Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

dimanche 19 février 2012

Nous sommes une porte de bénédcitions



Pasteur David TRAORE (à gauche)

Nous sommes une porte de Bénédictions
pour notre  postérité.
Précédemment nous avons vu en GENESE 17 : 5 que Dieu a dit à Abram : « On ne t’appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations », et en GENESE 17 : 15 « Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï; mais son nom sera Sarah. L’intention de Dieu pour quelqu’un qui a cheminé au centre de sa volonté ne pouvait être plus claire. Le consommateur de la foi, en s’adressant à Abraham ne lui disait rien d’autre que : « on ne, t’appellera plus père élevé ; mais ton nom sera père d’une multitude, car je te rends (je te donne d’être, je t’établis comme) père d’une multitude de nations » ; « tu ne donneras plus à Saraï (princesse), ta femme le nom de Saraï ; mais son nom sera Sarah (femme noble, Reine). Nous dirons alors que cheminer dans les directives de Dieu c’est ouvrir une porte de bénédictions, pour ainsi dire, que nous nous constituons nous même comme une porte de bénédictions pour notre postérité. Par conséquent nous devons tout mettre en œuvre pour ne pas leur fermer cette porte. Oui, vous pouvez proclamer que : vous êtes une porte de bénédictions pour votre postérité. Comme telle, Dieu soutient à votre égard que : Je te rendrai fécond à l’infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. (Genèse 17 :6 à 8).

L’alliance  de  Dieu  fait  de  toi  
un  producteur  de choses   Excellentes.
Abraham et Sarah devenus des porteurs d’une alliance qui doit se perpétuer à toute leur descendance selon leurs générations du fait de leur cheminement dans les directives et la révélation que Dieu leur a données. Aussi, le fait marquant est que “quand Dieu établit une alliance avec un homme, la femme n’est pas mise de côté, elle est aussi concernée au même titre que l’homme”. Il est dit d’Abraham en Genèse 17 :6 que : « Je te rendrai fécond à l’infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi » et de Sarah en Genèse 17 : « Je la bénirai, et je te donnerai d’elle un fils; je la bénirai, et elle deviendra des nations; des rois de peuples sortiront d’elle ». Les deux compagnons d’œuvres ont alors un devoir, celui de garder l’alliance de Dieu et de laisser leurs cœurs accéder par la foi à la lumière de Dieu où toutes les tâches sont clairement définies. Ils deviennent des dispensateurs des mystères du Christ, car l’onction que Dieu fait reposer sur nous fait de nous des porteurs de ses mystères. De ce fait, les choses doivent changer dans notre vie par cette alliance vivante que nous avons avec lui. Proclame donc que : l’alliance de Dieu fait de toi un producteur de choses excellentes. Ce qui a failli entacher cette relation glorieuse entre Abraham et Dieu fut l’audience que le père de la foi accorda à sa chair ; Abraham tomba sur sa face; il rit, et dit en son cœur: Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans? Et Sarah, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle? (Genèse 17 :17).
Aussi, nous ne devons pas limiter notre Dieu, ni à nos sensations humaines, ni à nos limites objectives. Abraham connaissait Dieu ; par l’obéissance et la soumission il est parvenu à une connaissance plus grande qui a engendré une confiance entre eux, d’où une démarche de foi qui va révolutionner l’héritage, la vie de tous leurs descendants. D’autre part, reconnaître ses limites n’est pas une mauvaise chose en soi, car en d’autres termes, c’est faire une large place à la foi; mais c’est quand on s’y agrippe au point de les imposer à Dieu, qu’on a tout faux. Et Dieu va rectifier Abraham en ces termes avant de s’élever au dessus de lui :    « Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui » (Genèse 17 :19).
            En cheminant dans les directives et la révélation de Dieu, nous cheminons dans sa pleine volonté, ce qui nous rend intuitivement beaucoup plus sensibles quant à sa présence en nous et dans notre environnement. Par intuition, nous sommes attirés par les choses qui sont de sa nature. Et lorsque la nature de Dieu est en toi, comme elle était en Abraham et Sarah nous  devenons co-ouvriers avec lui. Dans cette démarche on devient l’ami de Dieu et il ne te cache plus rien ; alors l’Eternel dit: Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire?… (Genèse 18 : 17). Il t’est même permis de demander certains avantages selon son bon plaisir ; Abraham s’approcha, et dit: Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant? Peut-être y a-t-il cinquante justes au milieu de la ville: les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des cinquante justes qui sont au milieu d’elle? Faire mourir le juste avec le méchant, en sorte qu’il en soit du juste comme du méchant, loin de toi cette manière d’agir! Loin de toi! Celui qui juge toute la terre n’exercera-t-il pas la justice? (Genèse 18 : 23 – 25).

Etre  un  intendant  établi  sur  le  Trésor  divin
     Dans cette troisième apparition, Dieu faisait de l’homme un citoyen de son royaume, un membre à part entière de sa maison en lui permettant de participer au débat qui a trait aux œuvres de Dieu. Et le but ultime de la marche dans les directives et la révélation de Dieu est de former en l’homme, ouvrage des mains de Dieu, un gérant, un intendant établi sur le trésor divin. En faisant de nous des sources de bénédictions, notre Père veut alors apporter à profusion sa richesse inestimable d’amour, de droiture et de justice aux habitants de la terre. Quel privilège pour toi et moi d’être de ces personnes ! Sa pensée pour Abraham était que : « Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi l’Eternel accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites… » (Genèse 18 : 18 – 19). Et à nous qui participons à une alliance beaucoup plus excellente quelle serait sa pensée? Soyez bénis et réconfortés dans votre cheminement avec Dieu. Une chose est certaine, c’est qu’il veut faire de vous une bénédiction pour toutes les familles de la terre. De ce qu’il a conclu avec Abraham en faveur d’Isaac il est dit : « Cet homme (Isaac) devint riche, et il alla s’enrichissant de plus en plus, jusqu’à ce qu’il devint fort riche. Ma prière pour vous est que vous soyez riches de Dieu, que vous alliez en vous enrichissant de plus en plus de Dieu, jusqu’à ce que vous deveniez forts riches de sa nature. Amen !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire