Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

jeudi 26 mars 2015

25 - Quoi 2 - 9 sur le Net ? N°25

25 - Quoi 2 - 9 sur le Net ?

           
Gérard et Priscille VESSIERE                                 Bulletin N° 25

Une petite pause …
Amour !

C’est quoi aimer ?

AIMER … ce n‘est pas de grandes déclarations ! 

AIMER … c’est de toutes petites choses simples, sans aucune justification !   

AIMER … c'est dire : veux-tu un café … es-tu fatigué ( e )… 
    Puis-je faire quelque chose pour toi ? 

AIMER …  c'est : un coup de téléphone …une douce pensée … 
    une lettre … une petite surprise … une  charmante invitation !  

AIMER …  c'est prendre quelques minutes de son temps pour l’autre  même si parfois on n’a pas toujours le temps !

AIMER … c'est  accomplir spontanément  des choses  pour l’autre et ce   sans arrière pensée, sans raison aucune ! 

AIMER … c'est ne pas juger, ne pas critiquer, ne pas condamner. 

AIMER … c'est être capable de dire : à ta place je n'aurais pas fait mieux.

 AIMER ....  c’est pouvoir aussi dire sans envie : c'est  beau ce que tu as réussi ! 

AIMER … c'est accueillir  l'autre tel qu'il est, l’écouter avec son cœur, ne pas le brusquer ! 

AIMER … c'est regarder l'autre avec  les yeux du cœur et  les yeux de l‘âme ! 

       La parole peut  mentir, mais le regard lui, jamais il ne ment ! 

AIMER …  c'est être là, non seulement avec son corps, mais  aussi  avec son … âme !                          

AIMER … c'est  dire «  je t’aime  » à un conjoint ( e ), à un ( e ) ami ( E), à un frère, à une sœur .

Pourquoi faut-il  toujours attendre  la mort de quelqu’un pour lui dire à quel point on l’ aimait ?

AIMER …  c'est si Doux, si facile !

AIMER …  ce n'est pas compliqué, mais si l‘ amour ne nous habite pas, il nous manque l’essentiel   dans la vie!
         
Lorsque quelqu’un a le privilège d’aimer et d'être aimé, la vie est extraordinaire ! 

Cette chaleur qui rayonne, cette lumière qui illumine l’âme, le cœur et,   les yeux s’appelle : l’ AMOUR  !

« Oui, Dieu a tellement AIME le monde qu’il a donné son Fils unique. Ainsi, tous ceux qui croient en Lui ne se perdront pas loin de Dieu, mais ils vivront avec Lui pour toujours ».   Jean 3.16

Une merveilleuse journée remplie d’amour !

Que Dieu vous bénisse

Pour tous ceux qui possèdent Internet, quelques sites à visiter :

Rendez-vous sur le site : http://www.jesustheme.com


24 - Quoi 2 - 9 sur le Net ? N°24

24 - Quoi 2 - 9 sur le Net ? 
           

Gérard et Priscille VESSIERE                                 Bulletin N° 24

Un peu de réflexion !!!     


Pas croyable !!!
Nous nous plaignons des croix que nous avons à porter,
mais ne réalisons pas qu'elles nous préparent pour les travers
de la route que Dieu voit et que nous ne voyons pas!
Quel que soit votre croix, quelle que soit votre souffrance,
il y aura toujours du soleil après la pluie.....

Il se peut que vous trébuchiez, que vous tombiez même;
mais Dieu est toujours là pour entendre votre appel.....
Il connaît tous vos chagrins, voit chacune de vos larmes,
et un seul mot de ses lèvres
peut apaiser vos peurs...
Vos peines peuvent s'attarder dans votre nuit,
mais soudainement se volatiliser au petit matin....
Le Sauveur est là, quelque part au-dessus,
pour vous combler de sa Grâce, et vous imprégner de son Amour...
Dieu nous promet une arrivée paisible,
mais pas un parcours tranquille.

 Que Dieu vous bénisse

Pour tous ceux qui possèdent Internet, quelques sites à visiter :


Rendez-vous sur le site : http://www.jesustheme.com


23 - Quoi 2 - 9 sur le Net ? N°23

23 Quoi 2 - 9 sur le Net ?
           

Gérard et Priscille VESSIERE                                 Bulletin N° 23



Pour mettre un peu plus de sens à la vie,
Je vous transmets une histoire vraie

Histoire vraie d’amitié

Il s’appelait Fleming, c’était un pauvre fermier dans le Ayrshire
Un jour, alors qu’il tentait de gagner la vie de sa famille, il entendit un appel au secours provenant d’un marécage proche.
Il laissa tomber ses outils, y courut et y trouva un jeune garçon enfoncé jusqu’à la taille dans ce marécage, apeuré, criant et cherchant à se libérer

Le fermier sauva le jeune homme de ce qui aurait pu être une mort lente et cruelle.

Le lendemain, un attelage élégant se présenta à la ferme. 
Un noble élégamment vêtu, en sortit et se présenta comme étant le père du garçon que le fermier avait aidé.
Je veux vous récompenser, dit le noble.
Vous avez sauvé la vie de mon fils !

Je ne peux accepter de paiement pour ce que j’ai fait ! répondit le fermier écossais.
Au même moment, le fils du fermier âgé d’environ  10 ans vint à la porte de la cabane.

C’est votre fils ? demanda le  noble 
Oui, répondit fièrement le fermier.
Alors je vous propose un marché. Permettez-moi d’offrir à votre fils la même éducation qu’à mon fils. Si le fils ressemble au père, je suis sur qu’il sera un homme duquel tous deux seront fiers.
Et le fermier accepta.

Le fils du fermier Fleming suivit les cours des meilleures écoles et, il fut diplômé de l’École de l’Hôpital  Sainte-Marie de Londres
Porteur d’une grande aspiration, il continua jusqu’à être connu du monde entier.
En 1927, le fameux Docteur ALEXANDER FLEMING avait en effet découvert la pénicilline
Des années plus tard, le fils du même noble qui avait été sauvé du marécage était atteint d’une pneumonie
Qui lui sauva la vie, cette fois ? …La pénicilline.
Comment s’appelait ce noble ?
Sir Randolph Henry Spencer CHURCHILL et son fils, Sir Winston Churchill

Sir Winston CHURCHILL et Sir Alexander FLEMING restèrent amis toute leur vie. Sir Alexander FLEMING décéda en 1955 à l’age de 74 ans à Londres, Sir Winston CHURCHILL décéda en 1965 à l’age de 91 ans à Londres. Ils sont enterrés dans le même cimetière.
Quelqu'un a dit un jour : 
« Tout ce qui s’en va revient………

Travaille comme si tu n’avais pas besoin d’argent
Aime comme si tu n’avais jamais été blessé,
Danse comme si personne ne te regardait
Chante comme si personne ne t’écoutait
Vis comme si le Ciel était sur Terre.

Parfois, en raison des vicissitudes de la vie quotidienne, nous oublions des petits riens importants. Nous oublions de dire "Bonjour", "S'il vous plaît", "Merci" ou de féliciter une personne qui vient de vivre un événement important pour elle. Nous oublions de faire tout simplement un compliment ou une gentillesse, uniquement pour le plaisir de le faire

Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras; 
Ecclésiaste 11 .1  

Dieu est Amour…                                                                                        Aimer c’est aider … Aider c’est donner … Donner c’est se donner …            Se donner c’est s’aimer … S’aimer c’est s’aider …S’aider c’est aimer …                                               Dieu est Amour …

 Que Dieu vous bénisse

Pour tous ceux qui possèdent Internet, quelques sites à visiter :


Rendez-vous sur le site : http://www.jesustheme.com



32 - Jean 17:22

32

Jean 17.22 - Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée...

   La prière sacerdotale que nous rapporte Jean 17 est tellement exceptionnelle. Le Seigneur Jésus prie avec insistance pour ses disciples alors qu'Il sait que bientôt Il va mourir et quitter ce monde. J'aimerais tirer quelques réflexions de notre lecture du jour !

   Jésus dit qu'Il nous a déjà donné sa gloire ! Ceci ne concerne pas seulement ses disciples mais aussi tous ceux qui croiront en Lui par leur témoignage (verset 20). Sommes-nous capables d'imaginer que Jésus nous a déjà revêtus de sa gloire. Ce don n'est pas pour le futur mais il est actuel ! Jésus a déjà donné à son épouse, qui est l'Eglise, sa robe de mariée; robe qui est d'une blancheur éclatante et d'une pureté indescriptible. Elle démontre la grandeur de sa magnificence et de son règne !

   Si nous prenions conscience que nous sommes déjà revêtus de cette gloire, nous changerions probablement de comportement. Nous ferions très attention à ne pas salir notre robe. Notre autorité face aux puissances des ténèbres en serait décuplée car nous n'accepterions plus les paroles vexatoires du diable, si misérable et "petit" face à la gloire de Dieu. Notre démarche, notre attitude et notre façon de parler seraient emprunts d'une autorité et d'un charisme princiers. Personne n'arriverait à nous faire croire que nous sommes "minables", "méprisables" et "insignifiants".

   Cette gloire ne nous est pas donnée à cause de nos mérites mais à cause de notre fiancé et de la gloire qu'Il a obtenu de son Père qui détient toutes choses. Qui pourra Lui prendre cette gloire ? Et s'Il a décidé de déjà nous en revêtir, qui contestera avec Lui ? Le diable ? Mais Il lui a écrasé la tête à la croix ! Le monde ? Mais c'est son marchepied ! Notre incrédulité ? Oui là je dois avouer que c'est la seule chose dans l'univers qui osera contester avec Lui.

   Eglise de Jésus-Christ et toi qui en est un membre à part entière, prend conscience de la gloire dont Il t'a revêtue et va de l'avant avec cette assurance.

   Bonne réflexion.




-- 
Claudy et Corinne d'Ezéchiel 37 Ministères


http://www.mfpg.be

31 - Ephésiens 5.22


31

Ephésiens 5.22 -  Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ;

   Etre une femme libérée !! 

   Ah !!! Ce grand slogan, être une femme libérée !! Il a fait un tabac et l'objet même de chansons. 

   Il fût un temps où dans nos pays européens la femme était souvent rabaissée, comme inférieure aux hommes. Cela était donc rentré dans les mœurs et c'est ainsi que de nombreuses femmes se sont retrouvées sous la domination d'un époux, ne pouvant parfois à peine s'exprimer, ne devant rien revendiquer. S'en est suivi d'une forme de "révolution" où la femme a décidé que cela changerait et qu'ainsi elle ne serait plus asservie et qu'elle serait l'égal de l'homme dans tous les domaines. La femme a donc commencé à prendre progressivement son indépendance, à vivre ses propres choix et croyant ainsi devenir une femme "libre".

   Nous faisons néanmoins un triste constat. Les gens vivent sous le même toit, ils partagent le même lit mais ils sont seuls, terriblement seuls et face à une soif de bonheur et de liberté intense. C'est là, aujourd'hui, que je voudrais m'arrêter. 

