pas le beau rôle.
Avec les Apôtres par leurs épîtres et Jésus Glorifié par Ses sept lettres, nous constatons aujourd’hui encore après 2000 ans de recul un échec global désespérant. En effet comment transformer une réalité en autre chose si on est soi-même partie intégrante de ladite réalité ? Comme sécher la vaisselle avec un torchon mouillé ? Comment nettoyer un objet avec un chiffon gras et sale ? On voudrait bien cette transformation mais en même temps on se rend compte de notre impuissance autrement dit de « l’opprobre, de la culpabilité, de l’ignominie, de la honte » limitatives, esclavagistes, immorales, démoniaques, mortifères de type Egyptien qui nous poursuivent et nous rattrapent toujours comme ce fut le cas des Hébreux dans le désert (MiTSeRaïM : Egypte signifie limite, limitation, oppression)
Pour nous entendre dire de la part de YHWH Elohim : « J’ai écarté de vous l’opprobre de l’Egypte », il nous faudra d’abord « passer le Jourdain » pour entrer métamorphosés notre « Pays promis » ! Ce n’est qu’après que les choses plus efficaces et sérieuses pourront effectivement commencer ! Il s’agit clairement d’une nouvelle dispensation ou « économie » !
  
b) La rencontre des chefs : Jésus et Josué ; Jésus et Jean

Josué est un homme de foi et un guerrier.
Il dirigeait les combats contre Amalek (Exode 17 :8-16). Il a accompagné Moïse une partie du chemin dans la montée au Sinaï (Exode 32 :17)Il avait la foi avec Caleb pour entamer la conquête dès le commencement (Nombres 14 :6-10). Il fut appelé, choisi et consacré par Moïse (Deutéronome 34 :9) et par YHWH Elohim (Josué 1)
Josué se trouvait devant Jéricho, une ville bien fortifiée et dotée d’une armée composée de « vaillants soldats » (Josué 6 :2). Probablement il se demandait comment il allait pouvoir prendre la ville. C’est là qu’un homme l’épée nue à la main, prêt au combat, s’approcha de Josué. C’est probablement la raison de la question de Josué lui demandant s’il était un ami ou un ennemi.
Quand l’homme se présenta comme étant le Chef de l’Armée de YHWH, Josué se prosterna devant Lui parce qu’il l’avait alors immédiatement identifié comme étant YHWH Elohim (Josué 5 :13-15). A postériori Apocalypse 17 :14 ; 19 :11-16 nous montre qu’il s’agit bien entendu de Jésus-Christ Glorifié. 
Josué attend les ordres en vue de la conquête de Jéricho. Il était là pour cela et l’épée nue à la main de son interlocuteur démontrait effectivement que le sujet de la conversation aurait dû porter d’emblée sur la prise de la ville. Mais ce ne fut pas tout de suite le cas.
YHWH Elohim, qui est d’ailleurs nommé comme tel deux versets plus loin, fait le rapport avec Son apparition à Moïse au buisson ardent. En effet Josué, comme Moïse avant lui, devait se déchausser à cause de la sainteté du lieu lié à Sa présence visible donc glorieuse sur terre. Il fallait que Josué n’ait plus aucun doute par rapport à l’identité de son Interlocuteur. La charrue n’était pas mise avant les bœufs ! Le problème de Jéricho était prioritairement l’affaire de YHWH Elohim, c’est Lui qui allait prendre les choses en main : l’épée divine était tirée, le combat était déjà commencé dans les lieux célestes. Josué était le chef du Peuple d’Israël mais il se prosternait et adorait le Chef de l’Armée de l’Eternel, Le servait et recevait les instructions de Sa part. Nous voyons clairement que tout se joue d’abord dans et à partir des lieux célestes.

  L’Apôtre Jean (signifie YHWH fait grâce) est clairement le « Josué » de l’Eglise.
Si nous faisons le saut jusqu’à l’époque de l’Apocalypse nous retrouvons l’Apôtre Jean et sa rencontre avec Jésus-Christ Glorifié où ce dernier S’était présenté encore bien plus glorieux car Jean n’avait effectivement pas besoin d’explications sur l’identité de Celui qui se trouvait devant lui ! Josué s’est prosterné et devait se déchausser, Jean est d’emblée tombé comme mort ! Jésus Glorifié n’avait pas l’épée à la main mais elle sortait de Sa bouche. Elle est de ce fait à être identifiée à la Parole de puissance divine et à l’Esprit Saint ! (Cf. Ephésiens 6 :17)
Comme Josué, il reçut des instructions à écrire puis à transmettre aux sept églises puis à l’Eglise en général en vue de la suite des événements et notamment de la conquête dans les lieux célestes et sur la terre. 
L’Apôtre Jean comme Josué était un guerrier de par son caractère, d’ailleurs appelé « fils du tonnerre » par Jésus Lui-même (Marc 3 :17). Il mena le combat de la foi jusqu’à être persécuté à mort à cause de son maniement sans retenue de l’épée de la Parole et d’Esprit Saint auprès de ses semblables puisqu’il était condamné à mourir de faim sur l’île de Patmos. Comme Josué avait accompagné Moïse une partie du chemin pour le sommet du Sinaï, Jean avait accompagné Jésus sur la montagne de la Transfiguration où justement Moïse et Elie apparurent aux côtés de Jésus métamorphosé dans la Nuée et la Lumière de gloire
Comme Josué était un intime de Moïse et aussi de YHWH Elohim, l’Apôtre Jean était un intime de Jésus « couché sur son sein » lors des repas où les convives étaient couchés sur le côté positionnés en biais, « en bataille », autour de la table. Jean était le disciple que « Jésus aimait » et jouait même quelquefois le rôle d’intermédiaire entre Pierre et Jésus ; ce n’est pas peu dire par rapport à la forte intimité qui régnait entre Jésus et Jean ! (Jean 13 :22-25 ; cf. aussi Jean 21 :20-23). S’il est un apôtre qui reçut et devait connaitre la vision et la pensée de Dieu de la façon la plus pleine possible, c’est bien l’Apôtre Jean qui « passa effectivement le Jourdain » c’est-à-dire monta à la Salle du Trône sans mourir contrairement aux « Moïses et Aaron » tels Pierre, ou encore Jacques et d’autres encore ! Paul passa certes au 3èmeciel sans mourir (2 Corinthiens 12 :1-4) mais ne fit pas les aller-retours préconisés par le Seigneur. Il posa toutefois les bases doctrinales de la métamorphose, de l’immortalité et de la montée parce qu’il en avait reçu la révélation, probablement par cette expérience. Toutefois il mourut malheureusement martyr à Rome contrairement à Jean qui ne mourut pas comme cela fut d’ailleurs clairement suggéré en Jean 21 :23.  

c) La sacrificature base de la conquête et de la royauté

Il y a une similitude au niveau de la sacrificature au niveau des instructions et des événements tant pour Josué que pour Jean.
La manière de mener cette campagne militaire est vraiment très bizarre pour ne pas dire risquée : faire un cortège autour de Jéricho avec l’armée et les sacrificateurs - prêtres sonnant les shofars et d’autres portant l’Arche ! Quelques flèches bien décochées des remparts auraient pu avoir vite raison de ce cortège militairement parlant ridicule. Mais dans cette situation, une fois de plus tout part de YHWH Elohim puis de ceux qui sont chargés du service divin, le tout dans l’obéissance absolue aux ordres du Chef de l’Armée de YHWH ! 
Il en sera exactement de même pour l’Eglise des Vainqueurs montée devant le Trône (Arche) qui deviendra étonnamment sacrificateurs – prêtres (Apocalypse 1 :6 ; 5 :10) en vue du règne-royaume logiquement précédé par la conquête. L’Eglise des Vainqueurs, comme le Peuple d’Israël, devra être totalement imprégnée de la Gloire du Trône (cf. Arche) par l’exercice d’une sacrificature de louanged’adoration et de service devant le Trône céleste.
Cette préparation dans le service de la sacrificature (6 jours pour les Hébreux) devait mener au combat de conquête de la ville le 7ème jour. 
Pour l’Eglise des Vainqueurs, ce sera comme pour Jean, l’entrée dans la Salle du Trône, la vue de la gloire, l’imprégnation de la gloire, la montée de l’Agneau sur le Trône, suivie de l’ouverture du premier sceau (Apocalypse 4 et 5).  

d) Deux lignées à assurer

A Jéricho, le septième jour après une sonnerie prolongée et les cris de guerre des combattants, les remparts de Jéricho s’écroulèrent et la victoire était au rendez-vous(Josué 6 :20ss).
De même dans le ciel, l’Agneau ouvrira le premier sceau, le Lion, le premier animal autour du Trône, criera d’une voix de tonnerre « Viens » et le cavalier (Eglise de conquête et de Vainqueurs) chevauchant un cheval blanc, couronné, armé d’un arc, partira en vainqueur et pour vaincre ! (Apocalypse 6 :1-2).
Pour Jéricho, ce fut la destruction et l’extermination totales exceptés Rahab et ses proches. Elle, la prostituée, était l’ancêtre du Christ ! (Matthieu 1 :5)Ici la lignée davidique et messianique prévue par YHWH Elohim fut sauvée du massacre. Le maintien de cette lignée messianique était la principale raison d’être du Peuple d’Israël en vue du salut justificateur par Jésus-Christ crucifié et ressuscité ! Cette lignée était tracée à la fois par une descendance de sang et à la fois par une « descendance de foi et de cœur selon Dieu » comme nous le constatons ici chez Rahab, la prostituée de Jéricho, puis plus tard chez Ruth la Moabite. Elles devinrent juives et eurent des maris juifs, respectivement Salmon et Boaz et répondaient aux critères de choix souverain de YHWH Elohim de façon parfaite pour assurer la lignée messianique
Marie, juive, descendante de cette lignée choisie par YHWH Elohim, avait aussi la foi et un cœur selon le Père et put de la sorte être fécondée de Sa semence divine pour enfanter le Seigneur Jésus-Christ, étant de ce fait vrai Dieu et vrai Homme Juif.
Pour la terre, ce sera le commencement de la Grande Tribulation (Apocalypse 6 :3-17+8 ;9) avec toutes ses destructions et horreurs qui correspondent à la destruction de Jéricho. 
Comme Rahab qui avait la foi (Hébreux 11 :31) et les siens à Jéricho, des Juifs(144000 – chiffre non limitatif) et la foule innombrable d’Apocalypse 7 seront épargnés, sauvés et pourront monter au Trône sans mourir ! Ici le plus grand réveil du monde aura lieu par la victoire de l’Eglise des Vainqueurs (Cavalier sur le cheval blanc parti en vainqueur et pour vaincre ; Apocalypse 6 :2). Cette foule issue de la Grande Tribulation, venant de toutes les nations, une partie d’Israël y compris, laveront obligatoirement leur robe dans Sang de l’Agneau. 
La mission de faire des nations des disciples donnée par Jésus aux Apôtres sera enfin réalisée (Matthieu 28 :19-20). Le salut d’un maximum de personnes issues de toutes les nations est en effet une des principales raisons d’être de l’Eglise et elle n’y arrivera qu’à partir du moment où l’Eglise charismatique sera devenue l’Eglise couronnée des Vainqueurs et de la Conquête, celle qui partira de la Salle du Trôneen vainqueur pour vaincre.
Ensuite l’Eglise des Vainqueurs, Epouse de Christ, complétée par l’Eglise des Adorateurs du Temple et des Deux Témoins (Apocalypse 11 :1-12) pourra assurer la lignée davidique en accouchant du Fils de Jésus-Christ Glorifié (Esaïe 9 :5 ; Jésus appelé étonnamment « Père Eternel »). Il s’agit de la génération enlevée aux gènes glorieux de Jésus qui sera de ce fait rendue suffisamment puissante pour définitivement éjecter le Dragon et ses acolytes de la partie céleste qu’il occupe encore illégalement depuis la croix et la résurrection ! (Apocalypse 12 :1ss)
Accoucher d’un enfant de Jésus, l’Epoux, Lui aussi « Père Eternel », est la raison d’être principale de l’Eglise pour obtenir suite à sa victoire sur Jéricho-Lune mise sous ses pieds, l’enfant, la seule génération suffisamment puissante pour, avec l’Archange Michel et ses anges, déloger le Dragon et ses acolytes des lieux célestes. Ce sera la première victoire DECISIVE d’une importance capitale sur le Dragon. La reconquête et la libération de la terre, deuxième victoire DECISIVE aura lieu trois ans et demi plus tard après le règne de l’Anti[é]-Christ. S’en suivra le Millénium sous l’autorité du Christ, de l’Eglise des Vainqueurs (Apocalypse 20 :4a) et des Martyrs (Apocalypse 20 :4bc). Après le Millénium il y aura la victoire définitive. (Apocalypse 20 :7-10+14-15)
Pour récapituler :
L’existence d’Israël était avant tout justifiée par la nécessité du maintien de la lignée davidique messianique juive pour assurer la naissance de Jésus-Christ sur terre en vue du salut justificateur par la croix et la résurrection.
L’existence de l’Eglise est avant tout justifiée par la nécessité d’assurer la lignée davidique messianique en tant qu’Epouse glorifiée, montée pour être fécondée par son divin Epoux en vue de donner naissance au Fils de Jésus, seule possibilité pour la reconquête effective de la totalité des cieux dans un premier temps, même si Jésus Glorifié possède d’ores et déjà les clés de la Mort et de l’Hadès. (Apocalypse 1 :18c). Posséder les clés du royaume des ténèbres ne signifie pas qu’il soit d’ores et déjà supprimé. Jésus a prévu d’y associer son Epouse et Son Fils.
Cette victoire dans les lieux célestes est la condition de possibilité préalable et absolue pour une victoire sur la terre car le fait de partir des lieux célestes donne une puissance décuplée inimaginable tant pour l’Ennemi que pour l’Eglise des Vainqueurs. Nous comprenons donc la fureur du Dragon quand il se verra précipité sur terre (Apocalypse 12 :7-9+12b) car il perdra la plus grande partie de sa puissance vu les limitations temporelles et spatiales de l’espace-matière-temps auxquelles il sera soumis. Il ne lui restera en effet plus que 3 ans et demi pour agir : le temps lui sera compté. Par contre l’Eglise montée et enlevée sera à ce moment-là définitivementinstallée dans les cieux dégagés du Dragon aussi au niveau du corps (cf. « tente » = corpsApocalypse 12 :12a ; 2 Corinthiens 5 :1-4) notamment à la place de l’Ennemi dorénavant cantonné dans l’espace-matière-temps et n’ayant plus accès à la Salle du Trône pour accuser les frères (Apocalypse 12 :10)Elle sera d’autant plus puissante pour continuer la conquête de la terre à la suite de son Epoux (Apocalypse 17 :14).
Comment cela pourra-t-il se faire ?
Pour que l’Epouse puisse tomber enceinte de l’Epoux, il faut qu’elle soit glorieuse, sans taches, ni rides comme Lui. Il faut qu’elle soit de la même nature que Lui (métamorphose) et soit réellement avec Lui (montée) esprit et âme et surtout corpsglorifié ! On ne tombe pas enceinte psychiquement et/ou spirituellement mais biencorporellement même dans la gloire Le fils de Jésus ne doit pas comme Jésus prendre le corps de chair pour « devenir péché » à notre place par le sacrifice de substitution sur la croix. C’est pour cela que l’Epouse de Christ ou l’Eglise des Vainqueurs ne doit pas être comme Marie dans un corps de chair mais bien dans un corps glorifié dont la chair est coupée par la circoncision de Christ.
Il faut aussi, au titre de l’élection du Peuple d’Israël, qu’ait eu lieu la réconciliation totale entre les membres de ce Peuple et ceux des nationsappartenant au Seigneur (Ephésiens 2 :15-16), ce qui ne se réalisera que dans la formation de l’Eglise des Vainqueurs EN Jésus notamment en Apocalypse 7 (Cf. Apocalypse 3 :12 ; 7 :4-8 ; 14 :1-5)
Faute de n’avoir pas compris tout cela, l’Eglise continue à bloquer le processus qui aurait mené depuis longtemps déjà à la reconquête et à la victoire effectives et définitives sur l’Ennemi ! Quel enjeu !

3. Les modalités

a) Jéricho-Lune premier verrou-obstacle

Rappelons que Jéricho signifie « Lune » (cf. Introduction). Il se trouve qu’en Apocalypse 12 :1, la femme glorieuse aura la « Lune sous ses pieds », c’est-à-dire qu’elle l’aura vaincu. Cette victoire sur Jéricho – Lune par le cavalier couronné consistera à arracher aux forces du mal et à l’espace-matière-temps, par le combat selon Dieu dans et à partir du Pays promis, la foule innombrable issue de la Grande Tribulation qui montera au Trône (Apocalypse 7 :15-17) ainsi que l’Eglise prophétique et combattante des Deux Témoins qui, après sa résurrection sur terremontera, elle aussi (Apocalypse 11 :12)
Jéricho-Lune sera, comme ce fut à l’époque de Josué, le premier verrou-obstacle à la conquête décrite dans l’Apocalypse jusqu’au chapitre 12. Il fallait en effet que toutes ces personnes se retrouvent préalablement devant le Trône. Au moment où Jéricho-Lune sera sous les pieds de l’Eglise des Vainqueurs, il sera possible de passer aux étapes suivantes à commencer par l’accouchement puis par l’enlèvement de la nouvelle génération – fils mâle (Apocalypse 12 :5) née de l’union entre elle et Jésus-Christ Glorifié. 
Cette nouvelle étape générationnelle et encore nouvelle dispensation permettra, comme déjà dit plus haut, d’avoir suffisamment de puissance et de force pour dans un premier temps éjecter le Dragon et ses acolytes des lieux célestes, ce qui ne sera pas une mince affaire (Apocalypse 12 :11)
A la suite de la conquête décrite dans le livre de Josué et au-delà,correspondent tous les combats décrits à partir d’Apocalypse 14 : 6 à 20 : 3 avec un summum concernant la chute de Babylone.
Dans cette conquête, Israël n’évoluera de loin pas dans la perfection comme l’Eglise des Vainqueurs arrivera à le faire de par la grâce de la justification, son environnement céleste et de par l’intimité totale et réelle partagée avec son Epoux. En effet assurer la naissance de Jésus-Christ en vue de la justification et assurer la naissance de la génération seule capable d’éjecter le Dragon des cieux sont des objectifs qui ne sont ni identiques ni de la même période mais totalement nécessaires et interdépendants.    

b) Ne pas rebâtir Jéricho - Lune

« En ce même temps, Josué prononça cette adjuration : "Soit maudit devant le Seigneur celui qui entreprendrait de rebâtir cette ville, de relever Jéricho ! Que la pose de la première pierre lui coûte son premier-né et celle des portes le plus jeune de ses fil! » (Exode 6 :26 ; Trad. Rabbinat).
« De son temps (règne du roi Achab), Hiel de Béthel bâtit Jéricho ; il en jeta les fondements au prix d'Abiram, son premier-né et il en posa les portes aux prix de Segub, son plus jeune fils, selon la parole que l'Éternel avait dite par Josué, fils de Nun. » (1 Rois 16 :34)
Jéricho avait non seulement une importance militaire mais aussi une importance spirituelle négative (cf. culte de la lune ; cf. Islam qui a pris la lune comme symbole). C’était une ville qui faisait office de verrou pour bloquer la conquête. Nous savons que la lune émet une lumière qui n’est que le reflet de celle du soleil. Elle n’est vraiment visible que la nuit
Si l’armée d’Israël par le miracle de YHWH Elohim n’avait pas battu l’arméevaillante de Jéricho dotée en plus de remparts et d’infrastructures militaires importantes, cette dernière aurait vite fait de refouler ou de détruire l’armée d’Israël. Les Hébreux éventuellement survivants n’auraient eu que les yeux pour pleurer et voir le Pays promis de loin, tel un reflet, un rêve, une utopie comme le reflet de la lune. Quand le Peuple n’avait pas la foi pour la conquête, il se trouvait enfermé dans ces catégories. Il était dans la nuit, voyant très mal. Il était dans une situation de malédiction. Mais Jéricho-Lune fut détruite et la conquête pouvait se poursuivre.Mais elle n’aurait jamais dû être reconstruite ! 
L’Eglise charismatique dans l’espace-matière-temps ne peut voir que les reflets de la Lumière divine à ce jour et se trouve trop souvent dans la nuit à louvoyer à la lumière lunaire ne sachant pas vraiment où elle va alors qu’elle devrait se rendre le plus vite possible au Jourdain pour le traverser ! 
L’Eglise des Vainqueurs, parce qu’elle passera le Jourdain, parce qu’elle montera, pourra voir YHWH Elohim, le Soleil de Justice (Malachie 4 :2), le Trône et sa Gloire. Elle verra non seulement la Lumière et le Feu mais les revêtira : elle sera revêtue de ce Soleil et en sera imprégnée (Apocalypse 12 :1). Elle sera vraiment dans la réalité céleste et non pas dans le reflet, l’utopie ou encore le rêve 
Elle aura effectivement la Lune–Jéricho sous ses pieds pour bien l’écraser ! La couronne royale qu’elle portera lui en donnera l’autorité et les moyens.
Jésus-Christ Glorifié, par Ses exhortations et Ses promesses, tint au fond le même discours que Josué et Caleb en vue de la conquête et notamment en vue la destruction de Jéricho-Lune. Il voulait que l’on passe du reflet, du rêve voire de l’utopie à l’expérience de la réalité céleste ! 
Nous assistons malheureusement depuis quelques années à une certaine baisse d’intensité du phénomène charismatique parce qu’il n’a pas ou plus l’objectif de passer du rêve à la réalité, du reflet à la Lumière, de l’utopie à la réalisation, de la lune au Soleil. Les églises charismatiques cherchent à présent davantage à « s’installer » dans l’espace-matière-temps, ce qui fut, reste et restera à chaque fois la fin de tous les réveils quels qu’ils soient ! En fait elles « reconstruisent Jéricho » !
Maudit soit celui qui reconstruit Jéricho, c’est-à-dire qui veut non seulement rester dans le reflet, l’utopie et le rêve mais prêche et prône encore au nom du Seigneur que le reflet – lune  Jéricho la ville la plus « basse de la terre » est la réalité dans laquelle le Peuple de Dieu doit rester !
Le résultat c’est tout simplement la mort et les malheurs comme pour Hiel de Béthel qui reconstruisit Jéricho au prix du sang de ses fils, l’aîné et le plus jeune comme l’avait décrété Josué ! Le refoulement dans le désert est à la clé : 2000 ans de « Jéricho », de lune dans la nuit de la mort pour l’Eglise qui n’écouta ni Jean ni Jésus-Christ Glorifié mais tint et tient un discours d’installation et d’adaptation au désert ! Cet avertissement est extrêmement sérieux car si on n’en tient pas compte, il libère des puissances spirituelles qui font couler du sang innocent, notamment d’enfants ! C’est d’ailleurs d’actualité… !

c) Ne pas s’attacher aux richesses de « Jéricho - Lune »

« Josué dit à Acan : Mon fils, donne gloire à l'Éternel, le Dieu d'Israël et rends-lui hommage. Dis-moi donc ce que tu as fait, ne me le cache point. Acan répondit à Josué et dit : Il est vrai que j'ai péché contre l'Éternel, le Dieu d'Israël et voici ce que j'ai fait. J'ai vu dans le butin un beau manteau de Schinear, deux cent sicles d'argent et un lingot d'or du poids de cinquante sicles ; je les ai convoités et je les ai pris ; ils sont cachés dans la terre au milieu de ma tente et l'argent est dessous. » (Josué 7 :19-21)

Aucun bien quel qu’il soit ne devait être pris pour butin à titre personnel lors du combat dans la prise de Jéricho, car elle était l’œuvre surnaturelle de YHWH Elohim.Le butin devait revenir exclusivement au trésor de YHWH Elohim comme Il l’avait d’ailleurs ordonné
Vu le butin pris par Acan, pour l’époque, il aurait pu s’installer sous les cocotiers et ne plus rien travailler. C’était presque le ciel…sur terre et en plus, cela a pu flatter les appétits et l’orgueil propres d’ailleurs en pleine connaissance de cause !Il bloqua le processus de la conquête avec une première défaite face à la ville d’Aï et provoqua la mort de 36 soldats hébreux au combat (Josué 7).
Les membres de l’Eglise des Vainqueurs retourneront sur terre faire le travail à partir du ciel. La puissance extraordinaire émanant d’eux qui se manifestera pourrait se monnayer d’une façon ou d’une autre : une tentation sur terre qui sera assurément actionnée par l’Ennemi sur « son » territoire. Acan a profité de la manifestation extraordinaire de la puissance de Dieu pour se « servir » discrètement au passage. Cela fut évidemment découvert, car on ne trompe pas YHWH Elohim. La lapidation donc la mort s’en suivit. Dès maintenant, il ne faut pas confondre business et œuvre chrétienneprofits indécents et bénédiction de Dieu comme c’est le cas et enseigné dans certaines églises et œuvres.

d) Savoir bien identifier ses interlocuteurs

« Josué fit la paix avec eux (Gabaonites) et conclut une alliance par laquelle il devait leur laisser la vie et les chefs de l'assemblée le leur jurèrent. Trois jours après la conclusion de cette alliance, les enfants d'Israël apprirent qu'ils étaient leurs voisins et qu'ils habitaient au milieu d'eux. Car les enfants d'Israël partirent et arrivèrent à leurs villes le troisième jour ; leurs villes étaient Gabaon, Kephira, Beéroth et Kirjath Jearim. » (Josué 9 :15-17).
  
Les Gabaonites apprirent qu’Israël ne faisait pas de quartier dans le processus de conquête : tout était passé au fil de l’épée. Mais de par leur démarche, ils prouvaient qu’ils savaient aussi qu’Israël n’avait qu’une seule parole et tenait ses engagements. Pour essayer de sauver leur peau, ils s’arrangèrent par conséquent pour tromper Israël et Josué. Ils les prirent par la pitié, habillés de guenilles, en disant faussement qu’ils venaient de loin, donc pas du territoire à conquérir. Josué fit donc alliance avec eux avec l’engagement de leur laisser la vie. Mais comme Gabaon était à côté sur le territoire à conquérir, le résultat fut leur esclavage et quelque part malgré tout une épine dans le pied d’Israël car ne pourraient-ils pas se retourner contre leurs nouveaux maîtres dès la première occasion favorable ?
Des adhérents du culte de la lune-reflet ou d’Eglises qui refuseront toujours encore l’enseignement de la montée tout en constatant la puissance et les résultats de l’Eglise des Vainqueurs voudront faire de l’œcuménisme au nom d’un humanisme chrétien prônant une fausse unité terrestre de l’Eglise : « Soyons frères, aimons-nous les uns les autres, soyons « humains », faisons des contrats-alliances, des confessions de foi, des textes communs pour être plus efficaces ». Mais en réalité il ne s’agit que d’une tromperie même si elle est basée en apparence sur de bons sentiments. 
Le texte de l’Apocalypse montre clairement que les chrétiens restés sur terre auront des souffrances terribles. (Apocalypse 3 :16 ; 7 :17c ; 11 :7 ; 12 :12b+17 ; 13 :7+10 ; 14 :12-13 ; 18 :4+24). A bon entendeur salut ! Monter et conquérir, c’est pour maintenant ! Les anciennes méthodes et modalités sont clairement passées !
La seule Alliance qui vaille est celle du Baptême de Gloire et de la Sainte Cène de Gloire avec et EN Jésus-Christ notre divin Epoux qui fait de nous l’Epouse sans tache ni ride assise avec Lui sur le Trône.
L’unité et la cohésion pour l’efficacité ne peuvent être basées que sur les Paroles de la prière sacerdotale de Jésus qui a dit à Son Père :
« Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, moi en eux et toi en moi, afin qu'ils soient parfaitement un et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde » (Jean 17 :22-24). Cette prière sera exaucée !

e) Savoir s’identifier soi-même

Il ne suffit pas seulement de bien identifier ses interlocuteurs voire ses ennemis, il faut aussi savoir qui on est soi-même pour ce faire
« Les hommes d'Israël prirent de leurs provisions et ils ne consultèrent point l'Éternel. Josué fit la paix avec eux et conclut une alliance par laquelle il devait leur laisser la vie et les chefs de l'assemblée le leur jurèrent » (Josué 9 : 14-15).
Après les miracles du passage du Jourdain et de la destruction de Jéricho, ce passage démontre clairement que le Peuple ne savait pas s’identifier soi-même, ne savait qui il était parce qu’il ne savait pas aimer (Cf. Jean 17 cité plus haut).
Ainsi face aux gabaonites démunis, certes en apparence, les Hébreux se servirent encore de leurs provisions alors qu’ils avaient déjà reçu le droit de prendrepour eux le butin de la ville d’Aï quelques jours auparavant et ne manquaient donc de rien ! (Josué 8 :27). Cette attitude choquante montre que leur amour du prochain n’était pas à son comble ! Quand on n’aime pas son prochain surtout affaibli, cela démontre qu’on ne s’aime pas soi-même parce que justement on ne sait pas qui on est, on n’arrive pas à se connaître, trouver son identité, ses racines. Il est en effet impossible d’aimer ce qu’on ne connaît pas. Jésus n’a-t-Il pas dit : « Aime ton prochain comme toi-même. » Donc si on ne s’aime pas soi-même, on ne peut aimer son prochain.
Pourquoi ne se connaissaient-ils pas eux-mêmes ? Pourquoi ne savaient-ils pas s’identifier eux-mêmes ? Réponse dans la foulée : « Ils ne consultèrent pas l’Eternel ».
En ne consultant pas YHWH, ils oubliaient qu’ils dépendaient complètement de Lui notamment à cause des miracles et les prodiges qu’Il avait faits pour eux, d’autant plus qu’ils se trouvaient concrètement dans le Pays promis grâce à Lui !C’eût été la moindre des choses que de Le consulter, car non seulement leur existence mais leur identité de Peuple élu, choisi, procédaient de Lui ! Leur identité, leurs racines se trouvaient avant tout EN YHWH Elohim. En plus Josué, juste avant, après la prise d’Aï, avait recopié et relu le Pentateuque écrit par Moïse devant tout le Peuple (Josué 8 : 30-35)
Malgré cela ils ne se connaissaient pas davantage sous l’aspect de Peuple éluou même de fiancée et d’épouse de YHWH Elohim comme nous le voyons dans les écrits du prophète Osée par exemple. YHWH Elohim voulait que le Peuple Le connaisse pour qu’il se connaisse lui-même, arrive à trouver son identité, sache s’identifier lui-même dans Celui qui EST : YHWH Le « Connais-toi toi-même » de Socrate pourrait aller dans le bon sens mais se connaître soi-même sans et hors de YHWH Elohim n’aboutira jamais parce que justement « Il est Celui qui est » !L’existence, l’identité, la connaissance de soi n’est donc pas concevable en-dehors de Lui.
Il est évident que tout cela vaut tout autant pour l’Eglise charismatique que pour l’Eglise des Vainqueurs.
A présent nous nous attacherons à essayer de décrire l’identité de l’Eglise des Vainqueurs à la lumière du texte de l’Apocalypse
Rappelons qu’au titre de la métamorphose, il est possible de comprendre que l’Eglise des Vainqueurs peut tour à tour et/ou à la fois être Vainqueur (Apocalypse 2 :7+11+17+26 ; 3 :5+12+21 ; 6 :2 ; 12 :11 ; 17 :14 ;21 :7), Sacrificateurs, Roi-Reine (Apocalypse 1 :6 ;5 :10 ; 6 :2 ; 12 :1 ; 20 :6 ; 22 :5)Cavalier-Guerrier (Apocalypse 6 :2), Adorateurs dans le Temple (Apocalypse 11 :1), Deux Témoins, Oliviers, Chandeliers (Apocalypse 11 :3ss), Femme glorieuse (Apocalypse 12 :1ss ; 21 :9)Fiancée, Epouse (Apocalypse 18 :23 ; 19 :7 ; 21 :2+9 ; 22 :17), Mère (Apocalypse 12 :1-5), Enfant mâle (Apocalypse 12 :5), Elus, Appelés, Fidèles (Apocalypse 17 :14), Armée(Apocalypse 19 :14), Détenteurs du pouvoir (Apocalypse 2 :26-27 ; 12 :5b ; 20 :4), Jérusalem nouvelle (Apocalypse 21 :2+9-27), Peuples (Apocalypse 21 :3)Serviteurs (Apocalypse 19 :5 ; 22 :3+6).
Nous ne sommes plus dans l’image ou le symbolisme qui n’a plus sa place dans les lieux célestes où par exemple Jésus peut être tour à tour et/ou à la fois Agneau, Epoux, Guerrier, Roi par exemple. Il en est de même pour le Père, le Saint Esprit et les anges à travers la Bible. L’identité propre, individuelle reste malgré cela pleinement respectée, c’est-à-dire on est pleinement soi-même en tant qu’individu.Oest aussi pleinement partie intégrante collectivement des « ensembles type » comme l’Epouse par exemple et chacun est aussi individuellement Epouse de l’Epoux. Ce n’est pas possible dans l’espace-matière-temps et difficilement explicable mais dans les lieux célestes ce sera possible de par la métamorphose.
Nous serons en effet dans la métamorphose constante bref la vie dans sa plus haute et puissante expression dotée de merveilleuses variations. Donc pas d’ennui en perspective dans l’Eternité !
L’Eglise des Vainqueurs, à travers cette identification révélée dans le texte de l’Apocalypsese situe clairement dans le 3ème ciel c’est-à-dire au Pays promis.
Cette identification démontre la perfection de cette Eglise qui se complète au fur et à mesure des trois montées (Apocalypse 5 :10 ; 7 :9 ; 11 :12) et de l’enlèvement (Apocalypse 12 :5c).
Nous distinguerons trois aspects majeurs identitaires intrinsèquement liés entre eux, tous indispensables à la fois :
La Sacrificature ou Prêtrise où l’accès à YHWH Elohim dans l’adoration, la louange et le service sera directe et parfaite.
L’aspect du GuerrierConquérant victorieux et l’autorité de la Royautéqui s’exerceront puissamment et sans faille à partir du Trône par des combats et un règne avec l’épée de l’Esprit, de la Parole du Témoignagedu Feu et de la Lumière sous l’autorité du Roi des rois.
L’aspect de l’Amour parfait dans le Couple Epoux - Epouse, le Père, la Mère, l’Enfant et au-delà le Peupleles nations et les multitudes.
Nous retrouvons tous ces aspects, avec probablement d’autres, qui peuvent quasiment s’appliquer au Seigneur Jésus-Christ (Il n’est pas épouse, femme par exemple), ce qui démontre que l’Eglise des Vainqueurs est vraiment semblable à Lui, réellement de la même nature que Lui. 
Nous retrouvons ces aspects de façon partielle, imparfaite, non accomplie au niveau du Peuple d’Israël et de l’Eglise charismatique dans les ministères et les dons intermédiaires, les symboles, les images et les rites. Vu les approximations passées et actuelles nous constatons qu’on ne peut se contenter ni du symbolisme ni des catégories religieuses intermédiaires.
La métamorphose et la montée permettent le passage du paraître à l’être parce qu’on passe réellement et effectivement à l’Etre, YHWH ! C’est réellement cela le secret du bonheur : être et ne plus paraître.
La conquête de Jéricho nous a amenés ici à considérer plus particulièrement le second aspect majeur identitaire cité plus haut, sachant que sans les deux autres rien n’est possible parce qu’ils sont indispensables ! Sans la sacrificature la relation avec YHWH Elohim n’existe pas et sans l’Amour nous n’arrivons pas vraiment à nous identifier en Lui, ni à identifier les autres ce qui est autodestructeur.
Cet aspect Guerrier, Conquérant, de la Royauté se concrétise aujourd’hui à nouveau au niveau du Peuple d’Israël de retour au Pays promis au titre de son élection. C’est et ce sera une réussite à cause des promesses immuables de YHWH Elohim qui se réaliseront comme toutes Ses promesses. Israël rejoindra à terme les objectifs et la concrétisation de l’Eglise des Vainqueurs EN Jésus-Christ Glorifié et en garantira l’authenticité de par son identité de Peuple élu de YHWH Elohim forgé dans une longue histoire et la Torah. De plus, il est le Peuple qui a porté à travers les siècles « en son sein » le Messie !
L’Eglise a tenté de le concrétiser sur terre à partir de Rome ancienne capitale de l’Empire romain mais c’était, c’est et ce sera toujours un échec.
L’Eglise charismatique ne peut que viser à devenir l’Eglise des Vainqueurs pour cette concrétisation. C’est sa raison d’être sous peine de se scléroser comme ce fut le cas de l’Eglise charismatique primitive ! Il faut juste qu’elle arrête de croire et de dire qu’elle a tout, qu’elle n’a besoin de rien et humblement accepter les promesses de Jésus-Christ Glorifié, notamment la métamorphose, la montée et le passage à la Salle du Trône et sur le Trône ! (Cf. Apocalypse 3 :14-22).
L’Eglise des Vainqueurs est appelée par Jésus-Christ Glorifié à procéder à cette concrétisation à partir du Trône d’abord dans les lieux célestes où tout se joueau premier chef puis sur la terre (espace-matière-temps).
Grâce au texte de l’Apocalypse, nous connaissons ce que nous sommes appelés à être et cela nous permet dès maintenant de nous connaître davantage et de nous identifier EN Lui.

Conclusion

Jéricho - Lune va tomber, c’est sûr ! La reconquête des cieux et de la terre va avoir lieu ! Nous connaissons le projet de YHWH Elohim ! 
L’interdépendance des trois aspects identitaires nous paraît indispensable par rapport à la perfection tout aussi indispensable pour les combats victorieux de la conquête à venir.
Josué avait la vision de la conquête, il l’avait dans la peau. Il se trouvait devant l’obstacle de Jéricho se demandant probablement comment il pourrait en venir à bout. C’est là que Jésus, le Chef de l’Armée de YHWH intervint !  Cette vision de conquête, il put la faire mûrir et grandir pendant les 40 années supplémentaires de pérégrinations dans le désert qu’il dût subir à cause de l’incrédulité de sescontemporains hébreux. Maintenant il y était. Il avait passé le Jourdain avec le Peuple. Il était au point de non-retour, il fallait absolument que cela marche. YHWH Elohim était avec lui car Il le lui avait dit.
Jésus-Christ Glorifié à travers le ministère de l’Apôtre Jean et le texte biblique, Parole de Dieu nous dit la même chose. Avons-nous la vision de la conquête dans la peau comme Josué ? Laissons-nous grandir et mûrir cette vision et nous pousse-t-elle à la recherche de la concrétisation ? Sommes-nous au point de non-retour ? Il faut absolument que cela marche ! Et cela marchera !
ELui, Martin BUSCH
13  
Jéricho - Martin BUSCH