Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

lundi 21 octobre 2013

27 La Jérusalem d'en Haut, Libre, Notre Mère

LA JERUSALEM DEN HAUT, LIBRE, NOTRE MERE



INTRODUCTION

«Mais la Jérusalem den haut est libre, cest elle notre mère.» (Galates 4: 26).

Paul explique dans lEpître aux Galates, la différence entre lAlliance Ancienne de la Loi et la Nouvelle Alliance de la foi et de la grâce en Jésus-Christ pour le salut. Le gros problème des Galates, des Gaulois, qui auraient émigré de Gaule dans une région, la Galatie, actuellement turque, était en effet le légalisme religieux qui les empêchait de pleinement recevoir la « grâce » du salut par la foi.
Paul, en partant de lexemple dIsmaël né dAgar selon la chair à rapprocher avec le Sinaï en Arabie où fut donnée la Loi et celui dIsaac né de Sara selon la promesse fait le parallèle allégorique (Galates 4 :24) entre la Jérusalem actuelle terrestre dune part et dautre part la Jérusalem dEn Haut, libre, qui est notre « mère ».

1.    LA JERUSALEM DEN HAUT LIBRE

Sara avait 90 ans et Abraham 100 ce qui fait de la naissance dIsaac un véritable miracle (Genèse 15 :5-6 ; 16 :1ss ; 17 : 17 ; 18 :10-19 ; 21 :1ss ; Romains 4 :19). Les lois de lespace-matière-temps étaient dépassées et laissaient la place au  miraculeux dEn Haut selon la foi dAbraham en la promesse venue dEn Haut!
La Jérusalem actuelle terrestre et la Loi subissent une parole expéditive : «  Chasse lesclave et son fils car il ne faut pas que le fils de lesclave hérite avec le fils de la femme libre. » (Galates 4 :30).
La Jérusalem dEn Haut est libre selon la foi et la promesse car laccomplissement de la Loi mosaïque est une impossibilité et par là une condamnation, une servitude et finalement une oppression. Mais elle est aussi libre parce quelle est dEn Haut ce qui va encore beaucoup plus loin. 
En effet, ce qui est dEn Haut est céleste cest à dire est affranchi des lois de lespace-matière-temps existant suite à la chute. Notre corps de mort terrestre est soumis à ces lois et évidemment nous empêche par là daccomplir la Loi parfaite mosaïque (cf. Romains 7 : 12-25).
Notre corps est actuellement comme celui de Sara, soumis au vieillissement et par là incapable denfanter donc de porter du fruit. Il faut impérativement le miracle au niveau du corps de Sara pour quelle puisse concevoir puis enfanter. Il fallait que les choses se passent à partir de la « Jérusalem dEn Haut » pour que puisse senclencher un début de rédemption du corps, de métamorphose du corps afin que Sara puisse concevoir et enfanter à 90 ans.
La liberté réelle et absolue est non seulement de recevoir par grâce le salut de l’âme et de lesprit mais aussi celui du corps. Le salut du corps ou sa métamorphose ou sa transfiguration avec limmortalité à la clé, nous sont clairement promis dans la Parole de Dieu (Romains 8 : 19-23 ; 2 Corinthiens 3 :18 ; 2 Timothée 1 :10  etc...). Jésus a en effet TOUT accompli !

La question qui se pose : Que faisons-nous de ces promesses ?

Rions-nous dincrédulité voire de moquerie comme Sara qui a « les pieds sur terre » ou croyons-nous envers et contre tout comme Abraham ? Ces promesses sont humainement impossibles mais promises dEn Haut et donc se réaliseront pour les « Abrahams » de notre temps et/ou de demain qui deviendront lEglise des Vainqueurs réellement libre.
Nous reconnaissons que ce nest pas facile et comme Abraham face à la réalité implacable terrestre. Face aux lois de lespace-matière-temps, nous nous créons des Ersatz soit disant « normaux » avec des « Agars » en tous genres et surtout religieux non bibliques pour nous adapter à lespace-matière-temps mais en nous mentant à nous-mêmes. Les conséquences furent et sont désastreuses : il suffit de voir lhistoire de lEglise malheureusement peu glorieuse. Les conséquences pour Israël et pour lEglise de la descendance dAgar et dIsmaël nous semblent dailleurs aussi très problématiques cest le moins que lon puisse dire !
            Alors ayons foi en les promesses dEn Haut et « par la persévérance à bien faire » cherchons « lhonneur, la gloire et limmortalité » Romains 2 :7.
           