   Dieu est un Dieu d'équilibre. L'ennemi de nos âmes quant à lui fait tout son possible pour conduire les êtres humains dans toutes sortes d'extrêmes car il sait que quand nous allons dans ces extrêmes, nous nous mettons en danger et nous sortons du plan de Dieu pour nos vies, car sortant de la sphère d’autorité instaurée par Dieu. La femme effectivement doit être amenée à reprendre sa place de femme et de ce fait d'épouse et être une femme libérée. Mais quelle est cette place ? Quelle est cette libération ? 

   La place de la femme n'est pas celle de l'homme. Une femme ne sera jamais un homme et vice-versa (quoi qu'on en dise). La femme a des fonctionnements qui sont propres à ceux d'une femme. Elle a été conçue pour être une aide semblable à son époux, tous deux se complètent et ni l'un, ni l'autre ne doivent "dominer". 
Je mets le verbe "dominer" entre guillemet car là je parle de la domination qui asservit, qui rend esclave. Cependant, la Parole de Dieu nous dit que la femme doit être soumise à son mari. Qu'elle est donc cette soumission ? 

   La soumission, comme il est écrit plus haut, a souvent été mal comprise car souvent assimilée à une infériorité. Jésus était soumis à son Père, cependant, Il n'est en rien inférieur. Cette soumission a trait à la responsabilité. Quand une femme se soumet à son époux, elle se met sous sa protection parce qu'il est le leader spirituel du foyer. Elle peut ainsi pleinement profiter de la sécurité. C'est ainsi qu'elle peut rentrer dans son plein potentiel pour Dieu et dans une vie libérée.

   Je voudrais encourager chaque femme à se placer devant le Seigneur et à se laisser interpeller par Lui. Suis-je à ma place et si non, Seigneur, je désire reprendre la place de choix que tu as pour moi au sein de mon couple. C'est une prière à laquelle Dieu ne manquera pas de répondre. Tu es précieuse. Sois pleinement bénie.

   Sachez que dans un court article comme celui-ci, on ne peut pas envisager tous les cas de figure, si vous avez besoin d'en parler, n'hésitez pas à m'écrire.

   Ezéchiel 37 Ministères

-- 
Claudy et Corinne d'Ezéchiel 37 Ministères


http://www.mfpg.be

30 - 1 Corinthiens 12.26

30

1 Corinthiens 12.26 -  Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.

   L'image du corps, que Paul utilise pour parler de l'Eglise, a toujours été une illustration forte ! Il est bien vrai que si une partie de votre corps vous fait mal, cette douleur irradie l'ensemble de celui-ci. De même, quand un de vos membres ressent un soulagement, vous ressentez un bien-être dans tout votre corps. Paul nous dit qu'il devrait en être ainsi dans le corps de l'Eglise mais nous avons de sérieux efforts à faire, vous ne trouvez pas ?

   Quand un membre souffre, l'attitude générale est plus à la critique et au blâme qu'à la compassion (qui est de souffrir avec). De même, quand un membre est honoré, cela provoque plus souvent de l'envie et de la jalousie que de l'enthousiasme, non ?

   L'Eglise n'est pas "encore" parfaite, il nous faut tendre vers cette perfection et le but à atteindre est tracé ! Si le corps n'est pas uni, si les membres ne se soudent pas les coudes, nous resterons sans force face aux défis que nous sommes amenés à relever. Mes bien-aimés, prenons conscience que nous avons besoin les uns des autres, notre "prospérité" spirituelle en dépend !

   L'apôtre Jean nous dit : Je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme (3 Jean 2). Si "l'âme" de l'Eglise manifeste l'amour en son sein, cette même Eglise sera en bonne santé. Elle pourra affronter toutes les attaques des "microbes" de la puissance des ténèbres et elle fera "envie" à ce monde qui se perd.

   Arrêtons de nous disputer, de nous quereller et de nous blesser les uns les autres. Prenons la ferme décision de "supporter" (soutenir, encourager) le membre qui souffre ! Prenons la même décision ferme de nous réjouir sans arrière pensée quand un membre est mis à l'honneur par Dieu ! Repentons-nous sincèrement de notre propension à l'individualisme pour ne faire qu'un avec nos frères et sœurs.

   Bonne réflexion.


   Ezéchiel 37 Ministères © Juin 2014


-- 
Claudy et Corinne d'Ezéchiel 37 Ministères


http://www.mfpg.be

245 FIXEZ VOS YEUX SUR LA PAROLE INEBRANLABLE DE DIEU


245 FIXEZ VOS YEUX SUR 
LA PAROLE INEBRANLABLE DE DIEU



Philippiens 4 :19

19 Et Dieu pourvoira à tous vos besoins selon Sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ


Les gens du monde se sentent désarmés devant les hauts et les bas de ce qui se passe dans le monde. Ils allument la télévision et ils entendent : « Cette guerre va plonger le monde dans la récession. » Ils ouvrent les journaux, et ils lisent : « Le chômage n’a jamais été aussi haut ».

Bien-aimé, Dieu ne veut pas que vous vous sentiez désarmé parce que vous n’appartenez pas à ce monde. (Jean 17 :16) Vous appartenez à Dieu, et par conséquent, vous n’avez pas besoin d’être dépendant des systèmes du monde. Quelle que soit la situation dans le monde, n’ayez pas peur, parce que « Dieu pourvoira à tous vos besoins selon Sa richesse, avec gloire en Jésus Christ ».

Notez que Philippiens 4 :19 dit : « Dieu pourvoira à tous vos besoins ». Il ne dit pas que Dieu peut pourvoir à certains de vos besoins. Il dit aussi que Dieu va le faire « selon Sa richesse ». Ce n’est pas sur Ses richesses. Si un millionnaire vous donne 100 dollars, c’est sur ses richesses. Mais s’il vous donne selon sa richesse, « selon » signifie qu’il va sortir ses millions pour vous !

Pour finir, Le verset dit que Dieu le fait « selon Sa richesse avec gloire ». Ce n’est pas selon la richesse de votre entreprise, ou selon le climat économique. Non, c’est selon la richesse de Dieu, avec gloire !

Alors, comment allez-vous faire pour arrêter de vous sentir désarmé, lorsque les temps sont incertains ? De la même façon que j’ai arrêté d’avoir le mal de mer, quand je naviguais  sur un bateau de l’armée, durant mon service militaire. Un officier  m’avait donné ce conseil : « Ne regarde pas les vagues autour de toi. Regarde au loin l’horizon. Regarde cette ligne stable et fixe, et tu te sentiras mieux. » Lorsque j’ai fixé mes yeux sur cette ligne qui ne bougeait pas, même si le bateau montait et descendait sur la mer démontée, je n’ai plus ressenti ce mal de mer.

Mon ami, ne regardez pas à vos circonstances, ou aux mauvaises choses qui se passent dans le monde, parce que vous allez avoir le « mal de terre ». Au lieu de cela, regardez à la Parole inébranlable et éternelle de Dieu. Votre cœur va devenir stable, et vous allez voir votre Dieu pourvoir à tous vos besoins selon Sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ !




Pasteur Joseph Prince

244 VOTRE PROCHAINE ETAPE SE TROUVE A UN ENDROIT OU REGNE L’ABONDANCE !

244 VOTRE PROCHAINE ETAPE SE TROUVE A UN ENDROIT OU REGNE L’ABONDANCE !


Psaumes 66 :12

12 …Nous avons passé par le feu et par l’eau. Mais tu nous en as tirés pour nous donner l’abondance.

Etes-vous dans une situation dans laquelle les gens vous marchent dessus et semblent avoir l’avantage. Vous avez l’impression que le défi auquel vous faites face est si grand, que vous passez à travers le feu. Et vous êtes tellement dépassé par tout ce qui arrive autour de vous, que vous avez l’impression que vous vous noyez.

Mon ami, je veux que vous sachiez que votre Père céleste entend votre appel à l’aide, et qu’Il va vous secourir. Le psalmiste dit que « nous avons passé par le feu et par l’eau. Mais tu nous en as tirés pour nous donner l’abondance. » Si vous êtes passé par le feu et par l’eau, votre étape d’après se trouve dans un endroit où règne l’abondance !

L’endroit où règne l’abondance a été en fait l’étape d’après, pour un membre de notre église qui s’était retrouvé tout à coup à devoir faire face à des accusations de blanchiment d’argent, au sein de la banque dans laquelle il était un des cadres supérieurs. Plus tard des investigations l’ont disculpé, mais à cause des remous causés par cet incident, on lui a demandé de démissionner.

Il avait alors 52 ans, et ses amis lui ont dit de prendre sa retraite et de se détendre. Mais la retraite était encore loin de ce qu’il avait projeté. Ce frère a cru que si Dieu avait permis que cela arrive, c’était pour le conduire dans un meilleur endroit, un endroit où règne l’abondance. Et effectivement, peu après cette expérience difficile, une des plus grandes banques lui a  offert un magnifique salaire, et un poste parmi les cadres supérieurs.

Quelques années plus tard, à l’âge de 56 ans, il a été recruté par un chasseur de tête pour le compte d’une des  entreprises publiques les plus cotées, afin  de  démarrer un nouveau service. Il a accepté l’offre et a reçu un salaire double de ce qu’il avait.

Bien aimé, votre Père céleste ne ment pas, quand Il dit qu’il vous emmènera dans un endroit où règne l’abondance, si vous passez par des temps difficiles. Faites-lui confiance et vous vous retrouverez là où règne l’abondance !




Pasteur Joseph Prince

243 VOUS ETES LE SUIVANT !

243 VOUS ETES LE SUIVANT !


Psaumes 50 :10


10 Car tous les animaux des forêts sont à moi. Toutes les bêtes des montagnes
     par milliers.

Supposons que vous entendiez parler de quelqu’un dont les dettes ont été miraculeusement réglées. Ou votre ami, en jubilant, vient juste de vous dire que bien qu’il soit un étudiant moyen, il vient d’avoir la note maximum dans toutes les matières. Peut-être que Dimanche, vous avez entendu un couple raconter comment ils sont devenus les heureux propriétaires
d’un immeuble qui était le grand prix du tirage au supermarché, ou comment un couple sans enfant attend maintenant son enfant miracle.

Quand vous voyez ou entendez que les autres sont bénis, ne vous demandez-vous jamais quand est-ce que ce sera votre tour. Ou est-ce que vous vous dites ; « Oh, il a reçu comme bénédiction la chose même pour laquelle je prie. C’est ma bénédiction ! »

Maintenant, ce n’est pas parce que l’économie humaine fonctionne avec des pénuries, que Dieu fonctionne de la même manière. Donc la prochaine fois que quelqu’un est béni, dites-vous : « Je ne vais pas être démoralisé. Je ne vais pas être jaloux, je suis le prochain qui sera béni ! »

Rappelez-vous toujours que Dieu n’a pas à bénir quelqu’un à vos dépens. Nous n’avons pas à être jaloux les uns des autres. Il y a une part que Dieu vous donne que personne ne peut toucher, parce que votre nom est inscrit dessus : « Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel. » (Jean 3 :27)

Notre Dieu est un Dieu riche. Il possède l’univers entier. Il a des contacts et des bénédictions dont vous n’avez même pas idée et qui vous sont réservés seulement à vous. Il y a plus que suffisamment pour tout le monde, avec en plus beaucoup de restes. En fait, vous ne serez pas capable de tout prendre, tout simplement parce que lorsque les bénédictions commencent à arriver, elles arrivent avec une telle abondance qu’elles font casser les filets et couler les barques. Vous devrez appeler vos amis qui sont dans les autres barques, pour qu’ils viennent vous aider. (Luc 5 :1-7). C’est ce genre de bénédictions que notre Dieu donne. Soyez donc prêt à recevoir  des  bénédictions, et une abondance débordante !




Pasteur Joseph Prince

jeudi 19 mars 2015

68 ALIYAH

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 

68
ALIYAH


INTRODUCTION

L’Aliyah, mot hébreu signifie « Montée, Ascension » voire « Elévation ». Par extension ce mot signifie aussi immigration en Eretz (Terre) Israël du Juif de la diaspora. Cette immigration et cette élévation sont mises en rapport avec les degrés, les marches, les montées qui menaient à Jérusalem et au-delà sur les marches du Temple. C’est pourquoi les psaumes de louanges 120 à 134 chantés ou récités lors de la montée vers Jérusalem pour les fêtes s’appellent les « cantiques des degrés » (Schir[im]  Aliyoth - pluriel d’Aliyah en Hébreu).
A l’opposé, le Juif qui émigre de l’Eretz Israël « descend » voire « tombe » (Yeridah en hébreu).
Il est important de comprendre que si Yahvé Elohim a promis l’Eretz Israël aux descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, c’est pour qu’ils y habitent. Dans nos écrits précédents nous avons démontré la nécessité de cette volonté divine constante et sans faille. L’Ennemi au contraire veut tout faire pour que les Juifs n’y habitent pas c’est-à-dire qu’ils descendent, tombent, soient tués, détruits exterminés. La Terre d’Israël est un espace vital et de protection pour le Peuple élu rendu ainsi capable, réuni et uni, d’accomplir ses missions prévues par le Seigneur. Aussi longtemps que ce Peuple est dispersé à travers la diaspora, il ne peut réellement remplir ses missions prophétiques, messianiques et apocalyptiques liées à son élection.
En relation avec cette réalité-là, nous avons constaté un phénomène historique répétitif ou une clé pour le moins étonnante voire troublante.


Aliyah et Egypte

  Nous connaissons tous l’histoire de Joseph fils de Jacob et de Rachel où Dieu dirigea les événements de façon exceptionnelle.
Le clan de la lignée de Jacob de 70 personnes  échappant à la famine sévissant sur la Terre promise se retrouve en Egypte, qui est à considérer comme une terre à la fois de refuge et d’exil.
Exode 1 nous dit qu’après la mort de la génération initiale, le clan était devenu un peuple qui s’était multiplié et devenu très nombreux.
Le pharaon de l’époque de Joseph était très favorable à ce peuple. Il a accepté de leur donner une terre excellente du delta du Nil, le pays de Goshen, bref, il leur a tendu la main, leur a fait du bien. Les enfants d’Israël se sentaient bien, prospéraient dans cette région MAIS n’étaient pas dans Pays promis, le Pays qui leur était destiné par Yahvé Elohim Lui-même. Certes, ils restaient entre eux, se multipliaient entre eux et étaient plus féconds que les Egyptiens MAIS n’habitaient pas en Canaan. Pourtant tout allait bien jusqu’au jour où un nouveau pharaon qui n’avait pas connu Joseph commença à les réduire en esclavage et voulu les mélanger aux Egyptiens en faisant tuer les enfants mâles. Cela signifiait la fin du Peuple Hébreu, la fin de leur identité bref la fin du plan de Dieu.
Suivit l’histoire de Moïse avec la traversée de la Mer Rouge, le Sinaï et la pérégrination dans le désert jusqu’à la conquête du Pays promis avec Josué. Finalement on peut tout de même se poser les questions suivantes :
Pourquoi le nouveau Pharaon avait-il la mémoire si courte par rapport à un homme qui a tout de même sauvé le peuple égyptien de l’extermination par la famine de sept ans ?
Pourquoi avait-il peur, alors qu’il était à la tête de la première puissance mondiale de l’époque, de se faire dépasser, trahir par ce Peuple qui se multipliait et prospérait dans son pays et lui apportait probablement richesses et bénédictions ?
Tout allait bien jusqu’ici pour tout le monde y compris les Egyptiens alors pourquoi ce changement de politique ?
Pourquoi l’Egypte, première puissance mondiale de l’époque, après avoir tendu la main au Peuple Hébreu, transforma-t-elle cette main en poing ?
La réponse est très claire : faire faire l’Aliyah aux Enfants d’Israël. La volonté inflexible de Yahvé Elohim était de les faire habiter en Canaan à la fois pour les préserver et leur permettre de remplir leurs missions !!!

Aliyah et Perse

Passons sur quelques centaines d’années. Le Peuple vécu sous la direction des Juges puis des rois avec des hauts et des bas.
En -722, Samarie est prise par les Assyriens et les Juifs du Royaume du Nord disparurent de la circulation. Ils finirent par se mélanger aux peuples où ils furent exilés et perdirent quasiment leur identité de Peuple élu.
Reste le Royaume du Sud.
En -586 les Babyloniens détruisirent Jérusalem et le Temple et déportèrent les Juifs du Royaume du Sud, Juda. Les prophètes dont Esaïe et Jérémie avaient appelé à la repentance et prévenu mais en vain.
C’est l’exil à Babylone ! Mais Cyrus roi de Perse vainquit plus tard les Babyloniens et par décret autorisa l’Aliyah des Juifs en Israël en -538. Il soutint Néhémie, Esdras pour la reconstruction de Jérusalem et du Temple. Aggée et Zacharie prophétisèrent pour la mise en œuvre de la restauration du Pays Promis et notamment du Temple. Le second Temple fut reconstruit en -520. Pourtant il ne s’agissait que d’une petite partie des Juifs exilés qui firent l’Aliyah !
Cyrus tendit la main au Peuple élu. MAIS comme la majorité du Peuple resta bien installée en Perse, faisait des affaires, devenait relativement riche, s’y sentait bien, il y eut un problème. La majorité ne fit pas l’Aliyah ce qui déplu à Yahvé Elohim.
Assuérus ou Xerxès 1er un nouveau roi (env. -486 à 464) à la tête d’un empire immense à l’époque, déjà en guerre avec les grecs, eut un « petit » problème avec sa femme Vashti, la reine. La jeune et belle juive Esther la remplaça.
Par ailleurs le roi avait un 1er ministre édomite Hamann, qui n’aimait pas les Juifs et particulièrement Mardochée le Juif qui ne s’inclinait pas devant lui à son passage.
Précisons que Mardochée avait sauvé le roi d’un complot visant à le tuer !!! Sans rentrer dans l’histoire que chacun peut lire dans le livre d’Esther, les Juifs ont failli être exterminés dans l’Empire perse y compris en Israël faisant alors partie de cet empire.
Finalement on peut tout de même se poser les questions suivantes :
Pourquoi Assuérus avait-il la mémoire si courte par rapport à un homme qui lui avait pourtant sauvé la vie ?
Pourquoi s’est-il fait embobiner par Hamann qui voulait supprimer un Peuple qui lui apportait les bénédictions et la prospérité par les affaires dans tout l’Empire ?

Si nous faisons un saut de quelques millénaires, on peut se poser une autre question :
Pourquoi l’Iran, la Perse actuelle, veut-il officiellement éradiquer les Juifs du monde ainsi que supprimer l’Etat d’Israël ? Parce que le Hamann actuel ou plutôt ses descendants les musulmans chiites, a réussi à éliminer l’Assuérus de notre époque le Shah d’Iran qui était alors favorable aux Juifs toujours encore nombreux dans ce pays à ce moment-là. L’arme atomique, si l’Iran la possède un jour, se voudra sans doute être utilisée contre Israël. Ce que le Hamann perse avait manqué grâce au Seigneur, à Esther et à Mardochée, le Hamann d’aujourd’hui essayera de le réussir des siècles plus tard avec la « bombe ». Mais si nous faisons le parallèle avec le texte biblique, à nouveau, il manquera son projet funeste de justesse.

Pourquoi la Perse, première puissance mondiale à l’époque, après avoir tendu la main au Peuple Hébreu, transforma-t-elle cette main en poing ?
La réponse est très claire : faire faire l’Aliyah aux Enfants d’Israël. La volonté inflexible de Yahvé Elohim est de les faire habiter en Canaan à la fois pour les préserver et leur permettre de remplir leurs missions !!!
Benjamin Netanyahou ne serait-il pas un peu Mardochée le benjaminite d’aujourd’hui  si nous nous référons à son discours relatif à l’Iran devant le Congrès Américain en 2015 ? Remarquons que les Etats-Unis, première puissance mondiale de l’Occident, sont en train de se rapprocher de l’Iran ce qui représente un danger mortel pour Israël.  
N’oublions pas que l’Iran n’est pas arabe mais « Babylonien, Assyrien » faisant partie des racines indo-européennes de l’Occident. Il veut non seulement supprimer l’Etat d’Israël mais les Juifs du monde entier. Nous reviendrons sur ce sujet au paragraphe 5.

