Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

mardi 29 mai 2012

Le chemin du bonheur véritable, utile et parfait





Esther et David TRAORE
Couple pastoral


En lisant le livre de l’Apocalypse, je me suis retrouvé en face de certains faits spirituels qui m’ont plus qu’impressionnés tant par leur portée que par la révélation dont ils renferment. Aussi, il conviendrait de relever quelque chose qui n’est pas toujours très bien compris même par la plupart des chrétiens. Il s’agit de l’appellation « Apocalypse » qui est toujours perçue comme un cataclysme, une catastrophe épouvantable de fin du monde, une période de grande souffrance. Bien au contraire, nous devons avoir une autre approche de cette appellation qui veut dire « Révélation ». Mais révélation pour qui et pour quoi ? La réponse est toute simple ; cette révélation est pour les chrétiens, c'est-à-dire ceux qui sont appelés du nom du Seigneur et aussi, pour notre époque dont les faits sont concordants à confirmer la véracité de ce qui est écrit et décrit dans cette révélation dite de Jean.        
Ce qui m’a en faite remuer pendant ma lecture de l’Apocalypse « Révélation», c’est la manière dont le Seigneur que nous avons connu marchant et allant de village en village et de ville en ville faisant du bien aux gens, qui a été mis à mort et maintenant ressuscité et glorifié parle à la génération de l’Apocalypse. Dans Mathieu au chapitre 5, il a indiqué à ses contemporains par 09 fois de suite le chemin pour un bonheur véritable ; toutefois, ces indications étaient de nature à les conforter dans leur nouvel engagement vis à vis de l’enseignement nouveau qu’il dispensait et aussi, en vue de les rendre plus avertis face à l’imposante machine que constituaient les pharisiens et les leaders spirituels du moment. Par comparaison, nous nous rendrons compte que ce qui est indiqué dans l’Apocalypse est l’accomplissement des béatitudes de Mathieu 5, donc plus indicateurs et révélateurs par la description du contexte, la pertinence prophétique du discours et la personnalisation de l’adresse aux églises. " Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin". Apocalypse 22 : 16.
A mon humble avis, nous (l’église du Christ) devons reconsidérer tous nos repères historiques et bibliques pour mieux appréhender le chemin tout tracé par le Seigneur afin de posséder ce bonheur véritable et parfait conformément aux béatitudes (béatitude = bonheur véritable et parfait) suivantes:

Apocalypse 1 : 3 Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites! Car le temps est proche.


à suivre...

Immortalité - Incorruptibilité




Quelques définitions :
- Corruption : altération d’une substance par putréfaction
- Corruptibilité : nature de ce qui est sujet à la corruption
- Incorruptibilité : non sujet à la corruption (autrement dit ne peut pas pourrir).
  Incapacité de se laisser corrompre pour agir contre ses devoirs.
- Corrompre quelqu’un :
le détourner de son devoir,
le porter à l’immortalité (péché),
obtenir par de l’argent (dieu Mammon),
obtenir par des cadeaux (Balaam),
obtenir qu’il agisse de façon malhonnête
- immortel : qui n’est pas sujet à la mort
- immortalité : qualité de ce qui survit éternellement
- métamorphose : changement d’une forme en une autre,
ensemble des transformations morphologiques et physiologiques successives pour atteindre un ETAT ADULTE,
changement COMPLET dans l’apparence, l’état, la NATURE d’une personne ou d’une chose.

Petit historique

L’homme a été créé pour vivre ETERNELLEMENT dès le commencement, quand Dieu a dit : « Faisons l’homme à notre image… « (Genèse 1 : 26)
« Jésus leur répondit : n’est-il pas écrit dans votre loi : j’ai dit : vous êtes des dieux…. ? » (Jean 10 : 34)
Le Seigneur est éternel et incorruptible et l’homme devait l’être également.
« Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, oracle de l’Eternel. Convertissez-vous donc et vivez » (Ezéchiel 18 : 32)

La désobéissance d’Adam et Eve a engendré le péché et par le péché sont venus :
-          la mort (1 Corinthiens 15 : 56) « …L’aiguillon de la mort (corruption), c’est le péché… ». Ceci pour la première mort physique et, éventuellement la deuxième mort éternelle.
-          La séparation d’avec le Seigneur (source de vie)
-          Le vieillissement
-          Les maladies, handicaps, la faim, la soif,…
-          La NUDITE. DIEU A RETIRE SA GLOIRE du DESSUS du CORPS de l’homme. (Romains 3 : 23) « …Car il n’y a pas de distinction : TOUS ont péché et sont PRIVES DE LA GLOIRE DE DIEU ». Cette nudité entraîne : - la honte,
- le manque de protection contre les éléments, la maladie, le vieillissement, etc….
- l’agression des animaux qui étaient dominés avant
-   La terre se couvre de ronces et d’épines.
En bref, le péché est source de pourriture (corruption) pour les hommes, les animaux et la nature. PECHE = PERTE DE VIE, soit par une corruption lente (vieillissement, maladies,…), soit pas un processus accéléré.

Remarque : Nos scientifiques ne comprennent toujours pas pourquoi nous vieillissons, car ils ont découvert que notre corps a le potentiel de renouvellement nécessaire à la vie éternelle, mais que, pour une raison inconnue (le péché), les cellules cessent de se régénérer à un moment donné.
Adam a vécu 930 ans. Seth, le troisième fils d’Adam a vécu 912 ans. Yéned a vécu 962 ans. Noé a vécu 950 ans.
Ces premières générations avaient encore assez de GLOIRE ‘d’ESPRIT) SUR eux pour vivre de longues vies, jusqu’à ce que Dieu y mette un terme à cause de la méchanceté de l’homme. Une longue vie = nombreux péchés.
(Genèse 6 : 3) : « …L’Eternel dit : Mon ESPRIT ne restera pas toujours dans l’homme, car celui-ci n’est que chair et ses jours seront de 120 ans. « 
Moins d’Esprit = moins de vie
Plus d’esprit = plus de vie.
Esprit en plénitude = VIE ETERNELLE SANS CORRUPTION.
En conséquence, il nous faut l’ESPRIT « SUR » et l’ESPRIT « EN » nous.
(Jean 6 : 63) : « …C’est l’Esprit qui vivifie. La chair ne sert de rien… ».
Nous voyons par là que « incorruptibilité » est liée à « immortalité » et à « métamorphose ». Le tout étant lié à sanctification, purification, justification, baptême dans le Saint-Esprit et le feu.

Ces choses sont-elles dans le plan de Dieu ?

Précédemment, nous avons déjà vu que le but premier de Dieu était de faire de l’homme un « dieu », comme lui. De plus, notre Dieu n’est pas un Dieu de demie mesure, lorsqu’il sauve. Il le fait PARFAITEMENT.
(Hébreux 7 : 25) : « C’est pour cela aussi qu’il peut sauver PARFAITEMENT ceux qui s’approchent de Dieu par lui », car Jésus a payé un prix parfait. A Golgotha, par son sang, il ne s’est pas acquis un « demi homme », mais un homme ENTIER, en donnant également son corps pour notre corps, son sang pour nos péchés et le salut de l’homme « intérieur »
(Ephésiens 1 : 7) : « En lui, nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés selon la richesse de sa grâce ». Voyez aussi Apocalypse 1 : 5 et 6.
Mais cela ne suffit pas pour un salut PARFAIT, car il reste la « racine adamique du péché » à éradiquer. En clair, le péché étant le grand responsable, il faut l’éradiquer ! Comment ?
-          pour l’âme : c’est le sang précieux de Jésus qui pardonne, couvre et efface les péchés passés et ceux de chaque nouveau jour si nous le lui demandons. Ce sang est la rançon de notre rachat. Il faut maintenant trouver le moyen de ne PLUS pécher pour avancer dans la perfection, pour franchir et atteindre la stature PARFAITE de Christ (qui est sans péché). Ceci se fait par le renouvellement de la pensée (Colossiens 1 : 28). Entrent en action :
-          les cinq ministères et leur enseignement : penser NOUVEAU, agir NOUVEAU.
(Ephésiens 4 : 11 à 13) : « c’est lui qui a donné les uns comme apôtres,…. les autres comme pasteurs et docteurs pour le PERFECTIONNEMENT des saints…. A l’état d’hommes FAITS, A LA MESURE de la STATURE PARFAITE du Christ »
(Romains 12 : 2) : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez TRANSFORMES (littéralement METAMORPHOSES) par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez… »
(Philippiens 2 : 5) : « Ayez en vous la pensée qui était en Christ »
(Philippiens 4 : 8) : « Au reste, frères, qui tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. »
(Marc 7 : 15) : « Il n’est rien qui du dehors entre dans l’homme qui puisse le rendre impur, mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui le rend impur »

Pourquoi renouveler la pensée ?
(Romains 8 : 7) : « car les tendances de la chair sont ennemies de Dieu, parce que la chair ne se soumet pas à la loi de Dieu, elle en est même INCAPABLE ! »
(Galates 5 : 17) : « …car la chair a des désirs contraires à l’Esprit et l’Esprit en a de contraires à la chair, ils sont opposés l’un à l’autre, afin que vous ne fassiez pas ce que vous voudriez »
-          La racine adamique du péché se situe également dans le corps, c’est pourquoi nous péchons toujours à nouveau tant que cette racine n’est pas extirpée. La solution pour le corps est :
(Romains 13 : 14) : « Mais REVETEZ-VOUS (=Jésus SUR ; le corps = baptême DANS le Saint-Esprit ET le feu) du Seigneur Jésus-Christ, et ne vous mettez pas en souci de la chair pour en satisfaire ses convoitises »
(Jean 1 : 13) : « … et qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu…. ». Ce verset contient trois volontés différentes ! Pour identifier la volonté et les œuvres de la chair, reportons-nous à :
(Romains 8 : 5, 6, 13) : « …. Ceux qui vivent selon la chair ont les tendances de la chair… l’affection de la chair, c’est la MORT….., si vous vivez selon la chair, vous mourrez… »
(Galates 5 : 19 à 21) : « Or, les œuvres de la chair sont évidentes, c’est à dire inconduite, impureté, débauche, idolâtrie, magie, hostilités, discorde, jalousie, fureurs, rivalités, divisions, partis pris, envie, ivrognerie, orgies et choses semblables ».
Nous savons aussi que Lévitique 17 : 11 montre que la vie de la chair est dans le SANG. Ceci compte autant pour la « vie naturelle » de la chair que la vie « volonté de la chair ».
En conséquence, pour venir définitivement à bout de ce problème, il faut une NOUVELLE CHAIR et un NOUVEAU SANG, ceux du Seigneur Jésus-Christ GLORIFIE.
Or, la chair et le sang incorruptibles du Seigneur Jésus-Christ sont FEU et LUMIERE (cf les autres enseignements sur le corps de gloire du Seigneur Jésus-Christ)
Il faut que notre chair et notre sang qui ne peuvent hériter le royaume des cieux (1 Corinthiens 15 : 50) soient changés, métamorphosés afin que l’adoption puisse se faire et le problème de la chair et du péché sera réglé.
Enoch et Elie vivaient sous la LOI et ils n’ont pas vu la mort physique, mais le Seigneur les a métamorphosé afin qu’ils puissent hériter le royaume des cieux et y entrer. Ces hommes étaient les prémices du plan parfait de Dieu. Quelques références concernant le salut TOTAL :
(Jean 11 : 25 et 26) : « …Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort et QUICONQUE VIT ET CROIT EN MOI NE MOURRA JAMAIS ». Crois-tu cela ?
(Jean 8 : 51) : « …Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort »
(Jean 6 : 50 et 51) : « C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne MEURE pas… si quelqu’un mange de ce pain, il vivra ETERNELLEMENT et le pain que je donnerai, c’est ma CHAIR (feu + lumière) pour la vie du monde ».
(Jean 6 : 58) : « C’est ici le pain (chair du Seigneur Jésus-Christ) descendu du ciel. Il n’est pas comme celui qu’ont mangé vos pères : ils sont MORTS. Celui qui mange CE PAIN (= partie du baptême dans le Saint-Esprit et le feu) vivra éternellement. »
(1 Thessaloniciens 5 : 23) : « … que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout ENTIERS ; que TOUT votre être, l’ESPRIT, l’AME et le CORPS soit CONSERVE sans reproches à l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ. »
(Romains 2 : 6 et 7) : « …rendra à chacun selon ses œuvres : la vie ETERNELLE à ceux qui, par la persévérance à bien faire cherchent la GLOIRE, l’honneur et l’INCORRUPTIBILITÉ ».
(2 Timothée 1 : 10) : « … notre Seigneur Jésus-Christ qui a réduit à l’impuissance la MORT et mis en lumière la VIE et l’INCORRUPTIBILITÉ par l’évangile »
(2 Corinthiens 5 : 4) : « … parce que nous voulons, non pas nous dévêtir, mais nous REVETIR (baptême dans le Saint-Esprit et le feu), afin que ce qui est mortel (= corruptible) soit ABSORBE par la vie »
(Romains 13 : 14) : « …mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ… »
(2 Corinthiens 1 : 20) : « ….toutes les promesses de Dieu sont ce OUI en lui…. »
(2 Corinthiens 5 : 17) : « …. Si quelqu’un est EN Christ (et non pas si Christ est en nous), il est une NOUVELLE CREATURE (et non pas une nouvelle âme)…. »
(2 Corinthiens 5 : 2) : « … aussi nous gémissons dans cette tente, désireux de revêtir notre domicile céleste PAR DESSUS l’autre ». La vie engloutit la mort.
Lisez aussi tout le chapitre de 1 Corinthiens 15 (42, 50 à 54).
(1 Pierre 1 : 23) : « …. Vous qui avez été régénérés, non par semence corruptible, mais par une semence INCORRUPTIBLE, par la parole vivante et permanente de Dieu »
(Philippiens 3 : 21) : « … qui transformera (métamorphose) notre corps humilié en le rendant SEMBLABLE A SON CORPS GLORIEUX par le pouvoir efficace qu’il a de s’assujettir toutes choses »
(1 Jean 5 : 11) : « … et voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie est EN son Fils »
Nous sommes DANS le Fils ou le Fils est SUR nous = baptême dans le Saint-Esprit et le feu.
(1 Corinthiens 6 : 19 et 20) : « … votre corps est le temple du Saint-Esprit. GLORIFIEZ donc Dieu dans votre corps ! »
(Ephésiens 5 : 27) : « …. Pour faire paraître devant lui cette Eglise GLORIEUSE, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans défaut ».
Sans tâche = pas de péché                               Sans ride = pas de vieillissement
(2 Pierre 3 : 14) : « … efforcez-vous d’être trouvés par lui sans tâche et sans défaut dans la paix »
(Lévitique 21 : 17 à 23). Dans l’ancien testament, le prêtre n’avait pas le droit d’avoir AUCUNE malformation ni aucune tare ; et nous aussi, suivons les mêmes prescriptions, car (1 Pierre 2 : 9) dit : «… vous êtes une race élue, un sacerdoce royal… »
(2 Corinthiens 7 : 1) : « …. Purifions-nous de TOUTE souillure de la CHAIR et de l’esprit, en développant jusqu’à son terme (perfection) la sainteté dans la crainte de Dieu »
(Ephésiens 1 : 4) : « …en lui, nous avons été élus AVANT la fondation du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui (perfection).
(1 Corinthiens 6 : 13) : « …. Le corps est pour le Seigneur et le Seigneur pour le corps… »
(1 Corinthiens 11 : 29 et 30) : « … car celui qui mange et boit sans DISCERNER le corps (glorifié Jean 6) du Seigneur, mange et boit un jugement…. C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup de malades et d’infirmes et qu’un assez grand nombre sont décédés… ». Autrement dit, si les croyants prenaient la cène selon Jean 6, ils VIVRAIENT !

Ce baptême et ces changements (métamorphoses) se font petit à petit, jour après jour. On n’est pas baptisé de feu une fois pour toutes, mais c’est une démarche quotidienne, des actes de foi quotidiens, de la persévérance dans la marche de la perfection.
Le jeûne est un allié puissant dans cette dimension de gloire, car il nous aide à passer du menu quotidien naturel au menu spirituel de Jean 6.

Que le Seigneur vous donne la compréhension et la révélation de son plan de gloire pour vous, pour toi. 

LA PASSION POUR L'EXCELLENCE - Un enthousiasme contagieux



par le Pasteur Mac HAMMOND


Nous vivons dans un monde ou l’esprit du moment semble être : « Faites juste le strict minimum ! » C’est pourquoi ceux qui sont animé d’une passion sortent du lot et paraissent rayonner d’une façon extraordinaire.

Alors que nous explorons les clés pour un développement et un accroissement dans nos organisations une des clés fondamentales est de cultiver et d’entretenir notre énergie personnelle. Ralph Waldo Emerson a dit: « Chaque grand et prédominant mouvement dans les annales du monde est le triomphe de l’enthousiasme. Rien de grand n’a jamais été accompli en dehors de l’enthousiasme. »

Ma question est : « Est-ce que ceux qui vous entourent sentent cet enthousiasme contagieux ? »
Traduit et adapté par Claude SOLD, Pasteur et Docteur de la Parole au Centre Chrétien « La Parole de la Foi » Pfaffenhoffen, France.
Source: Winner's Way Broadcast produced by Mac Hammond Ministries
(Minneapolis: Mac Hammond Ministries, 2005)
All rights reserved. Used by permission.

Conclusion de l'Auteur




CONCLUSION DE L'AUTEUR

Dr Dean Helland

Le Livre de Mormon condamne la sorcellerie.1 L'Église Mormone a toujours nié que Joseph Smith avait été un chercheur d'argent en creusant dans le sol à l'aide de la sorcellerie. Cela démontre que la double-vie de Joseph Smith affecte les Églises qui croient le Livre de Mormon jusqu'aujourd'hui. Il est clair maintenant qu'il utilisait la sorcellerie et l'occultisme secrètement durant toute sa vie, pendant qu'il proclamait publiquement qu'il était contre les deux.2

Je n'avais jamais soupçonné cela quand j'étais Mormon. Et la pratique générale de l'Église Mormone est de toujours nier ces faits. Mon premier indice que la sorcellerie était derrière la production et création du Livre de Mormon fut quand la présence de ténèbres m'a quitté à l'âge de 22 ans au moment où je me rendis compte que ce livre était faux et que j'avais été trompé durant toute ma vie.

Maintenant nous savons que la direction de l'Église Mormone était consciente du fait que Joseph Smith pratiquait la sorcellerie et elle a systémati quement supprimé auprès du public toutes preuves relatives à ces faits. Après avoir réalisé cela, plusieurs passages du Livre de Mormon prennent une nouvelle importance quand ils parlent de trésors cachés. Ils parlent de trésors enterrés sous la terre comme étant "glissants" et sous une malédiction.

"Et voici, si un homme cache un trésor dans la terre, et que le Seigneur dise--Qu'iI soit maudit à cause de l'iniquité de celui qui l'a caché--voici, le trésor sera maudit. Et si le Seigneur dit--Sois maudit afin que nul homme ne te retrouve, dorénavant et à jamais - voici, personne ne l'aura, dorénavant et à jamais." (Helaman 12 :18-19)

"Oui, nous avons caché nos trésors, et ils nous ont glissé des mains à cause de la malédiction du pays." (Helaman 13 :35)

Maintenant nous savons que Joseph Smith n'a jamais eu de succès dans sa vocation pour trouver le trésor parce que des témoins sous serment ont expliqué durant un procès que les trésors que Joseph Smith prétendait trouver, glissaient toujours de lui.3 C'est après avoir eu à faire avec la loi qu'il avait changé sa vocation pour devenir religieux.

Pour résumer, sa vie comme "prophète", il a commencé avec la "traduction" du Livre de Mormon de plaques d'or d'un ange de lumière, essayait de cacher son histoire passée, condamnant dans ce livre la magie et la polygamie alors que lui-même pratiquait ces choses secrètement. En même temps, il enseignait la polygamie secrètement à un petit groupe de personnes qui ont continué à se livrer à cette pratique jusqu'aujourd'hui. Leurs missionnaires continuent d'offrir la Bible et le Livre de Mormon au monde alors que leurs vies sont guidées seulement par la parole de leur "prophète vivant." Au lieu de demander pardon pour leurs erreurs du passé, ils les passent sous silence, insistant toujours que leur église est l'unique vraie église.

Priez pour eux. Parlez-leur de Dieu. Et Dieu vous donnera des âmes Mormones ! Que Dieu vous bénisse !

La Prière du Salut

Avec vous, le Docteur Dean HELLAND prie maintenant :

"Mon Dieu je viens à toi, un pécheur et je te demande pardon pour mes péchés. Je te donne ma vie et demande de me laver dans le sang de Jésus-Christ. Je crois dans mon cœur que tu as ressuscité Jésus-Christ d'entre les morts pour ma justification, et je confesse que Jésus-Christ est mon Sauveur personnel et qu'il est le Seigneur de ma vie et je suis sauvé. "

1) Livre de Mormon, Alma 1 :32, 3 Nephi 21: 16, Mormon 1: 19.
2) Doctrine et Alliances, Section 63:17 ; Section 76:102-103.
3) Fraser's Magazine, Feb. 1873, pages 229-230.

mercredi 16 mai 2012

DR DEAN HELLAND ET LE MORMONISME - MON TÉMOIGNAGE


Docteur Dean HELLAND

Deuxième Partie


COMMENT JE ME SUIS CONSACRÉ À L'APPEL DE DIEU.

Il est difficile d'être les seules personnes possédant toute la vérité spirituelle dans le monde et portant la responsabilité de gagner le monde entier à Dieu. Cela est d'autant plus difficile quand on se sent faible et sur le point d'abandonner la foi religieuse, tout en croyant être la seule famille qui possède ces vérités et en croyant que Dieu voulait que nous les prêchions. C'était mon état d'âme à l'âge de dix-huit ans. J'étais dans ma première année à l'Arizona State University le 7 Décembre 1961.

Un fameux médium en spiritisme, Monsieur Richard Ireland, démontrait ses talents extraordinaires à l'Université. Je suis allé le voir, parce que je savais que j'étais loin de Dieu. J'ai vu là des choses qui m'ont fait trembler. Pourquoi ? Parce que je savais que c'était le pouvoir du diable qui travaillait dans cet homme complètement dévoué à lui.

Deux jours après, je suis allé à "Phoenix College" écouter un évangéliste célèbre du nom de T. L. Osborn. Pendant qu'il parlait, je me suis rendu compte que deux jours avant, j'avais été en présence d'un homme dévoué au diable qui pouvait gagner les étudiants à sa façon de penser. Maintenant, j'étais en présence d'un autre homme qui était autant consacré à Dieu que l'autre l'était au diable. Quelle différence entre les deux! En écoutant la parole de Dieu expliquée si simplement, je commençais à entendre une voix dans ma tête qui me disait, "Tu peux faire la même chose que cet homme de Dieu. Tu peux prêcher l'Évangile et prier pour les infirmes comme lui. Dieu peut t'utiliser comme Il l'utilise."

J'avais reçu cela comme étant l'appel de Dieu pour que je remplisse son plan dans ma vie. Avant qu'il ne termine le message, je savais que j'allais servir Dieu de tout mon cœur. Cette nuit-là, je suis allé devant toutes ces personnes pour confesser mes péchés et reconsacrer ma vie à Jésus-Christ. Immédiatement après, je commençais à chercher des personnes avec qui je pouvais partager la joie que j'avais maintenant dans ma vie spirituelle.


MES DÉBATS AVEC LES CHRÉTIENS.

À l'université, il y avait une organisation du nom de Campus Pour Christ qui oeuvrait pour gagner les étudiants à Jésus-Christ. Je commençais à participer à leurs réunions et j'appris à utiliser les "quatre lois spirituelles" pour gagner des âmes à Christ. Je commençais à partager ces lois avec d'autres étudiants, et, devant moi, je voyais des étudiants naître de nouveau. C'était un miracle ! Mais j'étais toujours convaincu que j'avais la doctrine correcte selon la Bible et le Livre de Mormon.

À plusieurs occasions, j'avais défié des chrétiens en disant, "Je sais que la Bible est vraie parce que l'évidence archéologique la confirme. Je sais aussi que le Livre de Mormon jusqu'à ce jour manque d'une telle preuve. Néanmoins, je sais qu'il est aussi la Parole de Dieu et qu'il restaure la vérité que les hommes ont retirée de la Bible." Je disais aussi, "Tu dis que j'appartiens à une secte et que je ne peux pas aller au ciel. Montre-moi une seule différence entre les doctrines de la Bible et celles du Livre de Mormon et je me débarrasserai du Livre de Mormon." Personne n'essayait de me montrer la différence, je crois, parce que personne n'avait lu le Livre de Mormon.

"Tu dis que je suis perdu, et que tu es chrétien. Donc tu dois aimer mon âme. Dieu est amour. Pourquoi n'essaies-tu pas de me montrer mon erreur et de sauver mon âme de l'enfer ?" J'étais convaincu qu'ils ne pouvaient rien faire pour opposer mes arguments, mais bien qu'ils ne pouvaient pas raisonner avec moi: Ils ont prié pour moi et demandé à Dieu d'ouvrir mes yeux spirituels. La prière est la clef la plus importante pour libérer les âmes du diable.


LA CRISE.

J'étais fasciné par le fait que je gagnais des gens à Christ en utilisant seulement la Bible et sans faire usage du Livre de Mormon. Ceci suscitait des problèmes dans ma famille. Je commençais à gagner des âmes pour le Seigneur et nous commencions à avoir des rencontres de prière chez nous. Mon père baptisait les gens, leurs vies changeaient, et quelques-uns commençaient à parler en langues, ce qui suscita une division dans la famille.

J'étais d'avis que ce dont les gens avaient besoin était une relation personnelle avec Jésus-Christ. Après quoi, on pourrait leur enseigner la vraie doctrine selon la Bible et le Livre de Mormon. Mais d'autres dans la famille estimaient que Dieu nous avait envoyé prêcher uniquement le Livre de Mormon, et qu'en acceptant ce livre, les gens connaîtraient le Seigneur. J'ai failli quitter la maison familiale au cours de ma dernière année universitaire, tant la discorde était forte.


TEEN CHALLENGE.

Tel était le contexte dans lequel j'ai obtenu mon diplôme de l'Université. Peu après j'ai reçu une proposition de travail à San Francisco (Californie) dans un centre de réhabilitation de drogués qui s'appelle Teen Challenge. J'ai décidé d'accepter, sachant qu'ils ignoraient tout sur ma croyance dans le Livre de Mormon. Ils savaient seulement qu'il y avait peu de jeunes gens disposés à travailler avec les drogués, et ils avaient énormément besoin d'aide.

J'ai accepté l'offre parce que je voulais développer les dons de l'Esprit dans ma vie. Je croyais que dans cette situation-là, l'appel de Dieu serait confirmé par des signes et des miracles, et que je pourrais partir de là rempli de la puissance de Dieu pour prêcher la vérité selon la Bible et le Livre de Mormon. Aussi, je leur ai caché tout à l'égard du Livre de Mormon. En arrivant là, ils m'ont chargé du soin des drogués et des enseignements Bibliques.


MA LIBÉRATION.

J'avais un jour de libre par semaine, et je passais ce jour à la bibliothèque publique où je lisais le Livre de Mormon. Mon plan était d'écrire un livre montrant qu'il n'y avait pas de différence entre la doctrine de la Bible et celle du Livre de Mormon. Mais maintenant que j'enseignais la Bible six jours par semaine et lisais le Livre de Mormon un jour par semaine, je commençais à trouver des différences entre les deux. Pendant sept mois d'études intensives, je continuais à trouver des contradictions dans mon étude comparative de la Bible et du Livre de Mormon. Personne ne m'avait montré ces différences, je les trouvais moi-même. Et les erreurs n'étaient pas dans la Bible ! Elles étaient dans le Livre de Mormon !

S'il Y avait une chose que j'avais apprise du Livre de Mormon, c'était que la Bible était pleine d'erreurs et que le Livre de Mormon n'en avait point. Mais maintenant à travers mes études comparatives, je commençais à apprécier la Bible comme jamais auparavant. Je pouvais apprécier sa précision, sa beauté, et la clarté de la Vérité qu'elle contient. Mais le Livre de Mormon était écrit avec un esprit semi incohérent et avec beaucoup de plagiat de la Bible, faisant usage de certaines expressions bibliques identiques, mais quelquefois avec un autre sens. C'était pour moi comme comparer une fleur de la nature à une fleur artificielle: l'une était belle et devenait plus belle à l'examen microscopique et l'autre, bien que belle vue de loin, n'était composée que de plastique et devenait laide une fois scrutée de près.

J'étais en train de méditer seul sur ces choses un jour, lorsqu'une pensée, que je n'avais jamais eue auparavant, me vint à l'esprit : "C'est vrai que la Bible était inspirée par le Saint Esprit, mais pas le Livre de Mormon. C'est une pauvre imitation de la Bible. Joseph Smith pouvait avoir été un génie, mais il n'était pas inspiré par le Saint Esprit lorsqu'il a écrit le Livre de Mormon !"

En ce moment-là, je commençais à me révolter contre lui. Quelle honte d'abuser de la foi des gens simples comme mes parents et de plusieurs membres de ma famille qui aimaient Dieu, de les tromper ainsi en leur faisant donner de leur argent pour établir sa propre église sous prétexte qu'un ange de Dieu lui avait révélé que toutes les églises étaient corrompues! Au moment où je pensais ces choses, soudain, j'ai senti une présence de ténèbres sortir de ma personne!

Je me suis rendu compte d'autre chose : Joseph Smith n'était pas un prophète de Dieu ! Le Livre de Mormon était inspiré par un esprit, oui, mais non par le Saint Esprit ! Il était inspiré par Satan ! À cet instant, je savais que je pouvais sans peur m'appuyer sur la Bible. Et je savais aussi qu'une partie de mon ministère futur serait de montrer à "mon peuple, les Mormons", les erreurs dans le Livre de Mormon que personne de l'Église Mormone ne leur montrerait. Je me suis rendu compte que j'avais eu le même esprit et avais appartenu à la même famille de toutes les différentes églises, quelles qu'elles soient, qui croient que le Livre de Mormon est la Parole de Dieu.

J'ai vu beaucoup de miracles de Dieu qui guérissait les infirmes et libérait des drogués, des alcooliques et des homosexuels pendant mon temps à Teen Challenge, mais je suis convaincu qu'une des libérations les plus grandes était la mienne - d'un esprit religieux !


CONCLUSION.

Beaucoup de choses se sont passées depuis que le Seigneur m'a libéré du Mormonisme. Ces articles sur le Mormonisme dans ce journal sont un exemple des résultats. Je vous prie de partager ces choses avec vos amis et vos familles qui sont la proie d'une déception à travers un faux "évangile" - celui du Mormonisme.

"De même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile, que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien..."

"Ces hommes-là sont de faux ap6tres, des ouvriers trompeurs, déguisés en ap6tres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. 1/ n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice." 2 Corinthiens 11:3-5, 13-15

Je prie qu'à travers la lecture de ces articles, beaucoup de Mormons viennent à connaître le vrai Jésus-Christ, Celui de la Sainte Bible et pas celui des Mormons. Que Dieu vous bénisse !

Devenir une star à votre lieu de travail : Vous pouvez devenir un leader



Par le Pasteur Mac Hammond


Beaucoup de personnes ont eu un haut niveau d’éducation et sont motivés et pourtant, manquent de la connaissance vitale de savoir comment diriger les autres. Comme conséquence ils n’occupent pas des positions de leader ou alors n’ont pas beaucoup de succès s’ils atteignent ces positions.
Ils en concluent qu’ils n’étaient pas nés pour être des leaders. Ceci est vraiment tragique, car notre pays a vraiment besoin de bons leaders. La réussite même de notre pays dépend d’un bon leadership.
Mais mes recherches dans la Bible me montrent que l’efficacité comme leader dépend très peu de certaines choses que vous avez eues à la naissance, mais plutôt de principes universels que n’importe qui peut suivre. En d’autres mots on ne naît pas leader on le devient.

Ma question est : « Est-ce que vous vous êtes vous-même disqualifié à tort en tant que leader ? » Je parle bien sur de la Bible le plus grand manuel, pour leaders, qui ait jamais été écrit.






Traduit et adapté par Claude SOLD, Pasteur et Docteur de la Parole au Centre Chrétien « La Parole de la Foi » Pfaffenhoffen, France.

La gloire de Dieu : appartenance à l'homme


Danielle ANTHONY


Maintenant que nous savons que la gloire du Seigneur est la « substance » avec laquelle « est fait » notre Dieu et que cette substance se compose de divers ingrédients de vie, tels le feu (chaleur), la lumière, la fumée (nuée) et le parfum, et que chacun de ces éléments a des rôles précis, il est d’autant plus merveilleux d’apprendre que la gloire de l’Eternel nous est destinée.
Examinons cette affirmation dans la Parole. A vos bibles !

Ancien testament :
Psaume 8 : 5 et 6 : « … Tu l’as (l’homme) fait de peu inférieur à Dieu et tu l’as couronné de gloire et de splendeur… »
Proverbe 3 : 35 : « Les sages hériteront de la GLOIRE, mais les insensés du plus grand mépris ».
Esaïe 60 : 1 et 2 : « Lève-toi, brille, car ta lumière paraît et la gloire de l’Eternel se lève sur toi. Car voici que les ténèbres couvrent la terre et l’obscurité les peuples ; mais sur toi, l’Eternel se lève. Sur toi, sa gloire apparaît ».
Esaïe 62 : 2 : « Alors les nations verront ta justice et tous les rois ta gloire. Et l’on t’appellera d’un nom nouveau que la bouche de l’Eternel déterminera ».
Habacuc 2 : 14 : « Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l’Eternel comme les eaux recouvrent le fond de la mer ».
Aggée 2 : 9 : « La gloire de cette dernière maison (nous, notre corps qui est le temple du Saint-Esprit) sera plus grande que celle de la première, dit l’Eternel des armées ; et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, oracle de l’Eternel des armées ».

Nouveau testament :
Jean 17 : 22 : « Et moi (Jésus), JE LEUR AI DONNE LA GLOIRE que tu m’as donnée, afin qu’ils soient UN comme nous sommes UN ».
1 Corinthiens 15 : 53 : « Il faut en effet, que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité et que ce corps mortel revête (baptême dans le Saint-Esprit ET DE FEU) l’immortalité (= gloire) ».
2 Corinthiens 3 : 18 : « Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés EN LA MEME IMAGE, DE GLOIRE EN GLOIRE, comme par le Seigneur, l’Esprit ».
2 Thessaloniciens 2 : 14 : « C’est à cela aussi qu’il vous a appelés par notre évangile, pour que vous POSSEDIEZ LA GLOIRE de notre Seigneur Jésus-Christ ».

J’entends l’incrédule : qu’en est-il du verset d’Esaïe 42 : 8 : « … Je ne donnerai pas ma gloire à un autre… » ?
Apparente contradiction !
La réponse est simple : le changement (métamorphose) et la croissance auxquels nous exhorte la Parole de Dieu consistent en Jean 3 : 30 : « … Il faut qu’il (Jésus) croisse et que je diminue ». Le vieil homme, notre nature corrompue et pécheresse doit céder la place à l’homme nouveau : une combinaison extraordinaire de CHRIST EN MOI et MOI EN LUI. (Jean 17 : 21 à 23). Ce qui engendre une identité nouvelle avec une famille nouvelle, un frère nouveau. 2 Corinthiens 5 : 17 : « … Voici, TOUTES choses sont devenues nouvelles ».

En fait, c’est à Jésus EN nous et SUR nous que le Père donne sa gloire et nullement à « un autre ». Nous cohéritons avec Christ la gloire du Père, non pas comme des voleurs, mais comme le don extraordinaire de la vie éternelle.
Colossiens 3 : 4 : « Quand le Christ, votre vie paraîtra (sur vous), alors vous paraîtrez aussi avec lui DANS LA GLOIRE ».
1 Jean 3 : 2 : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que lorsqu’il sera MANIFESTE (devenu visible), nous serons SEMBLABLES à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est ».

Le Père a donné la gloire au Fils. Le Fils a donné la gloire à son corps, l’Eglise. L’Eglise redonne toute la gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. La boucle est bouclée. Jean 17 : 9 à 11 ; 20 à 24.

Que le Seigneur vous bénisse et ouvre vos yeux quant à la richesse et la totalité de l’héritage qu’il vous réserve.

Laissez Dieu réévaluer votre Situation


Fada N'gourma au Burkina Faso

Les fondateurs 
Pasteur David et Esther TRAORE


Laisser Dieu réévaluer ta situation, c’est lui laisser relever, apprécier, estimer la parité de ta situation par rapport à la réalité dont ta situation est l’objet. C’est la correction des divers éléments constitutifs de différentes étapes de ta vie pour en tenir compte de la dépression physique ou toute autre aspect par le Seigneur dans son œuvre de rédemption, de restauration et de régénération. Et pour cause. Dans Marc 5 : 22-23 il est dit que "un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus, qui, ayant aperçu Jésus, se jeta à ses pieds, et lui adressa cette instante prière : Ma petite fille est à l’extrémité, viens, impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive."

Passez vous par de pires moments ?
Ne craignez pas.
Jaïrus était conscient d’une chose, c’est que la situation de dégradation de la santé de sa fille était très avancée et en tant que chef spirituel, il a vu en Jésus la main de relèvement de Dieu ; "Impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive" lui dit-il. Je suppose que le Chef de la Synagogue avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour conserver en vie sa petite et bien aimée fille ; décoctions, infusions, sacrifices d’expiation et autres "prières spécialisées" se sont certainement succédées sans résultat. Il se tourna alors vers celui qu’il aurait le moins voulu avoir à faire, vu que le discours de ce dernier choquait les conceptions qui jusqu’ici avaient fonctionné comme norme. La démarche de Jaïrus a connu son pire moment quand, après avoir prié, demandant à Jésus de venir dans sa maison et que celui-ci eut accepté, on vint lui dire "ta fille est morte ; pourquoi importuner davantage le maître?" Marc 5 : 35.

Que faut-il penser en ces instants ? Quelle attitude faut-il adopter en ces moments où le monde s’effondre autour de nous ?