2.    LA JERUSALEM DEN HAUT NOTRE MERE

Pour être libre, il est donc indispensable d’être comme la Jérusalem dEn Haut autrement dit de faire partie de la descendance, d’être du même sang, de la même nature, de la même substance que la Jérusalem dEn Haut.
En effet, la Jérusalem dEn Haut est notre mère. Elle nest pas la mère de qui que ce soit dautre. Elle est la mère de celles et de ceux qui sont nourris et se nourrissent auprès delle.
Lenfant est nourri dans le ventre de sa mère via le cordon ombilical en attendant la naissance.
La question qui se pose : sommes-nous dans le ventre de la Jérusalem terrestre ou de la Jérusalem dEn Haut ?
Il est clair que les églises qui veulent durer sur terre alors quelles devraient tout faire pour passer En Haut ne peuvent faire partie que de la Jérusalem terrestre. Pour elles la naissance dEn Haut est confondue avec la conversion. Seul l’être intérieur (âme et esprit) peut être sauvé et la mort du corps est le passage obligé pour passer En Haut.
Cest réaliste, mais si Jésus a réglé le problème du péché dont le salaire est la mort quil sagisse de la première mort ou de la seconde comment peut-on enseigner que la mort est le passage, le chemin pour le céleste ? Jésus est le seul chemin, le seul passage pour le ciel, la Salle du Trône.
Ces églises ont même problème que les Galates parce quelles limitent l’étendue des effets du Sacrifice de Jésus sur la Croix aux limites des lois de lespace-matière-temps. Elles ne rejettent pas l’œuvre de Jésus mais elles estiment quil faut la compléter avec de la religion, des lois et des rites pour fédérer les gens par des ensembles ecclésiaux dans des cadres de type dénominationnels par exemple.
Par contre, lenfant qui est dans le ventre de la Jérusalem dEn Haut finira par naître dEn Haut et En Haut puisque sa mère est justement dEn Haut et En Haut. 
Cet enfant sera nourri par une nourriture sans maladies, sans additifs chimiques terrestres passant dans le cordon ombilical de la mère.
Le lait maternel, une fois que la naissance aura eu lieu, à savoir la montée dans la Salle du Trône, sera dune qualité parfaite. Lenvironnement dans sa globalité sera parfait pour que lenfant puisse devenir digne sacrificateur et roi (Apocalypse 5 :10) devant lEternel ainsi que combattant couronné (Apocalypse 6 :2) chevauchant le cheval blanc parti en vainqueur et pour vaincre dont la première victoire sera la foule immense dApocalypse 7 issue de la Grande Tribulation.
Les membres de lEglise des Vainqueurs recevront le nom, lidentité de leur mère, de la nouvelle Jérusalem dEn Haut ainsi que celui de Dieu (Apocalypse 3 :12) et sera lEpouse dans cette unité et osmose générale qui se sera préparée pour son époux (Apocalypse 21 :2). La mère et lenfant ne feront plus quun en Jésus-Christ par le St Esprit devant le Père !



CONCLUSION

Des questions se posent directement à nous :
Jusquoù va la liberté que Jésus nous a acquise sur la croix ?
Cette liberté est-elle limitée par la Mort, les lois de lespace-matière-temps ?
Lespace-matière-temps est-il au-dessus ou en-dessous de l’œuvre merveilleuse libératrice de Jésus sur la croix ?
Sil est effectivement en-dessous quen est-il de notre corps voire de la création qui gémit sous les douleurs de lenfantement en attendant la révélation des Fils et des Filles de Dieu ? (Romains 8 : 19-23).

Soyez des « enfants de la Jérusalem dEn Haut, libre, notre mère »  !


En Lui,


                                                                                              Martin BUSCH

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire