Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

lundi 21 octobre 2013

32 L'Eau de Dieu

LEAU DE DIEU


INTRODUCTION

« Jésus lui répondit : quiconque boit de cette eau-ci aura de nouveau soif mais celui qui boira de leau que je lui donnerai, naura plus soif jusque dans l’éternité :  leau qui je lui donnerai deviendra en lui une source deau jaillissant en vie éternelle » (Jean 4 :13-14 Trad. litt.).

Leau du puit de la Samaritaine est une eau terrestre que lon doit boire de façon répétée au fur et à mesure que la soif se manifeste à nouveau dans le temps. Leau de Jésus étanche la soif définitivement, éternellement, jusque dans l’éternité (eis tov aiona), jusque dans le céleste. Leau de Jésus ne peut qu’être céleste car une eau terrestre ne pourrait étancher la soif définitivement ! Evidemment il ne sagit pas dune soif terrestre mais dune soif de bonheur parfait du à la libération totale des limitations de lespace-matière-temps.
Leau du baptême deau est une eau terrestre quil ne faut pas confondre avec leau que Jésus donne. Leau baptismale terrestre, à cause du symbolisme et du sacramentalisme ambiant des églises, est souvent confondue avec leau céleste dans linterprétation de certains textes soi-disant « baptismaux ».
Dans notre propos, nous allons nous intéresser à leau que Jésus donne, leau de Dieu.

1.    Naître deau et dEsprit

« Amen, amen, je te le dis, si quelquun nest pas engendré (gènètè cf. gène) deau et dEsprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. » (Jean 3 :5)
Il est évident que cet engendrement, cette naissance est à identifier avec la nouvelle naissance dEn Haut (Jean 3 : 3 ; anoten = en haut ou nouvelle = jeu de mot de Jésus) car elle est une réponse explicative de Jésus à Nicodème où ce dernier rétorquait quon ne peut entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère pour expérimenter une seconde et nouvelle naissance !
En effet, le texte de Jean 3 concerne la Nouvelle Naissance qui nest pas à confondre avec la repentance et la conversion. Naître cest passer physiquement du ventre de la maman au monde terrestre, à lair libre et à la lumière ! De la même manière, on naît du « ventre » espace-matière-temps du monde terrestre au monde céleste. La naissance est un passage PHYSIQUE, TANGIBLE ! On passe donc dune réalité terrestre à une réalité céleste avec notre corps pour ENTRER et VOIR le Royaume en réalité, en vrai.
       Naître deau, cest naître de leau donnée par le Seigneur, leau qui jaillit jusque dans l’éternité, le céleste comme nous lavons expliqué dans lintroduction. Il est impossible de naître de leau naturelle. Naître à nouveau, dEn Haut, du céleste cest naître de leau vive céleste, leau de la vie ! Cest pourquoi Jésus dit à lEglise comme une de ses dernières recommandations : « Que celui qui a soif vienne, que celui qui le veut, reçoive de leau de la vie gratuitement. » (Apocalypse 21 :6b ; 22 :17). Il sagit dans le contexte, de la recommandation relative à la métamorphose des chrétiens étant urgemment invités à devenir lEglise des Vainqueurs !
Naître dEsprit ne signifie pas être convaincu de péché, de justice et de jugement avec comme conséquence la repentance et la conversion (métanoïa). Ici il sagit dautre chose à savoir une naissance qui, par définition ne peut être que corporelle, physique. Naître dEsprit cest naître par la transfiguration opérée par le Saint Esprit qui nous métamorphose, qui change notre morphologie (qui ne peut être que corporelle, physique, morphologique) de gloire en gloire ! (2 Corinthiens 3 :18).
Au sens premier, on ne naît quavec son corps. La conception, suivie de la naissance corporelle du bébé 9 mois plus tard est corporelle !
Naître deau [céleste] et dEsprit est la seul façon de réellement entrer dans le Royaume de Dieu comme cest écrit dans notre verset, car la chair et le sang nhériteront pas du Royaume de Dieu (1 Corinthiens 15 : 50). Il donc est indispensable que notre corps mortel revête limmortalité (1 Corinthiens 15 : 53-54)
       Jean 7 : 38-39 démontre que leau vivante est à identifier avec lEsprit. En fait naître deau, naître dEsprit, naître dEn Haut, naître de nouveau signifie la même chose à savoir la transformation de notre corps mortel de chair et de mort en corps transfiguré qui naît dans le Royaume de Dieu, le ciel ! Tout cela est opéré par le Saint Esprit et vient du Saint Esprit. On peut aussi parler du baptême de gloire que Jean a reçu de la part de lEsprit et de Jésus glorifié (Apocalypse 1 :10+17 ; 4 :1-2a).