Aliyah et Rome

Les Macédoniens Grecs avec Alexandre le Grand et ses successeurs ont aussi tenté d’exterminer le Peuple Juif résidant en Israël en -333, mais cela s’est vite gâté pour eux quand ils voulurent installer le culte de Zeus dans le second Temple. Ils furent vaincus par les chefs Maccabées juifs. Les Enfants d’Israël étaient dans leur pays, ce qui était approuvé par Yahvé Elohim et ils purent bénéficier d’une relative indépendance à cette époque-là.
Vint Pompée, le Général romain qui entra dans Jérusalem en -63. Hérode le Grand, l’Edomite, le faux ami, l’opportuniste, fut installé comme roi de Judée par les romains. Le Temple fut restauré et eut une splendeur exceptionnelle. Hérode a même fait construire la forteresse de Massada pour éventuellement essayer de trahir les romains si l’occasion devait se présenter.
Les romains, bien qu’ils ne fussent vraiment pas des tendres, laissèrent un certain espace d’indépendance tant politique que religieux aux Juifs. Nous en voyons certains signes dans les Evangiles. Ce fut une main relativement ouverte aux Juifs malgré tout toujours prêts à se révolter. Les pharisiens et les sadducéens étaient plutôt collabos. Les affaires marchaient relativement bien pour les Juifs au sein de l’Empire dans le cadre de la Pax Romana.
Mais la grande révolte zélote de 66 aboutit à la destruction du Temple en 70 par Titus avec des massacres horribles. Jérusalem fut interdite aux Juifs. Massada haut lieu de la résistance juive, fut prise en 73.
En 132 eut lieu une nouvelle révolte juive qui fut mâtée en 135. La Judée fut nommée Palestine (vient de « Philistins » signifiant « envahisseurs ») par les Romains et les Juifs furent chassés de leur Terre pour presque deux millénaires.
 Pourquoi Rome, première puissance mondiale à l’époque, après avoir tendu la main au Peuple Hébreu, transforma-t-elle cette main en poing ?
La réponse n’est pas DANS L’IMMEDIAT la même que pour les paragraphes précédents. Mais à fin elle sera identique. Là, elle est un peu plus complexe.
Le Peuple d’Israël habitant à cette époque dans sa Terre promise contrairement aux cas de figure précédents, avait quelque part malgré lui, accompli une mission capitale, si ce n’est la plus importante : il a permis la naissance de Jésus-Christ. Yahvé Elohim aurait voulu dans ce cas à cette époque que le Peuple accepte l’Alliance parfaite avec à la fois la Victime Expiatoire parfaite et le Sacrificateur parfait, avec de surcroît à la clé la circoncision parfaite séparant réellement la chair du corps…
Tous les éléments étaient réunis pour une mise en route de l’Apocalypse pouvant BIENTOT aboutir à la fin. Israël était dans son Pays, l’Alliance parfaitement efficace pour la justification était valide, le Temple était entier et magnifique, l’Eglise primitive dirigée par des Juifs était réveillée et prête en tous cas au début à l’Aliyah céleste ou la montée au Trône bref la totale !
MAIS le Peuple d’Israël n’a pas accepté Jésus-Christ ni ce qu’Il était et représentait.
A l’époque de Moïse il en prit pour 40 ans de désert puisqu’il refusa alors la conquête ou la montée, l’Aliyah au Pays promis.
Là, en 132, il en prit pour presque deux millénaires d’exil dans la diaspora à travers le monde jusqu’en 1948. Dans la foulée l’Eglise dans son refus du message de Jésus-Christ Glorifié en a pris pour deux millénaires à ce jour, et pour combien de temps encore, à pérégriner dispersée, divisée dans le désert terrestre de l’espace-matière-temps ! Il faut absolument comprendre le parallélisme et la correspondance historiques entre l’Aliyah juive terrestre et l’Aliyah au Trône de l’Eglise des Vainqueurs complète composée aussi des Juifs ayant lavé leur vêtement dans le Sang de l’Agneau devenant par là des « colonnes » dans le Temple céleste.
Allons voir ce qui s’est passé durant ces deux millénaires pour retrouver notre clé étonnante.

Aliyah et Occident jusqu’en 1948

Nous avons démontré dans un écrit précédent qu’Edom, les Indo-européens notamment à travers la langue mère des langues occidentales, Hérode l’Edomite, puis l’Eglise hellénisée ensuite romaine coupée de ses racines juives sont devenus l’Occident romain et l’Occident tout court.
L’Empire romain a dans son ensemble durant le premier millénaire toléré les communautés juives de la diaspora. Notons que l’Empire romain tendit une main relativement ouverte aux Juifs !
Les Carolingiens les laissèrent vivre leur vie dans des conditions tolérables sachant que les Juifs, aux yeux des chrétiens restaient accusés de déicide et pouvaient faire l’objet à tout moment d’expulsions, de massacres, d’extorsions ou encore de « conversions forcées ». Notons que l’Empire carolingien avec Charlemagne tendit une main relativement ouverte aux Juifs !
Le second millénaire fut beaucoup plus cruel.
Du côté de l’Eglise Orthodoxe à partir de 1054, au 15ème siècle, certes Ivan III en Russie les accueillit bien et même se fit conseiller par eux. Au 18ème siècle la Russie et surtout les pays de l’Est de l’Europe comptaient parmi les plus grandes communautés juives du monde. Mais en même temps ce furent les siècles des terribles pogroms avec des massacres innommables jusqu’à la révolution russe. De nombreux juifs devinrent marxistes révolutionnaires par réaction. Malgré cela, comme le marxisme combattait toute religion « opium du peuple », il persécuta aussi très lourdement les juifs.  L’Aliyah issue des pays de l’Est et de Russie fut alors massive ! Malgré tout notons que la Russie tendit une main relativement ouverte aux Juifs surtout au début sinon ils ne se seraient pas autant développés et multipliés !
En France sous la monarchie, leur situation n’était pas enviable. Ils n’avaient pas d’état civil puisque celui-ci était tenu par les prêtres. Ils étaient exposés à toutes sortes de d’exactions pouvant aller jusqu’aux exécutions ou massacres sans autre forme de procès. La Révolution de 1789 changea la donne au nom de l’égalité des citoyens. Mais de la fin du 19ème siècle jusqu’à la seconde guerre mondiale, l’antisémitisme était notoire notamment avec le révélateur de l’affaire Dreyfus. Durant l’entre-deux guerres des mouvements de droite furent très antisémites et eurent des prolongations horribles au sein de la collaboration. Mais dans l’ensemble notons que la France tendit une main relativement ouverte aux Juifs vu leur nombre relativement important dans le pays !
En Angleterre les Juifs furent bien vus par Guillaume le Conquérant (1070) à cause de leurs compétences commerciales et leurs capitaux. Mais Edouard 1er les expulsa en 1290. En 1656 Cromwell leur permit de revenir et ils purent y rester jusqu’à ce jour. L’Angleterre ne leur fut jamais très favorable notamment lors de la création de l’Etat d’Israël. Mais dans l’ensemble notons que l’Angleterre tendit une main relativement ouverte aux Juifs vu leur influence relativement importante dans le pays et plus tard en relation avec les Etats-Unis dans ce qu’on appelle le « monde anglo-saxon » !
Les Juifs aux Etats-Unis ne furent bien vus qu’après la guerre d’indépendance (1775 - 1783) gagnée contre les Anglais où alors les droits furent les mêmes pour tous les citoyens américains. L’antisémitisme européen du 19ème siècle et de la première partie du 20ème siècle provoqua une immigration juive massive ce qui permit jusqu’à ce jour que la communauté juive des Etats-Unis devienne la plus importante au monde. Notons que les Etats-Unis tendirent une main très ouverte aux Juifs !
En Allemagne, en Autriche-Hongrie comme en Pologne et dans l’ensemble des pays de l’Est, les Juifs purent relativement bien s’installer bien que ni le luthéranisme allemand ni le catholicisme autrichien et polonais ne leur étaient favorables. Leur langue était le yiddish une sorte de dialecte allemand ressemblant à l’alsacien, c’est dire l’importance de leur présence vu qu’ils avaient même leur propre langue.
Notons que l’Allemagne et les pays environnants tendirent une main ouverte aux Juifs, sinon ils ne s’y seraient pas autant développés et multipliés !
Dans ce terreau de vie non négligeable dans cette partie de l’Europe un certain juif autrichien Theodor Herzl (1860-1904)  fut à l’origine du Sionisme. Il fut le fondateur du Mouvement Sioniste et au Congrès de Bâle en 1897, il présente son livre « Der Judenstaat » (l’Etat Juif)  publié en 1896. Il créa aussi le Fonds pour l’Implantation Juive pour l’achat de terres en Palestine. En 1905 le Congrès du Mouvement Sioniste s’engage à créer un Etat Juif en Palestine. En 1909 fut créé le premier Kibboutz à Tel Aviv qui n’était à ce moment-là qu’une petite campagne. Si les Anglais, présents dans la région, mais aussi d’autres états et finalement surtout les Juifs récalcitrants à l’Aliyah bien installés en Occident, avaient suivi plus fortement ce mouvement, l’Etat Juif aurait déjà pu se créer à cette époque. Theodor Herzl se retrouvait un peu seul sachant qu’il faisait partie d’une nation malgré tout ouverte, favorable aux Juifs qui y avaient de l’influence, faisaient partie de l’élite intellectuelle, médicale et bien  entendu économique.
Les pays germaniques avaient malgré tout la main tendue ouverte vers les Enfants d’Israël qui s’y trouvaient nombreux, bien installés notamment dans les affaires et la vie culturelle. Ces pays avec l’Allemagne en tête représentaient ensemble avant la première guerre mondiale, la première puissance mondiale et avaient légèrement dépassé l’Angleterre !
Pourquoi l’Allemagne et les pays germaniques, première puissance mondiale à l’époque, après avoir tendu la main au Peuple Hébreu, transforma-t-elle cette main en poing ?
La réponse est très claire : faire faire l’Aliyah aux Enfants d’Israël. La volonté inflexible de Yahvé Elohim est de les faire habiter en Canaan à la fois pour les préserver et leur permettre de remplir leurs missions !!!
Ils auraient été préservés s’ils avaient fait leur Aliyah au début du 20ème siècle. Mais aller s’installer dans une région instable avec les Ottomans comme puissance régionale musulmane forte et les Palestiniens comparée à l’Occident riche et puissant relevait d’un sacrifice certain mais qui aurait évité un autre « sacrifice ou holocauste» !…
Les Etats-Unis étaient à ce moment-là beaucoup plus attractifs pour y migrer. Et finalement pourquoi migrer si on se sent bien dans la vieille Europe toujours encore le « centre » du monde aux niveaux culturels et financiers avec les Etats-Unis ? Cela faisait des siècles et des siècles que les Juifs étaient installés là !
Le poing était « comme par hasard » un autre juif d’origine, autrichien lui aussi, Adolf Hitler. Il « sacrifia » sans relâche de façon méthodique et industrielle, commit l’holocauste le plus atroce à ce jour de tous les temps.
La Shoah permit en fait la création de l’Etat d’Israël en 1948 par une prise de conscience face au danger révélé par cette horreur.
La création de l’Etat d’Israël se fit ENFIN non sans peine, mais elle se fit tout de même, et l’Aliyah absolument voulue par Yahvé Elohim se mit en marche !

Aliyah et Occident – Islam ou pieds de fer et d’argile de la statue de Daniel après 1948

L’Occident avec les Etats-Unis en tête protégea et soutint Israël jusqu’à aujourd’hui avec évidemment des nuances à apporter.
Les Palestiniens avec tous les pays arabes musulmans descendants d’Ismaël revendiquent la Terre d’Israël en tant que fils d’Abraham. En plus cela fait des siècles qu’ils habitent cette Terre, depuis que les Romains ont expulsé les Juifs en 132 et même déjà avant. De plus l’Islam a installé le Dôme du Rocher et la Mosquée Al Aqsa sur le lieu du Temple juif ! Voilà l’argile des pieds de la statue de Daniel. Cela entraîna le conflit insoluble israélo-palestinien que nous connaissons.
Nous avons démontré dans notre écrit intitulé « Circoncision » que cette revendication ne correspond ni à la volonté, ni à l’Alliance de Yahvé Elohim conclue avec Abraham.
Ce conflit s’est étendu contre l’Occident soutenant encore Israël mais aussi entre musulmans dans des conflits atroces. La Syrie par exemple, depuis toujours positionnée radicalement contre Israël mais aussi contre les chrétiens au Liban par exemple, paye le prix fort actuellement. Celui qui s’attaque à la prunelle des yeux de Yahvé Elohim, à savoir Israël, essuie le coup réflexe garanti… L’Allemagne en fit l’expérience avec la défaite de 1945.
 Revenons à l’Occident depuis 1948 qui ouvrit très largement sa main en faveur d’Israël mais confronté au problème palestinien et musulman est actuellement entrain de refermer sa main pour la transformer en poing. En effet l’Occident veut rester tranquille et intégrer l’Islam à ses propres dépens politiques, culturels, sociaux et religieux.
L’Occident, le fer des pieds de la statue de Daniel s’alliera avec l’argile musulmane.
Pensons aux cantines scolaires sans porc, au port du voile en France, des exemples parmi d’autres.
Le rapprochement des Etats-Unis et de l’Europe avec l’Iran est catastrophique pour Israël.
A terme la proximité de la Russie avec la Syrie dictatoriale et antisémite sera tout aussi catastrophique pour Israël surtout quand la guerre y aura cessé.
L’Etat islamique catastrophique pour tous pourra s’implanter partout dans le monde et dès qu’il y a une opportunité s’attaquera en priorité à Israël. Les Palestiniens continueront le combat contre Israël avec probablement une radicalisation très accentuée.
 Pourquoi l’Occident, avec les Etats-Unis première puissance mondiale actuelle, après avoir tendu la main au Peuple Hébreu, transformera-t-elle cette main en poing ?
La réponse est très claire : faire faire l’Aliyah aux Enfants d’Israël. La volonté inflexible de Yahvé Elohim est de les faire habiter en Canaan à la fois pour les préserver et leur permettre de remplir leurs missions !!!

En effet la présence islamique dans le monde occidental pousse les Juifs occidentaux à l’Aliyah. C’est passablement net en France mais cela s’accentuera partout dans le monde et notamment pour ceux encore restés en Russie où l’Islam progresse fortement.
Il reste énormément de Juifs aux Etats-Unis et aussi en Europe. Pourtant le plan de Yahvé Elohim est indiscutablement l’Aliyah liée à la récupération de l’ensemble de la Terre Promise et de la construction du Temple à Jérusalem.

Que se passe-t-il ? Pour préserver la survie du Peuple d’Israël, à chaque fois la première puissance mondiale et d’autres états l’accueillent et le protègent tout en lui faisant par moments payer lourdement sa judaïté. Mais comme les Enfants d’Israël sont débrouillards et ont un instinct de survie extraordinaire, ils finissent malgré tout par se sentir bien dans ce ou ces pays, ils s’y installent et perdent par la même occasion la vision de la MONTEE ou de l’Aliyah.
Evidemment, c’est contraire au projet de Yahvé Elohim. Il suffit de lire les prophètes Néhémie, Esdras, Aggée et Zacharie et d’autres quand il leur fallait exhorter le Peuple à la montée après l’exil à Babylone !
Mais en même temps l’Ennemi qui veut détruire ce Peuple profite de l’atout lié à cette désobéissance pour tenter et retenter encore son extermination hors de la Terre Promise pour commencer, là où ils sont moins protégés et ne peuvent en tous cas se défendre efficacement. Après ou en même temps, ce seront constamment des tentatives d’attaques diverses pour les déstabiliser, les chasser ou encore les exterminer dans leur propre Pays.
Il est clair que c’est à partir de cette Terre et particulièrement de Jérusalem qu’ils rempliront leurs missions liées à l’élection. C’est de nulle part ailleurs.

Ils ne doivent pas être mélangés à l’argile ou au fer des pieds de la statue de Daniel respectivement l’islam et l’occident parce qu’ils doivent faire partie de la pierre qui roulera sans le secours d’aucune main pour les pulvériser.


Aliyah et Eglise

Qu’en est-il de l’Eglise authentique ?
Sa destinée prévue par Yahvé Elohim est parallèle à celle d’Israël. Jésus-Christ Glorifié a rappelé l’Aliyah ou la montée à la Salle du Trône par la métamorphose du corps. S’il s’était agi de l’enlèvement qui n’aura lieu qu’en Apocalypse 12, Il aurait tenu un discours différent. Nous avons démontré dans nos écrits précédents la différence entre la montée et l’enlèvement.
Ici nous avons vu que c’est le plan inaliénable du Seigneur pour le Peuple Juif de le voir « monter » vers la Terre promise. Le Seigneur a très à cœur l’Aliyah juive parce qu’Il a décidé de faire accomplir Son plan eschatologique par Israël à partir de sa Terre, du Temple, du Saint des Saints entre autres pour l’accomplissement du réveil décrit en Apocalypse 7 où viennent en tête les 144 000 juifs issus des différentes tribus d’Israël. Ces tribus ne sont pas identifiables hors du Pays promis. Il faudra qu’elles y soient reconstituées et pour ce faire leur territoire respectif de l’époque de la conquête devra leur être attribué pour l’identification. Il se trouve que ces 144 000 (chiffre non limitatif) se retrouvent « comme par hasard » sur le mont Sion (Apocalypse 14 :1) en Apocalypse 14 et en même temps devant le Trône (Apocalypse 14 :3). Leur présence est importante car elle est un chaînon reliant la suite des événements durant le règne de l’Anti-Christ dont la chute de Babylone (Apocalypse 14 :6ss). Le Millénium aura Jérusalem comme capitale (Apocalypse 20 :9). Enfin ces 12 tribus seront encore identifiées sur les 12 portes de la Jérusalem céleste éternelle (Apocalypse 21 :12) et dans la foulée nous lisons que les 12 assises de la ville portaient les noms des 12 apôtres (Apocalypse 21 :14).
Nous remarquons un parallélisme frappant entre Israël et l’Eglise, entre l’Aliyah juive et l’Aliyah de l’Eglise des Vainqueurs car il faut que les deux puissent se rejoindre mais pour qu’elles puissent se rejoindre, il faut impérativement qu’elles existent préalablement et dans un premier temps parallèlement à savoir l’une sur terre et l’autre au ciel. Précisons que tous se seront lavé leur vêtement dans le Sang de l’Agneau au moment du grand réveil (Apocalypse 7 : 14).
Le parallélisme de gloire aura été précédé d’un parallélisme de souffrances. Comme Israël aura été toléré et aussi persécuté dans les différents pays d’accueil comme nous l’avons décrit plus haut, l’Eglise authentique aura été tolérée et aussi persécutée dans les pays du monde entier. L’histoire de l’Eglise nous l’a amplement prouvé pendant 2000 ans et nous le prouve encore.
Nous avons déjà écrit que nous sommes à la porte de la Grande Tribulation. Pourquoi cette Grande Tribulation ? Pour le réveil d’Apocalypse 7.
Pourquoi les chrétiens authentiques ont-ils été et seront-ils persécutés ?
La réponse est très claire : faire faire l’Aliyah aux chrétiens authentiques des différentes églises. La volonté inflexible de Yahvé Elohim est de les faire habiter dans la Salle du Trône à la fois pour les préserver et leur permettre de remplir leurs missions !!!
La façon dont Jésus Glorifié s’est adressé à Jean et à travers lui aux 7 églises n’aura pas été doucereuse, bien au contraire ! (Apocalypse 1 :10).
Il sait très bien que celles et ceux qui ne feront pas leur Aliyah ou montée seront livrés à des souffrances indescriptibles à commencer par la Grande Tribulation suivie du règne de l’imitation trinitaire de 3 ans et demi. Il ne veut forcer quiconque mais exhorte pour préserver et sauver de l’horreur Ses bien aimés !
Comme les Juifs encore disséminés à travers le monde, les chrétiens à l’époque de Jean, depuis et aujourd’hui ont cherché et cherchent à s’installer hors du Pays promis céleste le plus confortablement possible. Les modes de fonctionnement divers de l’Eglise visaient et visent à durer dans l’espace-matière-temps alors que Yahvé Elohim a la volonté inflexible de nous faire monter et habiter dans la Salle du Trône. Il laisse l’étau se resserrer pour une prise de conscience indispensable et salutaire tant pour nous que pour le monde et le salut du plus grand nombre.
Comme pour Israël, il est prévu que l’Eglise des Vainqueurs soit la pierre qui pulvérisera les pieds de fer et d’argile de la statue de Daniel. Cela se traduira par l’accomplissement de ses missions à savoir l’éjection du Dragon des lieux célestes puis de la terre.

Entendons-nous ce que l’Esprit dit aux Eglises ?

Conclusion

Le parallélisme Eglise – Israël à la lumière de cette clé d’interprétation historique liée à l’Aliyah, la montée est troublante parce que tellement réelle et actuelle.
On va s’en prendre encore pour combien d’années hors du Pays Promis céleste si nous refusons d’entendre ce qui paraît de plus en plus évident ? Arrêtons notre petite cuisine aux sauces évangéliques et charismatiques habituelles.
Que l’Amour et la reconnaissance incompressibles pour notre Seigneur Jésus-Christ, notre Epoux, puissent nous rendre tels que nous :
Prenions clairement la décision de tout faire pour y aller et avoir l’Aliyah comme objectif majeur
Ayons toute notre concentration et attention sur cet objectif
Puissions contempler à l’aide des textes de l’Apocalypse, de la Révélation l’objectif et arrivés l’objectif atteint
Lâchions prise dans la gloire pour devenir opérationnels vraiment selon notre Epoux sur les théâtres d’opération tant dans les lieux célestes que terrestres !


En Jésus,
         Martin BUSCH

mercredi 11 mars 2015

67 Circoncision

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 

67
CIRCONCISION


INTRODUCTION

La circoncision a été instituée par Dieu devant Abram auquel Il était apparu en Genèse 17 : 10-12 : « Voici l’Alliance (berith = coupure, alliance, engagement pacte) que vous observerez qui est entre moi et vous jusqu’à ta dernière génération après toi dans tous les âges : Vous circoncirez la chair de votre prépuce et ce sera le signe  (oth : signe, enseigne, marque, souvenir, miracle, assurance, monument) de l’Alliance entre moi et vous. A l’âge de huit jours tout mâle parmi vous sera circoncis… »
L’institution de la circoncision signe de l’Alliance a aussi entraîné le changement de nom du « père des croyants » Abram (Père puissant)  en Abraham (Père d’une multitude [de nations]). Il s’agit d’un passage à une nouvelle identité, une transformation après cette rencontre particulière avec le Seigneur. 
Il est intéressant de comprendre sur la base linguistique de l’hébreu et du grec ce que signifie la circoncision. 
Milah, Moul signifie coupure comme d’ailleurs aussi Berith traduit par Alliance en sens premier. C’est pourquoi on associe souvent Berit Milah que l’on pourrait aussi traduire par tranché – coupé en ressemblance avec les expressions courantes comme « adjugé – vendu etc… ».
Une alliance est « coupée », c’est-à-dire est contractée. En effet quand on faisait un pacte, une alliance, on coupait en deux au milieu un objet et chaque contractant gardait une moitié de cet objet en guise de signe, de marque, de preuve de l’engagement réciproque. Pour ce faire, il était absolument indispensable que les deux contractants se rencontrent. C’était une pratique courante des anciens temps et la circoncision s’inscrit clairement dans ce contexte.

La base de la circoncision se trouve dès Genèse 14 où Abram rencontra Melchisédek, Jésus-Christ (Hébreux 5 :4-6 ; 7 :1-4), qui lui fit apporter du pain et du vin, signes précurseurs de l’Alliance nouvelle au niveau de la Ste Cène, car Il était Sacrificateur du Dieu Très Haut duquel il reçut la bénédiction. Abram lui donna la dîme de tout, signe de reconnaissance de dignité reconnue au ministère et à l’identité de la personne qui reçoit (Genèse 14 : 18-19). C’était une lointaine introduction à ce qui allait se passer par la suite à savoir Jésus-Christ le chemin pour aller auprès du Père Glorieux :
Ce dernier apparut alors de ce fait à Abram dans une vision (Genèse 15). Il lui refait la promesse de la postérité (semence) et lui demande de sacrifier une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. Il dut les COUPER, TRANCHER PAR LE MILIEU (cf. berith, milah et moul)  sauf les oiseaux et disposer les moitiés correspondantes l’une en face de l’autre. Toutefois Abram n’avait pas allumé de feu ! Les oiseaux de proie, la frayeur dans l’obscurité démontrent que l’Ennemi n’était pas d’accord et que les attaques étaient beaucoup plus faciles sans le Feu !!! 
Mais : « voici qu’un tourbillon de fumée et un sillon de feu passèrent entre les chairs partagées » (Genèse 15 : 17b).
Yahvé « coupa » à Sa manière L’ALLIANCE avec Abram et lui promit une Terre dont l’étendue doit aller du Nil à l’Euphrate ! 

Par ailleurs :
Peritemno en grec est traduit par circoncire. Peri signifie « autour » et temno couper, trancher. Peri a la même racine que peiro qui signifie « percer » et peran qui signifie « au-delà, autre rive, autre bord ».
Voici tous les « ingrédients » ou toutes les dimensions qui nous paraissent les plus importants gravitant autour de la compréhension de la circoncision qui est en outre la marque d’appartenance  des patriarches puis du Peuple Hébreu engagé vis-à-vis de Dieu et réciproquement.

Circoncision, postérité – semence – génération et terre promise –Saint des Saints

  Le signe de la circoncision consiste à couper le prépuce de tout enfant hébreu mâle. Dieu aurait pu imaginer une autre marque, par exemple une coupure sur une autre partie du corps laissant une ou des cicatrices spécifiques, des dessins, voire couper un bout de lobe d’oreille ou autres que l’on peut retrouver dans les rites d’initiation et d’appartenance de certaines tribus ou civilisations. 
Mais Il a commandé de couper le prépuce ! La circoncision consiste donc à « couper  autour » du gland de la verge de l’homme. Ce n’est pas un « hasard ». En effet, lors de l’acte sexuel, le gland est la partie qui pénètre au plus profond du vagin de la femme. C’est justement du gland que sort le sperme, la semence, qui féconde la femme et rend possible la postérité. Ce processus ne doit se faire que dans le cadre de l’Alliance du mariage préalable entre une femme et un homme. C’est pourquoi, à cause du choix de Dieu porté sur le prépuce coupé, on peut considérer que le gland de l’époux dans le vagin de l’épouse est en quelque sorte le « lieu très saint » ou « Saint des Saints » du couple marié, juif en particulier. Ce Saint des Saints décrit comme tel est d’autant plus réel et vrai par la marque et le signe de la circoncision placé au centre stratégique et névralgique de l’acte sexuel !  Ainsi l’Alliance du patriarche Abraham avec Yahvé touche directement à l’identité de l’être humain qui se construit dès la conception !
Vu que c’est le Saint des Saints, Dieu le Créateur souverain est présent en ce lieu bien précis où Il crée un nouvel être humain, prépare une nouvelle naissance. Rappelons que la circoncision et l’Alliance ne peuvent être séparées ! Rappelons aussi combien les femmes juives tiennent à procréer pour la perpétuation de la postérité et quelque part de sa propre vie et identité ainsi que dans l’espérance secrète de peut-être donner naissance au Messie !
Nous comprenons davantage ô combien les enfants adoptés cherchent à retrouver leurs parents biologiques à tout prix pour pourvoir reconstruire un pan de leur identité sinistrée !
Deux passages bibliques démontrent la présence particulière de Yahvé dans le Saint des Saints : 
« C’est toi (Yahvé) qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère... Mon corps n’était point caché devant toi, lorsque j’ai été fait dans un lieu secret...Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient… » (Psaume 139 : 13-15).
«Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut et enfanta Caïn et elle dit : j’ai formé un homme avec l’aide de Yahvé » (Genèse 4 :1).

Ainsi Satan, le diviseur, porte des coups répétés contre l’Alliance du mariage en général et contre le Peuple d’Israël en particulier. Il veut absolument diviser, séparer le couple en supprimant l’Alliance garantissant le Saint des Saints tel que nous l’avons décrit plus haut, au même titre qu’il veut diviser, séparer le Peuple d’Israël de sa Terre, de sa Capitale et de son Temple avec le Saint des Saints ! L’adultère, le viol, l’homosexualité et toutes les déviations sexuelles, la sexualité traînée dans la boue font partie de son arsenal destructeur.  
En ce qui concerne le Peuple d’Israël, il est dit en Genèse 17 que la circoncision se fera pour toutes les générations issues d’Abraham dans TOUS les âges, c’est-à-dire jusque dans l’éternité. Nous verrons plus tard que la circoncision d’Abraham se transformera, se métamorphosera !  
    Nonobstant Dieu garantit par-là l’existence pour toujours du Peuple élu. Il « garde » Sa part coupée issue du contrat ou de l’Alliance à savoir la chair du prépuce. Elle est le gage, la preuve, la garantie que Dieu a prise dans le contrat, sachant que l’autre part de la verge et de l’appareil de procréation reste à l’homme juif comme à la femme juive garantissant la postérité élue du côté des descendants d’Abraham. Comme nous le constatons aujourd’hui plus que jamais, le Peuple d’Israël est toujours là malgré les aléas horribles de l’Histoire et selon la Parole de Dieu sera toujours là dans son identité et sa réalité jusque dans l’éternité. 
Le prépuce représente la « chair » comme c’est écrit en Genèse 17 :11 et Dieu garde Sa part dans le cadre de Son engagement dans l’Alliance ou reprend une partie de la peau de mort des animaux sacrifiés ou la chair avec laquelle Il avait habillé Adam et Eve après la chute. 
Il garantit par le signe de la circoncision l’élection, la postérité, la continuité du Peuple élu qui sera, malgré ses « incirconcisions » charnelles spirituelles et morales nombreuses, le « berceau » de Jésus le Messie qui écrasera la tête du Serpent (Genèse 3 :15)
Jésus-Christ en devenant chair est la démonstration de cette « récupération » par Dieu du prépuce qui est, rappelons-le, la part de Yahvé dans la « partition des deux éléments » entre les deux contractants de l’Alliance ainsi validée. 
En Jésus-Christ,  Il prend sur Lui la chair ou le prépuce, le péché, la souffrance, la maladie et la mort et les cloue sur la croix !

Dans la foulée au chapitre 17 de la Genèse, il est question de la Terre promise, une réalité physique, nécessaire à la survie des générations issues d’Abraham et de Sara. Cette Terre dont les limites sont clairement énoncées par la bouche de Yahvé Lui-même doit être ensemencée et produire des fruits pour permettre la survie des générations des descendants d’Abraham qui se suivent dans un environnement de survie et de protection. Cette Terre a de ce fait des limites et donc des frontières précises. Elle est coupée, séparée, « sanctifiée », bref « circoncise » des autres territoires du monde. Elle est « spéciale ». Elle a porté, porte et portera en elle le Saint des Saints du Temple lui aussi « circoncis », saint, mis à part au même titre que le Saint des Saints du couple juif
C’est pourquoi la circoncision juive physique liée à la continuité et l’identité du Peuple élu est intrinsèquement liée à la Terre promise et au Temple « circoncis » car l’un ne peut aller sans l’autre. 
Le Lieu très Saint du couple juif avec la présence du Dieu Créateur s’avéra tellement réel avec cet homme de 99 ans et cette femme de 89 – 90 ans à savoir Abraham et Sara qui purent ainsi miraculeusement mettre Isaac en route.
Nous comprenons aussi pourquoi l’Ennemi veut absolument expulser le Peuple d’Israël de sa Terre Promise et de surcroît l’exterminer. Il a réussi à l’expulser de sa Terre pendant des centaines d’années, a constamment essayé de l’exterminer, mais en vain.
A ce titre le cas d’Ismaël, l’ancêtre de divers peuples toujours ennemis du Peuple Hébreu puis des musulmans du Moyen Orient, aussi ennemis constants d’Israël, est intéressant.     
Il fut circoncis à 13 ans (Genèse 17 :23) puisqu’il avait cet âge au moment où Dieu commanda la pratique de la circoncision à Abram.
De par la circoncision, de sa filiation en tant que fils aîné d’Abram, lui et ses descendants auraient pu légitimement prétendre aux bénédictions de l’Alliance finalement données au Peuple Juif à travers Isaac, d’autant plus qu’Abraham qui avait d’ailleurs ri, avait intercédé devant Dieu : « Oh qu’Ismaël vive devant toi ! »(Genèse 17 : 18). Dieu fit alors la promesse, d’ailleurs tenue, d’une descendance nombreuse pour Ismaël. (Genèse 17 : 20). Mais Il a toutefois rajouté que l’Alliance serait établie avec Isaac, le fils unique d’Abraham (Genèse 17 : 21 ; 22:16).
En effet, Ismaël est le fils d’Abram et d’Agar et non pas d’Abraham et de Sara. Il est le fruit de l’incrédulité  et/ou de l’incirconcision physique, morale et spirituelle contraire aux principes de l’Alliance du mariage juif « circoncis » prévu par Dieu et de l’Alliance globale avec Dieu. L’établissement de la Terre d’Israël et de son Temple pour Ismaël ne peuvent donc absolument pas en découler. 
Le faux couple d’ersatz Abram et Agar, n’avait pas de « Saint des Saints » dans leur relation sexuelle  en vue de la continuation de la lignée juste car sans Alliance et sans circoncision du père préalables. N’oublions pas qu’Abram n’était pas encore Abraham ! Ismaël était le fruit de la combine et de l’arrangement douteux humain tant de Saraï (ma princesse) que d’Abram.
Isaac au contraire est le fils de la promesse, de la foi et du miracle. Abraham (Père des multitudes, des nations), et Sara (reine), couple ayant contracté l’Alliance du mariage préalable, dorénavant juif parce qu’Abraham avait été circoncis et avait « coupé –contracté » l’Alliance avec Dieu, purent avoir Isaac membre de la lignée choisie par Dieu. Leur sexualité était réellement le Saint des Saints avec la présence évidente de Yahvé puisque de surcroît sans conteste miraculeuse. Elle était en connexion avec Dieu, la Terre promise et le Lieu Très Saint du Temple dans le cadre de l’Alliance divine. Cette Alliance s’est de plus en plus étoffée par la Loi mosaïque et sa mise en pratique pour la justification.
Alors quel est l’intérêt d’Ismaël ? Nous remarquons qu’Ismaël (ses descendants) physiquement circoncis, doté d’une promesse de Dieu réalisée, a surtout une revendication « physique », territoriale sur la terre d’Israël depuis toujours et surtout depuis 1948, création de l’Etat d’Israël. Il revendique être le fils de la promesse à la place du Peuple d’Israël et de sa terre. D’où les conflits incessants que nous connaissons. Cette circoncision toujours pratiquée, qui pourtant ne fait pas de lui le fils de la promesse, il la porte dans sa culture, sa religion, dans ses gènes, son inconscient d’où sa revendication pour une terre minuscule comparée aux terres énormes environnantes qu’il habite depuis toujours. Il s’est effectivement très abondamment multiplié suite à l’intercession d’Abraham et la promesse de Yahvé et a de plus largement occupé des pans entiers de la Terre promise durant des siècles et ce jusqu’à ce jour. Toutefois il lui manque l’Alliance à la fois du mariage Abraham – Sara et l’Alliance avec Yahvé. En effet Allah à commencer par sa signification, n’est pas Yahvé (cf. Ecrit « Le Seigneur au masculin et au féminin)
La preuve concrète et pratique s’est avérée très visible par sa haine viscérale du Juif, par les guerres et les combats incessants qu’il a menés contre Israël avec une volonté évidente d’extermination radicale.  
La circoncision et la Nouvelle Alliance avant l’Apocalypse.

Comme la « part », la chair, que Dieu a prise pour Lui a été définitivement clouée sur la croix en Jésus-Christ Dieu devenu « chair », la circoncision du prépuce devient caduque.
Paul est très clair à ce sujet : « Car pour celui qui est EN Jésus-Christ, ni la circoncision, ni l’incirconcision n’a quelque valeur que ce soit, mais la foi agissant par l’amour. » (Galates 5 :6).
En effet comme la Loi s’est avérée inefficace pour accéder au salut car elle ne peut être accomplie si ce n’est par Jésus. Elle est donc remplacée par la foi en la grâce offerte en Jésus-Christ qui justifie parfaitement.
Paul va très loin en écrivant : « Moi Paul, je vous l’affirme : si vous vous faites circoncire, alors le Christ ne vous servira plus de rien. » (Galates 5 :2).
Les choses ont donc le mérite d’être claires, nettes et précises. La circoncision d’Abraham dans sa forme initiale n’était que provisoire. Nous verrons toutefois dans le chapitre suivant que la circoncision sous une autre forme, métamorphosée, doit absolument continuer à être d’actualité et est de ce fait conforme à la promesse relative à la circoncision pour tous les âges faite à Abraham.
En tous cas, à juste titre selon les recommandations de Paul, les chrétiens ne se font pas circoncire. 
Les signes de l’Alliance nouvelle sont le Baptême d’eau et la Ste Cène avec le pain et le vin institués par Jésus Lui-même et toujours mis en pratique dans l’ensemble des églises chrétiennes. 
Pourtant Jésus-Christ Glorifié a clairement institué le Baptême et la Ste Cène de gloire qui est aussi la circoncision de gloire ! 
Pourtant du sang a coulé entre les chrétiens à cause des interprétations de ces signes terrestres et de leurs mises en pratique divergentes. Ils sont devenus tout aussi inefficaces que la circoncision juive. La justification par la Loi est revenue en force « déguisée » en sauce chrétienne (catholicisme romain avec son droit canon, certaines dénominations : règlements de l’Eglise) ou pseudo juive (cf. Adventisme) selon les cas. L’indispensable réconciliation entre juifs et chrétiens s’est transformée en luttes et persécutions atroces durant des siècles. Les chrétiens non circoncis n’ont certes plus de revendications territoriales en Israël mais prônent toutefois encore largement la meurtrière théologie du remplacement et de ce fait oublient l’élection d’Israël toujours encore valable et bien plus : indispensable. On reconnaît l’arbre à ses fruits !

Dans le développement sur la circoncision qui se fait justement au niveau du prépuce, nous avons largement développé la notion du COUPLE, du Saint des Saints  physique sexuel dans le cadre de l’Alliance – mariage. Nous avons aussi insisté sur le côté POSTERITE, nouvelles naissances évidemment issues du couple. Enfin qui dit postérité, dit aussi impérativement par nécessité de protection et de survie TERRE PROMISE, environnement vital, protégé, mis à part, « circoncis », Saint des Saints dans le Temple situé à Jérusalem. 
L’enseignement chrétien a jusqu’ici éludé ces aspects absolument capitaux  pour le Peuple d’Israël et qui sont à l’évidence aussi contenus dans la Bible.
De plus l’acte créateur de Yahvé Elohim de l’être humain fut mâle - femelle à SON IMAGE !!! 
La problématique de la postérité selon Dieu n’a pas cessé dans le livre de la Genèse (cf. Ecrit « Féconder »). Adam et Eve en tant que couple devaient « dominer » la terre et les animaux y compris le Serpent. La terre était remplie de la gloire de Dieu avant la chute, autrement dit le ciel divin et la terre ne faisaient qu’un : le paradis ! La chute entraîna les malheurs que nous connaissons et la terre devint une réalité intermédiaire à nouveau en route vers le tohu bohu (Genèse 1 :2) précédent occasionné par la révolte de Lucifer. Une partie des lieux célestes est toujours occupée par l’Ennemi et ses acolytes suite à la chute. Le Dragon a même accès à la Salle du Trône en tant qu’accusateur des êtres humains et surtout des chrétiens (Apocalypse 12 :10c et d).
Le long chemin du retour vers Dieu passa et passera toujours et encore par le COUPLE selon Dieu et la postérité selon Dieu jusque dans l’éternité !  C’est absolument  primordial : Abraham et Sara ; Isaac et Rebecca ; Jacob ou Israël et Léa – Rachel etc… puis Yahvé et Marie avec la naissance de Jésus-Christ et puis…. ? 
Le couple, la continuation de la postérité, la terre promise, le Saint des Saints ? Nous affrontons ici une rupture terrible qui s’est produite. Elle s’est d’ailleurs largement illustrée non seulement par le célibat des prêtres catholiques romains soit disant d’après l’exemple du Christ mais encore par une spiritualisation dans toutes les dénominations ce qui représente une castration voire même une sorte de génocide absolument horrible et tout à fait insupportable !  
Le corps au soit disant profit de l’âme et de l’esprit et notamment le couple avec sa « spécificité spécifique » : la sexualité, ont été éjectés de la pensée chrétienne pour le processus du salut !!! Ce fut considéré comme quelque chose de « sale », d’indécent qui fut alors tout simplement refoulé.
Il s’agit d’un problème absolument crucial car les points importants de l’identité juive à savoir le couple, l’alliance dont le signe se trouve justement au bout de la verge de l’homme dans le vagin de la femme étant le Saint des Saints, éjaculant le sperme pour une nouvelle naissance et une postérité sont absolument occultés parce que considérés comme choquants !!!
La pensée chrétienne se doit d’apprendre du Peuple élu et doit absolument réajuster ses centres de gravité ! 
Comment le couple continue-t-il alors ? 
Revenons au couple Yahvé - Père et Marie duquel est né le Fils Jésus-Christ, Dieu devenu chair, Dieu qui S’est incarné sous la forme de Sa part d’Alliance, la chair du prépuce coupée lors de la circoncision pour la clouer définitivement sur la croix !!!
 A juste titre on est devenu « christocentrique » pour le salut par la foi en la grâce offerte en Jésus-Christ qui a tout accompli. 
Mais où se trouvent le couple et sa sexualité, la postérité, la terre promise, le Saint des Saints ? Le contrat de l’Alliance est accompli en Jésus-Christ du côté de Dieu. La part charnelle en possession de Dieu est clouée sur la croix mais qu’en est-il de la part du contractant humain de l’Alliance tout aussi charnelle ou faite de chair ?
 Jésus est venu dans la chair pour justement nous sauver de la chair de mort qui « entoure » voire étouffe notre corps jusqu’à ce que mort s’ensuive. Il est venu nous circoncire EN Lui, couper, trancher la chair qui doit aussi être clouée sur la croix et qui nous empêche de former physiquement un couple avec Lui !!! Notre corps a besoin d’être révélé dans sa gloire originelle, débarrassé de cette chair, cette peau de mort pour que Jésus-Christ, l’Epoux, Lui-même débarrassé du prépuce de chair par la croix, la résurrection et la glorification, puisse féconder réellement, physiquement, glorieusement l’Epouse métamorphosée, semblable à Lui, invitée à monter sur le Trône pour ce faire !
Ensemble en couple,  le nouvel Adam, Jésus-Christ  et la nouvelle Eve dorénavant enceinte, l’Eglise des Vainqueurs, sont appelés à accomplir les missions qu’Adam et Eve n’ont pas accomplies à l’origine !!! 
Dans l’écrit « Nouveau mode de mise en pratique et de vécu de l’alliance biblique ? » nous avons démontré que le Baptême et la Cène pratiqués avec des éléments terrestres étaient devenus tout aussi caducs que la circoncision juive à partir de la Révélation de Jésus-Christ Glorifié qui a institué le Baptême et la Cène de gloire ou ce que Paul appelle la « circoncision du Christ ».


La circoncision et la Nouvelle Alliance à partir de l’Apocalypse.

Ainsi la circoncision de Christ devrait être pratiquée. Elle coupe du corps la chair :  
« Et c’est EN Lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main humaine n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair » (Colossiens 2 :11).
Ici, EN Christ, on n’est pas dépouillé du corps de chair mais notre corps est dépouillé de la chair !!! (en tè apekdusei  tou somatos tès sarkos = par, dans l’apectomie de  la chair (accusatif) du corps (génitif). Voilà la circoncision d’Abraham métamorphosée et transformée ! Elle est aussi valable pour les Juifs qui accepteront de laver leur vêtement dans le Sang de l’Agneau ! C’est ainsi que la circoncision se perpétue dans « tous  les âges » notamment pour les descendants d’Abraham selon la Parole de Yahvé !
La circoncision céleste tranche dans le vif, le « bistouri » de Jésus accomplit l’opération : le bistouri céleste coupe cette chair qui se débat et se tortille pour la séparer du corps qui redevient alors comme le corps d’Adam et d’Eve avant la chute à savoir glorieux, fait de Feu et de Lumière divins à l’image de Yahvé ! 
La suite confirme cette interprétation :
« Ensevelis avec Lui dans le baptême, en qui vous avez encore été ressuscités par la foi en l’énergie (ernergeia – cf. Saint Esprit) l’ayant Lui ressuscité d’entre les morts. » (Colossiens 2 :12). Le baptême d’eau n’est pas l’énergie qui a ressuscité Jésus d’entre les morts ! Il ne nous sortira pas davantage de la mort liée à notre incirconcision qui nous maintient  toujours encore dans le péché et la mort (Colossiens 2 :13)
La preuve est que même baptisés d’eau, on continue malheureusement à pécher et on continue à mourir ! C’est exactement pareil pour la Cène avec le pain et le vin.
Pourtant le côté juridique est accompli : Dieu nous a pardonnés tous nos péchés, le document accusateur que la Loi retournait contre nous a disparu et est cloué à la croix, les Principautés et les Autorités sont dépouillées et livrées en spectacle (Colossiens 2 : 14-15)

Alors quid ? L’application juridique qui est la circoncision de Christ qui nous coupe la chair du corps doit encore être accomplie : nous devons être réellement « faits de vie avec [Lui] » (sundzoopoieo – Colossiens 2 :13) par la foi en l’énergie de Christ et du Saint Esprit qui rend notre corps glorieux débarrassé de la chair, c’est-à-dire un corps métamorphosé, transfiguré, transformé ! Ce n’est pas un corps nu recouvert d’une terne peau de mort mais un corps environné d’un revêtement de gloire, de Feu et de Lumière dont la nudité ne fait pas honte (Genèse  2 :25) ! C’est uniquement dans la condition d’un corps de gloire que Jésus peut féconder l’Epouse dans le Saint des Saints, sur le Trône (Apocalypse 3 :9c ; 3 :12 ; 3 : 21 ; cf. Ecrit « Féconder » pour davantage de passages bibliques, de détails et d’argumentaires). Là le Saint des Saints du couple Jésus – Epouse Eglise des Vainqueurs et le Saint des Saints du Temple céleste à savoir le Trône se rejoindront totalement et complètement !!! Quelle Gloire et quel bonheur absolu !
L’Eglise des Vainqueurs merveilleusement glorieuse ainsi physiquement fécondée provoquera le réveil le plus important sur terre (Apocalypse 6 :2 et 7) donnera plus tard naissance à l’enfant mâle (Apocalypse 12 :1ss) dont le Père est Jésus-Christ (Esaïe 9 :6), l’Epoux. Cet enfant immédiatement enlevé pour être préservé du Dragon, sera une génération encore plus puissante de l’Eglise des Vainqueurs et qui éjectera le Dragon des lieux célestes (Apocalypse 12 :1ss).
En Apocalypse 19, avec et à la suite de Jésus, elle l’éjectera de la terre.

Adam et Eve étaient censés dominer les poissons, les oiseaux, les animaux terrestres et les animaux rampants dont surtout le Serpent. Comme la terre et le ciel ne faisaient qu’un à savoir le paradis, ils auraient dû le garder du mal ou du tohu bohu (informe et vide Genèse 1 :2 provoqué par la chute de Lucifer) en se multipliant, en cultivant, en gardant, en régnant, en dominant, en assujettissant (Genèse 1 :26-31 ; 2 :15-16).
 L’Eglise des Vainqueurs l’Epouse finira par remplir parfaitement cette mission mais à condition d’être circoncise par Christ puis d’être montée sur le Trône pour être fécondée et d’où elle pourra réussir. 
Elle règnera avec une verge de fer (Apocalypse 2 :26-27 ; 12 :5) durant le Millénium (Apocalypse 5 :10 ; 19 :7-8 + 14) avec et sous l’autorité l’Epoux après avoir vaincu le Serpent et ses acolytes sur terre. 
Le couple Adam et Eve, glorieux, puissants proches de Yahvé, se trouvaient dans le paradis et devaient accomplir leurs missions dans des conditions où tout cela était parfaitement possible et faisable. Ils étaient dans un environnement favorable, une « terre d’abondance » paradisiaque parce qu’imprégnée de gloire sans les limitations espace-matière-temps dues au péché. Ils étaient dans les lieux célestes, pouvaient converser avec le Seigneur sans problème et avaient par conséquent les moyens de régner sur la création et de vaincre le Serpent et tous ces reptiles rampants. 
Cela nous rappelle évidemment la terre promise d’Israël pour le Peuple élu. Cette terre mise à part, « circoncise » bénéficiant de l’Alliance était et est redevenu un espace vital de protection pour les Juifs pour survivre et servir le Seigneur au titre de l’élection et de la postérité qui doit être continuée par les couples. N’oublions pas à ce titre que les tentatives d’extermination des Juifs presque réussies durant la Shoah restent et resteront une constante historique bien entendu orchestrée par le Dragon.
L’aliyah (montée, retour) vers la terre promise, Israël, est indispensable et vitale sous peine d’extermination et de non accomplissement des missions liées à l’élection et à la continuation de la postérité. 
De même, l’aliyah, la montée, le retour au paradis, à la Salle du Trône, au Trône, au ciel, la terre promise de l’Eglise des Vainqueurs sont deux réalités incontournables et indispensables sous peine d’extermination durant la Grande Tribulation à nos portes suivie du règne de l’Anti-Christ et la non-finalisation des missions qui ne peuvent se faire et se réaliser dans les lieux célestes et sur terre qu’en « couple » à partir du Trône !
Les exemples d’Adam et d’Eve, d’Israël nous démontrent cette absolue nécessité et vérité ! 
  
Le règne du Millénium se fera aussi à partir de la terre promise, la capitale mondiale qui sera Jérusalem et le Temple où siègera dorénavant Christ avec Son Epouse « circoncise » à la place que l’Anti-Christ avait usurpée (2 Thessaloniciens 2 :4)
Durant le Millénium la situation sera paradisiaque (cf. Esaïe 11 et d’autres textes des prophètes sur la gloire de Jérusalem et du Temple - cf. Malachie 3 :1 - où les nations accourront) ! 
Le ciel de gloire rejoindra la terre particulièrement en Israël et au Temple en Jésus-Christ uni en couple avec Son Epouse (Eglise des Vainqueurs et martyrs, pas les autres chrétiens qui ressusciteront seulement au jugement dernier : Apocalypse 20 :4a+4b+5-6+12-13)
Les générations et la postérité empreintes de gloire se perpétueront merveilleusement. 
L’Alliance de gloire en Jésus-Christ dans le Feu et la Lumière sera effective sur la terre entière selon la réalité du couple parfait Jésus – Eglise des Vainqueurs assis sur le Trône. 
« Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvre. » (Habacuc 2 :14).


Conclusion

Les Juifs continueront à pratiquer la circoncision et beaucoup de chrétiens le baptême et la Cène avec les éléments terrestres. L’unité ne se fera évidemment pas dans ces conditions. Elle ne pourra se faire que dans le ciel, la gloire (Jean 17 : 20-24).
La présence de la Fumée et du Feu célestes entre les deux parts de l’Alliance préparées par Abraham nous place directement dans le contexte de l’Alliance de Feu et de gloire, de la circoncision de gloire et/ou de « sacrifice de notre corps », ce qui serait un culte logique et raisonnable d’après Romains 12 :1ss. C’est très exactement ce qui nous permettrait de « percer, de passer à l’autre bord, sur l’autre rive, dans l’au-delà » à savoir la montée à notre terre promise, à la Salle du Trône comme l’indiquent les préfixes grecs similaires de peiro et de peran énoncés dans l’introduction. 
Il est important pour nous de reconsidérer notre vision chrétienne des choses à la lumière d’éléments importants énoncés dans la Torah : la circoncision, le couple tout particulièrement, la sexualité « circoncise » selon Dieu avec la postérité à la clé, la terre, le Temple, le Saint des Saints.   
Nous avons été trompés par un amour platonique grec ou un amour sans Alliance légitime soit disant chrétien alors que cet amour doit impérativement se concrétiser physiquement et glorieusement avec le Seigneur Jésus-Christ, l’Epoux qui n’attend que cela.
Tout a commencé avec un couple à l’image de Yahvé Elohim, tout a continué avec des couples et des générations qui ont conduit à la crèche et tout devra se poursuivre en couple pour la continuation du Peuple juif et réellement en couple avec le Seigneur Jésus-Christ pour l’Eglise des Vainqueurs. Il s’agit d’un amour physique sexuel corporel glorieux car la femme glorieuse d’Apocalypse 12 qui est l’Eglise des Vainqueurs, accouchera à coup sûr et cela ne viendra certainement pas de « rien » ! Ce ne sera pas symbolique ou imagé ! Il s’agira d’une Nouvelle Naissance réelle ! N’oublions pas que Jésus sur terre n’était ni un symbole ni une image et heureusement, car nous ne serions pas sauvés à l’heure qu’il est !
     C’est pourquoi laissons-nous circoncire, déshabiller de notre chair de mort par notre Epoux pour qu’apparaisse chez nous une « nudité » conjugale imprégnée de Vie et de Feu qui ne fasse plus honte et dont nous n’aurons plus à avoir honte, pour nous unir à Lui esprit, âme certes mais ici surtout corps sur le Trône, dans l’intimité du Saint des Saints
En effet c’est uniquement corporellement qu’une femme tombe enceinte, en vue d’une postérité ! 
C’est le seul moyen et la seule et unique position pour réellement  vaincre le Serpent, se multiplier, régner comme Adam et Eve auraient dû le faire dès l’origine !
Yahvé Elohim a créé l’être humain mâle –femelle à Son image (cf. Ecrit « Le Seigneur au masculin et au féminin) donc tant à Son niveau qu’au niveau humain, tant au niveau céleste qu’au niveau terrestre le couple Jésus – Eglise des Vainqueurs doit obligatoirement se former dans les faits et la réalité avec tout ce que cela comporte pour que les choses avancent !!! Tout est resté bloqué parce que l’Eglise n’a pas compris cela et s’est perdue dans les symboles et le spiritualisme. 
L’identité de Yahvé (masculin) Elohim (féminin), est au masculin et au féminin. Toute Son œuvre de Vie, observez la nature, Son plan de salut émanent de Son identité, de ce qu’Il est et ne peut que passer par la formation du couple d’Amour parfait « circoncis » formé de Lui Jésus et nous Eglise des Vainqueurs ! 

En Jésus, 

         Martin BUSCH