Bien aimés, écoutez en ces moments Jésus. Écoutez-le. Écoutez-le. Il est dit en Marc 5 : 36 – 42 : que Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue : "Ne crains pas, crois seulement." Et il ne permit à personne de l’accompagner, si ce n’est à Pierre, à Jacques, et à Jean, frère de Jacques. Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue, où Jésus vit une foule bruyante et des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris. Il entra, et leur dit : Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous ? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. Alors, ayant fait sortir tout le monde, il prit avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui l’avaient accompagné, et il entra là où était l’enfant. Il la saisit par la main, et lui dit : "Talitha koumi, ce qui signifie: Jeune fille, lève-toi, je te le dis." Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher ; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement.

Ne pas craindre, c’est vous mettre en confiance avec le Seigneur, et croire c’est lui ouvrir la porte pour le miracle.
Selon l’estimation des hommes, il n’y avait plus rien à faire "la fille est morte", ils avaient mesuré, estimé et apprécier la situation ; combien ce qui en résultait de cette évaluation faisait fondre tous les espoirs de cette famille ? Mais, Jésus, lui n’avait pas encore dit son dernier mot ; il dira "l’enfant n’est pas morte, mais elle dort". Alléluia ! L’évaluation des hommes l'a donné pour morte, mais l’évaluation du Maître de la vie dit qu’elle n’est pas morte, mais elle dort ; hors, celui qui dort peut se réveiller. C’est là, la correction des divers éléments constitutifs de ta vie. Permet à Jésus aujourd’hui de réévaluer votre situation.

Le  Seigneur  redonne la vie même dans les situations
ou la vie n’est plus possible.
L’exemple de Lazare que nous lisons dans l’évangile de Jean, au chapitre onze en est une autre illustration très édifiante. Comme la fille de Jaïrus, Lazare a été touché par une maladie dont il est mort. Informé de l’état de santé de son ami qu’il aimait, Jésus va commencer l’évaluation de la situation en disant que "cette maladie n’est point à la mort ; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle." L’amour du Seigneur pour les siens est tel qu’il est capable de faire quelque chose de singulier pour eux afin de leur prouver le comble de cet amour qu’il tient pour chacun d’eux. L’échelle des valeurs que les hommes utilisent pour mesurer et estimer est certes fort appréciable, mais elle n’a rien à voir avec celle du Seigneur qui défie toutes les lois et conceptions humaines qui ne tiennent compte que de ce que l’on peut voir, sentir, toucher, goûter et entendre.

Aujourd’hui, au moment où tu lis ces lignes, qu’en est-il de toi ? De ta situation ? Je veux parler de ton ministère ? De ta santé, ton entreprise, ton foyer, ton travail ? Qu’en est-il de ton existence ? Je te le dis "ne crains point", cette maladie (situation) n’est point à la mort (l’échec, la faillite, fatale), mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.

Marthe dit à Jésus "maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera." Oui, frères et sœurs, quoi qu’il en soit, faites confiance en celui en qui vous avez cru, car tout ce qu’il demandera à Dieu, Dieu le lui accordera.
Lazare était dans la tombe depuis quatre jours. Même ses propres parents, ceux qui l’aimaient et qui auraient tout donné pour qu’il vive, n’étaient plus prêts à envisager une autre éventualité à son encontre. Ils n’avaient plus rien à espérer, mais c’était sans compter avec les méthodes du Maître de la vie qui ne demande que de croire pour voir la gloire de Dieu. Ici, dans ce cas précis, Lazare lui-même n’était sollicité pour aucun exercice, ni sur le plan de la foi, ni sur le plan physique quand bien même la cible, l’action du Seigneur, Jésus était le principal pourvoyeur de tous les différents éléments et instruments d’appréciation et de réévaluation. Ainsi donc, ayant avec lui la puissance de ré-création, il va procéder à l’estimation de toute dépression tant sur le plan physiologique que spirituel et donner suite à la situation de celui qui était son ami. Lazare revint à la vie sur seulement deux mots que le Seigneur a prononcés. Écoutez-moi frères et sœurs, combien de prières avez-vous faites, combien de journées de jeûne et prière avez-vous observez ? Chez combien de prieurs professionnels avez-vous été sans succès ? Je vous dis, inclinez simplement votre cœur devant le Seigneur, confessez et laissez le réévaluer votre situation. Même si votre entreprise est en faillite, si votre foyer est sur le bord de la déchirure, si votre société connaît des soubresauts, si votre état de santé est irrémédiable, ne manquez pas cette occasion de faire réévaluer votre situation par le Seigneur qui, des ossements secs et blanchis, il a fait une réévaluation pour en susciter une armée nombreuse à son service. Il a été demandé à Ezéchiel : "Fils de l’homme, ces os pourront-ils revivre ?" Et ensuite, il lui été demandé de prophétiser sur les os en disant : "Ossements desséchés, écoutez la Parole de l’Éternel !" Gloire à Dieu. Ezéchiel prophétisa selon l’ordre qui lui avait été donné et le miracle de Dieu se produisit : "Je prophétisai, selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et les os s’approchèrent les uns des autres. Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par-dessus ; mais il n’y avait point en eux d’esprit. Il me dit : Prophétise, et parle à l’esprit ! Prophétise, fils de l’homme, et dis à l’esprit : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu’ils revivent ! Je prophétisai, selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds: c’était une armée nombreuse, très nombreuse. Il me dit : Fils de l’homme, ces os, c’est toute la maison d’Israël. Voici, ils disent: Nos os sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus!" Ézéchiel 37 : 7 à 11.

Maintenant, bien aimé(e), lève-toi, tiens-toi sur tes pieds et prophétise, parle à cette situation qui t’accable et qui te serre comme un étau. Ne dis pas que c’est impossible, que les os sont desséchés, que la situation est pourrie. Non. Laisse le Seigneur Jésus réévaluer ta situation et entre dans ta bénédiction. Possède ta bénédiction maintenant au nom de Jésus. Amen.

Pasteur David TRAORE