2.    Le bain de leau dans la parole prophétique révélée

« Maris aimez vos femmes comme le Christ a aussi aimé lEglise et Sest Lui-même livré pour elle, afin quil la sanctifie en la purifiant par le bain de leau dans la révélation (rhèma) afin quIl se la présente glorieuse, lEglise nayant pas de tache ou de ride ou quelque chose de tel mais quelle soit sainte et sans défaut (amomos). » (Ephésiens 5 :25-27).
Là, il nest pas question de leau du baptême deau même si certains traducteurs en Ephésiens 5 traduisent loutron qui signifie bain par baptême (= baptisma en grec = immersion ce qui nest pas tout à fait la même chose).
Nous tomberions dailleurs dans lenseignement qui consisterait à dire que cest le baptême deau, le rite qui sauve et purifie.
Le bain deau dans le rhèma ou nous dirions ici dans la parole créatrice prophétique de révélation signifie encore quil sagit de leau céleste telle que nous lavons expliqué dans le paragraphe précédent. Ici la notion de révélation, dApocalypse, de rhèma nous place clairement dans le céleste révélé cest à dire à ciel ouvert ! Se baigner dans leau céleste de Jésus, le St Esprit, cest se trouver dans un environnement, un « bain » céleste où tout est clair. Ce bain nous sanctifie, nous purifie, nous transforme pour que nous devenions glorieux, sans tache, sans ride ou quelque chose de tel, sans défaut. Le Christ a signé lacte de mariage sur la croix en se livrant pour lEglise, Son Epouse afin quelle soit belle et pure à lintérieur, cest évident, mais aussi à lextérieur, cest à dire corporellement ! Lun ne va pas sans lautre. Il faut que lEpouse soit semblable à lEpoux !
Que révèle ce bain, que dit-il, que met-il à jour (cf. rhèma) ?
Il sagit dun bain « révélateur » purifiant, sanctifiant, éliminant toute « tache, ride, défaut » ou tout ce qui pourrait y ressembler pour ne laisser la place qu’à un corps glorieux, révélé, mis à jour. Il sagit dun bain dans une eau divine qui révèle le corps (soma) en le purifiant de la chair (sarx ; cf. sarcophage) ou la marque de la maladie et de la mort. Nous nous situons clairement dans la « révélation des fils de Dieu » attendue par la création dont il est question en Romains 8 :19 ! Ce « rhèma » proclamé, énoncé, révélateur dimmortalité produit le puissant miracle de la métamorphose.
En effet sil sagissait ici du baptême deau lEglise devrait avoir un autre aspect dans tous les sens du terme, cest le moins quon puisse dire !!!
Sil est question de sainteté, englobant aussi l’être intérieur, il est aussi question dune Eglise sans tache, sans ride et sans défaut concernant clairement l’être extérieur, le corps ! Pour sen sortir, certains commentateurs placent ces attributs uniquement sur le plan moral et spirituel puisquils ne croient pas au salut du corps, ni à lexistence du corps humain glorieux initial qui se manifeste une fois quil est débarrassé de la chair.
Là encore nous sommes en plein dans le processus de la métamorphose !

3.    Le bain de la régénération
«…il nous sauva par un bain de régénération (paligenèsias) et de renouvellement de lEsprit Saint » (Tite 3 :5)

Quand on se baigne, cest évidemment avec le corps. Le bain de régénération (paligenèsias : palin = nouveau ; genèsias = genèse, commencement, gènes) est un bain qui redonne un nouveau commencement, une nouvelle genèse, de nouveaux gènes célestes à ce qui se baigne, cest à dire notre corps.

Souvent on regrette en disant : « Ah, si je pouvais revenir en arrière, quand j’étais jeune, si je pouvais tout commencer à nouveau, alors… ».
Le bain du recommencement cest ne plus être lié au temps et pouvoir passer librement aux origines de toutes choses cest à dire Dieu ! Cela va plus loin quun simple recommencement, cest venir réellement à Jésus glorifié qui est le commencement ou lAlpha !

Le bain de la genèse nouvelle, cest pouvoir [re]venir au paradis, passer devant les chérubins qui ne nous barreront plus lentrée !  Nous retournons ainsi à une genèse nouvelle, à l’état dAdam et dEve avant la chute au corps glorifié à limage de Dieu dans Son paradis.

Le bain de gènes nouveaux, porteurs parfaits de la vie dans sa plénitude change fondamentalement la génétique de notre corps. Ces gènes ne seront plus porteurs de maladies [génétiques et autres] et de mort. Nous y recevons un corps de feu et de lumière particulièrement pour les lieux célestes et un corps jeune resplendissant quand nous évoluerons glorifiés dans lespace-matière-temps.
Les « fils de Dieu » attendus par la création seront révélés grâce à la génétique nouvelle  opérée par le renouvellement de lEsprit Saint !


4.    Le corps lavé dune eau pure

 « …approchons-nous donc avec un cœur véridique dans la plénitude de la foi les cœurs purifiés dune mauvaise conscience et lavés quant au corps dune eau pure (udati catharo ;  cf. cathares = les purs).» (Hébreux 10 :22).

« Lavés quant au corps » signifie quil sagit du corps qui est lavé… On pouvait sattendre dans le contexte, du cœur lavé mais là il est question du corps. Si l’être intérieur ou le cœur est purifié dune mauvaise conscience par la foi en l’œuvre expiatoire de Jésus, la Parole de Dieu parle aussi du corps et ici dune eau pure ! Leau du baptême deau est terrestre et nest pas pure. Si le corps est lavé dune eau pure, il ne peut sagir que de leau céleste qui seule peut être réellement pure.
Un corps lavé dune eau pure donc « propre » aux yeux de Dieu est un corps débarrassé de la chair, des gènes chargés de mort, propre à entrer au ciel ! Nous ne pouvons que constater que le baptême deau ne confère pas ce genre de « propreté » à notre corps toujours encore plombé par la chair !  Seuls le baptême de feu et de gloire ou la métamorphose etc.peuvent laver la chair du corps !

5.    Doù vient cette eau ?

« Et il me montra un fleuve deau de la vie, clair comme du cristal sortant du trône de Dieu et de lAgneau » (Apocalypse 22 :1).

Il y a non seulement un fleuve deau de la vie qui sort du trône mais encore une mer limpide comme du cristal devant le Trône (Apocalypse 4 :6).
Il nest pas question de ruisseaux, d’étangs ou de lacs mais bien dun fleuve et dune mer ! La source voire la résurgence est au Trône !

LEsprit de Dieu, leau de la vie, est là en abondance. Il veut immerger notre corps en Lui et bien entendu aussi notre être intérieur !
Quand lEglise des Vainqueurs imprégnée de leau de la vie sera constituée et se manifestera (Apocalypse 6 :2 ; 12 :1 ; 7), quand les fils et les filles de Dieu seront révélés, lattente de la Création sera comblée (Romains 8 : 19-23) !
Cette eau ne demande qu’à se déverser à partir du Trône dans le monde pour assainir et guérir les nations (Ezéchiel 47 : 1-12 ; Apocalypse 22 :1-2).  Toutefois cela ne se passera qu’à partir du moment où celles et ceux dont le corps aura été baigné et lavé à savoir lEglise des Vainqueurs, entreront en action en se laissant entraîner dans ce flot merveilleux directement issu du Trône !
Si cela s’était déjà passé cela se saurait… !
La foule que lon ne peut dénombrer dApocalypse 7, la gloire de lEglise des Vainqueurs dApocalypse 12 avec à la clé lenlèvement témoigneront entre autres événements de ce fleuve, de cette mer qui se déverseront dans ce monde !
En attendant, à nous de chercher à baigner, laver notre corps dans cette eau de la vie, à la boire pour former lEglise des Vainqueurs !

CONCLUSION

Leau de Dieu est au moins aussi indispensable que leau ici-bas sans laquelle toute vie est impossible.
Elle est gratuite et abondante et toute vie disparaîtra incessamment sous peu si elle ne se déverse pas bientôt ici-bas après que nous ayons pris comme pionniers le bain de la régénération !
En Lui,

         Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire