Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

jeudi 18 décembre 2014

63 LE SEIGNEUR AU MASCULIN ET AU FEMININ

RUBRIQUE DE L’EGLISE DES VAINQUEURS : 
63
LE SEIGNEUR AU MASCULIN ET AU FEMININ 


INTRODUCTION

« Elohim dit : faisons lhomme à notre image, à notre ressemblanceElohim créa lhomme à son image ; cest à limage dElohim quil le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois » (Genèse 1 :26-27)
Dès le premier chapitre de la Genèse au moment de la création, il nous est relaté quElohim fit, créa ha (le) adam ([tiré] de la terre) à Son image, à Sa ressemblance (être de gloire) mâle et femelle.
Si ce qui est à limage du Seigneur et Lui ressemble est mâle et femelle à la fois, alors par déduction il est aussi légitime dessayer de Le découvrir au masculin et au féminin.
Nous trouvons une confirmation saisissante de notre propos de la masculinité et de la féminité du Seigneur en Esaïe 42 :13 -14 : « Yahvé savance comme un héros, il excite son ardeur comme un homme de guerre ; il élève la voix, il jette des cris, il manifeste sa force contre ses ennemis. Jai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis contenu ; je crierai comme une femme en travail, je serai haletant et je soufflerai tout à la fois. Je ravagerai montagnes et collines… »
Nous verrons dans la suite de notre propos que cest capital.   


Elohim et Yahvé

Exode 20 contient les dix commandements et nous éclairera sur les significations respectives dElohim et de Yahvé que nous retranscrirons dans la traduction. « Alors Elohim prononça toutes ces paroles à savoir : Je suis Yahvé ton Elohim qui tai fait sortir du pays dEgypte, dune maison desclavage. Tu nauras pas dautres Elohim que moiYahvé, ton Elohim, je suis un El jaloux... tu ninvoqueras pas le nom de Yahvé ton Elohim à lappui du mensongecar en six jours Yahvé a fait le ciel et la terre, la mer et tout ce quils renferment… » (Exode 20 : 1-10).
Juges 10 :14 : « Allez-vous plaindre aux Elohim que vous avez préférés ! Que ceux-là vous secourent dans votre détresse : »
Genèse 1 :1 : « Au commencement Elohim créa les cieux et la terre… »
Genèse 4 :26 : « … Alors on commença à invoquer  le nom de Yahvé. »
Deutéronome 6 :4 : « Ecoute Israël ! Yahvé est notre Elohim, Yahvé est un ! »
Exode 3 où est relaté l’événement du buisson ardent avec Moïse on arrivera aux mêmes conclusions :
« Yahvé vit quil (Moïse) sapprochait pour regarder ; alors Elohim lappela du sein du buissonIl ajouta : je suis lElohei (cf. Elohim) de ton père, lElohei dAbraham, lElohei dIsaac et lElohei de JacobMoïse se couvrit le visage craignant de regarder lElohimMoïse dit à lElohim : or je vais trouver les enfants dIsraël et je leur dirai : lElohei de vos pères menvoie vers vous. Sils me disent : Quel est son nom ? Que leur dirai-je ? Elohim répondit à Moïse : eye acher eye ( = « Je suis Celui qui suis » dont Yahvé est la contraction) Et Il ajouta « Ainsi parleras-tu aux enfants dIsraël : cest eye (« Je suis ») qui ma envoyé vers vous. Elohim dit encore à MoïseYahvé, lElohei de vos pères, lElohei dAbraham, lElohei dIsaac et lElohei de Jacob menvoie vers vous. Tel est mon nom (schem[i])  à jamais, tel sera mon attribut dans tous les âges. » (Exode 3 : 4-16)
Remarquons tout dabord quElohim et Yahvé sont une seule et même réalité. Genèse 1 :1 pour Elohim et Exode 20 :10 pour Yahvé disent quil sagit du Créateur. La même gloire leur revient. Lunité de Yahvé-Elohim est donc une réalité indivisible et unique (Deutéronome 6 :4)
Remarquons ensuite quen Exode 20 : 2 et Juges 10 :14 quElohim est employé pour désigner dautres dieux quIsraël ne devait invoquer. Cela nous amène à dire que les expressions El, Elohim sont utilisées pour désigner celui  ou ceux que lon considère comme notre dieu ou nos dieux. Soit les Elohim (en général au pluriel) désigne des faux dieux, soit ils désignent Yahvé
Daprès Exode 3, lElohim véritable a un nom, une identité « Je suis Celui qui suis » qui est devenu Yahvé. Ce nom était déjà cité en Genèse 2 :7 bien avant que Moïse nait eu lexpérience du buisson ardent et il semblerait que les Hébreux en Egypte connaissaient déjà ce nom puisque Dieu demande à Moïse de Le présenter comme tel en vue de la préparation à lExode. Mais Moïse reçut probablement en plus lexplication de ce Nom qui nous semble signifier la dimension prophétique existentialiste avant lheure,  le « Je suis » en soi et nécessaire du vrai Dieu condition de possibilité de lexistence (cf. écrit « La Preuve Ontologique »)
Nous nallons pas davantage revenir ici sur les très nombreux ouvrages relatifs à la problématique Elohim  Yahvé avec les contextes historiques, historiographiques, linguistiques et  autres.
Pour donner un exemple avec toutes ses limites : si nous avons une idole qui peut être par exemple lautomobile ou voiture, celle-ci correspondrait à un elohim. Cette automobile devient donc par là notre dieu ou notre elohim. Il sagit dune appellation générale et/ou un générique. Mais toute automobile a une marque et/ou un nom par exemple Renault Mégane. Ce nom est lidentifiant, lattribut du générique.
Si nous faisons le parallèle mais dans le sens positif biblique du Seigneur : les juifs et les chrétiens ont le même Dieu Elohim (cf. générique automobile) qui a un Nom : Yahvé (cf. nom Renault Mégane).    
Toutes les religions ont un ou des elohim mais qui nont pas lidentité, ni lattribut, ni le nom Yahvé. Soit dit en passant : Celui-ci ne tolère aucun autre elohim avec un autre nom à Ses côtés (Exode 20 :2).
Toutefois il est important de répéter que pour le fidèle juif comme chrétien Elohim et Yahvé doivent être un (Deutéronome 6 :4). Ils doivent être absolument indissociables comme cela apparaît en Genèse 2 : 8, 9 etc. où Il est nommé Yahvé – Elohim ou Eternel - Dieu. Là en fait, Yahvé précède Elohim.
Yahvé par Sa signification et dans Son essence de nécessité existentialiste absolue, dEtre, du « Je suis Celui qui suis » est la démonstration quIl est le vrai, lauthentique pouvant être le seul Elohim. Aucun autre dieu à notre connaissance ne revendique ce nom bien précis.
Yahvé parce quil est porteur de lidentité, du nom est à relier au masculin. Yahvé parce quIl est tout simplement et indiscutablement « Celui est », fixe des limites,  tranche, décide de ce qui est bien de ce qui est mal, éduque, donne des missions à accomplir, prend des sanctions, demande le dépassement de soi, combat le danger extérieur comme un Père qui prend ses responsabilités vis-à-vis de ses enfants notamment éducatives (Genèse 2,3).  
Le générique Elohim qui est un ensemble et un genre, suit en Genèse 2. Il est le réceptacle pouvant recevoir réceptionner le nom, lidentité de Yahvé. Le générique est un réceptacle parce quil contient « porte » en lui ce nom, cette identité. Il reçoit, intègre, transmet le masculin Yahvé, il est  fécondable et fécondé, engrossé, rempli, aspects qui sont à relier au féminin. Cette féminité peut par conséquent générer, accoucher, produire, donner, nourrir, se multiplier, abonder, pardonner, sécuriser, rassurer, protéger, entourer, aimer, prendre soin comme une mère qui prend soin de ses petits.
Elohim en cas didolâtrie de la part des hommes devient le réceptacle des noms et identités tels Baal, Astarté, Molok, Kémoch, Zeus, Athéna etc. Ils veulent usurper le nom de Yahvé mais ils ne « sont pas » à commencer de par la signification de leurs noms limités respectifs : donc il sagit là dune impossibilité totale au niveau dun remplacement réel de Yahvé. Ils ne pourront donc  jamais de ce fait « remplir » correctement le réceptacle. Vu quils sont plusieurs donc divisés par essence et non un, ils ne peuvent que sentredéchirer, se concurrencer et faire souffrir leurs adorateurs. 
Lucifer voulait et veut prendre la place de Yahvé et voulait quElohim soit son réceptacle et par là être Dieu. Il utilise pour mieux tromper son  monde, des faux noms et de fausses identités qui se veulent des imitations du « Je suis » mais il ny arrive pas parce que justement il « nest pas » du fait quil ne soit pas un car il est Satan le diviseur donc divisé comme ses faux dieux et démons. LElohim étant réceptacle de Lucifer finit inévitablement par diviser, tromper, produire le vide et le néant, détruire, tuer, écraser etc. Lidentités de Lucifer et de ces idoles ne recouvrent que des domaines partiels et partiaux donc sont désunis et pas tout puissants. Ainsi ils ne peuvent « être » pour cette raison sont de faux dieux.

De la tentative de séparation dElohim de Yahvé.

Le diviseur, Satan commence par vouloir diviser, séparer Elohim de Yahvé et inversement ou encore veut faire privilégier lun par rapport à lautre dans la pensée et la pratique des juifs et des chrétiens en vue de prendre la place de Yahvé. En effet quand les hommes séparent à leur tour sous cette mauvaise influence Yahvé dElohim, le masculin du féminin du Seigneur, lEnnemi trouve des brèches et sinstalle en usurpateur sous forme de faux dieux. En fait nous sommes ici en présence de la racine de lidolâtrie. Les effets sont catastrophiques. Ils sont largement décriés en ce qui concerne Israël par les prophètes. 
Doù ce préambule au Décalogue  anti-idolâtrie dimportance capitale: « Ecoute Israël ! Yahvé EST NOTRE Elohim, Yahvé est un ! » (Deutéronome 6 :4).
Yahvé nest pas divisé parce quIl est le « Je suis » et Il nest pas divisé et nest par conséquent pas le diviseur… ! Il est un en Lui-même et de ce fait est le seul à avoir le pouvoir d’être un avec Elohim Dieu. Cest pourquoi Il EST le seul et vrai Elohim. 
Cette unité de lEtre est indispensable pour la toute-puissance du Créateur qui pour cela doit être le Tout Autre car Il ne peut être ce quIl a créé dans un premier temps. Cette unité ne peut être partagée au même titre que le masculin ne peut se passer du féminin et inversement car là encore la toute-puissance en serait affectée. En effet, la toute- puissance, si elle nest pas complète dans lunité identité – réceptacle, mâle femelle, serait une puissance sans possibilité de production et dengendrement ce qui ne donne rien si ce nest rien à savoir du vide. Si une place quelconque, même à côté de Yahvé, est laissée dans lElohim à dautres « dieux » par lidolâtrie, il y aura aussi des résultats et des productions négatifs correspondant à lidentité de ces « dieux ». La semence masculine des faux dieux produira des « gènes malades » à travers le générique Elohim qui ne devraient pas être.
Cela a commencé par la chute quand les corps respectifs dAdam et dEve, étant revêtus dune chair parfaite de feu et de lumière à limage du Seigneur glorieux, ont dû revêtir la chair danimaux morts sacrifiés par Yahvé Elohim. Adam et Eve, unis parce qu’à limage du Seigneur à lorigine, se divisèrent suite à la chute (Genèse 3 :12)  et furent divisés et séparés de Yahvé Elohim car ils ont voulu, sur une parole du Serpent, le diviseur, être en capacité de décider de ce qui est bien et de ce qui est mal à la place de lEternel Dieu et contre Lui car ils nont pas obéi à Sa Parole. 
Ils laissèrent ainsi la place au Serpent dans leur Elohim. Ils furent de ce fait enfermés dans lespace-matière-temps dont le Serpent est le Prince avec les souffrances et la mort à la clé. La relation damour dunité initiale du masculin et du féminin chez l’être humain sera alors remplacée par une relation de domination (Genèse 3 :16) donc de souffrances et de conflits  incessants. Ils ont séparé Yahvé de LEUR Elohim, Yahvé n’était plus leur Elohim et ils remettaient en cause dans leur conception et leur vie pratique lunité de Yahvé Elohim, lEternel Dieu, cest ce qui sappelle de lidolâtrie. 
Par la suite en ce qui concerne lhistoire des premières générations humaines puis des patriarches et Israël, le texte biblique de lAncienne Alliance a toujours exhorté pour que Yahvé soit leur Elohim et soit un, que le masculin parfait fasse un avec le féminin parfait en vue de fruits, de bénédictions voire dune progéniture parfaits. 

Les textes de la Nouvelle Alliance sont allés plus loin dans la révélation de qui est Yahvé
Pour que Yahvé soit Tout Puissant il faut quIl soit un, comme nous lavons vu plus haut. Pour quIl soit Tout Puissant, il faut aussi quIl puisse se suffire à Lui-même cest-à-dire quil puisse y avoir relation intrinsèque. Pour quil puisse y avoir relation intrinsèque, il est non seulement nécessaire quil y ait un vis-à-vis mais aussi une possibilité indispensable de comparaison avec un tiers. Sans comparaison, il nest en effet pas possible de sidentifier soi-même ni didentifier le vis-à-vis. Lidentification ne pourrait en effet avoir lieu et se cantonnerait simplement dans une espèce de jeu de miroir ou de reflets. Cest pourquoi il est nécessaire que Yahvé soit un et en même temps trois Personnes différentes pour être le « Je suis » tout puissant se suffisant à Lui-même ! Si Yahvé a besoin dune créature pour avoir un vis-à-vis et encore dune autre créature supplémentaire pour avoir un élément de comparaison, alors Il ne peut être le Tout Puissant puisquIl aurait dans ce cas besoin dautres que Lui-même pour pouvoir exister ! 
Nous en arrivons évidemment à la Trinité : Père, Fils et Saint Esprit. L’être humain individuel homme ou femme, est dailleurs aussi à Son image dans ce cas de figure puisquil est âme (correspondant au Père), corps (correspondant au Fils) et esprit (correspondant au St Esprit). Il faut aussi quIl soit Tout Autre pour quil puisse y avoir relation avec l’être humain vu la nécessité de la différence fondamentale Créateur - Créature pour la condition de possibilité de la relation et de la création car le Tout Autre ne peut être ce quIl a créé sinon Il nest pas le Tout Autre dans un premier temps.
Mais en même temps il faut quIl soit comme nous la créature humaine toutefois sans péché et donc sans division.  En effet pour être le Tout Puissant il faut en plus quIl ait pleinement « assumé », pris la condition de Ses créatures humaines jusquau bout car pour quil y ait relation, losmose Créateur Créature est indispensable justement par nécessité dunité sans laquelle il aurait division donc mort, destruction et fin de la toute-puissance. Il la fait à un moment donné, dans un deuxième temps, en Jésus-Christ vrai Yahvé et vrai Homme. Ce paradoxe est nécessaire pour affirmer la toute-puissance, lunité, le Créateur, la création, lexistence, lEtre, bref Yahvé notre Elohim. 
Nous avons déjà démontré sur la base des textes bibliques ces affirmations dans nos écrits précédents (cf. « Le Marchepied de Jésus » et « Preuve ontologique »). Par conséquent Yahvé EST le Père, EST le Fils et EST le Saint Esprit à la fois nécessairement un et à la fois nécessairement trois Personnes.
Quand Yahvé est notre Elohim, Sa masculinité et Sa féminité peuvent pleinement se manifester. 
Le Père est « Homme de guerre » et « Femme en travail » daprès Esaïe 42.
Le Fils est « Epoux glorifié et Guerrier » (2 Corinthiens 11 :2 ; Apocalypse 1 à 3 ; 19 :11-13)  et maman-poule (Matthieu 23 :37-39) Agneau (Actes 8 :32 ; Apocalypse 7 :17).
Le St Esprit « prend des sanctions – est Juge» (Actes 5 :1-11) et est le Consolateur  (Jean 14 :16+26 ; 16 :7+13).
Ainsi il est clair que les aspects masculins et féminins ressortent au niveau trinitaire dans les textes bibliques. De ce fait le Père, le Fils et le St Esprit « est » non seulement Yahvé (masculin) mais encore Elohim (féminin). Les juifs y viendront daprès Romains 11 : 15-29, Matthieu 23 : 39, Apocalypse 7 :4-8.
 Lors du règne de limitation trinitaire sur terre, lEnnemi voudra être le faux Yahvé - Elohim sur terre par ses manifestations sous forme de Dragon (Apocalypse 12 :17-18 cf. imitation du Père),  de Bête terrible blessée à mort mais guérie (Apocalypse 13 :1-8 cf. imitation de J-C mort et ressuscitéet de deuxième bête ou faux prophète (Apocalypse 13 : 11-18 ; 16 :13  imitation du St Esprit puissance qui rend témoignage à la première bête).
Il présentera aussi un côté masculin par sa guerre aux saints (Apocalypse 12 :17 ; 13 :7) et son côté féminin par sa séduction de la terre entière (Apocalypse 13 :3-4 + 13-14).

Description de conséquences quand la masculinité et la féminité du Seigneur ne sont pas présentes et équilibrées.

Yahvé Elohim demande à Israël de respecter la Loi (masculinité qui cadre)  et voudrait pleinement en prendre soin par Ses bénédictions à tous niveaux (Féminité qui console et fait du bien). (Cf. Deutéronome 11 :26-28 où il est question de Yahvé Elohim source de bénédictions opposé aux Elohim étrangers sources de malédictions).
Mais comme Israël laisse la place dans son Elohim à dautres noms et identités que Yahvé à savoir des faux dieux ou des démons voire le Serpent, le résultat nest pas glorieux. Ses Elohim sont fécondés par de mauvaises semences et les résultats sont la guerre, lexil, la pauvreté, la maladie et la mort ou lextermination.

Quand Yahvé est remplacé. 
Lexemple de lIslam est intéressant. Ils disent quAllah est Elohim (ou Dieu). Allah a la même racine sémitique quEl et/ou Elohim. Ils disent en fait Elohim est Elohim. Autrement dit, ils mettent du féminin dans du féminin, du réceptacle dans du réceptacle, du contenant dans du contenant. Ils suppriment Yahvé ou la masculinité du Seigneur. Si vous mettez un récipient dans un récipient, il y a du vide ou de lair et il ny a pas de contenu. Or « la nature a horreur du vide ». Qui remplace alors le « masculin » ? Ce sont les hommes musulmans qui essayent de devenir eux-mêmes Yahvé pour combler ce vide. 
« Allah est Elohim » signifie réceptacle dans réceptacle et comme dit, il génère automatiquement le vide. Le vide est une forme de néant dont on veut s’éloigner par peur. On essaye par conséquent de cacher ce qui fait peur et que lon méprise en même temps sous un voile, de le soumettre, de l’écraser, de lanéantir parce quen fait, il na pas de substance, il nexiste pas et ne peut exister en tant que vide. On veut cacher le fait quAllah est Elohim nest que du néant. Cela est rendu visible par le fait que la femme nexiste pas, « nest pas » vraiment dans lIslam. Lautre effet est un légalisme totalitaire et meurtrier accompagné de la guerre constante quelquefois larvée, quelquefois beaucoup plus ouverte et totale depuis que lIslam a débuté. Vouloir remplacer Yahvé qui est fondamentalement un en tant quhumain mâle divisé et déchiré ne peut quengendrer des conflits constants. Les ennemis héréditaires des musulmans sont ceux qui croient en Yahvé Elohim, « comme par hasard » les juifs et les chrétiens. En plus ils se font la guerre entre eux.
Le nazisme mit en avant la masculinité humaine comme les musulmans mais différemment avec la sublimation des aryens, une race supérieure. Il prônait les mythes de chevaleries wagnériens avec la sublimation du mâle, du héros, du chef, ce qui a abouti au Führer. Le dépassement de soi héroïque devait devenir la norme. Yahvé était remplacé par le chef, le Führer tout puissant, qui avait la connaissance infuse car il avait toujours raison. Là encore du vide comme chez les musulmans car il sagit encore dun réceptacle dans un réceptacle. Le résultat fut la dictature, la guerre et la défaite complètes, bref le vide par la destruction. Les nazis voulaient détruire ceux qui croient en Yahvé Elohim à commencer par les juifs. Ils se sont aussi attaqués aux chrétiens authentiques (Corrie Ten Boom et sa sœur ainsi que Dietrich Bonhoeffer par exemple).  

Quand Yahvé et Elohim sont remplacés 
Loccident catholique romain mit à la place de Yahvé le Pape (à la place du Père), le prêtre célibataire loin de la femme légitime officielle et intermédiaire entre Dieu et les hommes (à la place du Fils)  et Marie devenue mère sans homme (à la place du St Esprit et aussi de lElohim - féminité). Il rajouta une multitude didoles pour compléter le tout : les saints spécialisés pour combattre certaines maladies et résoudre certains problèmes. Ils représentent la proximité dElohim, la féminité qui soit disant prend soin de ces croyants et leur est proche. Loccident catholique romain a non seulement remplacé Yahvé notamment au niveau du Pape et des ministères mais encore lElohim au niveau de Marie et des Saints. Il sagit du summum de lidolâtrie car elle ressemble à sy méprendre au vrai Yahvé Elohim biblique quils prônent. Il sagit dun mélange subtil que lon retrouve déjà chez le peuple dIsraël qui pouvait soit disant adorer Yahvé Elohim au Temple de Jérusalem tout en maintenant les hauts lieux didolâtrie.
On notera aussi la logique conflictuelle intégriste en découlant : linquisition, les croisades, les dragonnades, les guerres de religion, la St Barthélémy, les pogromsqui visaient ceux qui croient en Yahvé Elohim à savoir les juifs et les chrétiens authentiques.
Ce paragraphe fait transition pour le suivant 

Quand Elohim est remplacé. 
Par opposition, le monde protestant (qui proteste) et  évangélique a réagi à cet état de chose dans un effet de balancier contraire anti-idolâtrie (cf. Papisme, Prêtres, Marie, Saints, Eucharistie, salut par les œuvres)
Linsistance à juste titre sur la grâce seule, la foi seule mais souvent dans un extrême de braderie et de légèreté par rapport au salut sans repentance réelle, impliqua la suppression dElohim ou de la féminité. Cette grâce non biblique facile, confortable, de richesse matérielle inégalitaire, de faux humanisme, de laïcité totalitaire, de féminisme extrême, de tolérance à tout va, de démocratie dévoyée, remplace Elohim, la pure douceur féminine divine. 
Comme le catholicisme moderne na plus tellement de pouvoir temporel, il a  largement rejoint le monde protestant dans cette optique vu quil a aussi remplacé Elohim par Marie et les Saints.
Le judaïsme, par une multiplication de lois dadaptation au monde à côté de de la Torah beaucoup plus radicale, est allé dans le même sens de facilité et de confort. Tout le monde connaît un certain sens des affaires des juifs qui ne date pas dhier (cf. Amos 2 : 6-8) et leur capacité dadaptation extraordinaire à travers les siècles. Les protestants ne sont dailleurs pas en reste : pensons aux pays dits « protestants » notamment anglo-saxons qui fonctionnent davantage sur le modèle libéral capitaliste. (cf. Max Weber : « L’éthique protestante et lesprit du  capitalisme »).
Tout cela impliqua le remplacement et la suppression dElohim ou de la féminité par ce biais avec toutes les conséquences néfastes que nous allons décrire. On a dailleurs toujours constaté la proximité entre catholiques « modernes » non intégristes, protestants, évangéliques et juifs.
Le réceptacle féminin Elohim sensé prendre soin de nous, est alors remplacé par lesprit capitaliste, le confort matérialiste occidental, le travail comme religion, le libéralisme économique inégalitaire, la démocratie dévoyée, l’évangile du business confondu avec la bénédiction de Yahvé Elohim, la laïcité totalitaire, le libéralisme théologique protestant et juif. Le communisme en théorie opposé à lexploitation des faibles, est au fond aussi animé par un état desprit semblable. Il sagit là dune recherche de confort matérialiste mais par l’égalitarisme imposé totalitaire et surtout athée, sans Elohim donc sans Yahvé qui na plus de réceptacle. On en connait les résultats absolument catastrophiques et horribles dont la pauvreté quasi généralisée exceptée la nomenklatura. Le paradis prolétarien espéré est en fait devenu une prison et un enfer atroce à tous points de vue.
Comme dit, Yahvé, le masculin ne trouve plus de réceptacle en Elohim, le féminin ainsi remplacé. Yahvé est réduit par-là à un concept, à une idée et finit par ne plus « exister » ou « être » aux yeux des êtres humains devenant agnostiques ou athées. Notons en passant que les Juifs ne prononcent pas le nom de Yahvé !!! Officiellement cest par respect mais en réalité Yahvé nest-Il pas très loin, très loin, loin ??? 
Ainsi la société capitaliste occidentale aboutira à lathéisme et à une forme de laïcité contraignante voire totalitaire. Sur ce dernier aspect, elle rejoindra le communisme athée mais probablement sous une autre forme. 
Elle est soit disant « scientifique » et « humaniste ». Comme le communisme totalitaire athée sans Elohim Yahvé, elle entrera en décadence (cf. immoralité, relations dévoyées hommes femmes, adultères, homosexualité légalisée lois anti-vie promulguées)  et finira par s’écrouler comme un château de cartes. 
Comme Yahvé na plus de réceptacle, Il finit par « disparaître » et comme la nature a horreur du vide, Il est remplacé par lhomme daffaire puissant, le financier à linternational, le capitaliste extrême qui fait bon ménage avec le parti communiste chinois par exemple, le scientifique athée, le star-système sous toutes ses formes y compris politique qui se joue et joue avec le reste du monde. Alors sinstallera de plus en plus un totalitarisme financier, scientiste et spirituel qui finira par grignoter et assujettir de plus en plus de domaines personnels tant matériels, psychiques que spirituels. Linflation des lois en est une démonstration flagrante. Ce totalitarisme capitaliste occidental, avec la crise financière de 1929, a engendré la guerre 39-45 accompagnée de ses horreurs. Cela va se répéter en pire vu les textes de lApocalypse.
Comme nous lavons déjà noté précédemment, lOccident ainsi décrit, salliera avec lIslam voire avec ce qui reste du communisme et tous ceux qui combattront les juifs et les chrétiens qui croient en Yahvé Elohim.
Daprès Apocalypse 6 et daprès ce que nous pouvons constater dans lactualité et la mondialisation, toutes les alarmes annonçant la Grande Tribulation hurlent et clignotent 

Yahvé Elohim est un. Lun ne va pas sans lautre.

Pour résumer : deux entités majeures saffrontent : 
celle qui a supprimé et remplacé Yahvé pour jouer à Sa place au « mâle » dictatorial, agressif, légaliste, conquérant et guerrier tel lislam, éventuellement le papisme et le nazisme sous des formes nouvelles.
celle qui a supprimé et remplacé Elohim pour jouer à Sa place à la « femelle » occidentale de confort, de domination matérialiste, athée, féministe extrême, humaniste, laïque, capitaliste et/ou communiste, tel loccident capitaliste et /ou communiste inspiré du protestantisme évangélique et libéral, du judaïsme libéral et du catholicisme moderne.

Nous savons  que les deux entités  finiront par sallier contre ceux qui se confieront réellement en Yahvé Elohim.
  
Yahvé est mon Elohim, Yahvé est un.  

La compréhension de cette confession de foi : « Yahvé est mon Elohim, Yahvé est un » doit « renouveler notre intelligence » et  implique que nous soyons rendus capables de ne plus nous « conformer au siècle présent » (Romains 12 :2)
Trois solutions au jour daujourdhui sont à envisager à terme pour ne plus nous conformer au siècle présent, soit :
Le martyr (Apocalypse 6 :9-11)
Passer à travers les premières horreurs de la Grande Tribulation décrites en Apocalypse 6 pour être « repêchés » et passer au ciel (Apocalypse 7) avant que la suite des horreurs de cette Tribulation ne continuent (Apocalypse 8 :5 à 9 :21).
Monter dès à présent à la Salle du Trône via la métamorphose ou le « sacrifice de notre corps » pour faire partie de lEglise des Vainqueurs et échapper à cette Grande Tribulation (Romains 12 :1 ; Apocalypse 1 à 6 :2).

Que signifie Yahvé Elohim pour nous 

Cela signifie recevoir en Elohim la féminité, la grâce, lamour et la douceur qui veut nous combler et nous faire du bien au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer. Cette grâce est totalement gratuite et donc accessible par le sang précieux de lAgneau, y compris la métamorphose de notre corps et la montée à la Salle du Trône. Cette montée nous évite les affres à venir de la Grande Tribulation, donc ce message est un message damour de la part de Jésus comme dune poule qui veut mettre ses poussins sous ses ailes ou encore de lEpoux qui veut avoir lEpouse auprès de Lui pour la protéger et la cajoler. 

Cela signifie recevoir en Yahvé la masculinité, lautorité (à ne pas confondre avec lautoritarisme), le recadrage. On reçoit Celui qui décide de ce qui est bien et de ce qui est mal, éduque,  prend des sanctions salutaires, demande le dépassement de soi, donne des missions à accomplir, apprend à combattre lEnnemi. Cest comme un Père qui prend ses responsabilités vis-à-vis de sa fille et de son fils ou encore comme le fait le « grand frère » Jésus Glorifié auprès des sept églises de lApocalypse et par là auprès de nous.
Recevoir en Yahvé signifie le recadrage, cest accepter Sa Parole en vue de la constitution de lEglise des Vainqueurs.
Recevoir en Yahvé signifie offrir notre corps en sacrifice. Cela signifie tout particulièrement jeûner pour affamer notre chair terrestre qui doit être coupée par la circoncision de Feu de Christ et nourrir notre « chair » originelle de Feu et de Lumière pour la métamorphose comme nous lavons expliqué dans notre écrit « Alors ils jeûneront ».
Recevoir en Yahvé, Celui qui décide de ce qui est bien et de ce qui est mal, signifie se repentir sincèrement, dabandonner le péché. Il sagit là dun appel répété de la part de Jésus Glorifié aux églises de lApocalypse.
Recevoir en Yahvé signifie « acheter », cest-à-dire « payer comme un adulte » lor purifié au Feu pour senrichir, des vêtements blancs pour être glorieusement revêtus et un collyre pour que nos yeux recouvrent la vue des choses célestes. Cela signifie entre autres investir prioritairement pour lentrée réelle dans le Royaume de Dieu revêtus de vêtements blancs et les yeux ouverts par le collyre où nous pourrons réellement nous enrichir à la « banque céleste » comme nous lavons expliqué dans notre écrit « Alors ils jeûneront ».
Recevoir en Yahvé signifie savoir obéir cest-à-dire accomplir les missions confiées à partir des lieux célestes à la suite de Jésus.
Recevoir en Yahvé, signifie apprendre à travailler au dépassement de soi pour devenir des guerriers et des guerrières entraînés et glorieux.
Recevoir en Yahvé, signifie combattre en vainqueur et pour vaincre à partir du troisième ciel dans le deuxième ciel et sur terre pour mettre la lune représentant le mal sous nos pieds et dégager le Dragon du deuxième ciel et de la terre.  
Recevoir en Yahvé, signifie devenir adulte, cest-à-dire être une Epouse épanouie réellement à limage et à la stature parfaite du divin Epoux.
Conclusion

Le papisme a engendré lislam. Le nom de Yahvé fut usurpé soit par le Pape (père),  soit par Allah (El  - Elohim),  soit par le Führer (Chef, héros, sauveur), soit par bien dautres. Ce sont des idolâtries machos conquérantes et arrogantes qui ont essayé de remplacer et dusurper Yahvé, lidentité, le nom, la masculinité du Seigneur pour ensuite tenter d’écraser, de voiler, de cacher, denfouir voire de supprimer Elohim la féminité du Seigneur. 
L’évangile à leau de rose tiède où la grâce finit par devenir une crasse de facilité et de légèreté a usurpé Elohim la féminité. Cest un évangile qui a fini par remplacer et dusurper Elohim, le réceptacle, la féminité du Seigneur pour finalement éloigner puis supprimer Yahvé la masculinité du Seigneur.
Finalement dans les deux cas, il sagit de supprimer à terme Yahvé Elohim ou Elohim Yahvé à commencer par la division, la séparation des deux dans lesprit des gens et tout particulièrement des chrétiens.
Cest pourquoi le « grand frère » le Seigneur Jésus-Christ Glorifié a procédé à des rappels à lordre pour recadrer tout cela surtout auprès des chrétiens de l’époque et comme nous, infectés par le tiède évangile à leau de rose dénué de masculinité
Il réinstaure le fait de recevoir en Yahvé la masculinité telle que nous lavons décrite plus haut et que nous avons presque totalement perdue, vu que nous avons remplacé le réceptacle Elohim ne pouvant ainsi recevoir Yahvé
La masculinité ne se manifestera que par lEglise des Vainqueurs conquérante qui ne fera pas la guerre contre la chair et le sang. Elle implique comme nous lavons vu, la montée suivie de notre prise de responsabilité en tant quadultes, guerriers, sacrificateurs et rois qui mèneront la guerre dans les lieux célestes (Ephésiens 6 :12 ; Apocalypse 5 :10 ; 6 :2 ; 17 :14)
Le manque de masculinité est dénoncé par Jésus-Christ Glorifié : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu nes ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi puisque tu es tiède et tu nes ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche ! Parce que tu dis : je suis riche, je me suis enrichi, je nai besoin de rien et que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable pauvre, aveugle et nu…» (Apocalypse 3 :15-17)
Quelle description saisissante de lOccident et surtout de lEglise à lEvangile à leau de rose !

Lantidote est : « Yahvé est mon Elohim, Il est un » et les versets qui suivent adressés à lEglise de Laodicée ! (Apocalypse 3 : 18-22).
Prenons conscience de notre idolâtrie car nous avons mis Elohim à notre sauce évangélique tiède, de facilité où la grâce devient malheureusement crasse bradée soit par un libéralisme au salut bon marché, soit par un légalisme évangélique oppresseur. Yahvé ne trouve de cette manière plus de réceptacle - Elohim pour nos vies : nous restons bloqués, prisonniers de cette tiédeur alors que nous sommes appelés à recevoir la masculinité en Yahvé et Son recadrage avec tellement de missions et de projets à réaliser pour en finir avec les atrocités se perpétrant dans lespace-matière-temps !
Jai un urgent besoin de recevoir la féminité de grâce de mon Elohim AVEC la masculinité de recadrage et dautorité de Yahvé et qui me dégagera de ma prison dinfantilisme puéril tant physique que moral et spirituel. 
  
En Jésus, 

         Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire